Vangelis – Rain And Tears

Ce musicien grec installé à Paris dès la fin des années 60 connut le succès avec Demis Roussos au sein du trio Aphrodite’s Child en adaptant les thèmes classiques à la mode pop psychédélique de l’époque. Compositeur, claviériste et percussionniste émigré à Londres, Evanghelos Papathanassiou se fit rapidement un nom dans le monde de la musique progressive, notamment en collaborant avec Jon Anderson du groupe Yes. Passionné d’image est devenu l’un des principaux compositeurs de musiques de films en signant notamment les bandes originales de Chariots de Feu (Hugh Hudson – 1981), Blade Runner (Ridley Scott – 1982), Missing (Costa-Gavras – 1982) et Lunes de fiel de Roman Polanski en 1992. Élevé au rang de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, Vangelis, le plus français des musiciens grecs est mort dans un hôpital parisien, des suites de la Covid-19. Il avait 79 ans.

Patrick BETAILLE, mai 2022

Neal Adams – The Groundhogs

Certains fans de Comics se souviendront de Neal Adams en tant qu’artiste ayant participé aux aventures de Super Heros popularisées par DC Comics, Marvel ou encore Strange Magazine. L’illustrateur new-yorkais est en effet connu pour avoir brillamment contribué au renouveau de nombreux personnages parmi lesquels Batman, Superman et Deadman. Dans les années 1980, invité au Festival d’Angoulême, le dessinateur met en scène Superman aux côtés de Superdupont dans la revue Fluide Glacial.

D’autres, probablement plus rares – mais en tous cas fans de blues rock puissant anglais – sont peut être tombés un jour sur l’excellent septième album de The Groundhogs paru en 1972. L’illustration du LP met en scène les membres du groupe représentés en super-héros qui combattant les maux générés par la surpopulation, la pollution et les dérives de la politique et de la religion. Un pochette comme on savait les faire à l’époque car, une fois ouvert, le gatefold offrait des sections dépliables intégrant la bande dessinée qui relate cette histoire des Mighty Groundhogs. C’est bien Neal Adams qui est derrière ce cover art si étonnant qui illustre Who Will Save the World?  L’un des plus grands artistes de l’histoire de l’illustration américaine vient de décéder à l’âge de 80 ans.

Patrick BETAILLE, mai 2022

D’autres anecdotes sur la censure et l’histoire des pochettes de disques à retrouver dans le livre: IN VINYLE VERITAS – ÉLOQUENCE ET DÉSAVEU DU COVER ART

Klaus Schulze – Dark Side of the Moog

Multi-instrumentiste allemand, Klaus Schulze a brièvement joué avec les groupes Tangerine Dream et Ash Ra Tempel avant de se lancer dans une carrière solo. Il s’est imposé en tant que pionnier de  la musique électronique avec la création de paysages sonores novateurs qui, dès les années 70, ont profondément marqué l’ère des synthétiseurs. De sa richissime discographie, les amateurs du genre retiendront probablement Timewind qui reçut le Grand Prix de l’Académie Charles-Cros en 1975 et Moondawn (1976).

Une anecdote: Des extraits de ces deux disques ont servi de fond sonore pendant le tournage de Body Love, le film pornographique de Lasse Braune dans lequel Catherine Ringer a tourné. Le compositeur sera d’ailleurs sollicité et acceptera de composer les BO de Body Love et Body Love 2 en 1977. En 2021, le titre Herbert composé en 1978 en hommage à Frank Herbert – l’auteur du livre de science fiction Dune – a été intégré dans la bande son de la troisième adaptation cinématographique du roman par le canadien Denis Villeneuve. Klaus Schulze vient de décéder à l’âge de 74 ans.

Patrick BETAILLE, avril 2022

 

Putain, putain – C’est fini pour Arno!

