Île de Man – Au cœur de la légende

En Irlande du Nord, à quelques kilomètres du triangle Portstewart/Coleraine/Portrush où se déroule la NorthWest 200, se trouve The Giant’s Causeway, une curiosité géologique inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO et qui en son temps inspira Hipgnosis pour réaliser le cover art du zeppelinien Houses of the Holy. L’occasion donc de se pencher sur la légende justifiant la naissance de l’Île de Man qui tous les ans au mois de juin héberge les courses de l’extrême du Tourist Trophy.

Irlande: The Giant's Causeway

Finn MacCool, un géant irlandais capable de réaliser maints tours de force, avait en Écosse un rival du même acabit répondant au nom de Benandonner. Tous deux ne s’étant jamais rencontrés se contentaient d’invectives et de mugissements hostiles par dessus la mer d’Irlande. Prêts à en découdre une bonne fois pour toutes, ils réalisèrent qu’aucun bateau n’était assez grand pour les transporter l’un et l’autre. D’après la légende,  Finn, persuadé que l’écossais faisait de même de son côté, tenta donc de contourner la difficulté en construisant, à l’aide de colonnes de pierres, une chaussée reliant les deux pays. En entendant le pas lourd de Benandonner et constatant de visu que ce dernier était bien plus imposant que lui, l’irlandais battit en retraite et, avec l’aide de sa femme, construisit un berceau dans lequel il se blottit armé et emmitouflé dans des hectares de langes. Lorsque le géant écossais arriva, impressionné par la taille du nourrisson et évaluant les proportions supposées du père, prit peur et décida de renoncer au combat.  Benandonner hors de vue, MacCool lui jeta une motte de terre mais le manqua. En retombant, le projectile donna naissance à l’Île de Man; l’endroit où il avait été prélevé forma au centre de l’Irlande du Nord, le plus grand lac des îles Britanniques: le Lough Neagh.

Patrick BETAILLE, mai 2019

AJS V4 – Joaillerie à l’anglaise

Moteur AJS V4 1936En 1897, Joe Stevens, ingénieur de son état, construit des moteurs à Wolverhampton en Angleterre. en 1909, quatre des cinq fils de Joe ont produisent leur première moto de 298 cm3 dans l’atelier de leur père, Stevens Screw Co. Ltd. En 1914, A.J. Stevens & Co (AJS) s’illustre en remportant sa première victoire au Tourist Trophy dans le catégorie ″Junior″. 1927. Les premières motos de course en 350 cm3 et 500 cm3 voient le jour et un moteur V-Twin de 996 cm3 à arbre à cames en tête est conçu avec pour objectif des records du monde de vitesse. En 1931 les frères Stevens au bord de la faillite vendent la société aux frère Collier déjà propriétaires de Matchless. Le consortium prend alors le nom de Associated Motor Cycles Ltd qui un peu plus tard achète Sunbeam. En 1936, AJS présente au salon de Londres un V4 de 495 cm3 refroidi par air qui ne sera pas homologué. Une déclinaison course du V4 participe au TT de l’Île de Man, sans résultat hélas par manque de performance en terme d’accélération et ce en dépit d’excellente vitesse de pointe. D’autres versions de ce moteur équipé d’un compresseur et refroidi par eau sont mises en oeuvre en 1939. Avec entre autres ses ressorts de soupapes apparents, ce bijou de technologie à l’esthétisme éblouissant équipera à la veille de la guerre les motos anglaises les plus rapides.

 

Arai – Through the visor: Isle of Man Tourist Trophy

Arai Isle of Man TT 2018Dans un documentaire intitulé ″Through the visor, Isle of Man TT 2018″, le fabricant japonais de casques Arai signe une immersion (sous titré en français) au cœur du Tourist Trophy, la plus célèbre course de moto sur route du monde. Pendant 19 minutes le film apporte un éclairage très instructif sur la façon dont les différents acteurs abordent cette course de six tours de 60 km bouclés à plus de 200 km/h de moyenne sur l’Île de Man. Des pilotes comme Lee Johnson, Michael Dunlop ou les frères Birchall, des patrons d’équipe ou des marshalls se mettent à nu en évoquant leur propre vision d’un monde au sein duquel folie et passion cohabitent étroitement. Même si quelques images embarquées viennent illustrer le propos, même s’il est bien sûr question du matériel Arai, c’est l’aspect humain  qui donne le ton à ce moment unique. Pas de craques, pas de frime de la part des intervenants, justesse et sincérité sont de mise, même lorsqu’il s’agit d’évoquer le risque, la peur, l’accident ou la mort. ″Vous ne pouvez pas venir ici, baisser la visière et vous lancer à 193 km/h: c’est pas comme ça que ça marche, explique le marshal Jonny Heginbotham. ″Chaque tour est différent, à chaque tour quelque chose change : il faut traiter cet endroit avec respect, car il est fantastique mais aussi cruel.

