George Young – Friday on my mind

Décès de George Young

Dans cette famille écossaise émigrée en Australie, il y avait Angus et Malcolm, fournisseurs historiques du heavy Rock survolté d’AC/DC. Les frangins avaient déjà perdu leurs aînés, Stephen, en 1989, et Alexander, musicien également (Grapefruit), en 1997. George, le quatrième de la fratrie vient de décéder. ″C’est avec le cœur lourd que nous annonçons la disparition de notre frère bien-aimé et mentor″, a annoncé le groupe sur son site le 23 octobre. Mentor car dans l’ombre et dès les origines, George Young assura l’émergence d’AC/DC, en produisant notamment des albums tels que High Voltage, Dirty Deeds Done Dirt Cheap ou Let There Be Rock. Musicien et compositeur il accéda à la célébrité dans les années 60 en tant que guitariste rythmique et co-fondateur du groupe The Easybeats pour lequel il écrit le hit planétaire Friday on my mind.

PB, octobre 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s