Tattoed Lady – Citation

Inked Girl Guitar
When words fail, Music Speaks. Quand les mots viennent à manquer, la Musique s’exprime!

Jacques Gasser – La Musique dans la Pau

JackDaniel Production: La musique dans la peauC’est Claude Deguidt, bassiste de son état, qui en ouverture de cette rétrospective évoque les groupes de Blues et de Rock qui ont animé la scène paloise au cours des années 60 à 90. Du fond de son canapé le musicien passe en revue son parcours au sein de formations telles que The Snakes, Les Chouchous, Les chenapans, Les Drifters et Caterpillar. Avec Jean Delteil, Claude évoque également The Shake’s avec Michel Chevalier qui partira plus tard rejoindre Les Variations, et… Daniel Balavoine qui partira… ailleurs. Jean-Claude Bourseau, lui revient sur Asshole Blues Band (Faut il traduire?)! qui en son temps a assuré les première parties de Vince Taylor! et Teenage head qui a joué en ouverture de Little Bob Story, Bijou, Backstage (avec Paul Personne) et Dr Feelgood. Arrive Srege Zéni (n’ayons pas peur des mots: le Rory Gallagher de l’étape!) qui retrace l’émergence de sa formation Empty Bed. Puis c’est le Rock Sudiste qui est à l’honneur avec Didier Céré et le tonitruant Abilène, le groupe qui à ″mauvaise haleine″. Un peu plus loin c’est la maman de pierre Récarborde qui raconte avec émotion les nobles errances musicales de son fils Pierre qui, après la période punk des Scumms et un séjour de 5 ans chez son frère dans l’Illinois revient pour créer, avec Franck Chandavoine, Bob Cat, un excellent duo imprégné bien sûr de Chicago Blues. Voilà pour la partie visible de l’iceberg mais c’est sans compter sur tous ces noms qui tout au long du reportage établissent un lien étroit entre les tenants et les aboutissants de la passion musicale. Des musiciens d’abord, y compris ceux qui à un moment ont partagé la même scène: Valérie Bru, Joël Lapeyre, Thierry Lasserre, Eric Bordis, Thierry Olmos, Jean Luc Poueyto, Christophe Aubin, Jean Delteil, Philippe Dumas, Christophe Gautier, Joël Tamet, Jean Pierre Médou et Jean-Michel Calléja. Des groupes évidemment: Cheese, Hot Slugs, Southern Comfort et Johnny Staccato. Des intervenants aussi: Jacques Morgantini, fondateur du Hot Club de Pau, et promoteur local du Chicago Blues Festival, Eric Delamare (producteur indépendant), Didier Marquestaut (sonorisateur), Jacques Lemaire (preneur de son) et Jean Arbus (studio d’enregistrement à Pontacq). Des lieux enfin, ceux qui parleront aux amateurs nostalgiques: Chez Régis à Gan, Le Knack à Baudreix et le Show Case à Pau. La liste est loin d’être exhaustive. Le mot de la fin revient à Nico Wayne Toussaint, cet incontournable bluesman  harmonisciste chanteur qui déclare en substance: ″… Il appartient aux vivants de perpétuer la mémoire de ce qui n’existe plus.″. Voilà qui est fait et bien fait! merci à Jacques Gasser & Daniel Jeannot pour la réalisation, JackDaniel pour la production et L’écran du Son pour la promotion.

Patrick BETAILLE, septembre 2019

 

 

Actualité musicale – Cuvée 2018

Un clic sur chaque image donne accès à la chronique de l’album correspondant!

Eric McFadden AC/DC acoustic tribute   Crystal Shawanda Blues   New album Koritni: Rolling

Maître Gims vous donne des envies de suicide? Booba vous en touche une sans faire bouger l’autre? Bien que 2018 n’ait pas été très généreuse du côté  de qui s’écoute avec les oreilles mais aussi avec les pieds, le remède existe! Le choix, bien qu’assumé, est bien évidemment relatif, partial et subjectif. Il a juste pour ambition d’entretenir l’espoir que le Rock n’est pas encore mort et de prouver que, contre vents et marées, de bonnes volontés mettent beaucoup de conviction et d’énergie pour que leur passion et leur plaisir deviennent nôtres. Le débat reste entier et ouvert mais il doit obéir à une constante et une seule: La musique c’est comme la vie, ça se respire (Francis Zegut). La discothèque idéale est ici: Rock’n’Roll Bordel!

