Mugen – Nouveau V Twin 1400

Mugen MRV 1400 YoungMachineIl y a peu,  lors du salon de Tokyo, Mugen dévoilait  un nouveau bloc moteur V-Twin culbuté de 1400cc qui devrait être commercialisé en 2020. Les japonais de YougMachine ont sauté sur l’occasion et se sont attelés à la tâche histoire de voir à quoi pourrait ressembler la future moto propulsée par ce V-Twin. Résultat, une ébauche de Bobber magnifique et délicieusement rétro qui ne demande qu’une seule chose: passer du concept à la réalisation au plus vite! Source, infos et détails sur MotoStation.

 

Indian Scout Bobber – Jack Daniel’s Limited Edition

Indian Scout Jack Daniel's Fire BrigadeLe partenariat entre Indian Motorcycles et Jack Daniel’s avait déjà donné naissance à à une Chieftain interdite à la commercialisation sur le territoire français. Aujourd’hui une nouvelle Indian Scout Bobber arbore elle aussi les couleurs du Tennessee whisky. Cette édition, elle aussi limitée, se voit parée d’une robe noire et or, de quelques accessoires et d’éléments décoratifs à la gloire du Old No7. Mention spéciale sur le garde boue avant qui prévient que ″Bottles and throttles don’t mix″ (Alcool et accélérateur ne font pas bon ménage). Ce qu’il faut savoir c’est que cette Indian Bad Ass produite à 177 exemplaires sera elle aussi interdite en France et qu’elle coûtera dans les 17 000 dollars. C’est le prix à payer pour bénéficier de motifs réalisés à la feuille d’or 24 carats notamment celui du réservoir qui rend hommage à la Jack Daniel’s Fire Brigade. Ce détail devient probablement le seul point digne d’intérêt car oui, l’on apprend  que la distillerie américaine est la seule au monde à disposer de sa propre brigade incendie. Détails et photos sur The Drive.

BA.AK Motocyclettes – BMW NineT Bobber

BA.AK Motocyclettes Bobber BMWToujours sur la brèche, l’atelier lyonnais BA.AK présente celle qui, en terme de création, vient succéder à la séduisante Dandy Bonnie. Sur la base d’une BMW NineT Pure, Rémi REGUIN et son équipe ont su donner à la version brillamment cheap de la marque à l’hélice un look minimaliste et ravageur sans pour autant nuire à l’élégance et à la sobriété d’origine. Pour l’occasion et dans le respect de la tradition BA.AK, bon nombre de pièces ont été fabriquées sur mesure et viendront grossir un catalogue d’accessoires déjà bien fourni. Comme quoi faire d’une machine performante un bobber stylé et classieux c’est possible. Même en France! Pour en savoir plus: BA.AK NineT Bobber

Indian – Scout Bobber

Badass Bike Indian Scout Bobber

Pour 2018 Indian habille son gros V-Twin 1200 de noir et l’intègre dans un châssis rabaissé. Bobber oblige, le truc est équipé d’un gros pneu avant, d’une selle monoplace, de garde-boues minimalistes et de deux échappements longs. La radicalité esthétiquement réussie à un prix: 14 000 euros. Une belle somme, que les ″rebels″ urbains endimanchés  n’hésiteront sûrement pas à mettre sur la table. Plus d’infos sur Moto Station.

 

Triumph 2018 – Bobber Black & Speedmaster

Triumph 2018 Bobber Black

Avec son Bobber, Triumph a récemment enregistré une progression commerciale sans précédent; au point de rentrer dans le top ten des motos le plus vendues au Royaume Uni. Fort de ce succès, la marque arrive en 2018 avec une nouvelle version de son monoplace qui pour l’occasion se voit affublé d’un habillage noir intégral très réussi. Mais pour une fois la nouveauté ne se contente pas seulement d’une approche uniquement esthétique. En effet, la Bonneville Bobber Black se voit dotée d’une nouvelle fourche à fourreaux de 47 mm (au lieu de 41 mm) et de double disques à étriers Brembo à l’avant sur une roue de 16 pouces. Signe des temps, éclairage full led et régulateur de vitesse sont de mise. Un vent de renouveau souffle également sur la Speedmaster qui pour le coup et avec le 1200 High Torque gagne 25% de puissance par rapport à l’ancien moteur de 865 cc. Au passage, le cruiser bénéficie en standard du Cruise Control et du ride by wire. Infos, détails et photos: Motorcycle.com.

Harley Davidson – Quand WLA devient Bobber

HD WLA

L’entrée des USA au cœur de la seconde guerre mondiale entraine une augmentation conséquente de la production de Harley Davidson: 60 000 exemplaires pour l’armée américaine et 30 000 pour les alliés. A la fin du conflit, les bécanes encore en état sont rapatriées et bradées sur la marché U.S. La moto qui était à l’époque financièrement inabordable devient soudain accessible à toutes les bourses. Très vite les jeunes acquéreurs s’ingénient à modifier  et surtout alléger les grosses WLA pour en faire des engins adaptés aux courses de Dirt Track qui font alors sensation au sein d’ une Amérique en mal de divertissements. Bien sûr, tous les équipements militaires disparaissent, ce qui est accessoire est supprimé et tout ce qui est superflu est ″bobbed″ (littéralement: coupé au carré). le Bobber était né!

Bobber Triumph – Hold on, Go fast!

Bobber Triumph Hold on, Go fast

Pas encore commercialisée que la Bonneville version Bobber fait déjà l’objet de préparations. On doit celle dont il est question aux anglais de Down & Out qui, à la demande de Triumph, ont commis cette réalisation présentée lors du EICMA de Milan. Au premier coup d’œil on note à l’arrière la présence de deux canettes de NOS et d’un slick. De quoi envisager d’hypothétiques coups de pied et comprendre l’appellation de ″Hold on, Go fast″ attribuée au proto. Mais au delà de toute considération technique ou esthétique il est important de prendre en considération le fait que les gars de Sheffield n’ont eu que trois semaines pour mener le projet de A à Z…  Infos, détails et photos: The Bike Shed.