Scott Walker n’est plus!

Scott Walker AmsterdamEn 1964, alors âgé de 20 ans, Scott Engel change de nom au moment de la création de la formation pop The Walker Brothers​. Le trio, formé en Californie, connait à l’époque une ascension fulgurante, en particulier au Royaume-Uni où il parvient à rivaliser avec les Beatles, grâce notamment à des succès comme The Sun Ain’t Gonna Shine Anymore. Peu intéressé par les feux de la rampe, Scott Walker quitte le groupe en 1968 pour se lancer dans une carrière solo entrecoupée de longues retraites. Étonnamment ses albums imprégnés de Pop marginale et décalée intègrent au total 9 covers de Jacques Brel auquel il voue une admiration particulière. Ses adaptations entre autres de Mathilde, Jackie ou de Ne me quitte pas ne permettent pourtant pas à l’artiste de renouer avec le succès même si, à la fin des années 60, il bénéficie d’une reconnaissance sincère de la part d’artistes comme David Bowie qui s’en inspirera pour réinterpréter Amsterdam. Finalement, tout en composant quelques musiques de films, le chanteur américain se tourne peu à peu vers une musique de plus en plus expérimentale et peu appréciée du grand public. Hélas tombé dans l’oubli, cet immense artiste solitaire qu’était Scott Walker décède le 22 mars à l’âge de 76 ans.

Patrick BETAILLE, mars 2019

Le lundi c’est permis – Réunion Fumeuse

La photo qui réunit Brassens, Brel et Ferré est pratiquement aussi célèbre que le Baiser de l’hôtel de ville de Doisneau ou le portrait de Che Guevarra d’Alberto Korda.

Jean-Pierre Leloir: Brel, Brassens & FerréL’idée de faire asseoir les trois grands poètes de la chanson française pour discuter autour d’une table revient à François-René Cristiani. Pour épater Philippe Koechlin, le rédacteur en chef d’un magazine musical, il lui propose d’interviewer simultanément Brassens, Brel et Ferré. L’idée est acceptée. C’est autour d’une table de salon dans un appartement du VI ème arrondissement, et non dans les locaux de RTL comme on le croit généralement, que les trois chanteurs se retrouvent. Le photographe Jean-Pierre Leloir les immortalise. En février 1969, les mesures anti-tabac ne sont pas encore d’actualité et les canettes de bière sont à la parade. La photo fait la couverture du N° 25 de Rock & Folk dans lequel l’interview est à la Une.

Patrick BETAILLE, octobre 2018