Chris Robinson Magpie Salute   Wilko Johnson   Jared James Nichols Heavy Blues Rock

Patrick BETAILLE, décembre 2018

Le lundi c’est permis – Le Réchauffement Climatique

Musique et Réchauffement ClimatiqueD’après un sondage Ipsos commandé par La RechercheLe Monde et le Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la Recherche, plus de 90% des Français ont conscience de la réalité du dérèglement climatique. 76% des personnes interrogées considèrent que c’est un problème très préoccupant et 59% d’entre eux estiment même que les conséquences du phénomène sont sous-estimées. Paradoxalement, 51% d’entre eux se considèrent très mal informés sur le sujet. Quant aux déficients du neurone, aux paresseux de l’intellect et autres climato-sceptiques il est est temps de leur apporter un éclairage objectif sur l’une des conséquences catastrophiques liées au  réchauffement de la planète. Dont acte!

Patrick BETAILLE, décembre 2018

Musique de merde – Attention danger!

Shit MusicAttention! La musique de merde multiplie les risques de lésions diverses par deux! Ecouter Vianney, Christine and the Queens, Jain ou Fréro Delavega engendre des acouphènes sévères. Se laisser aller à fredonner Bo le Lavabo, La Danse des Canards ou Le Petit Bonhomme en Mousse nuit gravement à l’entendement. Battre la mesure sur du David Guetta ou du Bob Sinclar génère des arythmies cardiaques. L’addiction à The Voice est source de troubles profonds du sommeil. Baver devant les NRJ Music Awards ou le Concours Eurovision de la chanson est révélateur de dégénérescence mentale. Kiffer Booba et Kaaris rend irrémédiablement con, c’est prouvé. Il faut le savoir: le degré d’atteinte par l’un ou l’autre de ces symptômes peut être étalonné grâce au Mètre Gims. En cas d’atteinte sévère, même le grand sorcier Gaëtan Epouloum-Kouloumba N’gué ne pourra rien pour vous. Prudence donc, la vie est trop courte pour accepter d’écouter de la musique de merde. Allez, salut bande d’enkultés, et sutout, Rock’n’roll Bordel!

Patrick BETAILLE, novembre 2018

Passion – L’Art et la Manière

Expression de la PassionAu détour d’une errance il arrive que s’offre à nous la résultante de centaines d’heures d’expérimentations, de jours, de semaines, de mois ou d’années, de doutes, de frustrations mais aussi de joies immenses. Privilégiés nous sommes, nous qui frissonnons de plaisir en ignorant ce qui se cache derrière l’obsession positive de ces amoureux  animés par une obsession dévorante. Accéder aux articles:

  • 01 Veetess Speereet de Vincent Debacker. De ces ateliers sortiront des chefs-d’oeuvre.
  • 02 Cyclone Motor Gallery de Nicolas Wolleb. Quand la lumière donne une âme au moteur.
  • 03 The Guitar Tank de Joël Gruau. Les accords parfaits sur des guitares qui se bidonnent.
  • 04 Vintage America de Patricia de Gorostarzu. Clichés de rêves d’ Amérique et de ses vestiges.
  • 05 Customized Ceramic Coating de Gérard Muth. Traitement de blocs moteurs, carters et échappements.
  • 06 GoofProd! de Christophe Goffette. La musique en version encyclopédique. Rock’n’Roll Motherfuckers!
  • 07 Shot of Rhythm & Blues de Patrick Higgins. Au pays du Pub Rock avec Dr FeelGood.
  • 08 Turboflat de Phippe Gürel. Pin Up, Moto et Rock, sont les moteurs de crayons habiles.
  • 09 Mexican Street Art de Laurent Bagnard. Carnet de voyage sud américain haut en couleurs.
  • 10 MotoMania de Clément Bretagne. Concessionnaire Mash, GasGas et bouclard multimarques à Pau.
  • 11 Rock’n’roll de Marcel Destroy. Rock’n’Roll bordel! La discothèque idéale qui s’écoute avec les pieds.