Aussi singulier qu’un Tom Waits, aussi bouleversant qu’un Jacques Brel, aussi poétique qu’un Léo Ferré, le plus français des Belges, le plus anglais des Flamands, celui qui chantait – ″putain, putain c’est vachement bien nous sommes quand même tous des Européens″ – nous a quitté. Arno, le fondateur des TC Matic, l’alchimiste du rock est parti. Nous faire ça à nous, en pleine misère électorale! Putain de crabe! Beaucoup ont de l’eau dans les yeux aujourd’hui, mais il pleut, c’est pour ça!

Patrick BETAILLE, avril 2022

Décès de Chris Bailey, fondateur de The Saints

C’est le cœur brisé que nous, famille et amis, devons vous faire part du décès de Chris Bailey, chanteur et compositeur de The Saints. Chris a vécu une vie de poésie et de musique et s’est éteint un samedi soir, le 9 avril 2022″. C’est par ce message officiel que les proches du fondateur de l’un des groupes majeurs de la scène punk rock des seventies ont annoncé la disparition de Chris Bailey, âgé de 65 ans. Né au Kenya, Chris a vécu et grandi à Belfast jusqu’à ce que sa famille déménage en Australie. C’est là bas – à Brisbane dans le Queensland – qu’en 1974 il forme The Saints qui débarquera en Europe en 1977 pour promouvoir Stranded, le premier album publié l’année précédente dans l’indifférence générale au pays des kangourous. La suite on la connaît…

Patrick BETAILLE, avril 2022

Jim Karstein – Décès du Batteur de J.J. Cale

Il faut être fan de J.J. Cale ou se pencher sur les notes de pochettes de disques pour que le nom de Jimmy Karstein puisse laisser une trace, aussi minime soit elle, dans nos cerveaux encombrés de souvenirs tapageurs. Pourtant ce batteur, aussi discret qu’émérite, n’a pas manqué de marquer de son empreinte la scène rock en général et celle du Tulsa Sound en particulier. Le musicien a en effet passé plus de temps à tourner et à enregistrer avec JJ Cale que n’importe qui d’autre, allant même jusqu’à établir avec son ami de toujours un bref partenariat dans le secteur commercial de la musique: Cale-Karstein Enterprises. Mais ce n’est pas tout. Jim a aussi accompagné Joe Cocker en studio et sur scène et il a également été de la partie quand le guitariste des Who a organisé un concert mettant un Clapton – alors au fond du trou – en vedette dans l’espoir de le faire décrocher de l’héroïne. C’est ainsi que son nom figure sur le Eric Clapton’s Rainbow Concert (1973), aux côtés de Steve Winwood, Rick Gretch, Ron Wood et Pete Townsend. Jimmy Karstein vient de décéder.

Patrick BETAILLE, mars 2022

Taylor Hawkins décédé à Bogota

avec Les Foo Fighters venaient de célébrer leur 25e anniversaire d’existence. Le groupe de Dave Grohl était en tournée en Amérique du sud. Après avoir joué au Mexique, au Chili et en Argentine, la formation devait se produire pendant le Lollpalooza de SÃO PAULO au Brésil le 27 mars et deux jours avant en Colombie. Taylor Hawkins a été retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel au sud de Bogota. C’est ce qu’à annoncé le groupe sans toutefois préciser quoi que se soit sur la cause et les circonstances du décès. Certaines sources semblent confirmer aujourd’hui un arrêt cardiaque suite à la prise de plusieurs drogues dont la présence a été révélée par des analyses sanguines. C’en est soudain fini de l’incroyable puissance de ce  batteur, de son style, de son sourire, de sa complicité avec Dave Grohl et de sa présence sur la scène du rock alternatif. ″Il était mon frère d’une autre mère, mon meilleur ami, un homme pour lequel j’aurais pris une balle″ [Dave  Grohl]. Putain à 50 ans! Hawkins avait 50 ans! rest in peace Taylor et… Let There be Rock!

