Le lundi tout est permis – Réunion Fumeuse

La photo qui réunit Brassens, Brel et Ferré est pratiquement aussi célèbre que le Baiser de l’hôtel de ville de Doisneau ou le portrait de Che Guevarra d’Alberto Korda.

Jean-Pierre Leloir: Brel, Brassens & FerréL’idée de faire asseoir les trois grands poètes de la chanson française pour discuter autour d’une table revient à François-René Cristiani. Pour épater Philippe Koechlin, le rédacteur en chef d’un magazine musical, il lui propose d’interviewer simultanément Brassens, Brel et Ferré. L’idée est acceptée. C’est autour d’une table de salon dans un appartement du VI ème arrondissement, et non dans les locaux de RTL comme on le croit généralement, que les trois chanteurs se retrouvent. Le photographe Jean-Pierre Leloir les immortalise. En février 1969, les mesures anti-tabac ne sont pas encore d’actualité et les canettes de bière sont à la parade. La photo fait la couverture du N° 25 de Rock & Folk dans lequel l’interview est à la Une.

Patrick BETAILLE, octobre 2018

Le lundi tout est permis – C’est Chaud!

Cafe Racer GirlCeux qui ont eu l’occasion de se trouver au cœur de la Death Valley, du Désert de Mojave ou bien sur les rives des Salt Flats de Bonneville, savent bien que les rayons de l’astre qui nous éclaire peuvent parfois être véritablement écrasants, accablants même. Le soleil semble faire peser sur les épaules un poids énorme au point de rendre très pénibles certains efforts.

Patrick BETAILLE, octobre 2018

Macallan 1926 – Enchères record!

Record Vente Macallan 1926Le 3 octobre à Edimbourg en Ecosse, une bouteille de whisky extrêmement rare a été adjugée à un prix record lors d’une vente aux enchères . Cette bouteille de 1926 produite par Macallan et dessinée par l’artiste italien Valerio Adami a été vendue 947.000 euros à un acheteur venu d’Extrême-Orient, battant ainsi le record détenu jusqu’alors par un Highland Malt identique qui s’était vendu 857.000 euros à Hong Kong. Bonhams, qui organisait les enchères, détient désormais la palme des trois bouteilles de whisky les plus précieuses jamais vendues aux enchères.

Patrick BETAILLE, octobre 2018

 

Décès de Pétillon – Jack Palmer a mené l’enquête!

René Pétillon 1945 - 2018L’ improbable Jack Palmer, le détective qui sévit dans le monde de la BD entre 1976 et 2013 vient d’ achever sa toute dernière enquête. Ses conclusions sont sans appel. Son père René Pétillon, son créateur, soit disant ″emporté par une longue maladie″ le 30 septembre à l’âge de 72 ans, est bel et bien mort des suites d’une attaque d’un putain de crabe connu sous le nom de cancer. D’ordinaire calamiteux, l’enquêteur s’avère pour une fois d’une redoutable et triste efficacité.

Patrick BETAILLE, octobre 2018

Cologne, Intermot 2018 – Haut les girls!

Cologne Intermot Girls 2018L’ Intermot, manifestation internationale consacrée aux 2 roues qui a lieu tous les deux ans à Cologne, vient d’ouvrir ses portes. Motos,  scooters, vélos électriques ainsi que tout l’éventail d’accessoires et produits associés à ces univers sont exposés du 03 au 07 octobre. Intermot s’adresse tant aux professionnels qui exposent leurs nouveautés, qu’aux utilisateurs pressés de pouvoir mater de près l’objet de leurs rêves. Mettre en scène une GSX-S 1000 de 150 Cv, un Street Twin vitaminé, une teutonne autonome ou une ritale déguisée en TT suffit il pour conquérir les adeptes du 2RM? Peut être, mais pour les marques, la présence d’hôtesses charmantes et charmeuses augmente sérieusement les chances de voir leur taux de fréquentation de stands exploser. Vivement l’EICMA de  Milan  en novembre!

Le Chat – Thérapie Perchée

Chat EpauleDébarrasse toi de ce qui pèse sur tes épaules et laisse un chat s’y installer… Tu te sentiras beaucoup mieux! 

 

 

Le Diable Rouge – Les Classes Moyennes trinquent!

Le Diable Rouge: de Mazarin à Jupiter

Taxes! Toujours plus, encore plus! Un adage hélas très en rapport avec le contexte actuel. Le Diable rouge est une pièce de théâtre écrite par Antoine Rault en 2008, mise en scène par Christophe Lidon, avec, dans le rôle de Mazarin, Claude Rich. La pièce retrace les derniers mois de la vie de Mazarin, principal ministre du jeune roi Louis XIV. Bien qu’il s’agisse d’une œuvre de fiction et de propos n’engageant que son auteur, l’extrait qui suit n’en reste pas moins une critique acerbe du cynisme politique ambiant et de ses conséquences sur la vie économique des classes moyennes.

Colbert: Pour trouver de l’argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. J’aimerais que Monsieur le Surintendant m’explique comment on s’y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu’au cou.

Mazarin: Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu’on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l’État, lui, c’est différent. On ne peut pas jeter l’État en prison. Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les États font ça.

Colbert: Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l’argent. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables.

Mazarin: On en crée d’autres.

Colbert: Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu’ils ne le sont déjà.

Mazarin: Oui, c’est impossible.

Colbert: Alors, les riches ?

Mazarin: Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres.

Colbert: Alors, comment fait-on?

Mazarin: Colbert, tu raisonnes comme un fromage! il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches… Des Français qui travaillent, rêvant d’être riches et redoutant d’être pauvres! C’est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus! Ceux là! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser… C’est un réservoir inépuisable.