• Navigation

  • Les Visites!

    • 225,568 à ce jour

CCM Spitfire Café Racer

Cafe Racer CCM

Forts du récent succès de son Flat Track, CCM vient de présenter une déclinaison Cafe Racer de son Spitfire. En fait, pas grand chose de nouveau chez les anglais de Bolton. Le moteur reste le même, un 600Cc de 55 Cv et le cadre tubulaire fait main est toujours d’actualité. Seul le look change en adoptant pour la circonstance les canons esthétiques du Cafe Racer: jantes à rayons, guidons bracelets, capot de selle et échappements. La mayonnaise a l’air de prendre puisque le constructeur se targue d’ores et déjà de bénéficier de pré-commandes d’une centaine d’exemplaires sur les 250 qui seront mis en production début 2018. Côté prix, il faudra compter environ 10.500 euro.

▣ Du nouveau en concession ▣

BOTTPOWER, Cafe Racer XC1

Cafe Racer Buell

Eric Sanchez voue une passion toute particulière vis à vis de la marque Buell. C’est dans les ateliers BOTTPOWER de Valence qu’il offre une seconde vie à ces machines désormais commercialement tombées dans l’oubli. Au passage il leur impose un régime spécial avec une perte de 20 Kg et un gain de 10 Cv. Au final 101 Cv et 179 Kg pour une XB12 qui subit un relooking technique et esthétique qui en aucun cas ne nuit au fameux cachet Buell. Bien que La BOTT XC1 consiste en un kit dédié elle peut aussi être achetée complète pour un peu moins de 28000 €. ¡Olé!

Rêves de Préparations ♣

Moto Guzzi 950 Racer

Préparation Moto Guzzi 950 CR
Un magnifique Cafe Racer qui vient faire un joli pied de nez aux approches fantaisistes et aux délires destructeurs de certains préparateurs en quête de reconnaissance, aveuglés qu’ils sont  par la tendance du moment. Ce Moto Guzzi 950 en est la preuve irréfutable et les connaisseurs ne s’y trompent pas quand ils s’expriment sur le sujet: ″Une Guzz avec un parfait équilibre entre les masses et le carénage. Des proportions parfaites. Un assemblage aux petits oignons entre matières et peinture. Des détails qui font tout de suite la différence : un 4 cames peint (c’est rare), un échappement quasi invisible, une peinture dynamique mais pas omniprésente, des cuves de carburateurs transparentes (du jamais vu !). Bref… Nickel! Il ne manque plus qu’une plaque et des pneus de route et… gazz  vers Milan!″ [Vincent Debacker]. Tout est dit! Plus d’infos sur Veetess Speereet.

BSA Gold Star, le retour annoncé

Mahindra, BSA Gold Star

Voilà une nouvelle qui ne va pas passer inaperçue sur le marché de la moto vintage! BSA, icône des anglaises des années 60 avec Triumph et Norton, vient de vendre ses droits à Classic Legends Pvt Ltd, filiale de la firme indienne Mahindra. Après avoir déboursé presque 4 millions d’euros, Rajesh Jejurikar, le PDG, affirme sa volonté de redorer le blason de BSA au niveau mondial tout en privilégiant la fabrication au Royaume Uni. La présentation des premiers modèles  est d’ores et déjà prévue pour 2019 et comme les droits sur le nom de la mythique ″Gold Star″ sont également tombés dans l’escarcelle du géant indien, il y a fort à parier qu’un Cafe Racer BSA fera partie du catalogue pour venir concurrencer Royal Enfield, entre autres…

▣ Du nouveau en concession ▣

BMW Nine T Racer

BMW NineT Cafe Racer

Fort du succès commercial de sa Nine T, BMW profite de l’engouement présent pour  en proposer de nouvelles déclinaisons. Après La  Nine T Scrambler, la marque à l’hélice est sur le point de commercialiser la version Racer présentée récemment au salon Intermot de Cologne. Ach! Das ist schön! Les teutons visent avec goût au cœur du néo-rétro mais question rétro… viseurs, les antennes de hanneton das Ist schade! Infos, détails et photos sur Le Repaire des Motards!

