Motos – Paris, si la Monnaie..!

L’horizon s’assombrit pour les motards! 1 – Après avoir été reporté plusieurs fois, le Contrôle Technique semble se confirmer pour une application en 2023. 2 – Les ZFE se développent à vitesse grand V car, en plus du Paris intra-muros, 79 communes interdisent désormais la circulation des motos commercialisées avant 2004. 3 – À l’essai depuis quelques temps, les radars anti-bruit commencent à être installés. 4 – La Mairie de Paris annonce que 65 000 places de stationnement vont être supprimées et remplacées par des trottoirs élargis, des pistes cyclables, des espaces végétalisés, des terrasses et autres mobiliers urbains. 5 – Last but not Least, à l’horizon 2022, les motos et scooters thermiques devront payer leur stationnement; si bien sûr ils trouvent de quoi se garer ailleurs que sur les trottoirs dont l’encombrement fera l’objet d’une répression d’ores et déjà annoncée comme impitoyable.

À ce stade nous pouvons nous demander ce qui pousse la Mairie de Paris à prendre des mesures qui favorisent la fracture sociale entre ceux qui peuvent se payer un véhicule récent et ceux qui ne le peuvent pas. Nous pouvons aussi nous interroger sur le bien fondé d’un acharnement sur les deux roues qui, jusqu’à preuve du contraire, sont une vraie solution à la mobilité urbaine, au désengorgement des centres-villes et à la lutte contre la pollution. Mais surtout, nous sommes en droit de redouter qu’à l’instar de la vignette Crit’Air de telles décisions deviennent rapidement applicables au reste de l’hexagone. 

Mais au fait?! La Reine Maire de Paris c’est bien Anne Hidalgo?! Celle qui d’échecs en déconvenues consolide une gestion financièrement désastreuse?! Celle qui envisage de se présenter aux érections présidentielles?! Celle enfin qui roule pour le Parti Socialiste? Ah booon?!

Patrick BETAILLE, juillet 2021

7 commentaires sur « Motos – Paris, si la Monnaie..! »

  1. Âne Hidalgo, ses espaces végétalisés inclusifs, ses cantines bio-vegan-ecoconscientisées, et autres voies sur berges fermées.
    A quoi s’attendre avec ces rustres ?

  2. Dans ce domaine comme dans d’autres, l’écologie chic et opportuniste ne prend absolument pas en compte le coup de la casse sociale. Les Français ne se déplacent plus pour voter mais les élites politiques n’en tirent aucune remise en question.

  3. Et les éoliennes, et les voitures électriques. Des scandales qui nous coûtent des fortunes. Et qui sont écologiques comme moi je suis bonne sœur.

Les commentaires sont fermés.