MV Agusta – Superveloce 2021

MV Agusta profite du passage à la norme Euro5 pour présenter les deux nouveaux modèles de sa gamme 2021, ou plutôt exactement une refonte de la désormais emblématique Superveloce commercialisée en 2018. Superveloce et Superveloce S pour la version sportive, gardent le même moteur de 798 Cc à refroidissement liquide. Pour conserver une puissance de 147 Cv à 13 000 tours, le 3 cylindres en ligne a subit quelques modifications au niveau des soupapes, des injecteurs, de l’ensemble échappement et du système de refroidissement. L’électronique a également été revue, tout comme le châssis, repensé pour gagner en rigidité. Avec une approche esthétique séduisante et de remarquables finitions, on est toujours dans le haut de gamme MV Agusta, y compris avec un ticket d’acquisition à 20 700€ pour la version standard et 23 600 € pour la Sport. Source, détails et photos: Paddock GP.

Toute l’actu MV Agusta chez le concessionnaire du 64: Moto Mania

Patrick BETAILLE, avril 2021

Piaggio – 75 Ans de Vespa

Piaggio dévoile une édition spéciale anniversaire des Vespa Primavera et Vespa GTS. Intemporelle, indémodable et véritable symbole de l’histoire du deux roues, la guêpe a su se moderniser d’année en année tout en conservant ce qui la rend si attachante. Pour son 75ème anniversaire et en série limitée, la Vespa s’habille d’une livrée spécifique en arborant sur ses flancs et sur son garde-boue le numéro 75 sur une peinture métallisée, quelques décorations chromées et des jantes blanches. À l’arrière, une sacoche bandoulière ronde sensée évoquer la roue de secours des origines. Peut mieux faire, diraient certainement Audrey, Anita, Gregory et Marcello même si, en prime, chaque modèle est livré avec un foulard en soie, une plaque vintage et même des cartes postales. Elle où la pin up? Hein?! Elle est où?! Pas même une Romy ou une Ursula pour assurer la promo! Source, infos, et photos: Vespa 75th

Patrick BETAILLE, mars 2021

Moto Guzzi – Centenario

C’est sur les bords du lac de Côme, en 1921, que voit le jour un monocylindre horizontal à quatre temps de 499 cm3 arborant l’aigle aux ailes déployées de Moto Guzzi. La marque italienne – rachetée en 2000 à Aprilia et intégrée au groupe Piaggio en 2004 – célèbre donc ce mois ci son centenaire et ajoute à son catalogue des versions commémoratives qui ne seront disponible qu’au cours de l’année 2021. Labellisées Centenario, la V7 Stone, la V9 Bobber et la V85TT se parent pour l’occasion de nouvelles couleurs vert/argent/brun, du logo commémoratif doré et d’une selle cuir. Non più! Du 9 au 12 septembre 2021, le centenaire fera également l’objet d’un gros raout à Mandello del Lario, au cœur même de l’usine historique de la firme transalpine. 

Patrick BETAILLE, mars 2021

 

Brough Superior – Lawrence

La Lawrence, toute dernière moto de la maison, est la Brough du XXIe siècle. L’esthétique de la Lawrence est sa raison d’être. Ses lignes élégantes puisent leur inspiration dans la courbe fluide et épurée des dagues bédouines traditionnelles que portait Lawrence d’Arabie, figure mythique de Brough. Prenez la route avec votre compagnon d’aventure sur ce roadster moderne conçu pour deux motards. Modèle révolutionnaire, la Lawrence est une ode à notre passé, un regard vers notre avenir.″ C’est ainsi qu’est officiellement présentée la dernière née des ateliers du constructeur français basé à Toulouse. Le look audacieux et moderne de cette nouveauté se démarque résolument de la SS100 tout en conservant la même base mécanique avec son fameux V-Twin de 997 cm3 et 100 chevaux, sa boite de vitesse à 6 rapports et son système de refroidissement. En hommage à Lawrence d’Arabie né en 1888, la Lawrence sera produite en 188 exemplaires seulement. Le prix? il n’est pas encore connu. Mais quand on sait que les précédentes Anniversary et Aston Martin Brough affichaient un tarif supérieur à cent mille euros… Images et specs: Brough Superior Lawrence.

