• Navigation

  • Les Visites!

    • 226,733 à ce jour

Nouveau partenariat Triumph-Bajaj

Partenariat Triumph & BajajBajaj, groupe industriel qui fabrique véhicules utilitaires légers et deux roues est le deuxième producteur de bécanes en Inde. La firme produit ses propres modèles mais en construit également pour des constructeurs tels que KTM avec qui elle gère un partenariat en détenant une partie du capital. Bajaj et Triumph viennent de signer un accord de conception, de fabrication et de distribution de moyennes cylindrées. En Inde, Triumph assemble déjà certaines motos de sa gamme et connait un certain succès, mais les Street Twin et autres Tiger 800 vendues là bas sont des motos résolument haut de gamme qui ne s’adressent qu’aux plus aisés. Via ce partenariat avec Bajaj (sans entrée dans le capital ni dans un sens ni dans l’autre), Triumph va pouvoir développer de nouveaux modèles qui colleront mieux au marché local. Gageons qu’à terme la commercialisation mondiale de modèles inférieurs à 800 cm3 pourrait être envisagée. Royal Enfield, poids lourd du marché indien et mondialement présent à peut être du souci à se faire…

▣ Du nouveau en concession ▣

 

 

Procol Harum: Novum

Procol Harum new Cd NovumCinquante ans après ″Whiter Shade of Pale″ Procol Harum revient avec aux manettes Gary Brooker en tant que seul membre restant de la formation d’origine. Novum ne prétend à rien, il ne crâne pas et pourtant il arrive à tout. Premier album studio depuis 14 ans, il est le fruit du travail d’un homme qui, bien qu’entouré de solides musiciens, reste entièrement détaché du spectaculaire et ne souhaite qu’une chose: exercer son art en paix. Ce qui est proposé ici reste la version la plus Rock de la formation anglaise qui, en 1971, avait accueilli en son sein Robin Trower  sur ″Broken Barricades″. Pour s’en convaincre il suffit de s’attarder sur ″Business Man″, ″Can’t say that″ ou encore ″Image of the Beast″. Les instants classiques sont toujours présents notamment avec une brève référence au Canon de Pachelbel sur un ″Sunday Morning″ puissamment lyrique. Et bien sûr les parties piano et la voix sépulcrale de Brooker sont là pour nous replonger avec délice dans les ambiances de Home ou de Grand Hotel des années 70. Les 11 titres du nouvel opus ont peu de rapport avec le Rock et ses couleurs criardes mais qui s’en soucie devant tant de beauté subtile? Novum affiche la classe et la sophistication musicale qui font que Procol Harum restera à jamais éblouissant.

PB, août 2017

♫ La Discothèque idéale ♫

Ducati: du nouveau en 2018 ?

Ducati 959 Panigale CorseSelon Motorcycle.com des informations fuitées (?) en provenance du California Air Resources Board laissent présager que Ducati songe à une variante plus poussée de l’actuelle Multistrada 1200. Non pas une augmentation de puissance, mais carrément un changement de moteur puisque la firme de Bologne envisagerait d’implanter le bicylindre de la XDiavel au cœur de son trail sportif dont la cylindrée passerait du coup à 1260 cm3. Selon le mêmes sources, une nouvelle édition spéciale de la 959 serait en préparation: la Panigale Corse. A seguire!

▣ Du nouveau en concession ▣

Kenny Wayne Shepherd, Lay It on Down

Kenny Wayne Shepherd, Lay it down

Neuvième album pour ce p’tit gars de la Louisiane qui depuis les années 90 s’est fait une solide réputation sur la scène Blues Rock.  ″Lay It on Down″ vient une fois de plus prouver, si besoin en était, que le genre n’a plus aucun secret pour celui qui dès l’âge de 7 ans a troqué ses Playmobil® contre une 6 cordes. Le Blues reste présent sur ce nouvel opus  mais incontestablement le guitariste élargit sa palette en explorant la Soul et la Country. Quand les cuivres claquent, quand la guitare est débranchée ou quand des accents Folk ou Gospel s’invitent à la fête, les riffs et solos restent présents sur les 10 pistes au sein desquelles virtuosité et sensibilité se taillent la part belle. Variété des genres, qualité de production et exécution sans faille font de ces 41 minutes l’un des albums les plus riches  de Kenny Wayne Shepherd. How low can you go!

