Gotlib – Édito: les Malabars

Il existe des individus auxquels je souhaite le pire, quand je me trouve en leur présence. Mais attention, sans la moindre haine, c’est pas du tout mon genre. Ces grands mecs, physiquement très attrayants et toujours bronzés. Ils sont beaux, forts, velus, se font toutes les nanas qu’ils veulent*. Ils ont en commun deux particularités : Leurs lunettes de soleil, qu’ils portent relevées sur les cheveux, et leur gourmette d’argent au poignet.
Quand ils rappliquent à la plage, ils ont juste une serviette autour du cou. (Je ne sais pas comment ils se démerdent. Moi, quand je vais à la plage, j’ai besoin d’une remorque pour trimballer tout ce qu’il me faut.) Pour vous, je ne sais pas, mais en ce qui me concerne, je les hais assez cordialement. Ça n’est pas du tout par jalousie. Je ne suis pas comme ça. C’est plutôt que je souhaiterais les voir crever parce que je ne suis pas aussi beaux qu’eux. Et lorsqu’il leur arrive la moindre merde, c’est plus fort que moi je ne puis m’empêcher d’applaudir intérieurement. C’est pas que je leur souhaite du mal car je ne connais pas la méchanceté. C’est plutôt que je biche quand ils sont victimes d’une catastrophe. Mais vraiment sans aucune arrière-pensée hostile de ma part.

Un jour, je roulais sur une corniche en lacets, dangereuse, avec une falaise à pic donnant sur la mer juste à ma droite. D’un seul coup, j’entends derrière moi la musique du Pont de la Rivière Kwaï. Et VROOOM !!.. Un bolide écarlate et scintillant, style Gordini grand sport, me double à 150 en plein virage. J’ai tout de suite reconnu au volant le type à la gourmette et aux lunettes solaires sur les cheveux. “Tu vois maman, dis-je à mon épouse (dans l’intimité je donne à ma femme des petits noms gentils) c’est là qu’il faudrait un flic ! Mais ça, ÇA N’ARRIVE JAMAIS ! Or, un kilomètre plus loin, on tombe pile sur la décapotable rouge, arrêtée sur le bas côté. Un motard, manipulant des pièces d’identité était visiblement en train de dresser contravention. ZE miracle! Sans un brin d’animosité, j’ai déclaré que c’était bien fait pour sa gueule. Puis, je fondis en larmes de bonheur. Un peu plus loin, j’arrêtai la voiture à l’abri douillet d’une pinède touffue, attirai ma femme brutalement contre moi et écrasai mes lèvres contre les siennes tout en pétrissant ses seins, cependant qu’elle me griffait le dos en gémissant. Il nous fallait épancher un trop-plein d’extase.

*Et en plus je suis sûr qu’ils ont une grosse bite.

Patrick BETAILLE, août 2021

Le lundi c’est permis – Oui nide iou!

Super Dupont oui nide iou!

Allo?!.. Antoine?!.. Ouais, c’est Manu!.. Non ça va pas!.. Faudrait voir à se calmer un peu avec les dons!… Tu vas dire à Arnaud, François et à tous tes potes de lever le pied!.. Pourquoi?!.. Ben ça commence à faire là!.. je sais pas si t’es au courant mais je me fais chier à expliquer aux français que y’a plus une thune, que vous êtes sur les dents, qu’on doit vous ménager, qu’il faut pas supprimer l’ISF sinon vous allez vous casser à l’étranger, et vous, en 24 heures vous me balancez le PIB du Mozambique à la gueule! Z’êtes cons ou quoi!″

Patrick BETAILLE, avril 2019

Gotlib – Hamster Jovial in Rock!