▣ Du nouveau en concession ▣

Mash TT40 Cafe Racer

Cafe Racer français Mash TT40

la Sima continue d’étoffer sa marque Mash. Bien campé sur le créneau néo rétro, le constructeur franco chinois s’apprête à commercialiser un nouveau Café Racer. Doté d’un monocylindre injecté et refroidi par air qui développe 28 petits canassons, le TT40 aura du mal à propulser ses quelques 160 kg au delà des 120 km/h. Mais là n’est pas le but. Visiblement la firme de Beaune joue la carte du vintage et le rendu est plutôt sympa. Tête de fourche 60’s, bracelets sous le té, selle une place, dosseret, silencieux type mégaphone et jantes à rayons, tout y est. Côté tarif, on parle de 5 490 € et à ce prix l’ABS est de série. Espérons que pour l’occasion Mash aura réussi à mettre fin aux problèmes de fiabilité bien connus. Info, détails et essais sur Motomag.

▣ Du nouveau en concession ▣

Cafe Racer en deuil, Thomas Caplain est parti!

Il avait donné un nouveau souffle au magazine Café Racer… Rendant visite aux anciens et allant chercher des petits gars qui en veulent, Thomas faisait pleinement partie de l’aventure et donnait le ton avec ses photos toujours chaleureuses, granuleuses, pleines de matières et d’une ambiance qui nous est chère et familière″. (Vincent Debacker, Veetess Speereet).

Cafe Racer, Décés Thomas Caplain

En six années riches de voyages incessants, de photos superbes et personnelles, de découvertes renouvelées, il était devenu un compagnon de route indispensable à Cafe Racer. Thomas Caplain est mort dimanche 29 mai. Thomas avait 44 ans, il semblait dans la force de l’âge. Il n’a fallu pourtant que dix semaines à cette saloperie de cancer pour l’emporter″. (Cafe Racer).

La grande Faucheuse

Cafe Racer BSA A65: Back in black!

BSA A65 Belstaff Taras KravtchoukLa Perfide Albion a dominé le marché du 2 roues jusque dans les années 70, époque à laquelle les japonnais se sont empressés de s’emparer du leadership. Aujourd’hui certains modèles anglais ont peu à peu sombré dans l’oubli. BSA fait partie de ces marques qui, en passant entre les mains de préparateurs ou de designers, deviennent pour un temps le prétexte d’un regain d’intérêt. Cette A65 revisitée façon Cafe Racer est l’œuvre de Taras Kravtchouk. Commandité en 2014 par Belstaff, le designer suédois a complètement dépouillé une ″Star Twin″ de 1964 pour y apporter quelques modifications au niveau du cadre et personnaliser selle et réservoir. Une peinture classieuse vient compléter de superbe façon un ensemble épuré aux proportions parfaites, prouvant par la même que pour faire du beau il ne suffit pas d’empiler des accessoires. Même lorsqu’il s’agit d’orner la vitrine new-yorkaise du géant du cuir moto. Pour le plaisir!

Rêves de Préparations 

 

Blacktrack BT-01, le Cafe Racer selon Sacha Lakic

Blactrack Motors BT-01 Sacha Lacik

Janvier 2016, La société Blacktrack Motors est tout juste créée au Luxembourg et la Honda CX500 GTS est en train de se métamorphoser en BT-01, premier modèle d’un designer déjà connu pour avoir œuvré chez Voxan en général et sur la Black Magic en particulier: Sacha Lakic. C’est une histoire d’envie, de copains, de croquis et surtout de plaisir à réaliser ce que l’on aime qui donne naissance à un engin à la fois radical, classieux et efficace. Ligne modifiée pour privilégier le dynamisme, nouvelle boucle arrière, nouvelle selle, suspensions Öhlins, freins Brembo, ligne d’échappement maison, etc… Enfin, et pour parfaire le côte ″exception″, la moto est habillée d’une superbe livrée noir mat / alu / rouge et or. Au travers d’une approche purement Cafe Racer et dans le cadre de la tendance actuelle l’engin se décline sous forme de 2 versions et bien évidemment  en nombre limité. 20 exemplaires de la BT-01S (Sport Edition) à 35 000€ et 5 exemplaires de la BT-01R (Race Edition) à 55 000€. L’exception a un prix qui ne laisse pas indifférent mais dès qu’on prend en compte l’investissement et le travail que représente un tel projet dans son ensemble, on comprend mieux et à minima on est en droit de rêver… Ou pas, car pour le prix y’a mêm’ pô de bandes thermo!…Source, détails, infos et photos sur Boitier Rouge.