PB, août 2017

♫ La Discothèque idéale ♫

CCM Spitfire Café Racer

Cafe Racer CCM

Forts du récent succès de son Flat Track, CCM vient de présenter une déclinaison Cafe Racer de son Spitfire. En fait, pas grand chose de nouveau chez les anglais de Bolton. Le moteur reste le même, un 600Cc de 55 Cv et le cadre tubulaire fait main est toujours d’actualité. Seul le look change en adoptant pour la circonstance les canons esthétiques du Cafe Racer: jantes à rayons, guidons bracelets, capot de selle et échappements. La mayonnaise a l’air de prendre puisque le constructeur se targue d’ores et déjà de bénéficier de pré-commandes d’une centaine d’exemplaires sur les 250 qui seront mis en production début 2018. Côté prix, il faudra compter environ 10.500 euro.

▣ Du nouveau en concession ▣

Chuck! Le nouvel album de Berry

Le dernier disque sorti du vivant de Chuck Berry date de 1979! A sa sortie, ″Rock it″ ne suscite que peu d’intérêt et, dépité, le chanteur guitariste décide alors de laisser tomber les compos pour se consacrer à la scène. Il se remet toutefois à l’écriture dans les années 2000 et enregistre chaque fois que l’envie et l’enchainement des tournées lui en laisse le loisir. La sortie de ″Chuck″, le nouvel opus, était prévue le jour du 90ème anniversaire de l’artiste. La grande faucheuse en a décidé autrement et c’est 3 mois après la mort de ″Crazy Legs″ que l’on peut découvrir ces dix nouveaux titres qui se révèlent être source d’indéniable plaisir. La voix est claire, assurée et énergique et le jeu de guitare, reconnaissable entre tous, toujours aussi incisif et assuré. Les riffs sont immédiatement reconnaissables; ils sont ceux avec lesquels le Maître a défini les règles du Rock’n’Roll dans les années 50 et 60. Malgré un ″Jamaica moon″ aux accents du même tonneau et ″Enchiladas″, une reprise de Tony Joe White, Chuck fait la part belle au Blues et Berry glorifie ce Rock qui résonne encore des échos de ″Roll Over Beethoven″ ou ″Maybellene″. Qui va s’en plaindre? Certainement pas la Lady B. Goode ou les Big Boys!

PB, juin 2017

♫ La Discothèque idéale ♫

Seratones, Get gone!

Seratones, premier Cd: Get GoneBeaucoup s’y sont essayé, peu y sont parvenu. Mais les Detroit Cobras ou les Bell Rays font partie de ces groupes qui ont réussi a mettre en œuvre un subtil mélange de Garage Rock, de Soul et de Rhythm & Blues. The Seratones eux, semblent passer à la vitesse supérieure avec un répertoire qui tape sévère tout en respectant de la plus belle manière l’essence même des genres précités. Sur ce premier album, ″Get Gone″, ces débutants de la première heure jouent avec la maitrise et l’assurance de vieux briscards qui ont parfaitement intégré les codes musicaux qu’ils affectionnent. A.J Haynes, guitariste et chanteuse, s’exprime avec l’émotion d’une diva de la Soul et l’énergie d’une Rock’nRoll queen. Connor Davis, le guitariste, a fait sienne la technique du riff de rock basique et ravageur  aux teintes bluesy. Quant à la section rythmique, la basse de Adam Davis et du batteur Jesse Gabriel sont à l’unisson pour insuffler à l’ensemble un swing musclé terriblement subtil et efficace. Enregistré live en studio baigne dans une ambiance de club du samedi soir qui fait la part belle à la fusion de Rock et de Soul. Grâce à une production de qualité rien n’est sacrifié quant aux détails de la musique et aux talent des exécutants. Les 11 titres de Get Gone, sont incontestablement une bien belle surprise, qui plus est prometteuse. Très prometteuse. La preuve: Sun!

PB, juin 2017

♫ La Discothèque idéale ♫

Nouveau Restaurant à Pau: Au Coude à Coude!

Table d'hôte Au Coude à Coude PauObjet d’un projet de rénovation ambitieux, le vieux quartier du Hédas à Pau promet désormais de belles errances dans les basses rues du château et offre l’occasion de découvrir une nouvelle enseigne de la  restauration paloise: Au Coude à coude. Au 3 Rue du Hedas, ce restaurant / table d’hôtes offre aux connaisseurs et aux gourmands une cuisine savoureuse mise en œuvre avec simplicité et passion. Sandrine et Fred vous accueillent pour vous faire partager leur attachement commun à l’authenticité quand il s’agit du ravissement des papilles. Fred œuvre en cuisine sur des plats aux associations de saveurs originales et gouteuses, Sandrine elle, a fait de la pâtisserie le cœur d’une activité merveilleusement maitrisée et source de réels plaisirs gustatifs. Ici, le ″fait maison″ c’est du concret: les produits, tous de saison, sont frais, d’origine locale, et les petits producteurs, très souvent bios, sont à l’honneur. Poussez la porte, entrez et servez vous pour partager à volonté 5 entrées maison, 1 plat qui mijote doucement et cinq desserts d’antan! Réservations au 05 59 83 32 62. Au coude à coude!

