Norton – Scrambler 650 Atlas

Scrambler Norton AtlasLe sujet a été évoqué en début d’année mais visiblement les choses se précisent pour le nouveau Norton. Aux dernières nouvelles le Scrambler vient d’acquérir son patronyme sur les fonds baptismaux de Donington Park: I hereby baptize you Atlas in the name of the Pistons and the Horse Power and the Holy Vertical Twin. Dixit la firme, le bloc V4 a été revu afin d’obtenir un 650 Cc capable de développer de 70 à 170 chevaux selon les versions. Incontestablement, l’Atlas vise plus haut que le Ducati 800, son concurrent direct. Encore à l’état de projet de développement, le Scrambler vitaminé sera présentée au NEC bike show de Birmingham en novembre prochain pour être commercialisé dès 2019. Au Royaume-Uni dans un premier temps.

 

Tourist Trophy 2018 – John McGuinness forfait!

Norton V4RR SG7Il se faisait une joie de courir sur la Norton SG7, version modifiée pour la circonstance de la désormais fameuse V4RR. Hélas le sort en a décidé autrement. Le Superbike et la Senior se feront sans l’ancien pilote Honda qui se voit contraint de déclarer forfait. Victime d’un chute lors de North West 2017 McGuinness doit malheureusement composer aujourd’hui avec les séquelles d’une grave fracture de la jambe dont il n’est pas totalement remis. ″C’est vraiment dommage car je n’étais vraiment pas loin d’être suffisamment en forme pour courirdéclare le deuxième pilote le plus titré de l’histoire du Tourist Trophy. John devra cette année se contenter de quelques tours de démonstration au couleurs de Norton.

Breitling & Norton – Bracelets de luxe

Partenariat Breitling-NortonEn 2011 Le fabricant de montre Breitling se mettait à la moto via une course entre un Mustang P-51 et une bécane pilotée par Elena Soldatova sur le lac de Bonneville. Aujourd’hui George Kern, CEO de l’horloger suisse, annonce  la signature d’un partenariat avec Stuart Garner le patron de Norton Motorcycles depuis 2008. D’ici quelques mois, de nouvelles montres incarneront l’association de ces deux marques prestigieuses. Reste à savoir si quand à 50 ans on a pas une Breitling-Norton c’est qu’on raté sa vie.

Norton – Le retour du Scrambler

Norton Scrambler/Tracker 650Dans les années 60 Norton était très populaire aux États Unis. En effet, la firme anglaise avait à l’époque développé une machine destinée exclusivement au marché américain: le Scrambler P11. Aujourd’hui à Castle Donington l’on met en avant un changement de stratégie consistant à se démarquer d’une image élitiste en proposant des motos financièrement plus abordables. En ce sens, Stuart Gardner vient d’annoncer un partenariat technique avec la société chinoise Zongchen pour la production d’une moyenne cylindrée. C’est donc dans ce contexte qu’il est fait état d’un nouveau Scrambler/Tracker doté d’un Twin vertical de 650 Cm3. Annoncés entre 11 200 et 13 400 euros les nouveaux modèles devraient être produits en Grande Bretagne pour le marché européen, mais aussi en Inde pour aller à la conquête des marchés émergents. Plus d’infos sur Belles Machines.

Norton – 961 Commando California

Norton Commando édition limitée

Il y a 50 ans Norton révélait au public la première Norton Commando. Succès immédiat avec à la clef le titre de Moto de l’ Année de 1968 à 1972. Pour célébrer cet anniversaire, la firme de Donington met sur le marché une série anniversaire des versions Sport et Cafe Racer de la 961 et un tout nouveau modèle: La Commando 961 California. Dotée du même moteur et du même châssis celle ci se distingue par un guidon façon Ape Hanger, une peinture pailletée et des chromes généreux. Dans tous les cas il s’agira de séries limitées vendues à hauteur de 50 exemplaires et selon une règle bien précise: ″Premier arrivé, premier servi″. Pour une disponibilité théorique en 2018, il faudra cracher dans les 20 000€. Quand même!

 

Sothebys – Norton Domiracer

Norton Domiracer Sothebys

2008. Après une quinzaine d’années passées chez les ricains, retour sur les terres de la perfide Albion pour Norton.  Pour la circonstance, l’homme d’affaire Stuart Garner se porte acquéreur auprès de British Airways de 1400 m² de hangars situés à Donington Park dans le Leicestershire. Le premier modèle sorti du nouveau site de production est la Norton Commando 961, modèle sur la base duquel sera conçue en 2014 une nouvelle série limitée . Doté d’un moteur revu et corrigé qui au passage gagne 3 Cv, d’un nouveau châssis,  d’un mono amortisseur à l’arrière et d’un magnifique réservoir en aluminium, le Domiracer, c’est son nom, ne sera produit qu’à 50 exemplaires. Le quinzième de la liste, magnifiquement préservé, sera mis en vente aux enchères le 27 mai 2017. Le prix d’adjudication est estimé entre 45 000 et 55 000€. Détails et photos > Sothebys.

Alain Daigne – Manxman, des Norton et des hommes

Alain Daigne: Manxman, des Norton et des hommes

En ces temps troublés et ineptes où la finance joue les miss météo, où les politiques font de mépris et  foutage de gueule leur credo et où les média se branlent sur nos mollets, il nous reste encore (mais pour combien de temps…) – quelques petits plaisirs sains et facilement accessibles. Manxman, le livre d’Alain Daigne, en est un. L’idée lui est venue en reclassant les archives de ‘Moto d’Hier‘, revue (hélas disparue) à laquelle, avec d’autres bénévoles passionnés, il contribuait. Au cours de ce classement il réalise qu’il a en main suffisamment de matière pour élaborer un sujet sur Norton. L’histoire de la marque ayant déjà été largement traitée par les Anglais, Alain décide alors de se focaliser sur les pilotes en mettant en valeur les clichés en noir & blanc qu’il affectionne particulièrement. Le résultat c’est le bouquin d’un passionné, d’un connaisseur, d’un amateur éclairé qui a fréquenté les circuits. Un ouvrage de 192 pages et quelques 200 photos d’époque. Une sorte d’album de famille. Celui de la Manx, des grands noms de la famille Norton mais aussi celui d’ inconnus qui ont quelque chose à dire ou a montrer. Pas encore convaincus ? Sachez alors que Manxman est en français – ça mérite d’être signalé – et qu’il est courageusement édité à compte d’auteur. Vous savez ce qu’il vous reste à faire : trouver 22 cents par page, soit 42 euros pour acquérir ce moment de bonheur disponible soit auprès de l’auteur alain.daigne@wanadoo.fr, soit chez Libramoto. Merci à Vince pour la découverte!