Le lundi c’est permis – Un Chat ça compte!

123 CatLes chats savent compter: ″Des chercheurs ont identifié dans le sillon intrapariétal du chat des neurones qui s’activent différemment selon les quantités qu’ils perçoivent… Mais ce compteur n’est pas parfait : quand il s’agit de dénombrer, il fait plus d’erreurs au-delà de cinq ou six. Et quand il s’agit de comparer des quantités, plus les deux quantités sont proches, plus le taux d’erreur est important. » [Véronique Izard, chercheur au laboratoire de Psychologie de la perception, à l’université Paris V].

Patrick BETAILLE, mars 2019

St Patrick – A boire et à Manger!

17 Mars, St PatrickC’est de rigueur, le 17 mars il convient de célébrer comme il se doit l’événement le plus Rock’n’roll de la chrétienté. Évangélisateur de la verte Erin et fauteur de trouble par excellence, St Patrick vous accueille avec Shane McGowan. Le ″Lord of the drinks″ n’a pas son pareil pour vanter les vertus de la Murphy’s et de la Guiness qui sont à l’honneur et servies à température ambiante. Sur fond de ″Dirty Old Town″, un blend de chez Jameson, apte à cohabiter avec The Boomtown Rats et Stiff Little Fingers est lui ausssi de circonstance. La température monte. Thin Lizzy et son Whiskey in the Jar annoncent le Black Bushmills tout droit sorti de la plus vieille distillerie du monde. A table maintenant! Seeafood Chowder servi en entrée par The Corrs qui s’éclipsent quand gary Moore déboule avec le plat de résistance: Irish Stew à la Guinness accompagné d’un Côte de Beaune [St Patrick a séjourné en France!]. La fougue de The Answer et des Strypes couvre à peine les ″Miam, Scroch et autres Slurp. Au dessert, les Dubliners enchantent l’Apple crumble cake alors que vient enfin le temps du café et du digestif: l’Irish Coffee! Le deux en un est servi par Rory Gallagher et c’est la ″Tatoo’d lady qui mettra un terme à cet Irish Tour commémoratif. Erin Go Bragh! Suivez le guide en musique: St Patrick Rocks!

Patrick BETAILLE, mars 2019

BMW – NineT Vaillante

BMW Michel VaillantBMW Motorad s’associe aujourd’hui à la maison d’édition Graton Éditeur et lance en France une série spéciale de sa NineT version Scrambler aux couleurs de Michel Vaillant. Le rapport entre les aventures en bande dessinée du célèbre pilote créé par Jean Graton et la marque à l’hélice? De loin et en cherchant bien, la course… Peut être. Le chiffre 13, porte bonheur du héro des 24 Heures du Mans? A la rigueur puisque ce modèle sera vendu en série limitée à 13 exemplaires. L’occasion donc pour BMW de proposer une nouveauté qui n’en n’est pas une. Baptisée ″Vaillante″ (vous suivez là?), celle-ci arbore des éléments aux couleurs de l’As des circuits qui à l’occasion s’affiche au guidon d’une NineT sur l’album Macao. Grille de protection d’optique ornée de la lettre ″V″, logos ″13″ sur les caches latéraux et le saute vent, réservoir blanc siglé ″Vaillante″ et peinture exclusive gris-bleuté. Le tarif reste à confirmer mais sur commande et pour 19 500 euros la plaque numérotée et les silencieux Akrapovic sont fournis! Pas de feignant pour la Vaillante!

Patrick BETAILLE, mars 2019

Rock – La Faucheuse met le turbo!

La Faucheuse du RockDepuis le 16 janvier 2019, date à laquelle le dessinateur Denis Sire a remisé définitivement ses crayons, il semblerait que la Faucheuse ait à gérer un agenda plutôt chargé en terme de rendez-vous funestes:

Keith FLINTavait fondé The Prodigy en 1990. Avec Fatboy Slim et The Chemical Brother le groupe était devenu l’un leaders de la scène électro de l’époque. Dépressif, le chanteur s’est pendu en son domicile de Dunmow au sud-est de l’Angleterre le 4 mars dernier. 

