Graeme Allwright – Il faut que je m’en aille

Graeme Allwright: Il faut que je m'en ailleJe suis parti changer d’étoile, sur un navire, j’ai mis la voile. Pour n’être plus qu’un étranger, ne sachant plus très bien ou il allait″ [Graeme Allwright: Il faut que je m’en aille. Extrait]. Militant de la première heure, le chanteur auteur-compositeur-interprète français a toujours fait sienne la lutte contre l’injustice sociale, les inégalités et pour la non-violence. En plus de ses propres compositions, il a adapté dans la langue de Molière, les œuvres des protest singers américains (Woody Guthrie et Pete Seeger notamment), ainsi que de nombreuses chansons de Leonard Cohen. Graeme Allwright  vient de décéder à l’âge de 93 ans.

Patrick BETAILLE, février 2020

3 commentaires sur « Graeme Allwright – Il faut que je m’en aille »

  1. Ah merde, j’ adore ce type. il y a des gens qui ne devraient pas avoir le droit de mourir, c’est des pans entiers de nos vies qui s’en vont avec eux !

Les commentaires sont fermés.