 

 

 

 

 

 

 

Tourist Trophy 2019 – John McGuinness sur Norton

McGuiness Norton 650 SuperlightRetour du pilote britannique après un grave accident qui lui valut une fracture de la jambe en 2017 lors de la North-West 200John McGuinness sera sur la ligne de départ du Tourist Trophy 2019 avec la toute nouvelle Norton version course. Carrosserie en fibre de carbone, cadre en aluminium, roues et réservoir en carbone, ligne d’échappement en titane. La 650 Superlight affiche 158 Kg sur la balance avec à la clé les 105 chevaux  du bicylindre parallèle issu du moteur Norton 1200 RR V4. Au guidon de ce petit missile, le talentueux McGuinness devrait pouvoir se distinguer haut la main dans la catégorie Superlight du TT. ″Nous avons toutes les billes en main pour être compétitifs et nous allons faire en sorte d’être au point sur la ligne de départ pour être les plus rapides″ déclare Stuart Garner le PDG de Norton. Et d’ajouter: ″John aura tout le  soutien nécessaire de la part du team et nous comptons bien être sur la première marche du podium de l’Île de Man″.

 

Norton – Model 30 International

Norton Model 30 1932En 1931, l’écurie de course Norton domine les Grands Prix européens avec des doublés en 350 et 500 cm3 aux Tourist Trophy de l’Île de Man (10 victoires en Senior TT), aux Grands Prix de Belgique, de Suisse et d’Ulster, et, pour faire bonne mesure, enregistre des victoires en 500 aux GP de France et d’Allemagne et de nombreux records du monde de vitesse. Pour tirer profit de ces succès en course, l’usine de Birmingham présente au salon de Londres, fin 1931, une réplique Sport équipée pour la route. Baptisée Norton International pour bien rappeler qu’il s’agit d’une réplique des fameux modèles courses de la marque, ce magnifique 2 roues est proposé en version 350 cm3 pour le Model 40 et 500 cm3 pour le Model 30 vendu à l’époque 90 £ (103 €!). ″Des machines réellement identiques à celles engagées en course″ titre la presse spécialisée de l’époque. Source, détails et photos: Classic Motorcyle.

Tourist Trophy 2018 – Pertes & Profits

TT 2018: Dan Kneen & Adam LyonCette année encore l’ombre de la Faucheuse plane sur la 99ème édition de la course de l’extrême de l’Ile de Man. Originaire de Douglas, Dan Kneen a trouvé la mort pendant la séance qualificative du Superbike le 30 mai. Agé de 30 ans, il a chuté à Churchtown lors de son premier tour au guidon de sa BMW Tyco. Le 4 juin 2018, c’est l’écossais Adam Lyon, 26 ans, qui est décédé suite à un crash pendant le troisième tour de la première course Supersport. Il disputait son premier TT au guidon d’une Yamaha R6.

Malgré tout l’édition 2018 du Tourist Trophy s’est achevée avec les victoires en Senior TT et Superstock TT de Peter Hickman. Sur BMW S1000RR le pilote s’est même offert le luxe d’établir le record du tour, toutes catégories confondues, en réalisant une moyenne de 218 km/h. En TT Superbike Dean Harrison boucle le tour à 216 km/h de moyenne alors que Michael Dunlop fait 208 km/h en Supersport et 197 km/h en Lightweight TT. En Sidecar TT les frères Birchall sur Honda CBR battent le précédent timing avec une moyenne de 190 km/h. Quant au TT Zero, Michael Rutter avec sa Mugen électrique améliore de 20 secondes la perf de 2015 de John McGuinness avec 196km/h de moyenne au tour. Julien Toniutti réalise une belle 25ème place à la TT Superbike et obtient le record du tour français avec 60 km bouclés en 18′20″.

