The Crocker V-Twin: Dale’s Burnout Special

Contre toute attente, le constructeur américain le plus exclusif de l’entre-deux-guerres n’est ni Harley-Davidson, ni Indian et ni Excelsior qui fermera ses portes suite à la crise de 1929. C’est bien le V-Twin de Crocker Motorcycles qui parviendra à atteindre le haut du panier du made in USA en dépassant en 1936 la barre symbolique des 100 mph soit 160 km/h. Seules la Brough Superior SS 100 et la Vincent Serie-A sorties la même année au Royaume-Uni étaient capables de rivaliser avec la moto américaine. Al Crocker, le fondateur de la marque, s’engageait à l’époque rembourser tout client qui se faisait battre par une Harley-Davidson ou une Indian de série. En tout et pour tout 200 motos sortiront des ateliers de Los Angeles entre 1936 et 1942 et seules une soixantaine d’unités aurait survécu aux aléas  du temps. La Crocker V-Twin fait donc partie des motos américaines parmi les plus rares et donc les plus chères au monde. Il n’est pas rare de voir se négocier un modèle en bon état entre 350 000 et 500 000 dollars. En 2019, une Crocker de 1936 a été adjugée 750 000$. Ha ben en oui ça pique! On fait moins les malins là hein?! La ″Dale’s Burnout Special″ (en l’honneur de Dale Walksler, fondateur et conservateur du Wheels Through Time Museum en Caroline du Nord) visible ici a bénéficié d’un restauration complète personnalisée. Elle va être mise en vente aux enchères à Las Vegas en avril 2021. Qu’on se le dise!

Patrick BETAILLE, janvier 2021

9 commentaires sur « The Crocker V-Twin: Dale’s Burnout Special »

  1. Pour le prix, j’espère qu’il y a la clim’ et un radio-K7. Sinon je prends pas.

Les commentaires sont fermés.