Stephan ELLIS est décédé le 28 février à l’âge de 69 ans. Bassiste de Survivor de 1981 à 1987 et de 1996 à 1999. Il avait rejoint la formation alors en studio pour enregistrer son deuxième album studio, Premonition. Le groupe connaît véritablement le succès en 1982, en sortant le single ″Eye of the Tiger″, commandé par Sylvester Stallone pour le film Rocky III. L’album éponyme se vend à plus de 2 millions d’exemplaires en moins d’un an et obtient un disque de platine.

Mark HOLLIS. Chanteur et compositeur au sein du groupe britannique Talk Talk de février 1982 à octobre 1991. Lui et son groupe s’inscrivaient dans la vague New Wave ou Pop à leurs débuts. Âgé de 64 ans Hollis disparaît définitivement des radars le 25 février. Il avait pris sa retraite musicale depuis plus de 20 ans après la sortie d’un premier et unique album solo en 1998, sobrement intitulé Mark Hollis et resté largement ignoré du grand public. It’s a shame!

Peter TORK. De son vrai nom Peter Halsten Thorkelson ce musicien auteur-compositeur parti le 21 février à 77 ans fut clavier et bassiste de The Monkees. En 1966, le groupe atteignait trois fois le sommet des ventes de disques aux États-Unis, notamment avec le morceau ″I’m A Believer″, devenu un tube mondial. Il sera le premier à quitter le groupe en 1969. Outre la basse et les claviers, il maîtrisait également la guitare, le banjo et l’orgue.

Marcel Azzola. Moins rock (quoique?!) mais tout aussi jouissif quand il triturait son instrument, il a accompagné Piaf, Montand, Barbara, Gréco, Bécaud. Azzola a aussi joué avec ou devant des pointures comme Django Reinhardt, Stéphane Grappelli, Didier Lockwood ou encore Christian Escoudé. Mais c’est Jacques Brel qui lui a donné l’occasion de se sublimer dans Vesoul avec le fameux ″Chauffe, Marcel, chauffe!″. Car c’est lui, Marcel Azzola, le fameux accordéoniste qui bien avant de mourir le 21 janvier, nous avait amené, dans un crescendo endiablé et sublime, de Vierzon à Vesoul et d’Anvers à Hambourg.

Patrick BETAILLE, mars 2019

Sacrilège – Clapton is God!

Eric Clapton GodProbablement l’une des photos les plus célèbres de l’histoire du Rock. Nous sommes en 1965. Alors au sein des Yardbirds, Eric Clapton était en concert au Crawdaddy Club de Richmond à la périphérie de Londres. Le graffiti, soit disant l’oeuvre d’un fan inconditionnel, apparaît pour la première fois sur le mur d’une station de métro et élève le guitariste au rang de divinité: Clapton is God! Dans une interview en 1971 pour Classic Rock Magazine, l’artiste déclare que d’après lui il ne s’agit ni plus ni moins que d’un coup de pub. Quand les Yardbirds ont joué au Crawdaddy il y avait dans l’équipe un gars qui avait pour mission de jouer le rôle de chauffeur de salle en faisant la claque pour motiver le public. J’ai toujours été persuadé que c’est lui qui était à l’origine de cette inscription. Qu’importe! La légende était née et avec elle la répétition à l’envie sur les murs de Londres et d’ailleurs de l’emblématique sloganL’un de ces graffitis a été immortalisé alors qu’un cabot qui passait par là a trouvé opportun de se soulager précisément à cet endroit, même pas conscient qu’il serait à jamais figé pour la postérité. En avril 1965 God allait quitter les Yardbirds pour remplacer Peter Green au sein de John Mayall and The Bluesbreakers, puis, plus tard, pour fonder Cream.

Patrick BETAILLE, mars 2019

Le lundi c’est permis – Homophonie

Détourner: Verbe transitif du 1er groupe. Donner à quelque chose (texte littéraire, slogan publicitaire, film, chanson, etc…) un autre sens que son sens original. Homophone: Nom commun, masculin. En linguistique, se dit des termes qui se prononcent de la même manière mais qui ont un sens différent. 
Humour Jacques Brel
Ne me Kite pas″..! Cylindre Malossi, admission Polini, carburateur Dellorto ou échappement Dopler… La brêle du Grand Jacques n’en veut pas, elle veut rester dans son jus!