≈ Trucs en Vrac ≈

Lee Brilleaux: Rock’ n’ Roll Gentleman

Lee Brilleaux Rock'n'roll GentlemanLee Brilleaux: Rock’ n’ Roll Gentleman. His musical journey with Dr. FEELGOOD 1974-1994. Tout est dans le titre! Ce bookset couvre 20 années de prescriptions émises par Lee Brilleaux, mort prématurément en 1994. Il comprend donc les premiers enregistrements de l’ époque Wilko Johnson, la production du line up Gypie Mayo et bien sûr toute la période 80-90 qui vit passer Gordon Russel (guitare),  Kevin Morris (Batterie), Phil Mitchell (Basse) et le talentueux Steve Walwyn (Guitare). Une anthologie de 93 titres sur 4 Cd, incluant deux inédits: Let’s Have A Party″ issu des sessions de Private Practice et ″Poison Yvy″ exhumé des séances de Primo en 91. L’ensemble est livré avec un livret de 48 pages qui intègre des photos et des notes Zoe Howe, auteure de la biographie qui porte le même nom que ce magnifique coffret. ″Lee Brilleaux: Rock’ n’ Roll Gentleman″ sort le 7 Juillet mais les fans de Dr Feelgood peuvent déjà prendre rendez vous pour une pré-consultation ici.

PB, mai 2017

♫ La Discothèque idéale ♫

 

Henri Lœvenbruck & Jean William Thoury: ″L’Assaut des Motards″

Gilles Loevenbruck: Les événements d'Hollister

Chapitre 1: ″Naissance d’une contre culture″: Henri Lœvenbruck nous livre un rappel historique et une analyse des incidents d’ Hollister lors du rassemblement de motards le 4 juillet 1947. Événements californiens qui donnèrent naissance à l’un des phénomènes socio-culturels les plus emblématiques de l’après-guerre et qui marquent officiellement la naissance du mouvement biker et du fameux 1% (One percent).

Chapitre 2: ″L’ Assaut des Motards″: traduite par Henri Lœvenbruck, la nouvelle de Frank Rooney, « Cyclist’s raid », qui inspira directement le film culte ″The Wild One″.

Chapitre 3: Jean William Thoury, lui, décortique et analyse ce même film, réalisé en 1953 par Laszlo Benedek et adapté en France sous le titre ″L’ Équipée Sauvage″.

Chapitre 4: Coupures de presse et photos prises à Hollister viennent illustrer et compléter l’ouvrage.

120 pages qui offrent une étude objective des épisodes d’ Hollister et prennent une dimension historique quant à la compréhension de la culture biker. Un régal à 10 euros disponible ici: Serious Publishing!

📖 Pour Bouquiner 📖

St Paul & the Broken Bones: Sea of Noise

The Broken BonesSea Of NoiseQuand j’ai entendu ce groupe sans voir leurs bobines je me suis dit, Wow, voilà de la soul comme je l’aime. Ce black chante magnifiquement. Paf, mauvaise pioche! C’est une bande de faces de craie qui nous gratifie de cette Soul digne des meilleures. Saint Sam Cooke, Otis Redding et consorts se sont assurément penchés sur le berceau de Paul Janemay qui fait montre d’une puissance vocale étonnante, généreuse mais toujours maitrisée et portée par une formation de six musiciens prêts à péter la baraque. Apparemment les Stones eux mêmes ne s’y sont pas trompés puisque nos loustics ont eu le plaisir de faire plusieurs premières parties pour la mythique formation″. Bon que dire de plus? Ben rien, Ed Fairlane a tout dit, ces propos lui appartiennent et je m’y rallie!  Reste qu’il ne faut pas hésiter à jeter une oreille sur la production de St Paul & the Broken Bones.Sea of Noise″ et ″Half the City″, leur premier album, sont des nourritures de l’âme hautement bienfaitrices et recommandables. Démonstration >Sugar Dye!

PB, mai 2017

♫ La Discothèque idéale ♫

Moto Guzzi V7 III, quoi de neuf?

