Kim Fowley – The runaway!

Kim Fowley RunawaysGrand dégingandé filiforme, artiste doué, boulimique et intuitif,  Kim Fowley se fraye un chemin dans le business de la musique dès le début des années 60. A cette époque il produit deux singles qui se placent dans le Top Five. Peu de temps après il se lie d’amitié avec Zappa et ses Mothers of Invention, allant même jusqu’à faire une apparition en 1966 sur l’album ″Freak Out!″ Auteur prolifique il compose des titres enregistrés par The Byrds, Soft Machine, Cat Stevens et Them, et ce,  tout en produisant des artistes comme Gene Vincent ou Warren Zevon. Conforté par un semblant de notoriété, Kim se lance dans la publication d’albums solos excentriques qui malheureusement ne connaîtront aucun succès. En 1975 il monte avec succès un coup purement marketing en produisant un groupe de bad girls adolescentes composé entre autres de Joan Jett et Lita Ford: The Runaways. Ce coup d’éclat sera le dernier de l’artiste solo déjanté et du producteur de second couteaux. Le grand allumé de la scène de Sunset Strip décède le 15 janvier 2015 à l’âge de 75 ans après avoir déclaré non sans humour: ″la mort est mon prochain projet à long terme.

PB, Janvier 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s