Ducati – Panigale V4R

Ducati Panigale HypersportDucati fait sensation au salon moto EICMA de Milan en levant le rideau sur la toute nouvelle Panigale V4R. Avec son 4 cylindres en V de 998 cc, ses 193 Kg et ses 221 chevaux, la petite dernière de Bologne devient la moto de série la plus puissante du moment et c’est à partir de cette version que les ingénieurs course de chez Ducat prépareront le championnat du monde Superbike. 500 exemplaires de l’hypersport seront produits avec un tarif affiché de 40.000 euros! J’oubliais, la V4R est… Rouge et le mec qui dit qu’une Panigale c’est moche, il faut qu’il aille s’acheter des yeux! Tous les détails sur Le Repaire des Motards.

 

Triumph – Bonneville T120 Ace & Diamond

Bonneville T120 édition limitéeC’est parti! La voici la vague de la Série Spéciale Edition Limitée Version Anniversaire Signature Collector narquoisement évoquée ici même au sujet de la Street Twin 2019. La Bonneville fête ses 60 ans et c’est donc pour Triumph l’occasion de… Or donc! Welcome back my friends to the show that never ends! En édition limitée à 1400 unités la Bonneville T120 Ace se pare d’un complet-veston aux couleurs de l’Ace Cafe London, temple du 2 roues britannique depuis les années soixante. 900 exemplaires seulement pour la Bonneville T120 Diamond edition qui rend hommage à la Bonnie de 1959 en arborant l’Union Jack sur un réservoir blanc et du chrome à profusion. On l’aura compris, dans les deux cas il n’est question que de cosmétique car techniquement, du phare au support de plaque, il s’agit tout simplement d’une T120 en costumes de fête. Alors? L’est pas belle la Bonnie? Tiens, il pleut!

Triumph – Bonneville Charleston

Citroën 2CV TriumphDans le cadre du 70e anniversaire de la 2CV, Citroën a fait construire une moto inspirée de la Charleston. Le projet a été mené à bien via une collaboration entre la filiale italienne de la marque aux chevrons et South Garage. Sur une Triumph Bonneville, le préparateur moto milanais a adapté des éléments de la 2CV. Le phare a été déplacé pour que l’avant puisse accueillir une calandre chromée; à l’arrière ont été greffées des ailes de 2CV reprises telles quelles ou presque et l’ensemble est peint aux couleurs Noir/Rouge Delage de la Charleston. Cette moto qui restera unique sera prochainement présentée au public lors du salon EICMA de Milan. Autres détails et photos: Motor1.

 

Triumph – Street Twin 2019

Triumph 900 Street TwinIl faut se faire une raison, même s’il n’y a pas encore de quoi se relever la nuit, chez Triumph la Street Twin reste le modèle le plus vendu de la marque dans la catégorie Modern Classics. Depuis son apparition en 2016, à n’en pas douter la énième et récente mouture de ce modèle devrait encore booster les ventes. C’est du moins ce qu’espère Hinckley. Présentée récemment en même temps que le Street Scrambler, comme lui la Street bénéficie d’améliorations attendues et indispensables. Le bicylindre de 900 cm3 passe désormais à 65 chevaux grâce à l’utilisation couvre-culasse revu et corrigé, d’un ensemble arbre/vilebrequin et d’un embrayage plus légers. La fourche a également été modifiée et des étriers de freins Brembo à 4 pistons font leur apparition. Ça n’est un secret pour personne, Triumph excelle dans l’art de gérer l’esthétisme et la Street Twin ne déroge pas à la règle. Pensée pour la personnalisation, la version 2019, outre quelques nouveautés cosmétiques telles que logo, selle et accessoires aluminium, etc, bénéficie d’un catalogue de 140 accessoires dédiés, mais aussi de kits Urban Ride et Café Custom. Vivement la Série Spéciale Edition Limitée Version Anniversaire Signature Collector.

JSK Custom Design – The Ivory Comet

JSK Moto Co: Speed Racer Harley DavidsonChez Harley-Davidson le Sportster reste incontestablement le modèle le plus vendu et donc le plus produit à Milwaukee. C’est également la moto la plus inspirante sur laquelle, à des niveaux variés, des modifications ont été apportées par des amateurs ou des professionnels, et ce, avec plus ou moins de goût, de bonheur et de réussite. L’approche consistant à convertir un Sportster en véritable moto de course a ainsi été entrepris un nombre incalculable de fois mais il faut reconnaître que ce Speed Racer frôle la perfection. Pour arriver à ce résultat, JSK Custom Design n’a pas lésiné sur les moyens. The Ivory Comet, c’est son nom, a été équipée d’un tête de fourche et d’un cul de Ducati 916. Il a fallu déployer des trésors ingénierie pour pouvoir adapter fourche, bras oscillant et mono-amortisseur sans pour autant toucher au cadre d’origine. Quant à l’esthétique un énorme boulot a été réalisé afin d’obtenir un ligne aérodynamique quasi parfaite. Plus d’un an a été nécessaire à ce préparateur californien pour arriver à un tel résultat. Après avoir été présentée en 2013, The Ivory Comet a remporté de très nombreux prix lors de shows dans le monde du Custom et du Cafe Racer. Sources, infos et détails: JSK Moto Co.