Rêves de Préparations 

Rosie O’Laskey roule pour Ray Ban

Rosie O'Laskey Never HideQuelque part au sud de la Californie, dans le désert de Mojave, le lac ”El Mirage” sert de décor au tournage d’une vidéo pour la campagne ”Never Hide” de Ray Ban. ‘  est aux manettes et il met en scène le Mannequin Rosie O’Laskey qui tombe en panne avec son Pick-up et finit par tailler la piste sur un beau Cafe Racer Honda. Ambiance pour le moins vintage soutenue par une bande son qui consiste en un assemblage d’ une reprise de ”Hoochie Coochie Man” et de la version originale de ”Born to be Wild” par Steppenwolf. Attention les yeux! Rosie finit nue sur son Racer mais avec ses lunettes de soleil. L’honneur est sauf!

 Du beau monde sur la Piste 

 

Kott Motorcycles: Cafe Racer Honda CB

Red Pearl Kott Motorcycles Kott Motorcycles est une entreprise  indépendante située dans la région de Los Angeles. L’ activité de l’équipe qui la compose est centrée sur la fabrication et la conception de motos anciennes, principalement sur base Honda CB des années 1970. L’objectif consiste donc a redonner vie à  d’anciennes machines tout en leur apportant une touche personnelle mais sans remettre en cause le côté fonctionnel ou les performances. Ainsi naissent des bécanes uniques qui, après avoir bénéficié de transformations tous azimuts, affichent élégamment une vocation incontestable de Cafe Racer. Platina, Prusa 350, Charcoal, Exec 350, Red Pearl et bien d’autres, elles sont toutes Ici!

Rêves de Préparations 

Ural, Cafe Racer Ps

Cafe Racer Ural Joao Alves

Cette machine pour le moins séduisante est une l’oeuvre de Joao Alves. Sur la base d’un Ural de série 2013, ce talentueux créateur a su mettre en formes et avec goût un Racer moderne au look des années 70. Tête de fourche, cul de selle, guidons bracelets, commandes reculées, échappements courts, tout y est, même le kit Photoshop! Eh oui, Joao est designer et sa création n’est que virtuelle. Gageons que la démarche sera source d’inspiration. Sait on jamais!

Rêves de Préparations ♣

Ton-Up Boys, the Wild Ones!

Ton Up Boys, Leather Boys, Rockers

″Rockers par rapport à la musique, Leather Boys à cause des cuirs qu’ils arborent, ou encore Ton-up Boys pour ce qui est de la vitesse. Ces termes et nuances cohabitent ou fusionnent en faisant référence à une subculture où Rock’ n’ Roll et Moto occupent une place privilégiée et définissent mode de vie et phénomène social. Années 50, le Royaume Uni sort des restrictions et du rationnement liés à la seconde guerre mondiale. L’économie repart, les industries tournent à fond, il y a du travail pour tout le monde et le gouvernement accorde crédits et facilités aux forces vives de la nation, ces jeunes qui peuvent désormais s’offrir non pas des voitures mais des deux roues. La production de motos en tant que moyen de transport bon marché fait effectivement partie du nouvel essor industriel, au même titre que le développement des axes routiers nécessaires au transport des marchandises. Logiquement, il faut fournir aux transporteurs des endroits où ils peuvent se restaurer et se détendre. Ainsi fleurissent un peu partout le long des voies les Transport Café. Ces Routiers sont également vite fréquentés  par les ”Leather Boys” qui, durant le week end s’amusent à établir des records de vitesse sur des parcours reliant un Transport Cafe à un autre et ce avec un seul but:  Do The Ton, expression argotique signifiant 100 Mph, soit un peu plus de 160 Km/h. Pour tenter d’accéder à de telles performances les bécanes sont modifiées, trafiquées et allégées pour au final devenir des machines de courses, des ″Racers. Dès lors, le terme de Cafe Racer se voit appliqué aux bolides qui déboulent de ou vers les Transport Cafe, lieux de rendez-vous désormais incontournable des Ton-Up Boys. Dans le même temps, un autre facteur devient déterminant pour ce qui concerne les moeurs de cette jeunesse assoiffée de sensations fortes. La musique! Les boys deviennent accros à quelque chose venu tout droit des Etats Unis et qui les fascine, le Rock’ n’ Roll. Dans le pays, club et stations de radio ne diffusent pas encore cette musique qui n’est accessible que dans les Cafe.  Les titres qui dégueulent des Juke Box durent à peu près 3 minutes. Qu’à cela ne tienne! Une piécette dans la fente, sélection du morceau et play! Une fois dehors, coup de kick et gazzz sur un circuit prédéterminé, le but étant de revenir entier au point de départ avant la fin du disque. Ceci se passe notamment du côté de l’Ace Cafe où les ″Rockers paradent en Triumph, Norton, BSA, Royal Enfield et autres Matchless. C’est le début des Sixties et  le Père Bill Shergold, prédicateur de son état, donne sa dimension motarde au mythique Fifty Nine Club dont les 30 000 membres actuels entretiennent la tradition dans le monde entier mais loin des conflits inter bandes qui, comme ceux qui opposèrent les Mods et Les Rockers à Brighton, pourraient nuire à la réputation des clubs.