Patrick BETAILLE, mars 2021

Triumph – Rocket III Black Edition

REWIND: En 2004, Triumph présentait la plus grosse moto qui lui ait été amené de produire: la Rocket III. Destinée au départ au marché américain avec le secret espoir, non pas de concurrencer, mais de prendre quelques parts de marché du cruiser couillu à l’indétrônable Harley Davidson, l’engin cultive les superlatifs avec son 3 cylindres de 2300 cm3 à l’allure de cathédrale, ses 145 chevaux,  ses 400 kg, son pneu arrière de 240mm et surtout, son couple monstrueux. En 2006, le modèle Standard est décliné en version Classic avec grand guidon, selle plus large et commandes avancées. Fin 2007, des modifications moteur dont la puissance passe à 102 Cv, un nouveau réservoir, des jantes en aluminium et une perte de poids conséquente annoncent l’arrivée la du modèle Touring. Fin 2009, Triumph remplace les versions Standard et Classic par la Rocket 3 Roadster.

STOP: Suite à la mise en place de la norme Euro 4 pour les motos et scooters en janvier 2017, la première génération de Rocket est retirée du marché. Triumph conçoit alors sa remplaçante qui arrive sur le marché  en janvier 2019. Avec 180 bourrins, 35 kilos de moins que la première génération et son nouveau trois cylindres de 2 500 cm3,  la nouvelle monture s’impose encore et toujours comme la moto de série ayant la plus grosse… cylindrée.

PLAY: En 2021 et pour la énième fois, Triumph rejoue la carte de la série limitée avec avec ses Rocket 3R Black et Rocket 3GT Triple Black. Alors le noir – on le sait – c’est noir; Johnny, qui à l’époque avait de liday, le gueulait sur tous les toits. Mais trois fois plus noir que noir? Allez, disons que du moteur au cale-pieds en passant par les collecteurs , les garde-boue, les caches, les enjoliveurs et le reste, tout est noir. Chacune des versions sera fabriquée à 1 000 exemplaires, avec bien entendu des tarifs revus à la hausse: 24 200 € pour la R Black, et 25 000 € pour la GT Triple Black. De quoi broyer du noir, c’est clair! Mais bon… Le noir lui va si bien à cette nouvelle Rocket!

Patrick BETAILLE, mars 2013

MV Agusta 2021 – Dragster 800

En 2021 MV Agusta applique sur son roadster les mêmes modifications qu’à sa gamme Brutale. Dérivée de la Naked, la Dragster se distingue désormais par une esthétique encore plus trapue avec un arrière ultra-court. Le nouveau modèle est proposé en quatre versions: Rosso, RR, RR SCS avec embrayage automatique et RC SCS aux équipements plus sportifs. Cette dernière – disponible en 200 exemplaires seulement – se distingue par une robe inspirée du team officiel MV Agusta Moto2, des jantes forgées et d’éléments d’habillage en carbone. Quant au moteur, c’est le 3 cylindres 800 cm3 de 140 Cv qui, norme Euro5 oblige, reçoit une nouvelle injection et une configuration optimisée de l’accélérateur électronique. Pour en savoir plus: MV Agusta. Dans le 64, le concessionnaire officiel se fera un plaisir de vous renseigner quant à la mise à disposition et les tarifs des Brutale et Dragster 2021: MotoMania.

Patrick BETAILLE, février 2021

Moto Guzzi – Nouveautés V9

Moto Guzzi s’adapte à la norme Euro5 et en profite pour revoir sa gamme néo-rétro. Après le V7 désormais propulsé par un bicylindre plus gros et plus puissant, c’est au tour du V9 qui hérite d’une déclinaison du moteur de la V85 TT.  Les V9 Roamer et Bobber  ainsi équipés du twin de 850 cm3 gagnent au passage 10 Cv de puissance, 11 Nm de couple et bénéficient d’une modification du cadre avec renforcement de la direction.