Moto Guzzi V7 III StoneLa Moto Guzzi V7 III est proposée à 8499 € pour la version Stone, et à 9099 € pour la Special. Des versions ″Racer″ et ″50ème anniversaire″ sont à venir mais au final quoi de neuf? Bonne question. En sus de quelques retouches stylistiques,  la partie cycle a été revue et dispose de nouveaux amortisseurs réglables. Revu lui aussi, le moteur de la nouvelle V7 dispose désormais des culasses plus grosses de la V9, gagne 4 Cv et se voit affublé d’un antipatinage de série. Mazette! Un contrôle de traction pour 52 Cv fallait bien ça pour maîtriser l’ incroyable puissance de cette bête! C’est mignon mais c’est pas comme ça que Piaggo va mettre fin au rôle de parent pauvre de Guzzi face à une concurrence souvent plus moderne, plus affûtée et qui plus est mieux placée en prix dans cette gamme de bécanes. Plus d’infos > Moto Guzzi V7 III

▣ Du nouveau en concession ▣

Boogie Beasts, Come and Get Me

Boogie Beasts: Come and Get MeBoogie Beasts, formé par Jan Jaspers et Mathias Dalle (guitare et chant) nous prouve qu’il n’est pas obligatoire d’ être né au fin fond d’un désert poussiéreux ou sur les bords du Mississippi pour exprimer un amour démesuré pour le Blues du Delta version rock à l’américaine. Avec ″Come and Get Me″, le quatuor Belge accouche d’un album homogène, conséquent et bourré d’énergie. Les rythmes sont hypnotiques, guitares et harmonica se provoquent pour mieux se rejoindre et les voix s’entremêlent pour alimenter de pesantes mélopées que ne renieraient pas R.L. Burnside ou John Spencer. Entre Boogie Rock et Punk Blues, ce premier essai est un aveu à peine déguisé d’ enthousiasme novateur de la part de musiciens qui ouvrent les portes du temps du temps avec une honnêteté absolue. A écouter absolument! Dig

PB, avril 2017

♫ La Discothèque idéale ♫

CCM Spitfire, Flat Track à l’anglaise

Clews Competition Motorcycles: 600 Spitfire

CCM (Clews Competition Motorcycles) est née en 1971 de l’effondrement de l’activité compétition de BSA et s’est spécialisée dans la production de monocylindres quatre temps destinés au moto cross. En 2014 les anglais de Bolton mettent sur le marché la CCM GP 450 Adventure, une baroudeuse de 125 kg dont la principale originalité consiste en un cadre composé de 13 pièces collées et non pas soudées. Originalité encore cette année avec l’arrivée sur le marché du néo rétro d’une machine baptisée ″Spitfire″. la moto repose sur un mono de 600 Cm3 délivrant 55 Cv pour un poids de 120 Kg à sec. ″Light is right″ comme dirait l’autre! Question esthétique il y a dans ce modèle une réelle tentative d’épure au niveau du design dont le minimalisme peut laisser rêveur quant à une utilisation du mono au quotidien. La Spitfire est affichée à 9400 euros mais n’est pas encore distribuée en France. Plus d’info > Ici.

▣ Du nouveau en concession ▣

Laura Cox Band: Hard Blues Shot

Premier Cd Laura Cox BandDepuis ses débuts sur Youtube en 2008, Laura Cox s’est peu à peu imposée comme l’une des valeurs sûre de la guitare conjuguée au féminin. Après s’être distinguée sur le Net avec des covers de Pat Benatar, Led Zeppelin, ACDC ou ZZ Top, la jeune parisienne décide de fonder son propre groupe avec lequel elle sillonne les routes de l’hexagone. Ainsi, depuis 2013 Laura Cox Band fréquente les festivals (Rock en Seine) arpente les scènes de l’hexagone (Trust), à la grande satisfaction d’un public avide de bons gros riffs et de musique énergiquement simple. Étape logique et indispensable, vient le temps de l’album. ″Hard Blues Shot″ vient de sortir et autant l’avouer tout de suite, ce premier essai semble prometteur. 10 compositions majoritairement teintées de heavy rock qui, même si elles ne réinventent pas le genre, s’avèrent très efficaces. Le mérite de cet album c’est avant tout d’être totalement à contre courant de la scène musicale française, surtout quand il explore le genre country (″Barefoot in the countryside″) ou folk (″13″). Actuellement en tournée le groupe se produira notamment le 8 Juillet au Motors’n’ Blues de Dax (40). Qu’on se le dise,  et en attendant: Hard Blues Shot Live!

