Décès du producteur Martin Birch

Martin Birch nous a quittéEn 1969, Martin Birch n’était qu’un humble ingénieur de studio quand il s’est retrouvé derrière les consoles pour superviser l’enregistrement de Then Play On’ de Fleetwood Mac, période Peter Green. En 1972, Wishbone Ash fait appel à lui pour leur troisième album Argus. La même année c’est le succès mondial de Machine Head de Deep Purple qui propulse la carrière de Birch au firmament en lui assurant le crédit de producteur incontournable pour les années à venir. C’est d’ailleurs à lui que fera appel Ritchie Blackmore pour l’album Rising en 1976. C’est aussi grâce à lui, qu’en 1980 le Heaven and Hell de Black Sabbath (version Ronnie James Dio) devient une référence absolue et qu’est relancée la carrière de Blue Oyster Cult avec Fire of Unknown Origin. Désormais, Martin Birch s’impose en tant que plus grand producteur/ingénieur du son de l’histoire du hard rock et du heavy metal avec en point d’orgue, Killers qui marque le début d’une collaboration de 10 albums avec Iron Maiden qui dure jusqu’en 1992, date à laquelle Birch se retire des studios. Dans l’intervalle une bonne vingtaine d’artistes ou de groupes  auront bénéficié des talents de ce magicien du son. Parmi eux, Jeff Beck, John Lord, Whitesnake, Faces, Gary Moore, Groundhogs, Michael Schencker ou Roger Glover. Martin Birch vient de décéder et sa disparition est une perte immense pour le monde du rock.

Patrick BETAILLE, août 2020

Un commentaire sur « Décès du producteur Martin Birch »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s