Andy Summers – Vous avez demandé la Police?

Andy Summers, PoliceA la fin des années 70, le fait qu’ Andy Summers ait été révélé par le succès aussi phénoménal qu’inattendu de Police a entraîné une assimilation du petit blondinet à la New Wave. Belle méprise, la même que celle qui frappe le trio en tant que tel puisqu’ en réalité les trois musiciens sont de vieux briscards possédant une expérience musicale des plus conséquentes. déjà en 1968 Andy Summers avait  tenu le manche au sein des Animals d’Eric Burdon. Il a également traîné  sa Telecaster chez Kevin Koyne et Kevin Ayers avant de remplacer Henri Padovani au sein de Police. En fait à l’époque, Summers est un musicien progressiste désireux de prodiguer ses raffinements sonores à une musique gardant l’urgence et la spontanéité du rock’ n’ roll. Il contribue ainsi, par son jeu très peu conventionnel, à donner une dimension fastueuse aux compositions du trio flicard. Enchevêtrement d’effets, chorus dérangeants, rythmique percutante, tout est inspiré dans le jeu du guitariste anglais qui occupe l’espace sonore de façon magistrale. En enregistrant l’album instrumental ″I advance masked″, en duo avec Robert Fripp (King Crimson), il a d’ailleurs totalement dévoilé le fond de sa personnalité complexe, celle d’un technocrate allumé et très doué. Sacré Summers! Le guitariste roi de la nouvelle vague était en fait un suppôt de l’ancienne.

PB, juin 2015

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s