  Ça Roule!

Flying Sbay 1800: La belle de Cadix

Sbay Motor Company Flying 1800

Ce n’est un secret pour personne, on trouve en Espagne presque autant de champions du monde moto que de rondelles de chorizo dans une paella. Ce que l’on sait moins c’est que de l’autre côté des Pyrénées l’on sait aussi concevoir des préparations sortant de l’ordinaire. Basée à Cadix, La Sbay Motor Company s’est spécialisée dans la mise en oeuvre de préparations exclusives au design original qui intègre systématiquement en son coeur un Big Twin Us. Mais attention, la démarche n’est pas qu’esthétique; Sergio Bayarri, le Boss, a à coeur  de privilégier puissance, efficacité et fiabilité des monstres auxquels il donne naissance.Ainsi, RevTech, Öhlins, S&S et autres voisinent avec carbone, aluminium et solutions techniques modernes. Témoin cette Flying 1800 qui, en 2010, a remporté le « World Champion Production Manufacturer Class » aux USA. « La belle de Cadix à de jolis atours, la belle de Cadix vous invite à la bourre »… « Chi-ca! Chi-ca! Chic! Ay! Ay! Ay!« 

Rêves de Préparations 

BMW R90 Interceptor

BMW R90 Interceptor Radical Ducati

Avant de fermer définitivement les portes de ses ateliers, le préparateur Espagnol Radical Ducati avait commis ce petit bijou d’ Interceptor. Sur la base d’un châssis BMW de R80 doté d’un bloc moteur de R100 cette préparation n’est pas sans rappeler celle qui s’illustre au sein du Joe Bar Team. Clin d’oeil ou hommage, le travail de Pepo Rosell mérite une mention toute particulière tellement on aimerait voir les représentants de la maison poulaga chevaucher ce Racer racé pour venir vous coller une prune… Photos et détails techniques sur Asphalt and Rubber!

Rêves de Préparations 

CRD: Cafe Racer Dreams

Honda CB900 Bol d'Or Cafe Racer DreamsDébut 2010 Cafe Racer Dreams voit le jour en Espagne. En 2012, Pedro Garcia, le Boss, acceuille en tant que partenaire un certain Efraon Triana. Ce dernier, bricoleur de génie, spécialiste en électricité et habile en peinture prend la direction de l’atelier. Voilà pour la colonne vertébrale de ce team de passionnés qui exercent leur talent dans le domaine de la transformation de motos essentiellement de série. Même si au départ CRD axe son activité principalement sur le Cafe Racer, les réalisations proposées sont aujourd’hui élargies à des domaines tels que Scramblers, Trackers, etc… bicyclettes comprises. Triumph, Honda, Guzzi, Yam, Kawa, Harley, Ducat… Toutes les marques ou presque servent de base à un relooking digne d’intérêt y compris au niveau du sur-mesure suscité par les clients. Même si la langue de Cervantes n’est pas votre fort et même si les traductions Picaresques de votre moteur de recherche vous hérissent, faire un tour sur sur le site peut s’avérer source de plaisir. ¡Vamos! Cafe Racer Dreams.

Rêves de Préparations 

Yamaha 500 SR Café Racer

Attardons nous aujourd’hui sur la BuBu’s Bike. BuBu pour Bruno, cet ami de 30 ans que je remercie tous les matins de m’avoir fait découvrir Doctor Feelgood et à qui je pardonne son ignorance en matière de… Non rien, nous ne sommes pas là pour parler musique. Cela faisait pas mal de temps que ce projet de Cafe Racer somnolait dans un recoin de son encéphale. Depuis l’acquisition en 1978 d’un 500 XT il a toujours entretenu la nostalgie de ce moteur fabuleux et ce malgré quelques années passées à aspirer les minettes sur une Goldwing ou à se défoncer le fondement et le reste sur des KTM d’Enduro.

