Le lundi c’est permis – Désert

Le désert c’est un paysage qui a de la gueule, il y a des perspectives et des lignes de fuite. L’œil a de quoi être nourri – Desert is a stunning landscape, there are perspectives and vanishing points. The eye has something to be fed.

Patrick BETAILLE, février 2021

Richard Aujard – Epitath

Enfant du Pays Basque, champion de moto-cross dans sa jeunesse, dur à cuire et en cuir, Richard Aujard s’était forgé au fil du temps un univers simple et à part qui le distinguait des autres photographes. ″La sophistication me met mal à l’aise, j’aime à la fois la force et les fêlures chez les êtres″, disait-il à propos de ses photos. Ses amis bikers, acteurs, boxers et marginaux le surnommaient Ritchy et appréciaient particulièrement cet éternel ado à l’œil malin, sa vie rock’n’roll et déjantée, son humour, son sens de l’humain et son talent pour le mettre en valeur en noir et blanc argentique. Cet artiste intègre aimait à sillonner le monde. De l’Australie où il taillait la route avec un gang de bikers, à l’Amérique pour rencontrer les Indiens Navajos, en passant par la Mongolie des paysans ruinés, des sans-logis et des vagabonds. Auteur de nombreux ouvrages, ce boulimique du reportage a aussi à son actif plusieurs courts-métrages, notamment sur la boxe, les Hells Angels ou le Free Wheels. Il venait de tourner un documentaire pour Arte au titre évocateur : Epitaph. Le photographe et réalisateur y invitait ses proches – Rachida Brakni, Eric Cantona, Béatrice Dalle, Samuel Le Bihan, Vincent Moscato, Joey Starr, Franck Tiozzo, et sa compagne Lza Steyaert – à méditer sur la mort. Il faudra attendre pour visionner ce court-métrage toujours en cours de montage. Attendre également pour la parution de Hot Wheels, un recueil de photographies prises dans les années 80-90. Attendre et pour cause! Richard Aujard est décédé le 1er février dernier, à l’âge de 56 ans. ses obsèques ont eu lieu à paris ce vendredi 12 février. Hommage: Galerie Photos de Richard Aujard

Patrick BETAILLE, février 2021