Rock: Hamster Jovial et ses LouveteauxParu dans les années 1970 dans le magazine  Rock et Folk et publié sous forme d’album à partir de 1977, Hamster Jovial est l’un des sommets de l’art Gotlibien. On y suit les aventures d’un guide scout passionné de Musique Pop. L’énergumène en question, sorte de Baden-Powell allumé, essaie de faire partager sa passion à ses protégés, deux garçons et une fillette totalement désintéressés et hermétiques à la musique. Bien loin de l’image innocente et naïve que l’on se fait d’une troupe de louveteaux, les trois gosses sont de véritables pestes. L’un des jeunes bambins et sa copine s’essayent aux baisers langoureux, tandis que le troisième larron, obsédé notoire, passe son temps à se curer le nez et à tenter de glisser sa main sous la jupe de la petite fille, féministe convaincue qui met régulièrement ses compagnons au tapis. les aventures de Hamster Jovial et ses Louveteaux sont jalonnées de bivouacs improbables, de veillées douteuses de concours de pipis et de foireuses adaptations rock de l’hymne scout Flamme pure et légère. L’occasion pour Marcel Gotlib de parodier les jaquettes des disques emblématiques qui mettent en émoi un chef de troupe complètement abruti et naïf, toujours prêt, surtout à croire qu’il est en résonance avec le monde qui l’entoure. Au catalogue de cette discothèque idéale: Beatles, Rolling Stones, King Crimson, Who, Deep Purple, Pink Floyd, Joe Cocker, Frank Zappa, Captain Beefheart, John Lennon, et Bob Dylan. Un Must!

Patrick BETAILLE, avril 2019

Le Cover Art en Livre: In Vinyle Veritas!

Notre-Dame – Toujours debout!

Gotlib: Notre-Dame de ParisGrosso modo Notre Dame de Paris est toujours debout mais, c’est quasi certain, le sonneur de cloche des lieux a tout perdu en sauvant Esmeralda de l’incendie. Sauf, Quasimodo est désormais un sans abri et il va falloir bien plus que les pouvoirs de Superdupont pour redonner à l’emblématique édifice sa splendeur d’antan. Faire preuve de dérision est peut être le moyen de passer outre l’avalanche de considérations superfétatoires qui, de rabâchages en supputations, tournent en boucle sur les chaines d’infos. Reste que, cynisme et humour n’altèrent en rien l’ampleur du désastre et le choc moral générés par la catastrophe qui frappe l’un des symboles emblématiques de la France.

Victor Hugo remercie les généreux donateurs prêts à rebâtir Notre-Dame de Paris et leur demande de faire la même chose pour Les Misérables!″. [Olivier Pourriol: philosophe, romancier, essayiste et conférencier].

Patrick BETAILLE, avril 2019

L’ immense Marcel Gotlib est parti!

Décés de Marcel Gotlib

RHÂÂ que c’est triste! Le père de Superdupont, Hamster Jovial, Pervers Pépère, Gai-Luron et Momo le Morbac est parti en refermant définitivement ses Rubriques-À-Brac et ses Dingodossiers. Sa coccinelle est inconsolable.

Patrick BETAILLE, décembre 2016

Superdupont – Le retour!

Superdupont Renaissance Dargaud

Alléluia! Hosanna! et bien plus encore car la femme de Superdupont vient d’accoucher d’un petit être doté de super-pouvoirs. Tout juste libéré du ventre de sa mère, Superdupont junior vole comme un super-héro et affiche force et bougeotte hors du commun, comme son pôpa qui a vu le jour en 1972 dans le journal Pilote. Tout droit sorti de l’imagination fertile de son créateur d’otigine Marcel Gotlib et sous le crayon de François Boucq, 42 ans après, c’est bien de Renaissance dont il s’agit. Père et fils vont devoir affronter une pluie de pommes de terre géantes, sauver un avion du crash et combattre une fois de plus les méchants de l’Anti France qui vont kidnapper le rejeton et par là même déclencher la colère du papa en caleçon, cape, béret et charentaises. L’occasion pour Gotlib de jongler avec pluie d’onomatopées, joutes verbales et autres cocasseries dont il a le secret. A 81 ans c’est une belle performance et surtout un régal!

Marcel Gotlib – Noël à chier!

Gotlib Fluide Galcial

C’est la couverture du numéro spécial que l’on voit chez les libraires un peu avant Noël. Elle est l’oeuvre de Marcel Gotlib. Nous sommes en 1975, Le numéro 3 de Fluide Glacial vient de paraître. Énorme!

Patrick BETAILLE, décembre 2012