Kelly Yazdi – Wild Gypsy Tour

Kelly Yazdi a grandi dans le Minnesota dans un environnement où chez elle la pratique du quad et du tout-terrain était monnaie courante. À 18 ans, alors qu’elle vit désormais en Californie, elle passe son permis moto le jour de son anniversaire. Avec la Pacific Cost Highway à un jet de pierre de son jardin il n’en fallait pas plus pour qu’elle attrape le virus: « Rouler est vite devenu une passion et je voulais la partager » dit elle. À l’origine, Yazdi a créé le Wild Gypsy Tour en tant que rassemblement moto exclusivement réservé aux femmes. Le but? Promouvoir et soutenir la présence de femmes dans le monde des sports mécaniques. La première de cette manifestation, désormais événement annuel, a eu lieu en 2017. Une motivation à toute épreuve, de l’énergie à revendre et un physique très intelligent ont ouvert pas mal de portes à la belle américaine. L’égérie des jeans Wrangler, sponsorisée par les casques Bell et par Indian elle a ainsi eu l’occasion de porter de nombreuses casquettes au sein de l’industrie de la moto, y compris en tant que productrice, directrice de projets et bien sûr ambassadrice de marques. Et quand elle a 5 minutes, mademoiselle chante le blues pratique le stunt!

Patrick BETAILLE, mars 2021

 

MV Agusta 2021 – Dragster 800

En 2021 MV Agusta applique sur son roadster les mêmes modifications qu’à sa gamme Brutale. Dérivée de la Naked, la Dragster se distingue désormais par une esthétique encore plus trapue avec un arrière ultra-court. Le nouveau modèle est proposé en quatre versions: Rosso, RR, RR SCS avec embrayage automatique et RC SCS aux équipements plus sportifs. Cette dernière – disponible en 200 exemplaires seulement – se distingue par une robe inspirée du team officiel MV Agusta Moto2, des jantes forgées et d’éléments d’habillage en carbone. Quant au moteur, c’est le 3 cylindres 800 cm3 de 140 Cv qui, norme Euro5 oblige, reçoit une nouvelle injection et une configuration optimisée de l’accélérateur électronique. Pour en savoir plus: MV Agusta. Dans le 64, le concessionnaire officiel se fera un plaisir de vous renseigner quant à la mise à disposition et les tarifs des Brutale et Dragster 2021: MotoMania.

Patrick BETAILLE, février 2021

Led Zeppelin – ″Ride the Winds of Change″

1972. Entre le Led Zeppelin IV et House of the Holly, Led Zeppelin pose son dirigeable en Australie pour une série de concerts. Entre deux prestations, les membres du groupe s’occupent la nuit en dévastant leurs chambres d’hôtels et le jour en peaufinant leur bronzage à la plage. À l’occasion, il leur arrive également de s’adonner aux plaisirs des balades à moto. Cette photo à été prise en février dans un endroit appelé Frenchs Forest (la forêt des français) et situé dans la banlieue nord de Sidney. Derrière l’objectif, un certain Yan Torv, le frère du patron d’une grosse radio locale. Il a immortalisé 3 des membres du groupe en goguette motorisée sur des monos Suzuki. Jimmy Page et Robert Plant posent sur des trails 125 TS 2 Temps alors que John Bonham a jeté son dévolu sur un VanVan. Des anglais sur des japouilles! Shame on you! ″There’s still time to change the road you’re on″ (il est toujours temps de prendre une autre direction).

Patrick BETAILLE, février 2021

 

