Guy Georges Gremy – Fin de l’Histoire

Putain!  Qui connaît Guy Georges? Le violeur et serial killer des années 90, ok, tout le monde en a entendu parler. Mais le Gremy, celui de la Story, à part quelques fans inconditionnels de Little Bob qui le 9 août publiait sur sa page Facebook: ″La nouvelle nous est parvenue cet après-midi. Aujourd’hui est un jour triste pour les fans de La Story : Guy-Georges Gremy  s’est éteint en février dernier. Chez lui, à Nice″. En février? La vie est ainsi faite et les oublis, les silences et autres non-dits en font partie. Guy Georges Gremy a été le guitariste de Little BoB Stoy de 1974 à 1978, puis de 1983 à 1986. Quand il quitte Le groupe, il part vivre à Nice, ne donne plus de nouvelles et sombre dans l’alcool et la dope. Mise à par une brève apparition lors d’un concert commémoratif au havre il s’enferme chez lui et ne veut plus voir personne. C’est ce raconte ″Ti’ Bob″ quand il évoque le titre Looking For Georges paru en mars 2021 sur l’album du désormais Little Bob Blues Bastards: We Need Hope. Roberto Piazza ne cherche plus Georges, hélas définitivement aux abonnés absents.

Patrick BETAILLE, août 2022

Darryl Hunt – Décès du Bassiste des Pogues

Né à Christchurch, dans le sud-ouest de l’Angleterre, le 4 mai 1950, Darryl Hunt étudie les beaux-arts à la Nottingham School of Art. Il a d’abord joué avec le groupe de pub rock Plummet Airlines avant de former le groupe punk The Favourites. Il travaille ensuite pour les Pogues en tant que technicien et, en septembre 1986, il intègre officiellement le combo de Shane MacGowan pour remplacer à la basse Cait O’Riordan, partie convoler en justes noces avec Elvis Costello, alors producteur de Rum Sodomy & the Lash.  Hunt a joué pour la première fois avec le groupe sur l’album If I Should Fall From Grace With God, sorti en 1988, et jusqu’à Pogue Mahone (expression irlandaise qui signifie: Embrasse mon Cul), le dernier disque studio sorti en 1996. Le 9 août, les Pogues ont annoncé le décès de Hunt en écrivant : ″Nous sommes attristés au-delà des mots. Notre Darryl est décédé hier après-midi à Londres″. Darryl Hunt avait 72 ans.

Patrick BETAILLE, août 2022

Disparition de la légende Motown, Lamont Dozier

 

Musicien, auteur-compositeur et interprète Lamont Dozier rejoint la Motown en 1962. Là il travaille avec les frères Brian et Eddie Holland. Ensemble ils collaborent sur plus de 200 chansons qui rendront célèbres bon nombres d’artistes parmi lesquels les Four Tops, les Supremes, les Isley Brothers, The Miracles et Marvin Gaye. Les plus grands succès de Holland-Dozier-Holland incluent notamment Where Did Our Love Go, Baby Love, You Can’t Hurry Love, Reach Out I’ll Be There et d’autres qui au final deviendront la définition d’un genre reconnaissable entre tous. Pour des questions financières liées aux droits d’auteur, les trois mousquetaires (NDLR: ou la Sainte Trinité, c’est selon) du Motown Sound se séparent en 1973 et Dozier entame un carrière solo au cours de laquelle il connaitra un énorme succès en collaborant avec Phil Collins (NDLR: Pffff!) sur le titre Two Hearts pour la bande originale du film Buster en 1988. Géant de la soul et compositeur phare de la Motown, Lamont Dozier est décédé le 8 août  à l’âge de 81 ans.

Patrick BETAILLE, août 2022

 



 

 

 

 

 

 

 

Manny Charlton – Son of a Bitch

L’histoire de Nazareth commence en 1968, en Écosse, par la formation sur les cendres encore fumantes d’un groupe local: The Shadettes. Le chanteur Dan McCafferty, le guitariste Manny Charlton, le bassiste Pete Agnew et le batteur Darrell Sweet partent pour Londres en 1970, s’y installent et sortent une premier album éponyme sous le nom de Nazareth, suivi en 1972 de Exercises. Début 1973 parait Razamanaz. Produit par Roger Glover, cette troisième tentative connaît le succès avec deux titres en bonne place dans les charts britanniques. Hair of the Dog, le cinquième opus du groupe, sort en 1975. Largement diffusé sur les radios, Hair of the Dog, le titre – connu également sous le nom de Son of a Bitch – offre son nom à album et connaît un succès international immédiat; Il restera d’ailleurs 60 semaines dans les charts norvégiens. En 1990 Manny Charlton quittera la formation pour se lancer dans une carrière solo intéressante mais hélas peu fructueuse. Également compositeur et producteur, le talentueux guitariste dont les riffs de guitare ont élevé Nazareth au rang des célébrités heavy rock des années 1970 vient de décéder à l’âge de 80 ans. 

Patrick BETAILLE, juillet 2022

Vangelis – Rain And Tears

Ce musicien grec installé à Paris dès la fin des années 60 connut le succès avec Demis Roussos au sein du trio Aphrodite’s Child en adaptant les thèmes classiques à la mode pop psychédélique de l’époque. Compositeur, claviériste et percussionniste émigré à Londres, Evanghelos Papathanassiou se fit rapidement un nom dans le monde de la musique progressive, notamment en collaborant avec Jon Anderson du groupe Yes. Passionné d’image est devenu l’un des principaux compositeurs de musiques de films en signant notamment les bandes originales de Chariots de Feu (Hugh Hudson – 1981), Blade Runner (Ridley Scott – 1982), Missing (Costa-Gavras – 1982) et Lunes de fiel de Roman Polanski en 1992. Élevé au rang de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, Vangelis, le plus français des musiciens grecs est mort dans un hôpital parisien, des suites de la Covid-19. Il avait 79 ans.