PB, mars 2017

♫ La Discothèque idéale ♫

Indian Chieftain Jack Daniel’s Limited Edition

Indian limited edition

Indian Motorcycle vient de dévoiler une édition limitée de la Chieftain labellisée ″Jack Daniel’s″. Conçu par  Klock Werks Kustom Cycles dans le Dakota, le modèle arbore bien sûr peinture et nombre de détails à la gloire du Old No. 7. Last but not least, chaque moto est livrée avec un drapeau américain assemblé à la main à partir de pièces de bois servant à fabriquer les barils de Tennessee Whiskey. En août 2017, sur les 100 exemplaires de l’ Indian Chieftain Jack Daniel’s Limited Edition, seuls 10 seront disponibles en Europe avec un tarif chargé comme une gueule de bois: à partir de 39 000 euros. Quand on sait que les 150 exemplaires de la série précédente ont été écoulés en seulement 8 heures… En France le problème ne se posera même pas! Sous couvert de Loi Evin, les autorités ont purement et simplement interdit la commercialisation de l’Indian alcoolisée dans l’ hexagone.Hips! Plus d’infos > Jack Daniel’s Chieftain.

▣ Du nouveau en concession ▣

Baron Wolman, ″Groupies and Other Electric Ladies″

Groupies and other Electric LadiesEn 1967 Jann S. Wenner,  qui est en train de fonder le magazine musical Rolling Stone,  rencontre Baron A. Wolman à qui il propose le poste de 1er photographe. Ce dernier accepte et durant trois années il photographie les têtes d’affiche de l’aristocratie du Rock. Les clichés mettent en scène les Stones, Hendrix, Joplin et bien d’autres qui, mêmes s’ils se prêtent à des séances studio, se retrouvent capturés dans leur quotidien, sur scène et bien sûr backstage où ils se laissent aller, notamment avec les filles qui ne manquent pas d’investir les lieux.  Ces filles, souvent très jeunes, Baron Wolman leur rend hommage à l’époque dans un numéro spécial de Rolling Stone qui connait d’emblée un énorme succès. En 2012, le photographe organise un exposition des meilleurs clichés afin de promouvoir la sortie de ″Groupies and Other Electric Ladies″. Le livre, réédité fin 2016, raconte l’époque vue par ces nymphettes en quête de célébrités et de célébrité, plus souvent ingénues et déjantées que réellement perverses. On y croise Pamela Des Barres qui compte parmi ses conquêtes Jagger, Page, Hendrix et Morrison. Présente également, Cynthia Plaster Caster, devenue célèbre grâce à ses moulages de pénis de rockstars dont – encore lui – Jimmy Hendrix. Quant à Miss James, l’une des plus belle, elle a fréquenté Dylan, côtoyé les Beatles,  eu un enfant avec un membre des Moody Blues et des aventures avec Page et Jagger. Encore eux! Avec plus de 150 photos, des interviews et des témoignages, ″Groupies″ est véritable un document social, culturel et historique sur l’une des décennies musicales les plus marquantes du 20e siècle. Rock’n’Roll bordel!

Marcel Destroy, mars 2017

📖 Pour Bouquiner 📖

Hesketh Valiant Supercharged

Roadster Hesketh Valiant

Lord Alexander Hesketh est un riche héritier. Après avoir dirigé une écurie de Formule 1 et obtenu bon nombre de résultats probants, il décide de créer sa propre moto. Les premiers tours de roue du prototype ont lieu en 1980. À cause d’un manque d’argent conjugué à un essoufflement du marché britannique, la firme ne produira que 100 motos; pas suffisant pour couvrir et faire fructifier les investissements de son fondateur. En 2013 Paul Sleeman achète le nom et les droits d’utilisation qui en découlent et se lance dans une nouvelle aventure avec la ″Hesketh 24″, une série limitée dotée  d’un V-Twin S&S de 1 950 cmqui envoie quelques 120 bourrins. Fin 2016, toujours en série limitée et toujours  avec un V-Twin S&S (2100 cm3 cette fois), c’est la ″Sonnet″ qui investit le marché du 2 roues de haut rang avec ses 145 Cv et un couple menaçant de 21,4 Mkg  dès 3000 tours. Visiblement Sleeman n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin quant au développement de machines d’exception. En effet, le week end dernier à Londres le constructeur anglais Hesketh à dévoilé son dernier projet, un roadster motorisé par un V-Twin de 2100 cm3 qui, grâce à l’adjonction d’un compresseur Rotrex, développe 210 chevaux. ″Oh Pu…Tain!!!