FCR Original – Scrambler Triumph ″Classic Legend″

Dirigé par Sébastien Guillemot, FCR Original est en train de consolider son image de marque dans l’hexagone. Situé à Chauvigny, une commune du département de la Vienne, cet atelier de customisation moto, dispose de toutes les compétences – bureau d’étude, atelier, carrosserie, etc. – pour pouvoir réaliser d’intéressantes préparations sur n’importe quelle bécane, avec toutefois une appétence marquée pour les modèles de la marque Triumph. Ce tout récent Classic Legend le confirme avec la métamorphose très réussie d’une Triumph Bonneville 865 de 2015 en un scrambler qui semble tout droit sorti des années 60 et qui n’aurait pas laissé indifférent un certain Steve. Au premier coup d’œil, on aime particulièrement la ligne des échappements, le compteur minimaliste, le petit phare jaune et la peinture bicolore. Après, pour le plaisir, on peut s’attarder sur le guidon renforcé, la selle, les garde-boue alu, la boucle arrière, le feu, les petits clignos et tout le reste. À ceux qui disent: ″Ouiiii, bof, toussa, du déjà vu, rien d’original!″,  Je réponds: ″Peut être , mais avec autant d’homogénéité, de bon goût et de classe, rarement!.. Et Bud serait d’accord avec moi, alors! Source infos et détails Ici et .

Patrick BETAILLE, février 2021

 

Eimor Customs – Ayla, un Bobber Royal Enfield

Pas grand chose à se mettre sous la dent en ce moment. L’occasion peut être d’aller voir en Inde si j’y suis pas et de se pencher – mais pas trop quand même faut pas déconner – sur cette customisation made in Eimor Customs. C’est un RE 350 Classic qui, pour la circonstance, a été doté de tout ce qui caractérise le bobber staïle. Fourche inversée,  garde-boue avant et arrière raccourcis, Guidon surélevé, selle solo réglable, roues de 19″ à l’avant et 15″ à l’arrière, pneus à crampons et l’ensemble plaque/feu arrière en position basse. Seule modification majeure sur cette préparation baptisée Ayla, le châssis a été rallongé de 10 centimètres (Ben si! Ça se voit quand même! Non?). Le réservoir reste à l’identique mais perd ses grippe-genoux et bénéficie, comme comme le reste, d’une peinture grise et or à dominante noire. Sobre et équilibré, l’ensemble est assez réussi. Bien plus en tous cas, et surtout beaucoup moins kitsch, que de précédentes prépas sorties des ateliers de Hyderabad. Quant au moteur, aucun changement. Il s’agit toujours du monocylindre de 346 cm3 d’à peine 20 Cv refroidi par air. À vrai dire – sauf à prévoir un déménagement en Inde – il y a là juste de quoi inspirer les amateurs du genre qui, s’agissant de garder leurs points pour rider pépère et parader devant les terrasses de cafés quand elles seront ouvertes, privilégient le look et se foutent complètement des perfs.

Patrick BETALLE, février 2021

MOTOBÉCANE – Zarma, la Tasse!

″1955. MOTOBÉCANE, La plus forte production mondiale de Motocycles. Pour l’usage de tous! MOBYMATIC LUXE Type A.V.37. Cylindrée 49 Cm3. Cylindre aluminium chromé dur. Carburateur étanche avec silencieux d’aspiration. Réservoir de 3 litres 700. Pot d’échappement démontable. Consommation, 1.2 litres aux 100 km. Transmission par chaîne. Embrayage automatique. 3 vitesses à passage automatique système MOBYMATIC (Breveté S.G.D.G). Fourche suspendue. Moyeux-freins à tambour. Larges garde-boue enveloppants. Éclairage et allumage sur volant magnétique. Avertisseur électrique. Compteur de vitesse incorporé dans le phare. Commandes groupées sur une seule poignée tournante. Moyeux-frein à tambour sphérique. Pneus ballon blancs. Poids 28 kg. Et surtout: Moteur 2 temps Surpuissant. Toutes les côtes sans pédaler. Vitesse 30 km à l’heure″. Zarma, les perfs!

Patrick BETAILLE, janvier 2021

 

