Carlingue #5 – Black & White

Carlingue #5 Vintage & LocomotionJe viens de relire les rubriques consacrées à ce beau trimestriel et soudain je sens pris d’une étrange émotion… Moi le farouche, l’endurci, le caractériel, je sens ma gorge se nouer. Mes doigts tremblent sur le clavier. Le voile du passé se déchire et une clarté indéfinissable inonde la pièce. Il est là, devant moi, ce putain de numéro 5! Oubliés les retards de La Poste, balayés les dégâts occasionnés par de pervers manipulateurs puisque désormais Carlingue coince la bulle dans son enveloppe craft. Black & White les clichés de Robert Frank, le photographe qui ″a tiré de l’Amérique un poème triste qu’il a coulé dans la pellicule″ (Kerouac). Black ″L’étonnante″, le Cafe Racer BMW R69S du Briochin Luwig Ascher. PiiiRaaat! White l’oiseau blanc Levasseur. White la Graham 1938 de Saoutchik et les Chaparral de Jim Hall. Black enfin la musique de St. Paul & the Broken Bones, des faces de craie qui se prennent pour Otis Redding avec une Soul érectile qui claque comme un élastique de string. Pas de couleur dans ce numéro  mais de la lumière c’est sûr! Abonnements et promo Pack Five à 50 € disponible ici > Carlingue!

Passion – Savoir Faire Amoureux

Passions Pêle Mêle

Au détour d’une errance il arrive que s’offre à nous la résultante de centaines d’heures d’expérimentations, de jours, de semaines de mois ou d’années, de doutes, de frustrations  mais aussi de joies immenses. Privilégiés nous sommes, nous qui frissonnons de plaisir en ignorant ce qui se cache derrière l’obsession positive de ces amoureux  animés par une obsession dévorante. Accéder aux articles:

  • 01 Veetess Speereet de Vincent Debacker. De ces ateliers sortiront des chefs-d’oeuvre.
  • 02 Cyclone Motor Gallery de Nicolas Wolleb. Quand la lumière donne une âme au moteur.
  • 03 The Guitar Tank de Joël Gruau. Les accords parfaits sur des guitares qui se bidonnent.
  • 04 Vintage America de Patricia de Gorostarzu. Clichés de rêves d’ Amérique et de ses vestiges.
  • 05 Aristocratic Motocyclist de Lorenzo. C’est lui qui le dit: Il aime les femmes et la moto.
  • 06 Carlingue de Jean Paul Milhé. La revue Vintage & Locomotion, trimestriel haut en couleurs.
  • 07 Shot of Rhythm & Blues de Patrick Higgins. Au pays du Pub Rock avec Dr FeelGood.
  • 08 Turboflat de Phippe Gürel. Pin Up, Moto, Rock, sont les moteurs de crayons habiles.
  • 09 Pin-Up de Hubert de Lartigue. Hyperréalisme sexy qui pique agréablement les yeux.
  • 10 Caricatures de Philippe Moine. Lou Reed, Keith Richard, Miles Davis, etc.. caricaturés.
  • 11  Rock’n’roll de Marcel Destroy. Rock’n’Roll bordel! La discothèque idéale qui s’écoute avec les pieds.

Qu’ils soient amateurs, artisans, autodidactes ou professionnels, tous vivent par et pour une indicible envie de partager leur part de rêve et d’en proposer le fruit. Souvent auto-produit ou édité à compte d’auteur, le livre, le support musical et le tirage ont bien sûr un coût mais ce n’est pas l’objet que l’on achète. Pas que! En réalité on se porte acquéreur d’un morceau de cœur, d’une parcelle d’âme, d’une tranche de vie de ceux qui font ce qu’ils aiment et qui aiment ce qu’ils font.

