Redemption – Choppers à la mode

Redemption: Isabeli FontanaFondé au départ par Daniele Sirtori, Vanni Laghi et Gabriele Moratti, Redemption Choppers consistait uniquement en la fabrication et la vente de machines entièrement réalisées à la main. Afin d’accompagner et de promouvoir la démarche les équipes ont commencé à travailler sur la création de vêtements inspirés de l’imaginaire de la Moto. Menées en parallèle les deux activités alimentaient également  un projet caritatif. 50 % des profits du prêt-à-porter féminin, et 50 % des ventes aux enchères des choppers pendant les dîners de l’ American Foundation for AIDS Research, sont reversés à des œuvres de charité (1,5 millions d’euros en 2 ans). De podiums en défilés, l’inspiration s’est enrichie d’allusions au cinéma et au rock, les collections de fringues se sont étoffées et le succès est allé grandissant. Finalement, le directoire a décidé de procéder à une dissociation: les choppers restent fabriqués sous le nom de ″Redemption Choppers″, et les vêtements produits sous le nom de ″Redemption″. Le point commun entre Choppers et prêt-à-porter reste la classe inextinguible du top model Isabeli Fontana: Redemption Summer 2016.

Un grand merci à Veetess Speereet (Mâtin quel blog!) pour la trouvaille.

 

 

 

 

 

 

Richard Thompson – 1952 Vincent Black Lightning

Richard Thompson 1952 Vincent Black LightningFondateur en 1967 du groupe Folk Rock Fairport Convention qu’il quittera plus tard pour une carrière solo, Richard Thompson s’est toujours attaché à préserver l’esprit de la musique folklorique traditionnelle britannique. Guitariste, auteur compositeur de talent, prolixe et avisé, il a toujours fait preuve d’un réel talent pour que paroles et musiques de ses chansons soient en adéquation avec les préceptes d’un genre musical qu’il affectionne particulièrement. Tirée de l’album Rumor & Sigh paru en 1991, une chanson raconte, à la manière d’une vieille ballade anglaise, l’histoire de James et Molly qui tombent amoureux et partagent une même passion pour une moto. Avec une histoire vieille comme le monde, celle de la belle et du mauvais garçon, la chanson atteint rapidement un gros succès auprès des fans. ″A mon avis, il n’y a rien au monde qui puisse rivaliser avec une Vincent ’52 et une belle rousse″; c’est ce que revendique Richard Thompson au cœur de cette composition sur l’amour et l’engagement qu’il accompagne d’un jeu de guitare éblouissant. Et il a rarement fait mieux que sur ce 1952 Vincent Black Lightning

[…Said James, In my opinion, there’s nothing in this world beats a ’52 Vincent and a Redheaded girl. Now Nortons and Indians and Greavses won’t do. Oh, they don’t have a Soul like a Vincent ’52…]

PB, mars 2018

Indian Scout Bobber – Jack Daniel’s Limited Edition

Indian Scout Jack Daniel's Fire BrigadeLe partenariat entre Indian Motorcycles et Jack Daniel’s avait déjà donné naissance à à une Chieftain interdite à la commercialisation sur le territoire français. Aujourd’hui une nouvelle Indian Scout Bobber arbore elle aussi les couleurs du Tennessee whisky. Cette édition, elle aussi limitée, se voit parée d’une robe noire et or, de quelques accessoires et d’éléments décoratifs à la gloire du Old No7. Mention spéciale sur le garde boue avant qui prévient que ″Bottles and throttles don’t mix″ (Alcool et accélérateur ne font pas bon ménage). Ce qu’il faut savoir c’est que cette Indian Bad Ass produite à 177 exemplaires sera elle aussi interdite en France et qu’elle coûtera dans les 17 000 dollars. C’est le prix à payer pour bénéficier de motifs réalisés à la feuille d’or 24 carats notamment celui du réservoir qui rend hommage à la Jack Daniel’s Fire Brigade. Ce détail devient probablement le seul point digne d’intérêt car oui, l’on apprend  que la distillerie américaine est la seule au monde à disposer de sa propre brigade incendie. Détails et photos sur The Drive.

