Le Chat – Je Mange donc je Suis

I think about food all the time. It’s my passion, it’s my profession!″ – ″Je pense à la bouffe tout le temps. C’est ma passion, c’est mon Boulot!

Patrick BETAILLE, novembre 2021

Sonic Youth – Goo and the Moors Murders

Après Evol et Sister, deux albums sortis en 86 et 87 sur SST Records, et Daydream Nation en 88 sur Blast Records, le succès et la popularité de Sonic Youth vont grandissant et ouvrent au groupe les portes du label Geffen qui en 1990 publie Goo.  L’occasion de s’attarder sur la petite histoire la pochette de ce septième album de la formation de rock alternatif. Raymond Pettibon en est l’auteur. Dessiné en noir et blanc, un couple occupe un espace qui s’apparente plus à une illustration de fanzine qu’à autre chose. À la sortie de l’album les spéculations vont bon train. Beaucoup sont persuadés que le cover art met en scène le tandem Thurston Moore/Kim Gordon, respectivement guitariste et bassiste de Sonic Youth, mariés à la ville comme à la scène. En réalité le dessin est tiré d’une photo prise par un paparazzi lors du procès d’un couple de serial killers dont les crimes ont secoué l’Angleterre des années 60. Il s’agit donc de Maureen Hindley et David Smith, tous deux témoins clés dans l’affaire des Moors Murders. Maureen était la sœur de Myra Hindley qui, avec son amant Ian Brady, comparaissaient pour avoir torturé, abusé sexuellement, mutilé et assassiné plusieurs enfants. Les tueurs n’auraient peut-être jamais été arrêtés sans le témoin principal David Smith, le beau-frère de Maureen. Invité pour un apéro chez les Hindley, David arrive alors que ses hôtes venaient de commettre l’un de leurs crimes. Après avoir aidé le couple à nettoyer les lieux et à se débarrasser du cadavre, très choqué et pris de remords, Smith a révélé les faits à la police. Finalement le couple diabolique a été condamné à la prison à perpétuité en 1966. Comme à son habitude, histoire de titiller les imaginations tout en entretenant le mythe des tueurs psychotiques en cavale, Raymond Pettibon s’est fendu d’une annotation à la hauteur des faits:  ″J’ai piqué le petit ami de ma sœur. C’était un véritable tourbillon de chaleur et d’éclairs. Au bout d’une semaine, nous avons zigouillé mes parents et taillé la route″. Merci à Gaël, testeur freelance de canapés!

Censure et autres anecdotes dans le livre : In Vinyle Veritas!

Patrick BETAILLE, novembre 2021

Musique & Gastronomie – Désaccord Majeur

Annonce de la part d’un restaurateur: ”Nous sommes un petit restaurant situé en centre ville. Nous recherchons des musiciens bénévoles souhaitant profiter de notre établissement pour se faire connaître et vendre leurs disques. Il ne s’agit pas d’une activité à temps plein mais simplement de l’opportunité de pouvoir se produire lors de soirées que nous pourrions organiser régulièrement si les échos étaient positifs. Artistes de jazz, pop, rock ou variété, seriez vous intéressés par la promotion votre travail? Merci de répondre rapidement.

Réponse de la part d’un musicien: ”Je suis musicien et propriétaire d’une grande maison. Je recherche un restaurateur bénévole souhaitant profiter de mon domicile pour se faire connaître en venant cuisiner pour mes amis et moi même. Il ne s’agit pas d’une activité à temps plein mais simplement de l’opportunité de pouvoir assurer les repas lors de soirées que nous pourrions organiser régulièrement si les échos étaient positifs. Restaurateurs en cuisine familiale, traditionnelle, gastronomique ou exotique, seriez vous intéressés par la promotion votre travail? Merci de répondre rapidement”.

Patrick BETAILLE, novembre 2021

Gov’t Mule – Heavy Load Blues

On le sait. Warren Haynes a toujours eu le blues, et ce, même si le genre n’a pas forcément occupé une place systématiquement privilégiée au sein des différentes productions et prestations de ce virtuose de la six cordes. Mais là c’est une première! Oui, c’est le premier véritable album entièrement consacré au blues que sort Gov’t Mule! Un disque live en studio, enregistré à l’ancienne avec du bon vieux matos d’époque et sur bandes analogiques. Le résultat possède ce son authentique avec lequel la voix et le jeu magistral de Warren font des merveilles. Des originaux bien sûr, mais aussi des reprises de Howlin’ Wolf, Elmore James ou Tom Waits qui offrent une émotion et une classe à nulles autres pareilles. 13 titres joués par des vieux briscards à qui on ne la fait plus depuis longtemps. Que ce soit en mode blues rock ou dans des ambiances plus roots, Matt Abts (batterie), Jorgen Carlson (basse) et Danny Louis (claviers) sont au diapason sur ces 75 minutes jouissives qu’offre Heavy Load Blues. Allez! Un bon single malt, bien calé au fond du canapé, les pieds sur la table, prêt pour un moment de pur plaisir immédiat.