Patrick BETAILLE, mars 2019

Stray Cats 40 – Cat Fight

Stray Cats le RetourBonne nouvelle! Brian Setzer (guitare, chant)Lee Rocker (contrebasse) et Slim Jim Phantom (batterie) sont de retour. La formation originale du légendaire trio qui, en traversant le désert musical des années 80, avait redonné au Rockabilly ses lettres de noblesse, revient après 26 ans d’absence discographique. 12 nouveaux titres viendront célébrer le 40ème anniversaire de la formation. Cerise sur la banane, une tournée mondiale qui passera par la France est d’ores et déjà planifiée. Avis aux amateurs de Creepers, de Gomina et surtout de zique qui fait sortir les bijoux de famille par les oreilles, les Stray Cats ressortiront leurs griffes lors des concerts prévus entre autres à l’American Tours Festival de Tours le 6 juillet, aux Eurockéennes de Belfort le 7 juillet et au Musilac Festival d’Aix-Les-Bains le 13 juillet! En attendant et pour se mettre dans l’ambiance, un extrait de l’album intitulé ″40″ à paraître en mai: Cat fight!

Patrick BETAILLE, mars 2019

North West 200 – Fast & Furious!

North West 200 2019Avec Le Tourist Trophy de l’Île de Man, la North West 200 est l’une des courses Moto sur route ouverte la plus célèbre et la plus rapide du monde. En Irlande du Nord l’épreuve se déroule sur un parcourt d’un peu plus de 14 km appelé Le Triangle et reliant Portstewart, Coleraine et Portrush. Les pilotes déboulent à une moyenne proche de 200 km/h avec des pointes à 320 km/h. L’épreuve se démarque du TT de par son format de course. Alors que les pilotes s’élancent les uns après les autres toutes les 10 secondes dans une épreuve contre la montre sur l’Île de Man, ils s’affrontent ici tous en même temps par catégorie avec un départ par paquets. Même si le run reste moins meurtrier que celui des voisins manxois, comme dans toutes les compétitions sur route ouverte, on déplore de nombreuses pertes lors de cette chevauchée mécanique nord-irlandaise. Depuis la première édition, on dénombre ainsi 16 décès de pilotes sur la piste, dont 3 au cours du désormais tristement célèbre Black Saturday de 1979. Parmi les derniers en date, Robert Dunlop en 2008 lors des essais sur 250 cm3 Yamaha et Simon Andrews sur BMW 1000 Superstock en 2014. Cette année, du 12 au 18 mai, plus de 100 000 spectateurs venus du monde entier sont attendus pour la célébration du 90ème anniversaire de cet événement hors du commun. J’y serai! Détails et infos sur le site officiel: North West 200!

Patrick BETAILLE, mars 2019

Législation – Équipement du Motard


Pin Up Norton
Les équipements obligatoires pour le motard. Le motard est dans l’obligation de porter:

  • Un casque homologué attaché et doté de bandes réfléchissantes: le port d’un casque homologué est obligatoire pour toute personne conduisant un deux-roues motorisé. Le cas échéant, le conducteur paiera une amende forfaitaire de classe 4 de 135 euros et fera l’objet d’un retrait de 3 points sur son permis de conduire.
  • Des gants homologués: le motard doit obligatoirement porter des gants certifiés. Le cas contraire, il devra payer une amende de 68 euros et perdra un point.
  • Le gilet jaune: s’il ne doit pas être obligatoirement porté durant la conduite, le gilet jaune doit être placé dans un endroit facile d’accès en cas d’arrêt d’urgence, et ce depuis le 1er janvier 2016. L’absence d’un gilet jaune est passible d’une amende de 11 euros. Par ailleurs, ce gilet doit être porté dès la descente de la moto en cas d’arrêt d’urgence. Si ce n’est pas le cas, l’amende peut s’élever à 135 euros.

Les équipements facultatifs pour le motard. Blousons, pantalons et chaussures dotés de protections spécifiques ne font pour l’instant l’objet d’aucune d’obligation légale. Néanmoins et s’agissant de survie et de limitation des dommages corporels en cas de chute ou d’accident, le port de ces équipements relève avant tout du bon sens. Eh oui! La moto c’est pénible quand il fait froid, chiant quand il pleut et harassant quand il fait chaud. De là, comme l’affectionnent certains pseudo rebelles mononeuronaux du Café du Centre, a se balader en 2RM avec pour seul équipement chemisette, pantacourt et docksides y’a un monde!