Patrick BETAILLE, mai 2017

 

Carlingue #4 – Le Rouge Hemi

Carlingue, vintage et locomotionPlus question de lâcher la manette des gaz ou de freiner! A fond de 4, Carlingue est en zone rouge!  Rouge, la Fiat S76 qui libère ses 290 Cv. Rouge le Speedboat qui flirte avec les 242 Km/h poussé par un v12 de 4.5l. Rouge, la Dodge Coronet avec ses 8 pipes d’admission turgescentes. Rouges, les Futurliners de la Parade of  Progress de General Motors. Rouge, l’Airphibian qui voulait être à la fois avion et voiture. Rouge, le biplan avec lequel Betty Skelton s’envoie en l’air en se mettant sur le dos. Rouge, le Pégase qui perd ses plumes au cours de la saga pétrolière Mobil. Rouge, le béton organique des bulles, pas si coincées que ça, de l’architecte Antti Lovag. Rouges, les discrets liserés qui viennent sublimer cette BSA 500 de 1949 de Max Hazan. Rouge, la manifestation du plaisir généré par le décorticage du moteur hémisphérique Chrysler.  Rouge enfin, l’alerte lancée par le Rédac Chef: Les 4 premiers numéros de la revue Carlingue au prix de 40€ au lieu de 56€! c’est le Full Pack disponible ici > Carlingue!

Jazz – 100 photos pour la liberté de la presse

RSF-Magnum 100 photos JazzReporters sans frontières est une organisation non gouvernementale internationale qui a vu le jour en France en 1985. ″Dans certains pays, un journaliste peut passer plusieurs années en prison pour un mot ou une photo. Parce que emprisonner ou tuer un journaliste, c’est éliminer un témoin essentiel et menacer le droit de chacun à l’information ». C’est en ces termes que depuis 53 ans RSF œuvre au quotidien pour défendre la liberté d’informer et d’être informé. Afin de promouvoir et de soutenir son action, l’association édite et commercialise chaque année un album intitulé ″100 photos pour la liberté de la presse″. Le millésime 2016, fruit d’une collaboration entre RSF et l’agence de photographes MAGNUM, rend hommage aux célébrités du Jazz. La sélection unique de photos qui compose le portfolio met en scène Miles davis, Ray Charles, Sarah Vaughan et tous ceux qui constituent l’essence même de cette musique. Magique!  En savoir plus!

 

Carlingue #3 – Le Numéro Bois

Carlingue, le numéro boisDans sa troisième livraison Carlingue chantourne un sujet sur Tabarly,  passe le tampon sur la Culture Surf,  dégrossit une Matford de 1948, encaustique les Gee Bee des frères Granville,  vernit une magnifique Triumph 650 de 1964, dégauchit le monde des psychotropes et ponce la Sinclair Oil Corporation. Quant à l’aubier des canadiens de Ought qui marchent dans la sciure des Talkings Heads et de Television… Comment dire?… Musicalement  ″Moi le machin, une fois que j’en ai fait des copeaux, et ben je peux très bien mettre le feu au plumard…!″ [Léodagan, Kamelott]. Somme toute une belle réussite que cet assemblage! De l’ébénisterie plutôt que de la menuiserie. Du travail hors poussière, tout à l’huile de coude. Que des essences nobles, pas un nœud, pas une écharde. Ça flambe, ça réchauffe et c’est beau à regarder. C’est Carlingue et c’est le numéro Bois qui nous fera tenir jusqu’à la parution du Rouge Hémi en janvier.

Carlingue #2 – Promesse tenue!

Trimestriel Carlingue, Vintag & LocomotionLe numéro 1 de ce nouveau trimestriel était prometteur… Essai transformé! Le cap du deuxième numéro vient d’être franchi de belle manière. Toujours aussi riche, documenté et agréable à lire… Le plaisir est toujours là! Le numéro Deux, c’est Le Numéro Bleu ! Un canot Liuzzi Star-5 de 1960 magnifiquement restauré, le photographe Stephen Shore, un pick-up Ford 32 hot-rod, l’historique du poste de télévision, l’Aerotrain de la General Motors, le dragster Pontiac GXP de Christophe Dubois, l’histoire du Burkini Bikini… et tout le reste, y compris et surtout une réplique du 100P, l’avion qu’Ettore Bugatti n’a jamais pu faire voler. Projet maudit s’il en est puisque le pilote qui a développé le 100P, Scotty Wilson,  a perdu la vie dans le crash le 6 août, après le bouclage donc. Dis m’sieur Milhé? Tu pourrais pas enrichir Carlingue de quelques pages supplémentaires? Infos et abonnements: Carlingue.

