Brough Superior – Pari tenu?!

Brough Superior Boxer DesignEn 2015  il n’était pas encore question de Brexit et un accord franco-anglais  remettait sur le devant de la scène l’emblématique Brough Superior, à l’époque absente du marché du deux roues depuis 75 ans. C’est en effet le Britannique Mark Upham, propriétaire de la marque, qui fit appel au français Thierry Henriette pour produire la nouvelle SS100 dans les ateliers Boxer Design à Toulouse. 2017 a connu l’arrivée d’un nouveau modèle tout aussi exclusif mais radicalement différent: la Pendine Sands Racer. Avec des tarifs affichés à plus de 60.000 euros, les deux modèles de prestige connaissent aujourd’hui un engouement prometteur. Avec 62 motos construites en 2017 et 125 en 2018, il est estimé que les commande devraient atteindre les 250 unités en 2019.

Patrick BETAILLE, juin 2019

Brough Superior SS100 – Premières livraisons fin 2015

Nouvelle Brough Superior SS100

90 ans après son avènement voici que renaît la Rolls Royce de la moto, la Brough Superior SS100. En 1925 la marque de Nottingham remettait à chacun de ses clients un document attestant  que sa machine, lors du test effectué en sortie d’usine, avait tenu sur une distance de 400 mètres une vitesse supérieure à 160 km/h. Parmi ces clients, l’officier britannique Thomas Edward Lawrence ne tarissait pas d’éloges à propos de ses motos, avec lesquelles il aurait parcouru environ 500 000 km avant de perdre la vie en 1935 au guidon de la quatrième de ses SS100. Présentée au salon EICMA de Milan, la nouvelle version du bijou de Lawrence d’Arabie sera mise en production sous peu et c’est British Only Austria qui, après le rachat des brevets en 2008, se lance dans l’aventure. Développée en collaboration avec la société française Boxer Design, la nouvelle SS100, entièrement fabriquée à Toulouse, est bâtie autour d’un V Twin de 1000cc et dotée des dernières technologies en terme de système de freinage et d’amortissement. Grâce au travail du metteur au point Akira (français également et basque de surcroît), le moteur pourra cracher entre 100 et 140 chevaux, ce qui, pour un poids annoncé de 180 kg, est annonciateur de belles sensations. Sur la base d’une production estimée à 250 exemplaires/an, la Brough Superior SS100 sera disponible fin 2015 avec trois niveaux de finition, en série limitée et avec un tarif affiché entre 50 000 et 60 000 euros selon les versions. Pas si cher quand on sait qu’un modèle de 1929 s’est vendu aux enchères 340 000 euros. Ben voyons!.. Cela dit 300 commandes ont déjà été enregistrées…

Patrick BETAILLE, mai 2015