Elvis Presley – Enchères Harley Davidson

FLH 1200 Evis Presley 1976Trois mois avant sa mort en 1977, Elvis Presley s’est offert une Harley Davidson FLH de 1976. Après une mise en peinture personnalisée et avec seulement un peu plus de 2oo km au compteur, le King de Graceland cède son Electra Glide à un concessionnaire de Memphis qui la revend aussi sec pour 25.000 dollars à un particulier. Rapidement ce dernier procède à un échange contre une voiture chez Dave Geisler, le propriétaire d’un musée consacré à l’automobile. 30 années passées dans une vitrine du musée en question et voilà que la machine est aujourd’hui mise aux enchères. D’après GWS Auctions, en charge de la transaction, la moto devait se vendre entre 1.75 et 2 millions de dollars. Si l’estimation était atteinte la vente devrait battre un nouveau record, loin devant l’Electra de Marlon Brando (256.000$), le Fat Boy d’Arnold Schwarzenegger (512.000$) et le Tracker de Steve McQueen (940.000$). Les enchères débuteront le 31 août 2019 et la mise à prix n’est que de 100.000$! Let’s Rock!

 

Patrick BETAILLE, août 2019

Lego – Harley Davidson Fat Boy

Creator Expert Harley-Davidson Fat BoyLego, la firme danoise jamais à court d’idées pour séduire les petits et les grands a choisi de représenter l’un des modèles emblématiques de la gamme Harley Davidson. En partenariat avec la firme de Milwakee, voici donc l’iconique Fat Boy composé de 1023 pièces qui une fois assemblées offre une miniature de 20 cm de haut, 33 cm de long et 18 cm de large en robe Wicked Red. Les pistons du bicylindres, le guidon, la transmission, les roues, la béquille et les leviers d’embrayage et de frein sont mobiles et le réservoir est doté de son compteur. Le Lego Creator Expert Harley-Davidson Fat Boy sera bientôt disponible en France au prix de 95€. Voir le descriptif complet sur Hot Bricks.

Patrick BETAILLE, juillet 2019

 

 

 

 

Le Pire Noël est passé!

Erreur du Père Noël

Connard! J’avais commandé une Harley Davidson Electra Glide, pas un suppositoire à autobus!

JSK Custom Design – The Ivory Comet

JSK Moto Co: Speed Racer Harley DavidsonChez Harley-Davidson le Sportster reste incontestablement le modèle le plus vendu et donc le plus produit à Milwaukee. C’est également la moto la plus inspirante sur laquelle, à des niveaux variés, des modifications ont été apportées par des amateurs ou des professionnels, et ce, avec plus ou moins de goût, de bonheur et de réussite. L’approche consistant à convertir un Sportster en véritable moto de course a ainsi été entrepris un nombre incalculable de fois mais il faut reconnaître que ce Speed Racer frôle la perfection. Pour arriver à ce résultat, JSK Custom Design n’a pas lésiné sur les moyens. The Ivory Comet, c’est son nom, a été équipée d’un tête de fourche et d’un cul de Ducati 916. Il a fallu déployer des trésors ingénierie pour pouvoir adapter fourche, bras oscillant et mono-amortisseur sans pour autant toucher au cadre d’origine. Quant à l’esthétique un énorme boulot a été réalisé afin d’obtenir un ligne aérodynamique quasi parfaite. Plus d’un an a été nécessaire à ce préparateur californien pour arriver à un tel résultat. Après avoir été présentée en 2013, The Ivory Comet a remporté de très nombreux prix lors de shows dans le monde du Custom et du Cafe Racer. Sources, infos et détails: JSK Moto Co.

 

Harley Davidson – Bucherer Blue Edition

HD Softail Slim Blue EdtitionPôôôvre monde! Au quatrième ″Potato″ il sera exactement… L’horloger/joaillier suisse Bucherer a conçu la Harley Davidson la plus chère du monde. Pour la circonstance c’est un Softail Slim S qui a été désossé, relooké, serti de pièces précieuses à différents endroits et doté au niveau du réservoir d’une montre de haute joaillerie. Il aura fallu plus de 2 500 heures de travail pour créer cette Blue Edtion, véritable coffre à bijoux sur roues estimé à plus d’un million d’euros. Plus question d’être en retard! Sources, infos et détails: Ici!

Harley Davidson – Rien ne va plus?

