Harley Davidson – La fin du Sportster?

Ça n’est plus un secret pour personne. Depuis plusieurs années Harley Davidson rencontre des difficultés. Déjà en 2017, les ventes avaient chuté de 7%, le chiffre d’affaire de 6%, et le bénéfice net de près de 25 %. Confronté à un vieillissement de sa clientèle traditionnelle, le constructeur américain n’arrive plus à séduire une clientèle plus jeune qui se tourne désormais vers la concurrence japonaise et européenne. Milwaukee a bien tenté de faire face en optimisant certaines unités de production, en se livrant à des suppressions d’emplois conséquentes et en allant même, jusqu’à très récemment, arrêter ses opérations de vente et de fabrication en Inde en fermant son usine de Bawal où étaient produites les Street 500 et 750. En vain! Même la tentative de se positionner sur le marché de l’électrique avec la Live Wire et des vélos haut de gamme n’a pas empêché le recul significatif des ventes au niveau mondial. Aujourd’hui, un nouveau caillou vient de se glisser dans la godasse du nouveau PDG Jochen Zeitz. La norme EURO 5 s’avère beaucoup trop exigeante pour le Potato-Twin et pour les décideurs de la firme américaine de nouveaux choix s’imposent. Désormais Harley Davidson préfère se focaliser sur la mise aux normes de la gamme cruiser, touring et softails, et ce, au détriment d’un large pan des modèles historiques de la marque. Ainsi, le twin à ailettes qui propulse notamment les Street, Iron, Roadster et autre Forty-Eight semble sous peu condamné à disparaitre. Par voie de conséquence, l’emblématique Sportster dans toutes ses déclinaisons devrait être poussé vers la sortie du marché européen. Apparus à la fin des années 50, les 883 et 1200 s’étaient pourtant octroyé une place de choix chez les motards séduits par un tarif raisonnable, une facilité d’utilisation et d’énormes possibilités de customisation. Is this the end? 

Patrick BETAILLE, septembre 2020

 

JSK Custom Design – The Ivory Comet

JSK Moto Co: Speed Racer Harley DavidsonChez Harley-Davidson le Sportster reste incontestablement le modèle le plus vendu et donc le plus produit à Milwaukee. C’est également la moto la plus inspirante sur laquelle, à des niveaux variés, des modifications ont été apportées par des amateurs ou des professionnels, et ce, avec plus ou moins de goût, de bonheur et de réussite. L’approche consistant à convertir un Sportster en véritable moto de course a ainsi été entrepris un nombre incalculable de fois mais il faut reconnaître que ce Speed Racer frôle la perfection. Pour arriver à ce résultat, JSK Custom Design n’a pas lésiné sur les moyens. The Ivory Comet, c’est son nom, a été équipée d’un tête de fourche et d’un cul de Ducati 916. Il a fallu déployer des trésors ingénierie pour pouvoir adapter fourche, bras oscillant et mono-amortisseur sans pour autant toucher au cadre d’origine. Quant à l’esthétique un énorme boulot a été réalisé afin d’obtenir un ligne aérodynamique quasi parfaite. Plus d’un an a été nécessaire à ce préparateur californien pour arriver à un tel résultat. Après avoir été présentée en 2013, The Ivory Comet a remporté de très nombreux prix lors de shows dans le monde du Custom et du Cafe Racer. Sources, infos et détails: JSK Moto Co.

 

Harley Davidson – Version Hard Rock Cafe

Sportster 883 Préparation GOC

Le Hard Rock Cafe de Cracovie fait appel au GOC (Game Over Cycles) pour la décoration de son établissement. Sur la base d’un moteur de Sportster 883, le constructeur polonais a élaboré une préparation gavée de références musicales. Le bras oscillant devient un manche de guitare doté de ses frettes, le support batterie se mue en façade d’ampli, le filtre à air prend la forme d’un micro et une caisse de stratocaster sert de cache bobine. Les roues pleines façon Fat Boy font référence aux 33 tours vinyles et même la selle cuir est estampillée des premiers accords de ″Hyghway to Hell″ d’ACDC. Quant à la peinture… Non rien! Bref, c’est moche, çà pique les yeux mais quel boulot! Infos, détails et surtout… photos Ici!