La ″Hesketh Valiant Supercharged″ sera disponible à l’été 2018 et devrait être commercialisée aux alentours de 60 000 euros. Introducing the 2018 Hesketh Valiant Supercharged.

▣ Du nouveau en concession ▣

Dr. Feelgood: All Through The City (With Wilko 1974-1977)

Wilco Johnson, All through the City 1974-1977C’est un fait! Wilko Johnson a gravé en compagnie de Lee Brilleaux, John B. Sparks et The Big Figure les plus belles pages du pub rock anglais. ″All Through The City″ passe en revue les remèdes prescrits par Dr. Feelgood entre 1974 et 1977. Trois Cd et 1 Dvd compilent les quatre premiers albums de la formation (″Down by the jetty″, ″Malpractice″, ″Sneakin’ suspicion″ et ″Stupidity″), des démos, des inédits dont 3 Live et quelques vingt-deux apparitions télés en 1975.  Véritable témoignage sur une musique ouvrière qui se foutait des modes, du mainstream et de ses conventions. Au total 93 titres portés par une énergie rare symbolisée par la superbe photo en noir et blanc qui illustre l’objet. Pour une fois on ne se fout pas de la gueule du client! Le coffret intègre un livret de 50 pages et surtout, les enregistrements sont remastérisés sans nuire à la fougue, à l’honnêteté et à la vitalité du groupe de Canvey Island. C’est  rare! Bref, un fois conquis, l’amateur pourra ranger ce petit bijou à côté ou pas loin de l’émouvant documentaire de Julien Temple: Oil City Confidential. D’ici là et en attendant, une piqûre de rappel ne peut pas faire de mal, pas vrai Roxette ?!

PB, février 2017

♫ Rock’n’Roll bordel! ♫

Mash, la famille s’agrandit

Sima: Side Mash Family SideEn gros et toutes époques confondues, le panier attelé n’a guère connu de réel engouement populaire si ce n’est auprès de quelques rares passionnés convaincus par le côté pratique et original du concept. Depuis longtemps tombé en désuétude, le Side Car semble désormais attirer l’attention des fabricants à la recherche d’idées pour tirer le maximum de la ferveur qui anime la tendance Néo Retro. Pourquoi pas! Aujourd’hui ce sont les français de la Sima qui s’attaque à l’exception Ural en sortant le premier Side Car homologué d’usine: Le Mash Family Side. Sur une base de Five Hundred la marque propose une machine dans laquelle le passager embarque dans un panier suspendu équipé de ceinture de sécurité et d’un coffre à bagage étanche. Coté pilote, amortisseur de direction réglable, freins à disques et une marche arrière. En route pour une balade en famille qui, au regard des 400 Cm3, des 27 Cv et des 13 litres de carburant, ne pourra être que bucolique. ″Le Family Side″ sera disponible en mai prochain au tarif de 8 990 €. Détails et photos > Ici!

▣ Du nouveau en concession ▣

 

Gimme Danger, les Stooges par Jim Jarmusch

Gimme Danger l'histoire de The StoogesUn sacré bout de temps que la musique fait partie intégrante de la filmographie de  Jim Jarmusch. En 1986 déjà dans Down by  LawTom Waits apportait sa contribution à la bande son et jouait le rôle de Zack. Mystery Train en 1989 mettait en scène Screamin’ Jay Hawkins. En 1996 le cinéaste faisait appel à Neil Young pour le soundtrack de son western métaphysique Dead Man dans lequel Iggy Pop  tenait un rôle. Iggy Pop est aussi là en 2003 dans Coffee and Cigarettes, un film à sketches dans lequel il partage l’affiche avec entre autres Tom Waits, Meg et Jack White. En salle dès aujourd’hui, Gimme Danger est un rockumentaire consacré à l’histoire des Stooges, le groupe qui a indéniablement influencé le mouvement Punk en sonnant le glas de Sixties. ″Une lettre d’amour au groupe qui restera sans doute l’un des plus importants de l’histoire du rock, Gimme Danger est délirant, foutraque, émouvant, drôle, simple sophistiqué et brut″ [Jim Jarmusch]. Le film, désormais en salle pour les privilégiés, sera disponible en Dvd en juin 2017. D’ci là et en attendant…> Le Trailer!

PB, février 2017

♫ Rock’n’Roll bordel! ♫

Triumph Street Cup, le Thruxton descend dans la rue!

