Frank Margerin – Mes crobards.

Frank Margerin: Mes crobardsUn nouvel album de Margerin c’est comme un rencard avec une frangine. On bouillonne, on s’y prépare fébrilement et quand arrive l’heure on essaie d’en capter toute l’intensité. Rendez vous aux Editions du Chêne. Une fois n’est pas coutume, Lucien, Ricky, Gillou, Riton, Momo et tous les autres sont pile à l’heure et ils sont comme vous ne les avez jamais vus ! C’est Frank Margerin qui fait les présentations et ce de façon inédite. Il évoque la genèse des albums et divers travaux qui ont fait le succès d’aventures motocyclistes sur fond de Rock’n’Roll et de délires potaches. Et la moto il connaît le Frank: “… la moto est une de mes passions, j’en dessine beaucoup, soit pour préparer une BD, soit pour me détendre… C’est ça “Mes crobards”; un recueil d’ébauches, d’idées, de transcriptions graphiques, d’instantanés devenus de grands moments de BD. Les fans et autres amateurs éclairés y trouveront l’authenticité des coulisses du travail de l’artiste et certainement pas une exploration de fonds de tiroirs. Fin des présentations et puisque tout le monde est là que la fête commence ! A wop-bop-a-loo-a-wop-a-wop-bam-boom!

 

Milo Manara – Claudia.

BD Milo Manara:ClaudiaL’anecdote prétend qu’au cours d’une interview, à la question : ″Quelles femmes dessinez vous ?Milo Manara répondit : ″Surtout celles que je vois dans la rue…″ Bon, ben il va falloir qu’il me dise où est ce qu’il se promène car jamais je n’ai croisé ou vu de dos des ″Philis″, ″Miel″ ou autres ″Claudia″. Pas même leurs équivalences, et c’est pourtant pas faute d’avoir essayé, y compris en utilisant les technologies GPS. Certains affirment, mais c’est leur problème, que toutes ces héroïnes au tempérament certain sont toutes identiques. De loin nous dirons que ça n’est pas faux. Les filles de Manara sont toutes pareilles car parfaites. Trop belles pour être vraies mais trop vraies pour n’être que du papier et c’est la raison pour laquelle elles investissent aussi aisément notre imaginaire. De près, coquines ou malicieuses elles restent somptueuses et débordent de volupté. Admirez les en parcourant la production abondante du Maître et prenez le temps de les détailler ; qui sait, peut être aurez vous le Déclic!