Canned Heat – Décès de Larry Taylor

Décès du bassiste Larry TaylorAvant de rejoindre Canned Heat en 1967, Larry Taylor se fait connaitre en tant que musicien de session pour Jerry Lee Lewis et les Monkees. Après avoir tenu la basse aux côtés de Bob Hite et du guitariste Alan Wilson lors du Monterey Pop Festival en 1967 et à Woodstock en 1969, le musicien quitte le groupe et part rejoindre The Bluesbreakers de John Mayall avec qui il enregistre de 1969 à 1977. Parallèlement il collabore avec Harvey Mandel et avec Tom Waits de 1980 à 1992. Dans l’intervalle on ne compte plus les albums sur lesquels il figure aux côtés entre autres de Albert King, Solomon Burke, Buddy Guy, Charlie Musselwhite, JJ Cale, Ry Cooder et John Lee Hooker. …Il était un monstre sacré de la basse électrique et acoustique; l’un des meilleurs que l’histoire ait connu…″ [Walter de Paduwa]. Malade depuis depuis des années et se refusant à tout traitement Larry Taylor, surnommé ″The Mole″ (La Taupe), nous a quitté le 19 août 2019 à l’âge de 77 ans.

A écouter: Avec Canned Heat: Boogie with Canned Heat (Chef d’oeuvre incontestable paru en 1968). Avec John Mayall: Back to the Roots (1971). Avec Tom Waits: Rain Dogs (1985).

Patrick BETAILLE, août 2019

 

Peter Fonda – Hippie End!

Easy Rider Mort de WyattLe Concorde décolle, De Gaulle démissionne, le Vietnam est en feu, la lune se fait piétiner, Led Zeppelin jette son premier brûlot à la face du monde, le sang coule en Irlande du Nord et Max Yasgur accueille sur ses terres les 500 000 spectateurs de Woodstock. Nous sommes en 1969 et cette année là également Denis Hopper débarque au Festival de Cannes avec Easy Rider. Désormais cultissime, le film devient à l’époque l’un des symboles de la contre culture américaine et élève au rang d’icône un certain Peter Fonda. Co-scénariste de ce road movie réalisé par Denis Hopper, l’acteur joue le rôle d’un marginal vendeur de drogue. Après avoir réussi une transaction juteuse, lui et son ami Billy décident de quitter Los Angeles pour La Nouvelle-Orléans. Au cours de leur périple à moto, les protagonistes rencontrent et découvrent le mode de vie d’une communauté hippie. Aujourd’hui c’est le fin du voyage. En ce mois d’août Wyatt a remisé son Captain America, une Harley Davidson Hydra Glide modifiée à la fourche aussi longue que la filmographie de son pilote. Peter Fonda est mort d’un cancer le vendredi 16 août 2019, à l’âge de 79 ans. Qu’il repose en paix, lui qui se montrait particulièrement critique à l’égard de la politique de Donald Trump qu’il n’hésitait pas à traiter publiquement… d’abruti!

Patrick BETAILLE, août 2019

Art Neville – Le″Poppa Funk″ du Bayou disparaît

Mort du fondateur des Neville BrothersEn 1965 Arthur Lanon Neville devient le co-fondateur de The Meters, un groupe funk à la tonalité créole très ancrée à la Nouvelle Orléans dont il est originaire. Probablement à cause du fait que les musiciens se satisfont de jouer à domicile, l’adhésion du grand public n’est pas au rendez vous et suite à des tensions la formation est dissoute en 1976. Dans la foulée le chanteur-organiste fonde avec ses frères, Aaron, Cyril et Charles The Neville Brothers. Ce nouveau combo propose alors un subtil mélange de blues, de Soul, de Funk et de Jazz qui leur ouvrira les portes du succès avec le magnifique Yellow Moon sorti en 1989. Celui que l’on surnommait le ″Poppa Funk″ s’est éteint le 22 juillet 2019 à l’âge de 81 ans. Avec sa disparition et celles de fats Domino, Dr John et Allen Toussaint, le patrimoine musical et culturel de la Nouvelle Orléans est sérieusement mis à mal.

Ecouter: Avec The Meters: Rejuvenation, cinquième album publié en 1974, celui de la maturité avec un funk-rock première classe. Avec Neville Brothers: Fiyo on the Bayou, (1981) véritable kaléidoscope musical sous influence Cajun, R&B et Reggae. Et bien sûr le plus pop mais néanmoins excellent Yellow Moon de 1989.

Patrick BETAILLE, juillet 2019

 

Dr. John – La fin du Nite Tripper

Malcolm John McRebennack JrMalcolm John McRebennack Jr, pianiste de Blues légendaire, débute sa carrière dans les années 50 en tant que guitariste; lors d’une bagarre il est blessé à l’annulaire et il se met alors à la basse avant de se consacrer au piano. En 1963, il s’installe à Los Angeles et travaille avec de nombreux artistes dont Sonny & Cher et Canned Heat et plus tard Ricky Lee Jones, Van Morrison, BB King, The Band ou Willy DeVilleCe musicien atypique, touche à tout à la voix rauque, pianiste remarquable, a ouvert la musique de La Nouvelle Orléans au psychédélisme et au  Rythm & Blues des sixties, au funk dans des Seventies et d’une manière générale au Blues, au Rock et au Jazz grâce auxquels il s’est imposé avec fougue sur toutes les scènes du monde entier avec des prestations mises en scène comme des cérémonies Voodoo au cours desquelles ses accoutrements excentriques et la patois créole occupaient une place de choix. Son premier album Gris-Gris, paru en 1968  fait parie des500 meilleurs albums de tous les temps. S’en est fini du ″Night Tripper″, Dr. John vient de succomber à une crise cardiaque à l’âge de 77 ans.

