Triumph – 765 Daytona Moto2

Triumph Daytona Moto2Ça bouge du côté de Hinckley depuis que le 3 cylindres 765 cc Triumph est venu remplacer le 4 cylindres 600 cc Honda sur les motos engagées dans la catégorie Moto2. C’est désormais officiel, Triumph annonce l’arrivée d’une nouvelle Daytona. Avec un moteur directement dérivé de celui qui équipe les motos de course, le modèle destiné au ″grand public″ sera présenté le 23 août lors du Grand-Prix de Silverstone. Pas de tarif annoncé pour l’instant mais une chose est sûre, s’agissant d’une série limitée, la bête ne sera produite qu’à… 765 exemplaires dont la livraison est prévue à partir de mars 2020. Source et infos: Le Repaire des Motards.

Patrick BETAILLE, juillet 2019

BA.AK – Triumph Bonneville Bathtub

Triumph 1964 BathtubDéveloppé à la fin des années 50, le concept ″baignoire″ des Triumph voit le jour car de nombreux utilisateurs se plaignent de problèmes récurrents. A l’époque et à cause de l’humidité ambiante, les bécanes utilisées au quotidien subissent une corrosion rapide entraînant dégradations des métaux, problèmes électriques et autres dysfonctionnements moteur. Edward Turner conçoit un modèle doté d’un garde boue avant surdimensionné et d’un carénage enveloppant l’arrière, le tout étant sensé protéger la machine des projections d’eau. Le Bathtub voit donc le jour pour la première fois en 1957 sur la 3TA 350cc Twenty One puis revu en 1960 sur la 500cc 5TA Speed ​​Twin. Bien accueilli au Royaume Uni ces motos carénées novatrices ne séduisent malheureusement pas les Etats Unis. Au pays de l’Oncle Sam on préfère les motos ″naked″ et Triumph, voyant son chiffre d’affaire subir de grosses pertes sur son plus gros marché, décide de stopper la production en 1966. Aujourd’hui c’est à partir d’un exemplaire de 1964 que les lyonnais de chez BAAK Motocyclettes redorent le blason de cette mal-aimée via une restauration dans les règles de l’Art à laquelle ils apportent une touche de modernité. Détails, infos et photos: BAAK Motocyclettes.

Patrick BETAILLE, mai 2019

 

2Loud Custom – Bonneville Tracker ″Sleeper″

Tracker Sleeper 2Loud CustomCréé à Taipei en 2013 l’atelier 2Loud Custom est devenu une référence incontournable en terme de customisation moto made in Taïwan. Le maître des lieux, Ma Yiecheng est un expert en mécanique, qui plus est adepte de culture underground et de belles réalisations. Sur la base d’une Triumph Bonneville de 2003, Max nous offre ce Tracker qui, sans trop perdre son style, affiche une élégance subtile incontestable. Pour arriver à ce résultat et tout en conservant la fourche d’origine, le préparateur a d’abord rehaussé l’arrière de la machine avec des amortos Öhlins plus longs. Le train avant est passé en 18″, la roue arrière  est chaussée en 160 et le freinage est assuré par des étriers et des disques ISR qui fournit également les leviers de freins et d’embrayage. Côté moteur, le choix s’est porté sur une paire de carbus FCR37 flatslide, un kit de suppression de boite à air Britsh Custom associé à un filtre K&N et d’un 2 en 1 de chez SC-Project. En plus d’une selle maison et même si de nombreuses pièces d’origine on été conservées, monsieur Yiecheng y est allé à la mimine pour réaliser en aluminium caches latéraux, garde boues, pattes de phare et réservoir qui pour le coup devient plus court et plus étroit que celui d’origine. Sabot moteur Evotech, poignées Bittwell et cache pignon LSL viennent parfaire le look de cette belle endormie au large guidon de laquelle on bénéficie d’une vue plongeante sur un phare à compteur intégré qui, comme les clignos, vient de chez BAAK Motocyclettes à Lyon. Source, infos et photos: BikeExif. Sān q!

Patrick BETAILLE, avril 2019

Triumph – Rappel des Bonneville!

Triumph Bonneville rappeléesTriumph rappelle près de 70.000 Bonneville T100, T120, Steet Twin,et Street Scrambler fabriquées entre 2015 et 2019. En cause, un risque d’usure du faisceau principal pouvant entraîner des dysfonctionnements électriques. Pour en savoir plus et vérifier si votre moto est concernée: Moto Net.

Patrick BETAILLE, mars 2019

Moto légende 2018 – Triumph à l’honneur!

Steve McQueen La Grande EvasionPour sa 21ème édition le salon Moto légende a mis les petits plats dans les grands au Château de Vincennes. Beaucoup de projecteurs étaient braqués sur les nouveaux modèles Triumph qui pour l’occasion a présenté la fameuse TR6R 1963 de Steve McQueen. Pour la première fois la star mécanique de la Grande Evasion a quitté le Royaume-Uni pour s’afficher aux côtés du prototype de la Bonneville T120 de 1958 et de la Thuderbird titulaire des records de 1959 glanés à Montléry. Et ce n’est pas tout! Giacomo Agostini était lui aussi présent pour des dédicaces sur le stand Yamaha avec les machines de la marque avec lesquelles il a remporté certaines de ses courses en championnat du monde qui lui ont valu pas moins de 15 titres. A noter aussi la mise en vente de quelques 90 bécanes dont une Munch Mammuth 1200 TTS de 1972 et une Ducati 996 SPS ayant appartenu à… Johnny Halliday. Vous y étiez? Tant mieux!

