Woodstock – Décès de Michael Lang

Comment, en évoquant Woodstock, ne pas penser à Michael Lang?! Avec Artie Kornfeld, Joel Rosenman et John Roberts, Lang – 24 ans à l’époque – a œuvré  à l’organisation du célèbre festival qui a eu lieu en 1969, dans la ferme de Max Yasgur près de Bethel, New York. En plein conflit vietnamien, l’événement massivement fréquenté est devenu un symbole du mouvement de contre-culture dédié à l’amour et à la paix. Du 15 au 18 août, plus de 400 000 personnes sont venues assister aux prestations de Jimi Hendrix, The Who, The Grateful Dead, Sly & The Family Stone, Jefferson Airplane, Santana, Creedence Clearwater Revival, The Band, Janis Joplin, Crosby, Stills, Nash & Young, Richie Havens, Joan Baez, Johnny Winter, Joe Cocker,  Mountain, Paul Butterfield Blues Band, Canned Heat, Ten Years After, et j’en passe. Ceux qui ont vu le documentaire paru l’année suivante se souviennent probablement d’avoir aperçu à plusieurs reprises un gus sur une moto. Vêtu de jeans élimés, bottes usées et gilet, c’était lui, Michael Lang, qui au guidon de sa BSA Victor, parcourrait les 300 hectares pour résoudre les problèmes inhérents à un raout d’une telle ampleur. Lui qui nous a quitté le 8 janvier 2022 pour aller organiser un dernier festival. Pour le compte de la faucheuse cette fois. 

Patrick BETAILLE, janvier 2022

BSA – Retour de la Gold Star

Alors que pour beaucoup de marques la tendance est à la délocalisation de production de leurs modèles en Asie, BSA revient sur ces terres historiques. Il y a peu, Mahindra – propriétaire de la prestigieuse marque anglaise depuis 2016 – annonçait  la relance du site de Birmingham et ce avec le soutien du gouvernement britannique, qui pour l’occasion, se fend d’une subvention de 4.6 millions de livres sterling; somme destinée à financer un centre de recherche dédié à la technologie électrique et à soutenir la création de 250 emplois. Mais dans un premier temps, histoire de lancer le revival de la marque et de donner au groupe indien l’occasion de se faire une réputation en Europe tout chassant sur les terres de Royal Enfield, c’est l’emblématique Gold Star qui annonce son retour! Le nouveau 65o mono à refroidissement liquide de 45 cv conçu au Royaume-Uni sera d’abord produit en Inde, mais, à terme, c’est de la nouvelle usine de Small Heath qu’il sortira. Dès mars 2022 une version Standard et une version Legacy de la Gold Star seront disponibles chez les concessionnaires britanniques. En France? Pas d’infos pour le moment

Patrick BETAILLE, décembre 2021

BSA A10 – Rocket Gold Star Scrambler

BSA A10 Scrambler 1962Au cours des années soixante la BSA Rocket Gold Star a incontestablement été la moto techniquement la plus révolutionnaire de la production anglaise, toutes marques confondues. A l’époque le nouveau twin de 650 Cc affiche fièrement une puissance de 46 Cv à 6800 tr/mn, faisant d’elle la plus puissante du marché. Conçue par Eddie Dow elle devient l’objet d’une fabrication en série limitée. Entre 1962 et 1963 la Rocket Gold Star est produite à hauteur de1584 exemplaires dont un certain nombre destinés au marché américain. En effet, à l’époque en Californie, les courses dans le désert connaissent un véritable essor. L’usine anglaise décide donc de produire 272 exemplaires d’une version modifiée de cette A10: le Scrambler. Les principaux changements touchent suspensions, selle, gardes-boues, guidon et lignes d’échappements, avec à la clé un gain de poids significatif. Le rare exemplaire de 1962 visible ici a été vendu aux enchères 15 200 €. Restent le rêve et quelques magnifiques photos disponibles chez Sotheby’s.

 

BSA Gold Star – Le retour annoncé?

Mahindra, BSA Gold StarVoilà une nouvelle qui ne va pas passer inaperçue sur le marché de la moto vintage! BSA, icône des anglaises des années 60 avec Triumph et Norton, vient de vendre ses droits à Classic Legends Pvt Ltd, filiale de la firme indienne Mahindra. Après avoir déboursé presque 4 millions d’euros, Rajesh Jejurikar, le PDG, affirme sa volonté de redorer le blason de BSA au niveau mondial tout en privilégiant la fabrication au Royaume Uni. La présentation des premiers modèles  est d’ores et déjà prévue pour 2019 et comme les droits sur le nom de la mythique ″Gold Star″ sont également tombés dans l’escarcelle du géant indien, il y a fort à parier qu’un Cafe Racer BSA fera partie du catalogue pour venir concurrencer Royal Enfield, entre autres…

Patrick BETAILLE, novembre 2016

Cafe Racer BSA – A65 Back in black!

BSA A65 Belstaff Taras KravtchoukLa Perfide Albion a dominé le marché du 2 roues jusque dans les années 70, époque à laquelle les japonnais se sont empressés de s’emparer du leadership. Aujourd’hui certains modèles anglais ont peu à peu sombré dans l’oubli. BSA fait partie de ces marques qui, en passant entre les mains de préparateurs ou de designers, deviennent pour un temps le prétexte d’un regain d’intérêt. Cette A65 revisitée façon Cafe Racer est l’œuvre de Taras Kravtchouk. Commandité en 2014 par Belstaff, le designer suédois a complètement dépouillé une ″Star Twin″ de 1964 pour y apporter quelques modifications au niveau du cadre et personnaliser selle et réservoir. Une peinture classieuse vient compléter de superbe façon un ensemble épuré aux proportions parfaites, prouvant par la même que pour faire du beau il ne suffit pas d’empiler des accessoires. Même lorsqu’il s’agit d’orner la vitrine new-yorkaise du géant du cuir moto. Pour le plaisir!