Patrick BETAILLE, juin 2019

 

Roky Erickson – Ascenseur pour la folie

13th Floors Elevators13th Floor Elevators. Le nom du groupe formé par Roky Erickson fait référence à une vieille superstition qui veut qu’aux Etats Unis les gratte-ciel n’ont pas d’étage nº 13. Quand il existe, soit il est vide, soit il est réservé à des locaux techniques. Il arrive aussi que sa numérotation soit remplacée par un étage ″12A″ ou ″M″ (la 13ème lettre de l’alphabet). En 1966, le groupe en question prétend accéder à cet étage fantôme aidé en cela par une consommation effrénée de cannabis et de LSD. Au Texas, hallucinations et couleurs criardes envahissent les esprits. On ne parle pas encore de rock psychédélique mais le terme apparaît pour la première fois sur le titre d’un album, The Psychedelic Sounds Of The 13th Floor Elevatorsqui tisse les fondations d’un genre nouveau. Le groupe connait une audience notable mais devient la cible des autorités policières de la puritaine Amérique à cause du caractère soit disant subversif de leur musique et l’utilisation réellement abusive de drogues hallucinogènes. A 20 ans, pour échapper à la prison, Roky Erickson plaide la folie. Après s’être échappé de l’hôpital psychiatrique il est repris et incarcéré dans un établissement de sécurité maximale où il est bourré de neuroleptiques. Abruti par les électrochocs pendant trois ans il devient complètement paranoïaque, au point d’affirmer être, entre autres, un extra-terrestre en contact télépathique avec l’esprit de Buddy Holly. Devenu la bête noire des radios, rongé par l’absence de son chanteur, la consommation d’héroïne, les problèmes judiciaires, les tensions internes et la mort de son guitariste, le groupe splite en 1978. Exception faite de rares moments de lucidité, Erickson reste cloîtré, passe ses journée à regarder des dessins animés et garde de multiples radios constamment allumées pour faire taire les voix qui hantent toujours son esprit. Ce zombie du Rock, père du psychédélisme est décédé le 31 mai 2019 à l’âge de 71 ans. You gonna miss me!

Patrick BETAILLE, juin 2019

UFO – Paul Raymond quitte le vaisseau

Décès de Paul Raymons UFOLe guitariste/claviériste britannique Paul Raymond né en 1945 débute en jouant du Jazz puis forme Plastic Penny en 1967, un groupe Psyché. Passage par le blues avec Chicken Shack (où il remplace Christine Perfect partie chez Fleetwood Mac) et Savoy Brown. Fort d’une large expérience de la scène et du studio, le musicien rejoint UFO en 1976 mais des tensions au sein du groupe entraînent son départ en 1981. Le guitariste jouera notamment avec Michael Schenker sur son projet solo avant de réintégrer définitivement UFO en 2003 au côté de Phil Mogg, Vinnie Moore, Rob De Luca et Jason Bonham. Récemment de retour d’une tournée au Royaume-Uni et en Irlande Paul Raymond décède d’une crise cardiaque le 13 avril 2019, il avait 73 ans.

Patrick BETAILLE, avril 2019

Dick Dale – La légende de la Surf Music disparaît

Dick Dale MisirlouEncore un des piliers de la révolution musicale des 60’s qui disparaît! Dick Dale est à l’origine d’un style essentiellement instrumental appelé Surf Rock qui lui vaut à l’époque le surnom de King of Surf Music et une influence majeure sur les Beach Boys , les Ventures et le Trashmen. De son vrai nom Richard Monsour, ce californien d’origine libanaise est un inconditionnel de la Stratocaster. Avec cet instrument fabriqué sur mesure il pratique un jeu puissant au staccato saturé et noyé de réverbération. Il fera d’ailleurs appel à Leo Fender afin de mettre au point des amplis capables de supporter de tels effets sonores à fort volume. En 1962, celui que l’on surnomme également le Père du Heavy Metal, enregistre avec son groupe The Del Tones le morceau endiablé qui lui vaudra une immense notoriété: Misirlou. Dans les années 90, l’utilisation de ce titre par Quentin Tarantino sur la bande-son du film Pulp Fiction accompagnera le retour du guitariste californien sur le devant de la scène. Dick Dale est décédé à l’âge de 81 ans le 16 mars. ″On te doit tous beaucoup! Rock on!, a déclaré  Brian May, le guitariste de Queen, qui, comme Jimmy Hendrix, Brian Wilson et Stevie Ray Vaughan, reconnaissait en ce gaucher un talent énorme.