Patrick BETAILLE, janvier 2021

 

Ducati – Le Monster change de Look

Ducati change la donne. Au bout de quasiment trois décennies, les italiens mettent fin au look dépouillé et trapu de son emblématique L-Twin en remplaçant le traditionnel treillis tubulaire par un cadre en aluminium. Esthétiquement parlant, en perdant un peu de son âme au profit de la modernité, ce Monster est prévu pour gagner de l’efficacité, des parts de marché et de nouveaux clients chez les adeptes du look manga made in Japan (Mâtin quel putain d’album!). Que l’on se rassure, le rouge Ducat’ reste néanmoins d’actualité. L’arrivée en concession du Monster revu, corrigé et boosté en 950 cm3 est prévue pour avril 2021; ça laisse le temps de se pencher sur les aspects techniques d’un renouveau que MotoPlanete détaille ici

Patrick BETAILLE, décembre 2020

 

MV Agusta version Alpine A110

La firme italienne MV Agusta vient de dévoiler un projet pour le moins original: une nouvelle moto développée en partenariat avec un constructeur d’automobiles françaises. Un seul indice pour le moment: la moto sera habillée de bleu et d’argent, tout comme comme les emblématiques Alpine. Il y a fort à parier que le résultat sera à la hauteur d’ambitions sportives en version haut de gamme pour cette édition spéciale de la 800 Superveloce. Allusion à la Berlinette sportive fabriquée à Dieppe sous l’appellation Alpine A110, l’auguste 2RM italien sera produit à hauteur de – je vous laisse deviner – 110 exemplaires. Il faudra encore patienter quelques semaines pour connaître les caractéristiques définitives et le prix du modèle exclusif qui sortira prochainement des chaines de production de Lombardie. Sources et info: Auto-Moto.

110 exemplaires donc. Le soixante-quatrième sera disponible dans le département – je vous laisse deviner –  64, pour Pyrénées Atlantiques! Si, si!  à Lescar précisément et chez MotoMania (mâtin quel bouclard!), nouvellement promu concessionnaire MV Agusta et GasGas, qui se fera un plaisir de vous présenter la bête dès que dispo.

Patrick BETAILLE, décembre 2020

 

Harley Davidson – La fin du Sportster?

Ça n’est plus un secret pour personne. Depuis plusieurs années Harley Davidson rencontre des difficultés. Déjà en 2017, les ventes avaient chuté de 7%, le chiffre d’affaire de 6%, et le bénéfice net de près de 25 %. Confronté à un vieillissement de sa clientèle traditionnelle, le constructeur américain n’arrive plus à séduire une clientèle plus jeune qui se tourne désormais vers la concurrence japonaise et européenne. Milwaukee a bien tenté de faire face en optimisant certaines unités de production, en se livrant à des suppressions d’emplois conséquentes et en allant même, jusqu’à très récemment, arrêter ses opérations de vente et de fabrication en Inde en fermant son usine de Bawal où étaient produites les Street 500 et 750. En vain! Même la tentative de se positionner sur le marché de l’électrique avec la Live Wire et des vélos haut de gamme n’a pas empêché le recul significatif des ventes au niveau mondial. Aujourd’hui, un nouveau caillou vient de se glisser dans la godasse du nouveau PDG Jochen Zeitz. La norme EURO 5 s’avère beaucoup trop exigeante pour le Potato-Twin et pour les décideurs de la firme américaine de nouveaux choix s’imposent. Désormais Harley Davidson préfère se focaliser sur la mise aux normes de la gamme cruiser, touring et softails, et ce, au détriment d’un large pan des modèles historiques de la marque. Ainsi, le twin à ailettes qui propulse notamment les Street, Iron, Roadster et autre Forty-Eight semble sous peu condamné à disparaitre. Par voie de conséquence, l’emblématique Sportster dans toutes ses déclinaisons devrait être poussé vers la sortie du marché européen. Apparus à la fin des années 50, les 883 et 1200 s’étaient pourtant octroyé une place de choix chez les motards séduits par un tarif raisonnable, une facilité d’utilisation et d’énormes possibilités de customisation. Is this the end? 

Patrick BETAILLE, septembre 2020