Dick Dale – La légende de la Surf Music disparaît

Dick Dale MisirlouEncore un des piliers de la révolution musicale des 60’s qui disparaît! Dick Dale est à l’origine d’un style essentiellement instrumental appelé Surf Rock qui lui vaut à l’époque le surnom de King of Surf Music et une influence majeure sur les Beach Boys , les Ventures et le Trashmen. De son vrai nom Richard Monsour, ce californien d’origine libanaise est un inconditionnel de la Stratocaster. Avec cet instrument fabriqué sur mesure il pratique un jeu puissant au staccato saturé et noyé de réverbération. Il fera d’ailleurs appel à Leo Fender afin de mettre au point des amplis capables de supporter de tels effets sonores à fort volume. En 1962, celui que l’on surnomme également le Père du Heavy Metal, enregistre avec son groupe The Del Tones le morceau endiablé qui lui vaudra une immense notoriété: Misirlou. Dans les années 90, l’utilisation de ce titre par Quentin Tarantino sur la bande-son du film Pulp Fiction accompagnera le retour du guitariste californien sur le devant de la scène. Dick Dale est décédé à l’âge de 81 ans le 16 mars. ″On te doit tous beaucoup! Rock on!, a déclaré  Brian May, le guitariste de Queen, qui, comme Jimmy Hendrix, Brian Wilson et Stevie Ray Vaughan, reconnaissait en ce gaucher un talent énorme.

Patrick BETAILLE, mars 2019

 

Un commentaire sur « Dick Dale – La légende de la Surf Music disparaît »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s