Tourist Trophy 2018 – John McGuinness forfait!

Norton V4RR SG7Il se faisait une joie de courir sur la Norton SG7, version modifiée pour la circonstance de la désormais fameuse V4RR. Hélas le sort en a décidé autrement. Le Superbike et la Senior se feront sans l’ancien pilote Honda qui se voit contraint de déclarer forfait. Victime d’un chute lors de North West 2017 McGuinness doit malheureusement composer aujourd’hui avec les séquelles d’une grave fracture de la jambe dont il n’est pas totalement remis. ″C’est vraiment dommage car je n’étais vraiment pas loin d’être suffisamment en forme pour courirdéclare le deuxième pilote le plus titré de l’histoire du Tourist Trophy. John devra cette année se contenter de quelques tours de démonstration au couleurs de Norton.

Tourist Trophy 2017 – Dunlop In, Martin Out!

Senior TT 2017: Michael Dunlop-Guy Martin

Faute de temps pour parfaire les réglages de la Honda CBR1000RR Fireblade, Guy Martin a déclaré forfait et n’a pas pris le départ de la course reine du Tourist Trophy.

Michael Dunlop, plus heureux et déjà vainqueur de la Supersport le week end dernier, a remporté le Senior TT au guidon de la toute nouvelle Susuki GSX-R1000.

Tourist Trophy 2017 – Trois pilotes se tuent!

3 pilotes décèdent au TT 2017

Même si en 1976 il a été retiré du calendrier du championnat du monde de vitesse, le Tourist Trophy de l’Ile de Man reste la course de l’extrême par excellence, considérée à juste titre comme la plus dangereuse au monde. Sur un parcours de 60 kilomètres comprenant pas moins de 264 virages les pilotes déboulent à une moyenne de plus de 200 km/h (record à 210,5 km/h pour Michael Dunlop en 2016) avec des pointes à 330 km/h pour le meilleur (James Hillier en 2015). Depuis 1911, date des premières épreuves, on compte 255 pilotes morts aux essais ou en course. L’édition 2017 ne déroge malheureusement pas à la règle. 3 pilotes ont trouvé la mort depuis l’ ouverture de la session. Lors de la première journée, dans le 3ème tour du ″Superbike″, l’anglais de 48 ans Davey Lambert a été victime d’un accident au guidon de sa Kawasaki et n’a pas survécu. Jochem van der Hoek, pilote néerlandais âgé de 28 ans participait à son 2ème Tourist Trophy. Une chute dans le 1er tour de la course ″Superstock″ lui a été fatale. Alan Bonner, 33 ans, avait fait ses débuts au Tourist Trophy en 2014. Il vient de succomber à de nombreuses blessures après une chute sur la ″Mountain Road″ lors des qualifications de la ″Senior TT″.

Tourist Trophy 2017 – Guy Martin présent!

TT 2017 Guy MartinTitulaire de 15 titres au TT (en 12 participations de 2003 à 2015), Guy Martin n’est jamais monté sur la plus haute marche du podium manxois. En 2015, après un échec avec la BMW de son écurie Tyco et surtout une impressionnante chute lors du Grand Prix d’Ulster, le pilote avait déclaré que s’en était fini du TT!  Effectivement la session 2016 a eu lieu sans lui. Mais la quête de gloire suprême au Tourist Trophy s’apparente à une drogue dure. Le sevrage entamé à forte dose de challenges divers et variés (courses VTT, Pike Peaks, Wall of death, Triumph Steamliner, ballon dirigeable, etc…) n’a eu aucun effet sur le ″Speed King″ qui aujourd’hui replonge. Prévisible pourrait on dire, surtout quand le dealer s’appelle Honda et qu’il met à disposition son arme de toute dernière génération. C’est officiel, le constructeur japonais le confirme: Gaï Martine, fera équipe avec John McGuinness pour piloter les Honda CBR1000RR SP2 Fireblade″ sur le TiTi 2017! Une belle paire qui a les moyen d’inquiéter Michael Dunlop, Ian Hutchinson et les redoutables BMW S1000RR. Chaud devant!

: