Ann Powers – Good Booty

 

Comment, au fil des époques, la musique populaire et la danse ont-elles influencé la sexualité, les rapports de genre et de race dans la culture américaine ?

Bonne question à laquelle Ann Powers répond dans ce passionnant pavé de 400 pages. ″L’auteure retrace l’histoire de la musique populaire américaine. Gospel, jazz, blues, rock’n roll, disco, punk, rap et leurs innombrables ramifications sont détaillés par son regard engagé, iconoclaste et fécond. On assiste aux souffrances, aux voluptés et aux frustrations d’une nation pour qui le métissage a toujours été à la fois essentiel et problématique. Et pour qui la danse fut un des plus sûrs moyens que le corps exulte. Good Booty nous fait remuer le cerveau, les sens et les hanches″ (4ème de couv).

Des exaltations religieuses du début du XXe siècle aux syncopes du R’n’B le plus aguicheur, Ann Powers traverse 150 années d’histoire de la musique américaine avec en toile de fond les dérives de l’évolution des mœurs d’une société en dérive. C’est dans ce contexte que la journaliste dresse les portraits des figures de proue de la scène musicale des années 50 à nos jours. Elvis, Jimi Hendrix, Jim Morrison, Bowie, Alice Cooper et d’autres se présentent sous un nouveau jour ou du moins sous un angle qui nous permet de comprendre le pourquoi du comment de leurs influences, de leurs aspirations, de leurs attitudes et des conséquences de leurs choix, à la ville comme à la scène. Janis Joplin, Madona, Lady gaga, musiciennes, féministes, actrices mais aussi groupies et lolitas occupent également une place de choix en tant qu’influenceuses ou victimes des excès d’un microcosme dominé par une masculinité parfois amenée à assumer son homosexualité en s’accaparant les dérives de la communauté gay et du glam et du disco.  

Très bien écrit, rythmé et admirablement structuré, Good Booty (NDLR: Traduire par ″beau cul″) relève de la prouesse documentaire à connotation historique. L’on comprend désormais comment les danses et transes africaines ont posé les premiers pavés sur le chemin de la musique populaire et l’on découvre aussi l’influence que la sexualité peut avoir sur un courant musical et sur toute une génération. Et inversement.

Traduit par Rémi Boiteux, toujours disponible, Good Booty a été publié fin 2019 par Le Castor Astral.

Patrick BETAILLE, juin 2022

 

Hellfest – Ligue des Champions

Cherchez l’erreur!

À gauche: Arriérés et violents, des fans de heavy metal manifestent leur amour de la musique au cours du Hellfest. – À droite: Sympathiques et enjoués, des fans de foot expriment leur amour du sport au cours de la Ligue des Champions.

Patrick BETAILLE, juin 2022

Alton Kelley – Skull & Roses

 

Au cours des années 60-70, Alton Kelley a conçu bon nombre d’affiches pour les concerts des groupes psychédéliques de San Francisco. Le graphisme aux teintes vives et aux motifs en volutes évoquant les hallucinations provoquées par les drogues révolutionneront l’imagerie musicale, témoignant d’un moment particulièrement créatif de la culture américaine. Son premier succès il le connaît avec Stanley Mouse grâce à une affiche pour une prestation de Big Brother & the Holding Company et Quicksilver Messenger Service. Il a aussi réalisé les pochettes des albums American Beauty pour Grateful Dead et Book of Dreams pour The Steve Miller Band. Sa création la plus connue reste le fameux Skull & Roses. L’idée lui est venue d’une illustration tirée d’un recueil de poésies du poète persan Omar Khayyam. Kelley a agrandi le sujet, modifié l’image et ajouté de la couleur. Le dessin est apparu pour la première fois en 1968 sur une affiche de concert à l’ Avalon Ballroom et, en 1971, utilisé en tant que cover art du 7ème album du Grateful Dead, un double live sans nom mais souvent identifié en tant que Skull & Roses.