Nouveauté Triumph Street CupCette Triumph Street Cup c’est un peu le Thruxton destiné à celui (ou celle) en quête de look plutôt que de réelles performances. Dans un contexte néo-rétro-vintage-étoussa, le  but devrait être atteint sans problème grâce à des accessoires adaptés. Ligne sobre, selle à dosseret, saute vent, bracelets et rétros en bout de guidon, tout est là pour créer l’illusion caferisante. En terme d’efficacité, opter pour ce type de machine revient à se contenter des petits 55 Cv délivrés par le 900 CC déjà présent sur la Bonneville ou le Scrambler déclinés en version ″je suis nés dans la rue″. De là à prétendre que Street Cup = Thruxton ″low coast″…  Avec un tarif hors options à hauteur de 10 500€, pas vraiment! Infos, détails et essai > Ici

▣ Du nouveau en concession ▣

Carlingue #4, le Rouge Hemi

Carlingue, vintage et locomotionPlus question de lâcher la manette des gaz ou de freiner! A fond de 4, Carlingue est en zone rouge!  Rouge, la Fiat S76 qui libère ses 290 Cv. Rouge le Speedboat qui flirte avec les 242 Km/h poussé par un v12 de 4.5l. Rouge, la Dodge Coronet avec ses 8 pipes d’admission turgescentes. Rouges, les Futurliners de la Parade of  Progress de General Motors. Rouge, l’Airphibian qui voulait être à la fois avion et voiture. Rouge, le biplan avec lequel Betty Skelton s’envoie en l’air en se mettant sur le dos. Rouge, le Pégase qui perd ses plumes au cours de la saga pétrolière Mobil. Rouge, le béton organique des bulles, pas si coincées que ça, de l’architecte Antti Lovag. Rouges, les discrets liserés qui viennent sublimer cette BSA 500 de 1949 de Max Hazan. Rouge, la manifestation du plaisir généré par le décorticage du moteur hémisphérique Chrysler.  Rouge enfin, l’alerte lancée par le Rédac Chef: Les 4 premiers numéros de la revue Carlingue au prix de 40€ au lieu de 56€! c’est le Full Pack disponible ici > Carlingue!

📖 Pour Bouquiner 📖

Édition limitée: Ducati Diavel Diesel

Ducati Diavel Diesel édition limitée

Pensée par le Ducati Design Center et Andrea Rosso, directeur de Création chez Diesel, voici la Ducati Diavel Diesel. Les concepteurs se sont probablement livrés à un onanisme effréné devant une effigie de Cristina  Cordula pour définir le concept de cette machine: ″the Diavel Diesel was inspired by a hyperkinetic dynamism of a post-apocalyptic and retro-futuristic world″… Ce qui en clair peut se traduire par ″un truc à la Mad Max qui pousse velu″ [NDLR]. Soudures et rivets apparents, quelques touches de rouge, un peu de cuir vieilli, et barbouillage approximo-vintage… Rhââ Lovely! La miction devient réalité. Dans un dernier râle manifaïque les géniteurs balancent une purée de 666 exemplaires steampunkés qui se répandront sur le marché en avril 2017. C’est dia…bolique! Plus d’infos > Le repaire des motards!

▣ Du nouveau en concession ▣

Mike Evans, Vinyles

Livre de Mike Evans: VinylesMike Evans connait la Musique. Passé par le Cavern Club, avec deux singles à son actif, il a côtoyé la scène de Liverpool et, en 1969, joué aux côtés de Led Zeppelin et de Bob Dylan. Par la suite il se tourne vers la radio et le journalisme pour Sounds, le Melody Maker et le Guardian. Depuis la fin des années 1980, il a écrit ou édité de nombreux ouvrages. Parmi ceux là certains, généralistes, ont consacrés au Blues, au Rock’n’roll ou aux affiches et billets de concerts. D’autres, plus ciblés, traitent d’Elvis, de Woosdtock, de Bowie, des Beatles, de Ray Charles ou de Fleetwood Mac. Avec ″Vinyles″  publié aux éditions Gründ, Evans propose de remonter le temps. De l’encombrant 78 tours à l’universel 45T, du confidentiel EP au légendaire LP, des Limited Editions aux Picture Discs, l’auteur a exhumé des bacs tout ce qui illustre l’histoire et l’évolution de la mythique et désormais  vintage galette noire. On y apprend ainsi que l’un des premiers 45T fut édité par RCA Victor le 31 mars 1949; on y entend Eddy Arnold qui interprète  ″Texarkana Baby ″. Ouvrage intéressant et instructif à ranger pas loin de ″Vinyles, l’art du disque″.