 

BMW NineT – Bobber Wunderlich

Wunderlich NineT WunderbobQue ce soit chez Triumph, Indian ou Harley-Davidson, le Bobber est à la mode. Pas encore chez BMW mais ça pourrait changer. Le 2 octobre au cours de l’Intermot 2018, Wunderlich a présenté sa toute nouvelle préparation: La Wunderbob. L’accessoiriste BMW a déjà poussé loin les possibilités de personnalisation dédiée NineT, mais avec ce concept il passe clairement la vitesse supérieure. Interviewée par MotoRevue, la direction de BMW Motorrad France déclare: ″La NineT a été pensée pour être customisée. Nous avons depuis 2015 présenté 4 types de variantes : Scrambler, Racer, Pure et Urban GS et nous sommes ravis de constater que ce modèle se prête parfaitement à l’exercice à travers tout type de personnalisation ».  De là à penser à la mise sur catalogue d’un Bobber à la rubrique NineT… En attendant et à compter du printemps 2019, Wunderlich va ajouter les  composants Wunderbob à à sa gamme de produits et à terme, un kit de conversion complète sera probablement diffusé. Plus d’infos sur Classic Motorbikes.

Triumph – 675 Street Triple par IDM

IDM Tripla 0.0 675IDM, Italian Dream Motorcycle, n’a rien d’un garage ou d’un atelier tel qu’on le conçoit habituellement. Le concepteur, Sergio Giordano se définit lui même en tant que patron d’une micro entreprise dont l’activité tourne autour de la fabrication de motos exclusives et atypiques. C’est dans cet optique que chaque année sont présentées des productions en séries limitées de cinq exemplaires maximum. En l’occurrence, cette Triumph Street Triple est délestée du superflu afin de pouvoir apporter les modifications correspondant aux goût et à l’approche du taulier italien. Boucle arrière modifiée et ajout d’un carénage en aluminium. Un tête de fourche adapté au double optique, une selle profilée et des roues lenticulaires viennent renforcer l’aérodynamisme de la machine. Principale étape de la transformation, la suppression du bras oscillant d’origine remplacé par un mono-bras et la disparition du kit chaîne au profit d’un kit courroie. Bien évidemment le moteur subit lui aussi une cure de vitamines pour gagner au passage un dizaine de canassons. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’avec ce look radical et encore plus agressif, le Roadster anglais a subi une sacrée métamorphose pour muer en cette Tripla 0.0 675

 

 

Jim Robinson – Scrambler Triumph de Tasmanie

Scrambler Triumph TasmanieJim Robinson est un graphiste et photographe britannique qui a passé une quinzaine d’années à Sydney avant de déménager à Hobart en Tasmanie. Très vite il se sent attiré par les possibilités qu’offrent les routes et les chemins du coin: ″vous pouvez rouler pendant des heures sans voir une âme!″ dit il. celui qui avait longtemps pratiqué le 2RM version sport décide donc de se porter acquéreur d’un Scrambler Triumph de 2008. Après quelques tours de roues Jim décide de remédier au manque de patate quelque peu frustrant en envoyant le bourrin aux Etats Unis pour une mise à niveau. S’en suit un upgrade du moteur en 904 cc. Pistons Wiseco haute compression, soupapes d’admission en titane, arbre à cames de course et une paire de carbus Mukini 42mm, le tout associé sur place à un échappement 2 en 1 de Thruxton doté d’un silencieux court avec contre cône inox. Il fallait aussi s’occuper de la tenue de route et de la maniabilité. Le choix se porte alors sur des amortisseurs et des ressorts de fourche Tech version compétition. Question esthétique selle et boucle sont raccourcies, caches latéraux et gardes boue d’origine sont remplacés par des pièces en aluminium et l’arrière est doté d’un feu Motone. A l’avant, un nouveau compteur, un petit phare et surtout un guidon cross viennent apporter la touche finale. Pouvait on rêver mieux pour ce type de préparation? Je ne pense pas! Ce Scrambler made in Tasmanie est beau en diable. Source, infos et tout le reste sur: Bike Exif.

 

Norton – Model 30 International

Norton Model 30 1932En 1931, l’écurie de course Norton domine les Grands Prix européens avec des doublés en 350 et 500 cm3 aux Tourist Trophy de l’Île de Man (10 victoires en Senior TT), aux Grands Prix de Belgique, de Suisse et d’Ulster, et, pour faire bonne mesure, enregistre des victoires en 500 aux GP de France et d’Allemagne et de nombreux records du monde de vitesse. Pour tirer profit de ces succès en course, l’usine de Birmingham présente au salon de Londres, fin 1931, une réplique Sport équipée pour la route. Baptisée Norton International pour bien rappeler qu’il s’agit d’une réplique des fameux modèles courses de la marque, ce magnifique 2 roues est proposé en version 350 cm3 pour le Model 40 et 500 cm3 pour le Model 30 vendu à l’époque 90 £ (103 €!). ″Des machines réellement identiques à celles engagées en course″ titre la presse spécialisée de l’époque. Source, détails et photos: Classic Motorcyle.

Norton – Commando 961 Street

Nouveauté Norton Street CommandoAprès avoir été habillée à la mode californienne en 2017, la 961 Commando adopte aujourd’hui une livrée qui n’est pas sans rappeler le 750 Flat Tracker Harley Davidson. Aucun changement au niveau moteur et châssis pour cette version Street de la Norton qui sera produite en série limitée à 50 exemplaires. par contre, guidon, réservoir, selle et échappement court offrent à cette réinterprétation réussie une touche résolument urbaine qui devrait plaire à une clientèle qui aura les moyens de débourser plus de 20.000 euros. La Norton Commando 961 Street sera présentée au public du 17 au 25 novembre 2018 lors du Motorcycle Live de Birmingham.