The Crocker V-Twin: Dale’s Burnout Special

Contre toute attente, le constructeur américain le plus exclusif de l’entre-deux-guerres n’est ni Harley-Davidson, ni Indian et ni Excelsior qui fermera ses portes suite à la crise de 1929. C’est bien le V-Twin de Crocker Motorcycles qui parviendra à atteindre le haut du panier du made in USA en dépassant en 1936 la barre symbolique des 100 mph soit 160 km/h. Seules la Brough Superior SS 100 et la Vincent Serie-A sorties la même année au Royaume-Uni étaient capables de rivaliser avec la moto américaine. Al Crocker, le fondateur de la marque, s’engageait à l’époque rembourser tout client qui se faisait battre par une Harley-Davidson ou une Indian de série. En tout et pour tout 200 motos sortiront des ateliers de Los Angeles entre 1936 et 1942 et seules une soixantaine d’unités aurait survécu aux aléas  du temps. La Crocker V-Twin fait donc partie des motos américaines parmi les plus rares et donc les plus chères au monde. Il n’est pas rare de voir se négocier un modèle en bon état entre 350 000 et 500 000 dollars. En 2019, une Crocker de 1936 a été adjugée 750 000$. Ha ben en oui ça pique! On fait moins les malins là hein?! La ″Dale’s Burnout Special″ (en l’honneur de Dale Walksler, fondateur et conservateur du Wheels Through Time Museum en Caroline du Nord) visible ici a bénéficié d’un restauration complète personnalisée. Elle va être mise en vente aux enchères à Las Vegas en avril 2021. Qu’on se le dise!

Patrick BETAILLE, janvier 2021

Moto Guzzi – Nouveautés V9

Moto Guzzi s’adapte à la norme Euro5 et en profite pour revoir sa gamme néo-rétro. Après le V7 désormais propulsé par un bicylindre plus gros et plus puissant, c’est au tour du V9 qui hérite d’une déclinaison du moteur de la V85 TT.  Les V9 Roamer et Bobber  ainsi équipés du twin de 850 cm3 gagnent au passage 10 Cv de puissance, 11 Nm de couple et bénéficient d’une modification du cadre avec renforcement de la direction.

Patrick BETAILLE, janvier 2021

 

Tamarit – Triumph Thruxton Gullwing

¿Hola, qué tal? La Mercedes 300 SL est l’une des voitures les plus indémodables de tous les temps. Elle fut construite en deux versions. Produite de 1954 à 1957, la première édition était dotée de portes portes-papillon (gullwings). À partir de 1957 et jusqu’en 1963 elle fut déclinée en version roadster pour être finalement élue voiture de sport du siècle, pas moins. ¡Cuidado! Tamarit, le spécialiste des prépas sur bases Triumph néo-classiques, a décidé de rendre hommage à l’emblématique teutonne. ¡Si claro! Les designers espagnols se sont penchés sur le design, les lignes et les contours de la Mercedes afin de créer un kit de carrosserie haut de gamme avec lequel ils ont habillé un Thruxton 900 cc à carbus. ¡De prisa! 9 exemplaires seulement de ce Gullwing ont été produits. ¡Olé! Avec un tarif qui flirte allègrement avec les 30 000 euro, chaque machine arbore l’une des combinaisons de couleurs de la gamme originale des Mercedes Gullwing. Por fin, à l’heure du Brexit, il faut reconnaitre qu’esthétiquement cette union anglo-germanique célébrée au pays de Cervantès à tout de même une sacrée gueule. ¡Vamos! Détails, specs, photos, vidéo, tout est là chez Tamarit: L’effet Papillon!

Patrick BETAILLE, janvier 2021

George Woodman – Yamaha XSR 700 ″Hommage″

Architecte d’intérieur et designer, George Woodman dirige le George Woodman Garage, un atelier situé à Biarritz. C’est là qu’en tant que passionné du travail du bois il exerce son art en personnalisant des motos qui, entre ses mains, deviennent de véritables œuvres d’art. Pour preuve, cette Yamaha XSR 700 dotée d’une boucle arrière et d’un carénage complet en hêtre inspiré des motos de course des années 70. Hommage est le nom de cette préparation qui au passage se voit dotée – entre autres – d’une fourche Ohlins, de filtres K&N et d’échappement XRace. ″Pour façonner les pièces en bois, j’ai tout fait à la main à l’aide d’une meuleuse et de disques de ponçage, un boulot de dingue. Je suis incapable de dire combien d’heures j’ai passé là dessus mais c’est probablement le premier et le dernier carénage complet en bois que vous pourrez admirer″. Source, infos et photos: George Woodman Garage.

Patrick BETAILLE, décembre 2020