Qu’ils soient amateurs, artisans, autodidactes ou professionnels, tous vivent par et pour une indicible envie de partager leur part de rêve et d’en proposer le fruit. Souvent auto-produit ou édité à compte d’auteur, le livre, le support musical, le tirage ou l’objet ont bien sûr un coût mais ce n’est pas la chose que l’on achète. En réalité on se porte acquéreur d’un morceau de cœur, d’une parcelle d’âme, d’une tranche de vie de ceux qui font ce qu’ils aiment et qui aiment ce qu’ils font.

Patrick BETAILLE, novembre 2018

 

Christophe Goffette – Rock’n’Roll Motherfuckers!

GoofProd Rock'n'Roll Motherfuckers!
kikekoiça? Chouquettes addict de son état, Christophe Goffette  c’est 32 ans de presse au service du cinéma et de la musique. Au palmarès du ″Goof″ comme on l’appelle, Brazil, Fluide Glacial, Crossroads, Best, Compact, etc, des revues créées ou dirigées de main de maître par un infatigable enthousiaste culturellement intarissable. Aujourd’hui Christophe pose le mot Fin au bas du chapitre de la presse pour se consacrer à la publication d’ouvrages consacrés Au Rock et au 7ème Art. Douze volumes thématiques bourrés de rencontres, de portraits, d’interviews, d’anecdotes. 12 pavés qui à n’en pas douter feront date dans le domaine. Tous les ouvrages sont de format identique, et comportent 348 pages calibrées 18 x 24. Pour palier au gaspi et entretenir une relation privilégiée avec le Lecteur, les éditions sont en tirage limité à 1000 exemplaires, numérotés, signés, éventuellement dédicacés et disponibles uniquement via le site de l’auteur contre la modique somme de 30 euros. Pour le plaisir et pour devenir incollable sur le Blues, l’ Americana, le Rock, le Métal et le Cinéma tout en profitant des frais de port, gratuits en ce moment, c’est par ici que ça se tient en utilisant le formulaire Contact pour passer une éventuelle commande: Never established GoofProd!

Patrick BETAILLE, septembre 2018

Aretha Franklin – The Queen of Soul n’est plus!

Aretha Franklin: Think!Un cancer du pancréas diagnostiqué en 2010 a eu raison de l’une des voix les plus reconnaissables du XXe siècle. Trois jours après son hospitalisation à Detroit, Aretha Louise Franklin vient de décéder à l’âge de 76 ans. Figure incontournable de la musique américaine, Aretha avait été élue ″meilleure chanteuse de tous les temps″ par le magazine Rolling Stone. Première femme à voir son nom inscrit au Rock’n’roll Hall of Fame, l’Artiste  reçoit en 2005 des mains du président Georges W. Bush la médaille de la Liberté, la plus haute distinction civile. En 2009 Barack Obama l’invite à chanter pour son investiture. Celle que l’on surnommait The Queen of Soul, était aussi une icône du féminisme engagé. En 1967, elle obtient un succès légendaire avec un titre emprunté au non moins légendaire Otis Redding: Respect!  En 1968, Aretha Franklin est classée en seconde position des personnalités afro-américaines les plus connues au monde, juste derrière Martin Luther King. La même année un autre tube devient un hymne féministe et s’inscrit dans le mouvement pour les droits civiques, qui prend alors toute son ampleur et qui vaut à la ″Lady Soul″ un rôle dans le film The Blues Brothers: Think!

