Zapping Photo – 2015 en images.

 

The Atlantic: 2015, the year in photos

Le zapping est une institution et tous les ans, ça et là, nous y avons droit sous une forme ou sous une autre. Louable démarche que celle du magazine américain The Atlantic qui au travers de clichés soigneusement sélectionnés nous propose de parcourir les événements significatifs de 2015. Un magnifique échantillon de 120 images, souvent terribles, qui nous incitent à réfléchir et surtout à nous focaliser sur l’essentiel tout en passant outre l’orgie de clichés insipides et d’infos aseptisées que nous consommons quotidiennement parfois même nous en rendre compte. ”La mémoire ne filme pas, la mémoire photographie” (Milan Kundera). C’est ici et c’est en 3 volets:  The Atlantic: 2015, the year in photos.

 

Actualité Musicale – Cuvée 2015

Barrence Whitfield and the Savages: Under the savage sky   Seasick Steve: Sonic Soul Surfer   Datura4: Demon Blues

Adele vous malmène les tympans? La reformation de téléphone vous en touche une sans faire bouger l’autre? La production télévisuelle vous donne des envies de suicide? j’ai quelque chose pour vous! Question nouveautés l ’année écoulée ne se distingue pas particulièrement dans le domaine du Blues ou du Blues Rock. Mais faute de mieux le cru 2015 (Clic sur les images!) doit pouvoir vous apporter quelques menues satisfactions en terme de musique qui s’écoute avec les oreilles mais aussi avec les pieds. Le choix est bien évidemment partial, partiel, subjectif et assumé. Il a juste pour ambition d’entretenir l’espoir que le Rock n’est pas encore mort et de prouver que, contre vents et marées, de bonnes volontés mettent beaucoup de conviction et d’énergie pour que leur passion et leur plaisir deviennent nôtres. Le débat reste entier et ouvert mais il doit obéir à une constante et une seule: ”La musique c’est comme la vie, ça se respire” (Francis Zegut).

Left Lane Cruiser: Dirty Spliff Blues   Manu Lanvin & the Devil Blues: Son(s) of the Blues   Lisa Mills: I'm changing

PB, décembre 2015

Le Beaujolais Nouveau 2015 est arrivé!

D’après un dessin de Michel Gregeois, alias GRÉMI

Grémi: Le Beaujolais Nouveau

Faits divers: Un individu a été arrêté en état d’ébriété très avancée à la veille de l’arrivée du Beaujolais nouveau; il était encore en train de fêter l’arrivée de celui de l’année dernière!

 

Venier Customs – Moto Guzzi California C2

 

California C2 Venier CustomsNous sommes en 1971. Moto Guzzi met sur le marché la California. A l’époque, le Los Angeles Police Department Traffic Division se dote du modèle qui, pour la circonstance, est équipé d’un pare brise pare-balles en lexan. Look et performances de la machine incitent les services de police des Etats Unis et d’autres pays à composer leurs parcs motos avec la désormais célèbre California Highway Patrol. Depuis, la ”Calif” en est à sa huitième génération et question technique, finition et performances la version actuelle semble faire l’unanimité, y compris chez les préparateurs. Stefano Venier, fondateur et big boss de Venier Custom, est de ceux là et sur la base d’un modèle de série il a appliqué sa propre vision d’une machine toujours apte à avaler du kilomètre mais avec un look beaucoup plus radical. L’ensemble de la carrosserie d’origine a été revue. Nouvelle selle, nouveau phare rond, réservoir, caches et saute vent relookés et usinés en aluminium et à la main. A l’arrière, les clignos ont été montés sur le châssis, le feu encastré sous la selle et le garde boue sévèrement raccourci. Les clignos avant eux se retrouvent au bout des guidons bracelets de belle facture. Enfin, et c’est peut être le point d’orgue de cette préparation, l’échappement se voit équipé de silencieux sur mesure, courts, très réussis et au son envoûtant: jugez plutôt! L’ensemble du projet C2 préparé dans les ateliers de Brooklin est disponible en série limité et sur commande à condition de pouvoir débourser la somme de 45 000 $. Quand mêêême! Détails, galerie photos sur BikeExif.

 

 

 

 

Seasick Steve – Sonic Soul Surfer

Seasick Steve Sonic Soul SurferOn ne dira jamais assez de bien de Seasick Steve. La sortie récente de Sonic Soul Surfer, son huitième album en 11 ans, est donc l’occasion de s’attarder sur la production de cet artiste hors du commun. Sa voix ferait passer Tom Waits pour un crooner de kermesse et sa technique pourrait propulser Jack White vers un troisième prix de l’école de musique de Carpentras. Avec une sensibilité digne de hobo plus libre que le vent, le barbu à casquette et salopette à la Marvin Sutton est de retour. Toujours accompagné de Dan Magnusson, son fidèle batteur, Seasick Steve nous offre 16 nouvelles compositions dépouillées jusqu’à l’os qui bringuebalent entre Boogie ou Stomp nerveux et ballades Folk atmosphériques. Question Blues Rock, l’électricité rustique de titres que ne renieraient pas John Lee Hooker ou ZZ Top première époque nous promène sur des routes que l’on imagine parcourir au volant d’une vieille Ford T. Côté Folk, on retrouve avec un plaisir non dissimulé les belles ambiances du brillant ”You can’t teach an old dog new tricks” sorti en 2011  et déjà bourré jusqu’à la gueule d’un savant mélange de Blues viscéral et de Country généreuse. Quelque part ”Sonic Soul Surfer” est une petite merveille qui, loin des standards, perpétue une tradition qui devrait séduire quiconque bénéficie d’un minimum de disponibilité au niveau des esgourdes, d’un soupçon de sensibilité musicale et d’un goût avéré pour la musique émotionnellement authentique.

PB, Septembre 2015