Patrick BETAILLE, novembre 2018

 

Pat Perna/Frédéric Coicault – Triumph Riders Club

BD Triumph Riders ClubQuestion bande dessinée humoristique consacrée aux trucs qui roulent, cet ancien journaliste n’en est pas à son coup d’essai. De 2005 à 2011 il publie avec Jenfèvre la série Tuning Maniacs. De 2007 à 2012 une collaboration avec Juan donne naissance à  Paddock et de 2008 à 2011 c’est Camping Globe Trotter Car avec Philippe Bercovici. Dans l’intervalle, en 2010 et toujours avec Jenfèvre, il prend les rênes du Joe Bar Team pour le tome 7. Revoici le scénariste Pat Perna, alias Patoche, avec une nouvelle série intitulée Triumph Riders Club et consacrée aux adeptes des machines de Hinckley. Dans le tome 1, Des Cylindres et des Hommes, c’est Frédéric Coicault qui met en images les aventures de doux dingues qui roulent en Bonneville, Thruxton, Tiger et autre Rocket III.

Triumph – Bonneville T120 Ace & Diamond

Bonneville T120 édition limitéeC’est parti! La voici la vague de la Série Spéciale Edition Limitée Version Anniversaire Signature Collector narquoisement évoquée ici même au sujet de la Street Twin 2019. La Bonneville fête ses 60 ans et c’est donc pour Triumph l’occasion de… Or donc! Welcome back my friends to the show that never ends! En édition limitée à 1400 unités la Bonneville T120 Ace se pare d’un complet-veston aux couleurs de l’Ace Cafe London, temple du 2 roues britannique depuis les années soixante. 900 exemplaires seulement pour la Bonneville T120 Diamond edition qui rend hommage à la Bonnie de 1959 en arborant l’Union Jack sur un réservoir blanc et du chrome à profusion. On l’aura compris, dans les deux cas il n’est question que de cosmétique car techniquement, du phare au support de plaque, il s’agit tout simplement d’une T120 en costumes de fête. Alors? L’est pas belle la Bonnie? Tiens, il pleut!

Triumph – Bonneville Charleston

Citroën 2CV TriumphDans le cadre du 70e anniversaire de la 2CV, Citroën a fait construire une moto inspirée de la Charleston. Le projet a été mené à bien via une collaboration entre la filiale italienne de la marque aux chevrons et South Garage. Sur une Triumph Bonneville, le préparateur moto milanais a adapté des éléments de la 2CV. Le phare a été déplacé pour que l’avant puisse accueillir une calandre chromée; à l’arrière ont été greffées des ailes de 2CV reprises telles quelles ou presque et l’ensemble est peint aux couleurs Noir/Rouge Delage de la Charleston. Cette moto qui restera unique sera prochainement présentée au public lors du salon EICMA de Milan. Autres détails et photos: Motor 1.

 

Triumph – Street Twin 2019

Triumph 900 Street TwinIl faut se faire une raison, même s’il n’y a pas encore de quoi se relever la nuit, chez Triumph la Street Twin reste le modèle le plus vendu de la marque dans la catégorie Modern Classics. Depuis son apparition en 2016, à n’en pas douter la énième et récente mouture de ce modèle devrait encore booster les ventes. C’est du moins ce qu’espère Hinckley. Présentée récemment en même temps que le Street Scrambler, comme lui la Street bénéficie d’améliorations attendues et indispensables. Le bicylindre de 900 cm3 passe désormais à 65 chevaux grâce à l’utilisation couvre-culasse revu et corrigé, d’un ensemble arbre/vilebrequin et d’un embrayage plus légers. La fourche a également été modifiée et des étriers de freins Brembo à 4 pistons font leur apparition. Ça n’est un secret pour personne, Triumph excelle dans l’art de gérer l’esthétisme et la Street Twin ne déroge pas à la règle. Pensée pour la personnalisation, la version 2019, outre quelques nouveautés cosmétiques telles que logo, selle et accessoires aluminium, etc, bénéficie d’un catalogue de 140 accessoires dédiés, mais aussi de kits Urban Ride et Café Custom. Vivement la Série Spéciale Edition Limitée Version Anniversaire Signature Collector.

Triumph – 675 Street Triple par IDM

IDM Tripla 0.0 675IDM, Italian Dream Motorcycle, n’a rien d’un garage ou d’un atelier tel qu’on le conçoit habituellement. Le concepteur, Sergio Giordano se définit lui même en tant que patron d’une micro entreprise dont l’activité tourne autour de la fabrication de motos exclusives et atypiques. C’est dans cet optique que chaque année sont présentées des productions en séries limitées de cinq exemplaires maximum. En l’occurrence, cette Triumph Street Triple est délestée du superflu afin de pouvoir apporter les modifications correspondant aux goût et à l’approche du taulier italien. Boucle arrière modifiée et ajout d’un carénage en aluminium. Un tête de fourche adapté au double optique, une selle profilée et des roues lenticulaires viennent renforcer l’aérodynamisme de la machine. Principale étape de la transformation, la suppression du bras oscillant d’origine remplacé par un mono-bras et la disparition du kit chaîne au profit d’un kit courroie. Bien évidemment le moteur subit lui aussi une cure de vitamines pour gagner au passage un dizaine de canassons. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’avec ce look radical et encore plus agressif, le Roadster anglais a subi une sacrée métamorphose pour muer en cette Tripla 0.0 675