Salch décrypte l’Euro de foot 2016

Fluide Glacial et Salch décryprent l'Euro de foot 2016

Salch vient de sortir le premier album de sa série de dessins consacrés aux ″Looks de Merde″. Bobo, animateur télé, cadre sup, ministre, vendeur, hipster etc, tout le monde y passe dans ce LookBook composé de fiches signalétiques trash, hilarantes et volontairement acerbes. Eric Salch c’est aussi la star montante de Fluide Glacial et il s’affiche en couverture du dernier numéro du mensuel qui titre: ″Cet été suivez l’euro 2016 des baiseurs de putes″. D’aucuns trouveront certainement obscène et honteuse la caricature du monde footballistique… Et Sepp Blatter qui est soupçonné par la FIFA d’être impliqué dans un détournement de 80 millions d’euros c’est pas obscène ça? Et cette même FIFA qui doit rendre des comptes sur un paiement douteux de 1.8 millions au bénéfice de Platini, c’est pas honteux ça? Et Ribery? Et Benzema? Et Valbuena? Sont pas obscènes et vulgaires dans leurs propos et leurs agissements?

Charlie Hebdo s’en prend au terrorisme intellectuel

Charlie Hebdo, Cyril Hanouna

Charlie Hebdo une fois de plus ne fait pas dans la dentelle en fourbissant ses armes contre le terrorisme…, intellectuel cette fois. Le pire dictateur du PAF se retrouve en couverture de la dernière édition de l’Hebdo qui affiche Cyril Hanouna en train de sucer le cerveau de ses téléspectateurs. ″Pire que Zika, il rend con″ déclare le journal satirique dans son N°1229 en kiosque le 10 février.

 

Vinyles – L’art du disque

Vinyles l'art du disqueParu en 2012 aux éditions de la Martinière, l’ouvrage propose une sélection très riche d’albums aux pochettes incontournables. Au fil des quelques 350 pages on retrouve entre autres et avec bonheur Pink Floyd, les Stones, Led Zeppelin ou Hendrix mais aussi quelques raretés qui à l’époque n’avaient pas forcément marqué les mémoires. Au delà d’une nostalgie qui aujourd’hui nourrit une fièvre mercantile sur fond de vintage, ″Vinyles″ rend hommage à l’objet Disque en tant que tel. Plus de 250 pochettes emblématiques sont ici reproduites au format originel au travers d’un parcours rythmé par des portraits et entretiens de grand designers de l’univers du disque.  L’ouvrage s’attache  à raconter une histoire visuelle de l’art du disque au travers des styles et des auteurs tel que Mick Rock, Roger Dean ou le collectif Hypgnosis. Que ce soit au travers de photographies ou d’ illustrations on retrouve les sensations éprouvées lors des immersions fébriles dans les bacs des disquaires avec le plaisir de s’attarder sur le sens des détails au riche pouvoir d’ évocation: ″celui de voir ce qu’on allait entendre″. Dites 33!

PB, janvier 2016

Le Monde à la plage – La Une de l’horreur !

Le mondeLa photo représente le corps échoué et sans vie d’un petit Syrien de 3 ans. Aylan Kurdi gît sur une plage de Turquie. Que le journal Le Monde, comme d’autres, décide d’en faire sa une pour illustrer les affres des problèmes migratoires c’est son choix et le débat déjà lancé reste entier et pourrait se suffire à lui même.  Malheureusement, dans ce même quotidien et quelques pages plus loin un autre cliché. Celui d’une jeune femme blonde, pâle, les yeux cernés de noir, étendue elle aussi sur le sable mouillé. Elle est mannequin. Sa tête repose sur un sac. Un sac de luxe. Il s’agit d’une campagne publicitaire pour GUCCI. Mises côte à côte par manque de discernement, les deux photos deviennent tout à coup le symbole absolu de la révulsion, du cynisme, du mauvais goût et de l’obscénité. Elle est là aussi la véritable horreur! Pauvre Monde! Triste monde!