Patrick BETAILLE, août 2018

Sixties – 45 tours de France

France: Les YéyésJe vous parle d’un temps… Le Swinging London s’ébroue au son des Beatles, Animals, Manfred Mann, Herman’s Hermits, Rolling Stones, Troggs, Who, Kinks et même Donovan ou Petula Clark. Pendant ce temps là, de l’autre côté du Channel, Christophe construit Les Marionnettes, Pascal Danel se balade sur La Plage aux Romantiques et Joe Dassin est à la bourre mais y’a du soleil: Bip Bip!. Larguée, Sheila a des envie de meurtre et tire à vue: Bang Bang! Françoise Hardy raconte La maison où j’ai grandi pendant que Claude Nougaro martèle bidon Bidonville et que Charles Aznavour compose avec La Bohème. Michel Polnareff n’a pas encore montré son cul mais il se demande: Sous quelle étoile suis je né? Tout nu dans son bain Jacques Dutronc pense et oublie: Et Moi et Moi et Moi dit il, c’est la vie, c’est la vie! Hugues Aufray papote avec sa sœur Céline. Richard Antony revendique La Terre Promise mais Dick Rivers, lui, préfère le Twist à St Tropez. Avec Eddy Mitchell Il y a Toujours un coin qui me rappelle alors que pour Claude François c’est Comme d’habitude. Georges Brassens y va de sa Supplique pour être enterré sur la plage de Sète. Lassé d’attendre Madeleine, Jacques Brel fait ses adieux alors que Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot jouent à Bonnie & Clyde. Sylvie Vartan embarque Carlos pour 2’35 de bonheur et Dalida prodigue de judicieux conseils à son Bambino. Nino Ferrer prend son Téléfon pour prévenir Henri Salvador que Zorro est arrivé. Adepte des cheveux long, Evariste se justifie: Si j’ai les cheveux longs c’est pour pas m’enrhumer. Au cours de ses Élucubrations Antoine veut enfermer  Johnny dans un cirque; Cheveux longs Idées courtes lui répond Halliday qui n’en finit plus de gueuler Noir c’est noir! Pas très wok & woll tout ça! La jeunesse hexagonale finit par découvrir Bob Dylan et Jimmy Hendrix en goguette à l’Olympia, surfe sur la déferlante venue d’outre Manche et délaisse de plus en plus ses idoles Yéyé. Boudée, l’industrie du disque connait une de ses premières crises et tente de la résoudre en mettant sur le marché le 45 Tours 2 titres moins cher à produire et commercialement plus accessible que le 45 Tours 4 titres dont les ventes connaissent une baisse vertigineuse. Ex fan des sixties où sont tes idoles?

Patrick BETAILLE, Juillet 2017

 

 

HellFest 2018 – Voyage au bout de l’Enfer

War Zone HellFest23 millions de budget pour la treizième édition de ce raout métallique qui chaque année attire de plus en plus de fans de Metal. Malgré un Pass 3 jours à 200 euros le public répond présent au festival le plus cher de France et, sans même connaitre l’affiche définitive, en l’espace de 30 heures se porte acquéreur des 55 000 Pass. Fiers de cette confiance et de cette adhésion massive, les organisateurs du Hellfest sont aux petits soins avec ces 200.000 spectateurs qui se déplacent pour assister aux prestations des 160 groupes qui se partagent les 6 scènes du festival de l’Enfer. ″Chez nous, chaque euro gagné est réinvesti pour le confort des festivaliers et ils s’en rendent compte″, précise Ben Barbaud cofondateur de la manifestation. Ainsi en 2017 ont été installés la fibre optique pour les écrans géants et 4 km de conduites enterrées pour alimenter les bars qui débitent quelques 393 000 litres de bière, soit l’équivalent de 1.5 millions de demis. Pour l’édition 2018 le staff a pavé les devants de scènes et mis en œuvre le ″Cashless″, un portefeuille électronique intégré à la puce du bracelet d’entrée, destiné aux paiements des achats de nourriture et de boissons. Rien n’est trop beau pour satisfaire les festivaliers, et c’était aussi l’une des nouveautés du moment: deux immenses arches déversant de l’eau qui, en plus de rafraichir, affichent en filigrane le nom et le logo du festival. Avec ses décors gigantesques à la Mad Max, ses sculptures monumentales, son cénotaphe à la mémoire de Lemmy, ses effets pyrotechniques, son merchandising et son public friand de costumes délirants, le Hellfest a acquis une réputation qui va désormais au-delà des frontières puisque, parait il, un quart des festivaliers vient de l’étranger. L’édition 2018 à peine achevée, les organisateurs du Hellfest ont révélé que Manowar, Mass Hysteria, et Slayer seront à Clisson en 2019… Par contre Christine Boutin et Philippe Devilliers ont déclaré forfait, eux. Étonnant non?

PB, juin 2018