D’autres anecdotes sur la censure et l’histoire des pochettes de disques à retrouver dans le livre:

IN VINYLE VERITAS – ÉLOQUENCE ET DÉSAVEU DU COVER ART

 

Patrick BETAILLE, juin 2022

Le lundi c’est permis – Orgasme

 
What do you think? Is it God who invented… the female orgasm? Well, in any case, a priori, it is not man. It would be known!″.
À votre avis, est-ce que c’est Dieu qui a inventé… l’orgasme féminin? Ben en tout cas, à priori, c’est pas l’homme. Ça se saurait!″. [Elisabeth Buffet]

Patrick BETAILLE, juin 2022

Hellfest – Lemmy par Caroline Brisset

 

Abîmée par les intempéries et par les visiteurs, l’ancienne statue de Lemmy Kilmister, érigée en 2016 – près de la Warzone du Hellfest – a laissé place à une nouvelle œuvre en acier de 12 mètres de haut, pensée et façonnée par la sculptrice contemporaine Caroline Brisset. Avec cette nouvelle représentation, l’emblématique bassiste se retrouve délesté de sa 4 cordes mais il offre aux fans l’occasion d’un hommage à la hauteur de la déférence qu’ils lui témoignent. Peu après le décès du leader de Motorhead, son manager Todd Singerman avait fait parvenir à Ben Barbaud une partie des cendres de Lemmy. Cette urne était jusqu’à présent conservée sur une étagère dans le bureau du patron du Hellfest. Désormais, elle a sa place dans la nouvelle statue, derrière une vitre blindée.

Patrick BETAILLE, juin 2022

Peanuts – Vivre ou Mourir?

 
charlie brown: ″ One day we will all die snoopy ″ – snoopy: ″ Yes, but all the other days we’ll live ″.

Patrick BETAILLE, juin 2022

Radikal Chopper – BMW R18 Magnifica

 

Le moins que l’on puisse dire c’est que certains préparateurs n’y vont pas de main morte quand ils décident de s’en prendre à certains modèles, disons, emblématiques. Pour preuve ce travail réalisé par les italiens de Radikal Chopper sur la déjà monstrueuse BMW R18 de la marque l’hélice. Osée? Assurément! – Surprenante? Totalement! – Extrême? Absolument! – Luxueuse? Évidemment! – Inconduisible? Probablement! Alors, une œuvre d’art? Pourquoi pas! Surtout quand on sait que quasiment toutes les pièces ont été usinées à la mimine et que laiton, aluminium et acajou font partie des matériaux mis en œuvre. Après, comme dirait l’autre: les dégoûts et les douleurs pardon, les goûts et les couleurs… Source et infos: Le Repaire des Motards.

Patrick BETAILLE, juin 2022

Charlie Hebdo – Haro sur la Voiture Électrique

 

Dans son numéro spécial du 1er juin, Charlie Hebdo évoque ″La dernière arnaque avant l’apocalypse« : la voiture électrique.  Il y est dit, entre autre, que pour extraire 1 Kg de certaines de ces terres rares qui entrent dans la composition des accumulateurs il faut – après avoir déforesté quelques milliers d’hectares (de préférence dans l’hémisphère sud) – extraire 1200 tonnes de roches. Et ça n’est que la partie émergée de ce véritable Electricgate.

Viendra le temps où se poseront les problèmes énergivores de stockage, de recyclage et de retraitement des déchets, avec en toile de fond les contraintes liées à la santé précaire des centrales nucléaires. Soyons-en sûr, à ce moment là, de savants technocrates sponsorisés par des lobbyistes, eux même adoubés par nos chers politiques (ou l’inverse!), trouveront certainement les moyens de créer de nouvelles taxes branchées écologie d’opérette, censées – comme d’habitude – nous convaincre que c’est le prix à payer pour pouvoir nous sortir le cul des ronces.

Alors que les ZFE limitant la circulation des véhicules perfidement estampillés comme les plus polluants, alors que les députés européens viennent de valider la fin de la vente des véhicules essence et diesel à l’horizon 2035, on en pense ce que l’on veut mais à minima l’on se doit de jeter un œil sur ce dossier qui, pour une fois, prend le contrepied des sempiternels discours lénifiants qui prétendent nous convaincre que pour sauver la planète il suffit d’acheter des voitures électriques.

Un numéro à retrouver chez votre marchand de journaux ou ici  👉  Charlie Hebdo!

 

Patrick BETAILLE, juin 2022

Tourist Trophy – Décès de Roger & Bradley Stockton

 

Deux nouvelles victimes à ajouter à l’édition 2022 du Tourist Trophy qui enregistre désormais cinq pilotes tués sur les routes de l’île de Man, égalant ainsi le triste bilan de 2016. Suite à un accident de sidecar, un équipage anglais a connu une fin tragique. Les noms de Roger Stockton (56 ans) et de son fils Bradley (21 ans) viennent ainsi s’ajouter à ceux de Mark Purslow, César Chanal et Davy Morgan. Rip!

Patrick BETAILLE, juin 2022

 

Le lundi c’est permis – Dressing

Grace Kelly:Our life dictates a certain kind of wardrobe″ – ″Notre vie nous impose un certain type de garde-robe″. 

Patrick BETAILLE, juin 2022