Harley Davidson en difficulté

Chez Harley-Davidson tous les voyants sont au rouge. En 2017, les ventes ont chuté de 7%, le chiffre d’affaire de 6%, et le bénéfice net de près de 25 %. Pour couronner le tout, à Wall Street le titre a chuté de 10%. Confronté à un vieillissement de sa clientèle traditionnelle, le constructeur américain reconnait les difficultés rencontrées pour séduire un public plus jeune face à la concurrence japonaise et européenne. Devant un tel constat, le PDG du groupe, Matt Levatich, à fermé l’usine de Kansas City et optimisé la production sur le site de York en Pennsylvanie, avec à la clef la suppression de 400 emplois dans un premier temps. D’ici 2019, Harley va également fermer une usine de fabrication de roues en Australie et poursuivre la réduction de ses stocks. Les faibles prévisions de commandes pour 2018 inquiètent les décideurs de Milwaukee, de plus en plus persuadés de l’urgence à prendre en compte l’évolution du marché, séduire un nouveau public et palier au manque de renouvellement de sa gamme. Initialement prévu pour 2021, le projet de moto électrique ″Live Wire″ devrait ainsi connaitre une accélération conséquente. Cela suffira t’il? Pas sûr, car même si la démarche peu paraitre louable, elle reste néanmoins antinomique avec l’Histoire de la marque.

 

Harley Davidson – Battle of the Kings 2017

 

Bombtrack: Battle of the kings 2017Troisième édition pour la ″Battle of the Kings″ qui met en compétition les concessions Harley-Davidson d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique. Le challenge consiste pour les candidats en la personnalisation de modèles de la gamme Dark Custom. Les machines doivent être élaborées avec un budget de 6000 euros, dont 50% consacrés obligatoirement aux pièces du catalogue Harley-Davidson. En 2017, sur les 191 dossiers présentés, 10 préparations ont été sélectionnées pour la grande finale. Ce sont les italiens de Harley-Davidson Perugia qui, sur base de Roadster, ont mis en œuvre ce ″Bombtrack″ déclaré Custom King 2017. Source et infos: Le repaire des motards!

Phil Comar – HD Dyna Low Rider sans les mains!

No hands man, Phil ComarEn 2008, Phil Comar perd son père atteint de la maladie de Parkinson. Avant le décès et depuis pas mal de temps déjà, père et fils parlaient souvent de l’exercice consistant à piloter une moto sans les mains et sur une longue distance. En mémoire de son père, Phil décide de se lancer dans l’aventure. En 2010 il effectue sa première tentative avec pour objectif la collecte de fonds pour la Michael J. Fox foundation qui se consacre à la lutte contre la maladie de Parkinson. Cette année là, celui que l’on appelle désormais le ″No hands man″ roule pendant 317 miles (505km), sans toucher le guidon de sa Harley Davidson FXDL Dyna Low Rider équipée pour la circonstance d’un réservoir additionnel de 42 litres. L’année suivante il atteint les 327 miles (526km). En 2015 Phil parcourt 534 miles (859km) et l’année dernière il frôle les 1000km (588 miles). Le précédent record aurait dû tomber le 1er octobre 2017 mais malheureusement la tentative a échouée au bout de 762km à cause de travaux engendrant un fort ralentissement. Il y a fort à parier que Phil Comar ne va pas rester sur ce résultat qui n’a d’échec que le nom!

Harley Davidson – Mobile Booking Cage

Harley Davidson Mobile JailBien que ne faisant pas partie des dotations permanentes au sein des forces de Police U.S, dans les années 20 certaines unités furent équipées à titre expérimental de Side Cars Harley Davidson sur lesquels le panier avait été remplacé par une cellule à barreaux. Quid du bien fondé du ″Mobile Booking Cage″ en question mais l’on peut supposer que l’apport d’air frais était propice à un dégrisement accéléré des contrevenants ou que les trépidations et quelques frayeurs avaient le mérite de pouvoir pallier aux velléités néfastes de certains  détenus.

Harley Davidson – Quand WLA devient Bobber

HD WLA

L’entrée des USA au cœur de la seconde guerre mondiale entraine une augmentation conséquente de la production de Harley Davidson: 60 000 exemplaires pour l’armée américaine et 30 000 pour les alliés. A la fin du conflit, les bécanes encore en état sont rapatriées et bradées sur la marché U.S. La moto qui était à l’époque financièrement inabordable devient soudain accessible à toutes les bourses. Très vite les jeunes acquéreurs s’ingénient à modifier  et surtout alléger les grosses WLA pour en faire des engins adaptés aux courses de Dirt Track qui font alors sensation au sein d’ une Amérique en mal de divertissements. Bien sûr, tous les équipements militaires disparaissent, ce qui est accessoire est supprimé et tout ce qui est superflu est ″bobbed″ (littéralement: coupé au carré). le Bobber était né!