Patrick BETAILLE, mars 2019

Janis Joplin – Cheap Thrills

Big Brother & the holding company: Cheap ThrillsÀ l’époque, Janis Joplin est une folkeuse underground passablement déjantée et déjà bien atteinte par le Southern Comfort et les drogues.  Big Brother and the Holding Company lui, est un honnête petit groupe de blues rock de la scène californienne. L’idée de réaliser une fusion de ces  artistes revient à Chet Helms, alors programmateur des concerts à l’Avalon Ballroom de San Francisco. Une première prestation de ce mélange détonnant a lieu au Festival de Monterey en juin 1967 et en laissera plus d’un sur le cul, dont un certain Albert Grossman, l’imprésario de Bob Dylan qui décide de les signer. En août 1968, arrive dans les bacs l’un des disques les plus emblématiques de l’histoire du Rock. Le triomphe est aussi inattendu que total. Personne ne sait alors ce qui se cache derrière cette oeuvre magistrale. L’idée de départ du manager consiste en un enregistrement live. En mars 1968, du matériel est installé derrière une salle de Détroit où le groupe doit se produire. Mais le stress et une consommation excessive d’alcool et de drogues par les musiciens ruine le concert. À l’écoute des bandes inexploitables, Grossman est fou furieux et menace de rompre le contrat. Aussi, entre deux prestations le groupe d’entrer en Studio pour réparer les dégats. Sous pression, Big Brother a du mal à se faire à la discipline et aux contraintes techniques. Malgré tout plus de 200 bobines sont enregistrées et mixées par Janis et son guitariste Sam Andrew, assistés par l’ingénieur du son du moment. Au passage, tous les bruits d’ambiance ont été rajoutés. Le soit disant ″Live material recorded at Bill Graham’s Fillmore Auditorium″ ne relève donc que de judicieux repiquages de bruits de foules et autres ajoutés à la prestation studio. Premier point. A sa sortie, le disque est annoncé comme étant le premier de la formation et là aussi il s’agit d’une information erronée. En effet, un premier album a déjà été réalisé sur un petit label local mais son succès n’est pas allé au delà de la baie de Frisco et personne ne s’en souvient. Et de deux! La pochette maintenant. Janis et son groupe sont fans des comics underground et en particulier de ceux de Robert Crumb qui est sollicité pour concevoir la pochette. Le dessinateur met en oeuvre un projet jugé trop classique par le patron de CBS qui souhaite plutôt une photo du groupe dans le plus pur style hippie californien. La maison de disques engage un photographe de mode et investit dans un décor composé de tentures indiennes, d’éclairage art déco et d’un lit en cuivre. La little girl blue et les musiciens picolent énormément, consomment diverses drogues, font la fête et l’ambiance kitsch du studio dégénère rapidement en un bordel sans nom où tout ce beau monde délire à poil. Il fallait s’y attendre, aucune photo n’est exploitable. Le temps presse et au final Janis parvient à imposer le dessin de Robert Crumb, prévu au départ pour le verso, en tant que recto de l’album. Il s’agit d’une bande dessinée criarde sur laquelle figurent des visuels annonçant titre et crédits sous forme de bulles. La jaquette en question affiche également un faux sticker ″Approved by Hell’s Angels – Frisco″. En réalité, ennemis jurés, Hell’s Angels et Hippies ne se retrouvent qu’autour des points de vue que sont la marginalité, la route, le sexe et le LSD.  En prétendant à un soit disant ″approval″, Janis Joplin se souvient que les bikers musculeux ont fait partie de ses premiers fans et  souhaite ni plus ni moins que leur rendre hommage. Dernier point et pas des moindres: pour son travail Crumb a touché quelques 600 dollars et pourtant il se raconte que, pour tout dédommagement, l’artiste n’eut que le droit de toucher les seins de Janis. Faux aussi! En dépit de ces contrevérités et approximations, celui qui à l’origine devait s’intituler Dope, Sex and Cheap Thrills (NDLR: Drogues, Sexe et frissons bon marché) se retrouve classé premier au Billboard pendant huit semaines et y restera durant presque deux ans. Aujourd’hui encore Cheap Thrills reste l’un des témoignages les plus fulgurants du blues psychédélique californien, notamment grâce à une interprétation viscérale et inoubliable du titre composé en son temps par George Gershwin pour l’opéra Porgy and Bess: Summertime!

Patrick BETAILLE, mars 2019