Jon Lord – la dernière note !

Deep Purple John Lord 1941-2012En 2002,  Jon Lord avait définitivement mis fin à sa collaboration avec  Deep Purple qu’il avait lancé en 1968 avec Ritchie Blackmore et au sein duquel il tenait les claviers tout en assurant un rôle d’auteur compositeur. De formation classique (1er prix du conservatoire de Londres), Il a été l’un des pionniers de la fusion entre le rock et la musique classique en enregistrant au Royal Albert Hall de Londres le ″Concerto pour groupe et orchestre″avec le groupe et les musiciens du Royal Philharmonic Orchestra. C’était en 1969. A la même époque son sens de la composition et son esprit novateur firent de lui un des piliers de ce qui  allait devenir le Hard Rock. En effet, Jon Lord décida de réveiller la bête* en modifiant le son de son orgue Hammond via un branchement sur un ampli Marshall. La suite on la connaît : ″Speed King″, ″Child in time″, ″Hard lovin’ man″… Autant de titres qui font que musicalement parlant il y eut l’Avant ″In Rock″et l’Après ″In Rock″… Aujourd’hui, après quelques monuments pourpres (″Machine Head″), plusieurs projets en solo et des contributions diverses (Whitesnake et plus récemment Hoochie Coochie Man) Jon Lord  disparaît, vaincu par un cancer du pancréas à l’âge de 71 ans. ″No matter what we get out of this, I know we’ll never forget..″ (″Smoke on the water″).

*Cet épisode est évoqué par Jon Lord lui même sur le magnifique Dvd « Machine Head » sorti en 2005 dans la série Classic Album. 

PB, juillet 2012