Patrick BETAILLE, novembre 2021

Le lundi c’est permis – Ego

[Bernard Pivot]: ″Jamais d’accent sur le ″e″ de ego! Ce serait un pléonasme car il est dans la nature même de l’ego de mettre l’accent sur lui″ – Never an accent on the ″e″ of ego! That would be a pleonasm because it is in the very nature of the ego to emphasize itself.

Patrick BETAILLE, novembre 2021

Le Chat – Question de Goût

[Steven Wright]: ″Why don’t they just make mouse flavored cat food?″ – ″Pourquoi ne font-ils pas tout simplement de la nourriture pour chat au goût de souris?″.

Patrick BETAILLE, novembre 2021

Mick Rock – Un flash s’est éteint!

La photo était sa raison de vivre, la musique son Thème de prédilection, le rock son sujet favori, la scène son terrain de jeu et les artistes ses amis. Avec un nom prédestiné, le poète de la photographie, celui que l’on surnommait The Man Who Shot the Seventies, vient de quitter le panthéon électrique. Le 18 novembre 2021, à 73 ans, Mick Rock est parti suivre la tournée de la faucheuse. Hommage!

Patrick BETAILLE, novembre 2021

 

Le Beaujolais Nouveau 2021 est arrivé!

D’après un dessin de Michel Gregeois, alias GRÉMI

Grémi: Beaujolais nouveauFaits divers! C’était la brillante idée d’un vendredi soir bien arrosé. À la sortie d’une boîte de nuit de Pornic, un fêtard ne trouve rien de mieux que d’appeler la gendarmerie au prétexte qu’il était encerclé par une dizaine d’individus armés de couteaux. À l’arrivée des forces de l’ordre, l’homme complètement ivre reconnaît avoir menti afin de pouvoir être raccompagné à son domicile en toute sécurité. L’intention était bonne mais il aurait mieux valu que le quinquagénaire appelle un taxi. Cela lui aurait évité de finir en cellule de dégrisement.

Patrick BETAILLE, novembre 2021

Ici les Pyrénées sont Panoramiques!

Ainsi va la vie et les hasards qui lui donnent du rythme et du sens. En 2011, au cours d’un voyage loin de son Béarn natal, Marie-Isabelle découvre dans une  librairie bruxelloise un ouvrage touristique daté de 1920 et consacré à la ville de Pau. Au milieu des pages jaunies se cache un panoramique des Pyrénées dessiné en 1870, à la main et à la plume,  par un certain Léonce LOURDE-BORCHEBLAVE. Isabelle a l’œil, elle est responsable d’une agence de communication. Mais elle est surtout subjuguée par la valeur artistique d’un tel document et entreprend de remuer ciel et terre pour avoir accès à l’exemplaire original. En vain. Qu’à cela ne tienne, la décision ne tarde pas: utiliser les moyens techniques dont elle dispose pour redonner vie à ce témoignage historique qu’elle retravaille assidûment pendant de nombreuses semaines afin de pouvoir lui redonner vie et le partager. Aujourd’hui voilà qui est fait. Du simple dépliant aux tableaux en plusieurs dimensions (jusqu’à 2 mètres de long), ou en vues superposées et sur différents supports (papier, bois, aluminium, sous verre), ce sublime panorama des montagnes vues depuis le Boulevard des Pyrénées de la ville de Pau est aujourd’hui disponible. Une bel hommage à l’auteur de l’œuvre et l’occasion de pouvoir apprécier le travail passionné de ceux et celles qui, comme Isabelle BŒUF, font ce qu’ils aiment et aiment ce qu’ils font. Pour les amoureux de la montagne en général et des Pyrénées en particulier, pour l’art, pour l’histoire, pour la mémoire, pour la décoration, pour se faire plaisir et pour faire plaisir, un seul lien: Atelier d’impressions ICOM2000

Patrick BETAILLE, novembre 2021

Frida Kahlo – Horizons

No me hagas caso. soy de otro planeta. Todavia veo horizontes donde tu dibujas fronteras.
Ne fais pas attention à moi. Je viens d’une autre planète. Je vois encore des horizons sur lesquels tu traces des frontières.
Don’t mind me. I come from another planet. I still see horizons on which you draw borders.

[Frida Kahlo 1907 – 1954: Artiste peintre mexicaine]. Merci à José!

Patrick BETAILLE, novembre 2021