BSA A10 – Rocket Gold Star Scrambler

BSA A10 Scrambler 1962Au cours des années soixante la BSA Rocket Gold Star a incontestablement été la moto techniquement la plus révolutionnaire de la production anglaise, toutes marques confondues. A l’époque le nouveau twin de 650 Cc affiche fièrement une puissance de 46 Cv à 6800 tr/mn, faisant d’elle la plus puissante du marché. Conçue par Eddie Dow elle devient l’objet d’une fabrication en série limitée. Entre 1962 et 1963 la Rocket Gold Star est produite à hauteur de1584 exemplaires dont un certain nombre destinés au marché américain. En effet, à l’époque en Californie, les courses dans le désert connaissent un véritable essor. L’usine anglaise décide donc de produire 272 exemplaires d’une version modifiée de cette A10: le Scrambler. Les principaux changements touchent suspensions, selle, gardes-boues, guidon et lignes d’échappements, avec à la clé un gain de poids significatif. Le rare exemplaire de 1962 visible ici a été vendu aux enchères 15 200 €. Restent le rêve et quelques magnifiques photos disponibles chez Sotheby’s.

 

BA.AK Motocyclettes – BMW NineT Bobber

BA.AK Motocyclettes Bobber BMWToujours sur la brèche, l’atelier lyonnais BA.AK présente celle qui, en terme de création, vient succéder à la séduisante Dandy Bonnie. Sur la base d’une BMW NineT Pure, Rémi REGUIN et son équipe ont su donner à la version brillamment cheap de la marque à l’hélice un look minimaliste et ravageur sans pour autant nuire à l’élégance et à la sobriété d’origine. Pour l’occasion et dans le respect de la tradition BA.AK, bon nombre de pièces ont été fabriquées sur mesure et viendront grossir un catalogue d’accessoires déjà bien fourni. Comme quoi faire d’une machine performante un bobber stylé et classieux c’est possible. Même en France! Pour en savoir plus: BA.AK NineT Bobber

Moto Guzzi Le Mans MK II – Airforce

Moto Guzzi Le Mans MK II

Trouvée par hasard dans le sud de l’Italie, une Moto Guzzi de 1982 accidentée gisait dans une arrière cour. Seul le moteur était intact sur cette Le Mans MK II quasiment détruite et ravagée par la rouille. Rapatriée en Angleterre l’épave se retrouve dans les ateliers de Death Machine of London, où les équipes de James Hilton vont travailler pendant quasiment 4 mois pour lui redonner vie. Le cahier des charge du boss de DMOL est clair: commémorer l’ anniversaire des 130 ans de la naissance de Giovanni Ravelli. Né à Brescia, en Italie, le 14 Janvier 1887, Ravelli se retrouve au cœur de la première guerre mondiale en tant que pilote de chasse au sein d’une escadrille qui comporte également dans ses rangs Giorgio Parodi et Carlo Guzzi. Tous trois passionnées de moteurs, ils décident de se lancer dans la fabrication de motos dès la fin des hostilités. Malheureusement, quelques jours avant la fin de la guerre, l’avion de Ravelli est abattu et c’est en 1921 que Parodi et Guzzi a fondent la ″Società Anonima Moto Guzzi″, en choisissant comme logo l’aigle de leur escadrille. Originale et unique, cette préparation baptisée ″Airforce″ rend donc hommage au pilote italien mort en 1919. De l’aluminium battu à la main, des formes aérodynamiques, les pneumatiques, une roue lenticulaire, etc, tout fait référence au monde de l’aviation et atteste avec élégance et prestige d’un mariage réussi entre Art et Ingénierie. Sublime! Détails et photos: DMLO Customs.

Heiwa MC – Triumph TR6 ″Dirty Pigeon″

Heiwa Mc Dirty Pigeon

Cette préparation prouve, si besoin en était, qu’au pays du Soleil Levant la Custom Culture n’as depuis longtemps plus rien à envier à celle en vogue au pays de l’oncle Sam. Cette préparation sur Triumph TR6 de 1971 importée des USA est l’œuvre de Kengo Kimura, fondateur inspiré de Heiwa Motorcycle dont l’essentiel de l’activité repose sur la customisation de bécanes anglaises et japonaises. Ce ″Dirty Pigeon″ qui n’a plus grand chose à voir avec le modèle d’origine a été présenté à l’annuel Hot Rod Custom Show de Yokohama de 2017. L’originalité, la pureté des lignes, mais aussi la haute technicité des choix mis en œuvre ont valu à cette réalisation la plus haute marche du podium dans sa catégorie. Plus de détails sur Bike Exif.