Patrick BETAILLE, mars 2022

 

Mark Lanegan – Blues Funeral

La scène grunge du début des années 1990, vient de perdre l’un de ses pionniers : Mark Lanegan.  Ami de Kurt Cobain, le guitariste, chanteur et cofondateur de Screaming Trees, ancien membre de Queens of the Stone Age est mort, mardi 22 février, chez lui en Irlande, à 57 ans. Le musicien n’a jamais fait mystère de ses addictions à l’alcool et à l’héroïne et, en 2020, dans une interview à Rolling Stone,  il déclarait: ″ Pour continuer à faire de la musique, j’ai dû prendre mes distances pour éviter d’être connu comme un ex-grunge toxicomane qui n’a jamais réussi!…″ Sa production solo a ainsi bénéficié d’atmosphères semi-acoustiques, de rock expérimental et d’aventures électroniques. Difficile d’oublier cette voix sensuellement profonde, ravagée  par la clope et imprégnée de blues.

Écouter Mark Lanegan Band: Bubblegum (2004) – Blues Funeral (2012) et Phantom Radio (2014)

Patrick BETAILLE, février 2022

 

Gary Brooker – A whiter Shade of Pale

En regardant la télé alors qu’il vivait chez sa mère, Gary Brooker tombe par hasard sur une publicité pour Hamlet Cigars dont la bande son fait clairement appel à une suite pour orchestre composée en son temps par Jean Sébastien Bach. Sur son piano, il retrouve la mélodie et a l’idée de la faire coïncider avec un texte de Keith Reid. Nous sommes en 1967, et tandis qu’à San Francisco les hippies rêvent rêvent d’un nouveau monde en écoutant The Mamas and the Papas, un groupe anglais totalement inconnu, Procol Harum, envahit les ondes avec A Whiter Shade of Pale. Une nuance de blanc plus pâle qui squattera le sommet des charts britanniques pendant 6 semaines et installera la formation londonienne au panthéon d’un rock artistique aux mélodies complexes, aux textes alambiqués et aux orchestrations à grande échelle, parfois même symphoniques. Le 19 février, la voix de Procol Harum s’est éteinte. Gary Brooker est décédé des suites d’un cancer et c’est une énorme perte pour la musique, la grande, mais aussi pour celle qui sème le trouble quand la lumière baisse et que résonnent les premiers accords du slow le plus célèbre de tous les temps. Celui grâce auquel tout deviendra peut-être possible: ″Vous dansez mademoiselle?″ – ″Non merci!″. Eh merde!!!

Patrick BETAILLE, février 2022

Ian McDonald – Décès du Roi Pourpre

Les musiciens pouvant être classés parmi ceux à l’origine d’un genre, d’un style ou d’un son ne sont pas légion. Robert Fripp reste sans conteste l’architecte/concepteur de ce qui allait devenir la pierre angulaire du rock progressif : King Crimson. En faisant exploser le carcan de la musique populaire, le premier album de sa formation n’aurait probablement jamais atteint un tel niveau de complexité sonore sans la présence de Ian McDonald. Claviériste et expert en instruments à vent, ce musicien émérite et imaginatif a définitivement placé In The Court of the Crimson King – que Pete Townsend qualifiera de ″chef d’œuvre de l’étrange″ – sur une rampe de lancement en y apportant une teinte free jazz totalement innovante pour l’époque. Le solo de saxophone du 21st Century Schizoïd Man c’est lui. La flute de I talk to the Wind c’est encore lui. Le mellotron d’Epitath et de partout ailleurs c’est toujours lui. Auteur principal et arrangeur de ce monument de 45 minutes, il quittera pourtant King Crimson à la fin de la tournée de promotion de l’album, emmenant avec lui Michael Giles, le batteur, pour monter un autre projet. En 1976 il fondera Foreigner avec Mick Jones, l’ancien guitariste de Spooky Tooth. Ian McDonald vient de décéder du cancer à New York. C’était le 9 février, il avait 75 ans.

Patrick BETAILLE, février 2022