Patrick BETAILLE, mai 2022

Neal Adams – The Groundhogs

Certains fans de Comics se souviendront de Neal Adams en tant qu’artiste ayant participé aux aventures de Super Heros popularisées par DC Comics, Marvel ou encore Strange Magazine. L’illustrateur new-yorkais est en effet connu pour avoir brillamment contribué au renouveau de nombreux personnages parmi lesquels Batman, Superman et Deadman. Dans les années 1980, invité au Festival d’Angoulême, le dessinateur met en scène Superman aux côtés de Superdupont dans la revue Fluide Glacial.

D’autres, probablement plus rares – mais en tous cas fans de blues rock puissant anglais – sont peut être tombés un jour sur l’excellent septième album de The Groundhogs paru en 1972. L’illustration du LP met en scène les membres du groupe représentés en super-héros qui combattant les maux générés par la surpopulation, la pollution et les dérives de la politique et de la religion. Un pochette comme on savait les faire à l’époque car, une fois ouvert, le gatefold offrait des sections dépliables intégrant la bande dessinée qui relate cette histoire des Mighty Groundhogs. C’est bien Neal Adams qui est derrière ce cover art si étonnant qui illustre Who Will Save the World?  L’un des plus grands artistes de l’histoire de l’illustration américaine vient de décéder à l’âge de 80 ans.

Patrick BETAILLE, mai 2022

D’autres anecdotes sur la censure et l’histoire des pochettes de disques à retrouver dans le livre:

IN VINYLE VERITAS – ÉLOQUENCE ET DÉSAVEU DU COVER ART

Klaus Schulze – Dark Side of the Moog

Multi-instrumentiste allemand, Klaus Schulze a brièvement joué avec les groupes Tangerine Dream et Ash Ra Tempel avant de se lancer dans une carrière solo. Il s’est imposé en tant que pionnier de  la musique électronique avec la création de paysages sonores novateurs qui, dès les années 70, ont profondément marqué l’ère des synthétiseurs. De sa richissime discographie, les amateurs du genre retiendront probablement Timewind qui reçut le Grand Prix de l’Académie Charles-Cros en 1975 et Moondawn (1976).

Une anecdote: Des extraits de ces deux disques ont servi de fond sonore pendant le tournage de Body Love, le film pornographique de Lasse Braune dans lequel Catherine Ringer a tourné. Le compositeur sera d’ailleurs sollicité et acceptera de composer les BO de Body Love et Body Love 2 en 1977. En 2021, le titre Herbert composé en 1978 en hommage à Frank Herbert – l’auteur du livre de science fiction Dune – a été intégré dans la bande son de la troisième adaptation cinématographique du roman par le canadien Denis Villeneuve. Klaus Schulze vient de décéder à l’âge de 74 ans.

Patrick BETAILLE, avril 2022

 

Putain, putain – C’est fini pour Arno!

Aussi singulier qu’un Tom Waits, aussi bouleversant qu’un Jacques Brel, aussi poétique qu’un Léo Ferré, le plus français des Belges, le plus anglais des Flamands, celui qui chantait – ″putain, putain c’est vachement bien nous sommes quand même tous des Européens″ – nous a quitté. Arno, le fondateur des TC Matic, l’alchimiste du rock est parti. Nous faire ça à nous, en pleine misère électorale! Putain de crabe! Beaucoup ont de l’eau dans les yeux aujourd’hui, mais il pleut, c’est pour ça!

Patrick BETAILLE, avril 2022

Décès de Chris Bailey, fondateur de The Saints

C’est le cœur brisé que nous, famille et amis, devons vous faire part du décès de Chris Bailey, chanteur et compositeur de The Saints. Chris a vécu une vie de poésie et de musique et s’est éteint un samedi soir, le 9 avril 2022″. C’est par ce message officiel que les proches du fondateur de l’un des groupes majeurs de la scène punk rock des seventies ont annoncé la disparition de Chris Bailey, âgé de 65 ans. Né au Kenya, Chris a vécu et grandi à Belfast jusqu’à ce que sa famille déménage en Australie. C’est là bas – à Brisbane dans le Queensland – qu’en 1974 il forme The Saints qui débarquera en Europe en 1977 pour promouvoir Stranded, le premier album publié l’année précédente dans l’indifférence générale au pays des kangourous. La suite on la connaît…

Patrick BETAILLE, avril 2022

Jim Karstein – Décès du Batteur de J.J. Cale

Il faut être fan de J.J. Cale ou se pencher sur les notes de pochettes de disques pour que le nom de Jimmy Karstein puisse laisser une trace, aussi minime soit elle, dans nos cerveaux encombrés de souvenirs tapageurs. Pourtant ce batteur, aussi discret qu’émérite, n’a pas manqué de marquer de son empreinte la scène rock en général et celle du Tulsa Sound en particulier. Le musicien a en effet passé plus de temps à tourner et à enregistrer avec JJ Cale que n’importe qui d’autre, allant même jusqu’à établir avec son ami de toujours un bref partenariat dans le secteur commercial de la musique: Cale-Karstein Enterprises. Mais ce n’est pas tout. Jim a aussi accompagné Joe Cocker en studio et sur scène et il a également été de la partie quand le guitariste des Who a organisé un concert mettant un Clapton – alors au fond du trou – en vedette dans l’espoir de le faire décrocher de l’héroïne. C’est ainsi que son nom figure sur le Eric Clapton’s Rainbow Concert (1973), aux côtés de Steve Winwood, Rick Gretch, Ron Wood et Pete Townsend. Jimmy Karstein vient de décéder.

Patrick BETAILLE, mars 2022