Yamaha 500SRDans l’esprit mais aussi pour des raisons techniques son choix est arrêté sur un 500 SR qui fera donc l’objet d’une quête assidue en vue de mettre en œuvre le Cafe Racer de ses rêves.Voilà t’il pas que le Graal se présente à lui sous la forme d’un oignon mono de 1992 totalisant 56000 Km et sur lequel le proprio s’est déjà exprimé via l’adjonction d’accessoires VD Classic: Clignots Alu. Carburateur Mikuni TM36. Pot BSM. Coude échappement gros diamètre. Durit d’huile gros débit. Pas mal pour un début mais c’est sans compter sur l’envie irrépressible de posséder enfin un vrai Cafe Racer.

Démontage yamaha 500SROr donc, après démontage dans les règles de l’art et en appliquant un minimum de précautions (photos et remisage des pièces par catégories) ainsi fut fait!  Cadre: Sablage et peinture époxy à froid Restom.  Moteur : Réalésage cylindre. Changement piston. Rodage soupapes. Contrôle et vérification de tous les organes mécaniques. Sablage bloc. Peinture (HT noire spéciale alu Restom) cylindre, culasse et caches culbuteurs. Peinture HT grise des carters centraux. Polissage des carters d’embrayage, d’allumage, du couvercle de PSB, du cache tendeur de chaîne, chromage du levier lève soupapes. Suppression de la boite à air et pré réglage carburation.  Roues: dé rayonnage, polissage des jantes, peinture du moyeux et rayonnage à neuf, réfection du porte couronne. Tubes de fourche peints en noir, changement huile et joints spy. Remplacement amortos d’origine rincés par des Hagon. Peinture : C’est d’une photo de Coventry Eagle que s’inspire la  belle peinture du réservoir. Pour le plaisir des yeux, la couleur dorée du liseré vient en rappel sur le lettrage des caches latéraux ; un vrai régal!

Préparation Yamaha 500 SR Cafe Racer!

Pour l’instant tout va bien mais il faut se rendre à l’évidence : un brêlon ne mérite l’appellation de Cafe Racer qu’après rajout d’accessoires dignes de ce nom. S’en suit donc une prise d’otage de l’écureuil avec à la clef des sévices – que la morale m’interdit d’évoquer ici – pour que la bestiole consente à céder quelques noisettes européennes.

Phare, feu arrière, commandes reculées, filtres K&N sont commandés chez Kedo en Allemagne. VD Classic livre quant à lui guidons bracelet, pattes de phare, poignées Beston et compteur. C’est de Californie, qu’une des pièces majeures en terme de look vient : la selle West Eagle.

Dans toute entreprise de cette envergure, il faut savoir aussi faire appel à l’imagination, au système D et à la récup. Les témoins de phare et de clignotants montés sur le phare proviennent d’une KTM d’enduro. Le garde boue est raccourci et les fixations du guidon d’origine ont été masquées par des bouchons en alu poli home made.

Au final le résultat très réussi est à la hauteur des attentes. Maintenant yapluka rouler un peu pour vérifier que tout a bien été remonté ou serré, assurer un bon rodage et peaufiner la carburation. Gaazzzz ! et tant pis pour le ”Oh non Papa tu vas pas mettre un casque comme çà, c’est nul !”

Préparation 500 SR Cafe Racer

En conclusion, quoi de mieux que de se référer à Veetess Speereet pour illustrer une telle entreprise. ”… se geler les miches devant l’établi, des prises de tête pour monter cette putain de pièce….des heures de cogitage devant cette revue technique qui semble être écrite en chinois… bref, des grands moments de plaisir pour une seule chose… Le bonheur de tailler la route sur un engin qui vous a donné tant de mal, mais que vous connaissez par cœur…” (Vincent Debacker).  A la pertinence des propos de Vince contentons nous d’ajouter quelques inquiétudes fébriles, des doutes vicelards et autres  fou rires ponctués de ”mais putain que je suis con !..”  Bravo Bubu, t’as tout compris !.. Sauf que le batteur d’AC/DC… Non rien en fait, laisse tomber! Cherche plutôt un bouchon Monza!

Rêves de Préparations 

Arno & Beverly Jo Scott: La fille du Père Noël.

Marie Noëlle

Je l’ai rencontrée par hasard. Elle prétendait s’appeler ″Marie Noëlle″. J’ai appris par la suite qu’en fait elle s’appelait ″Jean″ et réalisé, mais un peu tard, qu’elle avait du ″Genie″. Qu’importe, de toutes façons je n’ai même pas eu le temps de lui avouer que je ne m’appelle pas ″Jean Balthazar″… Elle est partie comme elle est venue, telle une balle sur son Cafe Racer…Rouge, bien sûr!

Avec le Clip c’est encore mieux:

 Du beau monde sur la Piste 

%d blogueurs aiment cette page :