Patrick BETAILLE, mars 2019

 

Hal Blaine – Décès du batteur de Wrecking Crew

Décès de Hal BlaneHal Blaine laissait toujours sur l’un des murs du lieu où il avait joué, un coup de tampon avec la mention ″Hal Blaine strikes again (Hal Blaine a encore frappé)″. En tant que batteur membre de The Wrecking Crew, un groupe de requins de studio basé à Los Angeles, Blaine a fait partie des sessions de ″Be My Baby″ des Ronettes, ″Mrs.Robinson″ de Simon & Garfunkel, et ″Good Vibrations″ des Beach Boys. Il a également collaboré avec Phil Spector et exercé ses talents pour, en ne citant que les plus connus, Elvis Presley, Sam Cooke, Johnny Rivers, The Monkees, Cher, The Mamas, and the Papas et Steely Dan. Musicien insatiable, talentueux et apprécié de tous il aura joué dans l’ombre des stars sur 6000 chansons, dont 150 seront classées dans le Top Ten du Billboard. Parmi ces titres, 40 furent numéro 1, contribuant ainsi à l’écriture de la révolution musicale des Sixties. Hal Blaine est décédé le 11 mars, il avait 90 ans.

Patrick BETAILLE, mars 2019

 

Rock – La Faucheuse met le turbo!

La Faucheuse du RockDepuis le 16 janvier 2019, date à laquelle le dessinateur Denis Sire a remisé définitivement ses crayons, il semblerait que la Faucheuse ait à gérer un agenda plutôt chargé en terme de rendez-vous funestes:

Keith FLINTavait fondé The Prodigy en 1990. Avec Fatboy Slim et The Chemical Brother le groupe était devenu l’un leaders de la scène électro de l’époque. Dépressif, le chanteur s’est pendu en son domicile de Dunmow au sud-est de l’Angleterre le 4 mars dernier. 

Stephan ELLIS est décédé le 28 février à l’âge de 69 ans. Bassiste de Survivor de 1981 à 1987 et de 1996 à 1999. Il avait rejoint la formation alors en studio pour enregistrer son deuxième album studio, Premonition. Le groupe connaît véritablement le succès en 1982, en sortant le single ″Eye of the Tiger″, commandé par Sylvester Stallone pour le film Rocky III. L’album éponyme se vend à plus de 2 millions d’exemplaires en moins d’un an et obtient un disque de platine.

Mark HOLLIS. Chanteur et compositeur au sein du groupe britannique Talk Talk de février 1982 à octobre 1991. Lui et son groupe s’inscrivaient dans la vague New Wave ou Pop à leurs débuts. Âgé de 64 ans Hollis disparaît définitivement des radars le 25 février. Il avait pris sa retraite musicale depuis plus de 20 ans après la sortie d’un premier et unique album solo en 1998, sobrement intitulé Mark Hollis et resté largement ignoré du grand public. It’s a shame!

Peter TORK. De son vrai nom Peter Halsten Thorkelson ce musicien auteur-compositeur parti le 21 février à 77 ans fut clavier et bassiste de The Monkees. En 1966, le groupe atteignait trois fois le sommet des ventes de disques aux États-Unis, notamment avec le morceau ″I’m A Believer″, devenu un tube mondial. Il sera le premier à quitter le groupe en 1969. Outre la basse et les claviers, il maîtrisait également la guitare, le banjo et l’orgue.

Marcel Azzola. Moins rock (quoique?!) mais tout aussi jouissif quand il triturait son instrument, il a accompagné Piaf, Montand, Barbara, Gréco, Bécaud. Azzola a aussi joué avec ou devant des pointures comme Django Reinhardt, Stéphane Grappelli, Didier Lockwood ou encore Christian Escoudé. Mais c’est Jacques Brel qui lui a donné l’occasion de se sublimer dans Vesoul avec le fameux ″Chauffe, Marcel, chauffe!″. Car c’est lui, Marcel Azzola, le fameux accordéoniste qui bien avant de mourir le 21 janvier, nous avait amené, dans un crescendo endiablé et sublime, de Vierzon à Vesoul et d’Anvers à Hambourg.

Patrick BETAILLE, mars 2019

The Reaper – Rock’n’Roll will never die!

The reaper: Rock'n'Roll will never dieEncore une année noire pour le Rock! Dolores O’Riordan, Vinnie Paul, Fast Eddy Clarke, Jacques Higelin, Aretha Franklin, Otis Rush et tous ceux qui nous ont fait faux bond. Rock’n’Roll will never die? Certes, mais certains de ses plus grands représentants ont déclaré forfait ou sont entrés dans la dernière ligne droite; au mieux ils sont en train de se positionner dans les starting blocks. Va falloir s’y faire, ils sont plus très nombreux à avoir dépassé les 70 printemps nos héros. Alors f***! Jouons encore et encore les disques de nos chers disparus, célébrons les vivants et débusquons les audacieux. Le Rock est une culture, un héritage, une philosophie, un art, un langage, un mode de vie. Il n’est ni mort, ni vivant, il EST!

Patrick BETAILLE, décembre 2018