Marcel Destroy, décembre 2016

📖 Pour Bouquiner 📖

Manu Lanvin: Blues, Booze & Rock’n’Roll

Manu Lanvin, Blues Booze & Rock'n'Roll

Manu Lanvin et son power trio ″the Devil Blues″ clôturent joliment l’année 2016. ″Blues, Booze & Rock’n’Roll″ succède à l’excellent ″Sons of the Blues″ paru en 2015. Classiques, acoustiques, heavy ou traditionnelles, les compositions de l’album confirment définitivement que Manu  est fait pour le Blues. Le résultat est une musique qui électrise l’atmosphère en se réservant le droit d’y apporter une teinte rhythm & blues via un piano déjanté, des cuivres incisifs ou des chœurs entêtants. A noter au passage 3 titres coécrits avec Neal Black et un hommage au regretté J.J. Cale. Une véritable invitation à s’offrir pour les fêtes 12 morceaux de Lanvin bien emballés. Vous voulez goûter? Soul Revolution!

PB, décembre 2016

 La Discothèque idéale 

Vanguard, Roadster franco-américain

Roadster Vanguard Motorcycles

Malgré les apparences la Vanguard n’est pas une moto électrique. Elle est dotée d’un bon gros V-Twin S&S autour duquel un français a conçu un engin peu commun. François-Xavier Terny vit aux États Unis depuis une dizaine d’années. Diplômé d’HEC et de Berkeley il a créé sa propre société à Brooklyn en recrutant Ed Jacobs, un designer qui bénéficie déjà d’une solide réputation aux States. Ensemble ils ont conçu un Roadster au look étonnant qui va peut être révolutionner le monde de la moto haut de gamme.  1900 cm3, 100 Cv, 250 Kg, transmission par cardan, fourche inversée, aluminium et carbone à profusion, etc… du déjà vu ou presque. Plus original, les compteurs et la clé de contact disparaissent au profit d’un module aux airs de tablette tactile à partir de laquelle il  devient possible de démarrer et de visualiser les paramètres y compris les images des conditions de circulation en temps réel. Car la Vanguard est aussi équipée de caméras. 28 000 euros. C’est la somme qu’il faudra débourser pour rouler sur l’un des 200 modèles commercialisables en 2018. Quand même! Pour en savoir plus Vanguard Motorcycles

▣ Du nouveau en concession ▣

Actualité musicale, cuvée 2016

Un clic sur chaque image donne accès à la chronique de l’album correspondant!

Tyler Bryant & the Shakedown EP The Wayside   Blues Pills Cd Lady in gold   Buddy Guy, Born to play guitar

Maitre Gims vous donne des envies de suicide? Fréro Delavega vous en touche une sans faire bouger l’autre? Bien que l’année écoulée soit particulièrement pauvre dans le domaine de la musique qui s’écoute avec les oreilles mais aussi avec les pieds, le remède existe! Le choix est bien évidemment partial, subjectif, et assumé. Il a juste pour ambition d’entretenir l’espoir que le Rock n’est pas encore mort et de prouver que, contre vents et marées, de bonnes volontés mettent beaucoup de conviction et d’énergie pour que leur passion et leur plaisir deviennent nôtres. Le débat reste entier et ouvert mais il doit obéir à une constante et une seule: ”La musique c’est comme la vie, ça se respire” (Francis Zegut).

Black Pistol Fire: Don't Wake the Riot   kaleo A/B   Rolling Stones Blue & Lonesome

PB, décembre 2016

 La Discothèque idéale 

Rolling Stones, Blue & Lonesome

Rolling Stones Blue & LonesomeFlashback: Il y a plus de 50 ans Jagger et Richard, tous deux copains d’école passionnés de Blues, se croisent par hasard sur un quai de gare. Ils ont sous le bras quelques enregistrements dont un de Robert Johnson qu’ils écoutent ensemble un peu plus tard. Keith: ″ Qui c’est le 2 ème guitariste?« . Mick: »Ben il est tout seul!« .  Retour au présent, avec en toile de fond cette époque au cours de laquelle Jagger, Richards et Charlie Watts étaient juste un groupe de reprises de blues. Pas de compositions originales parmi les douze titres qui composent « Blue & Lonesome« , vingt-troisième  album studio des pierres qui roulent. Juste des reprises de Little Walter, Howlin Wolf, Magic Sam, Eddie Taylor, Otis Rush et Willie Dixon. L’ensemble est cohérent,  joué juste, bien produit et l’on sent que les septuagénaires sont à l’aise dans cette ambiance du Chicago Blues des années 50 et 60. « Back to the roots » donc, et, pour lever le doute il suffit de réaliser que l’harmonica est présent sur la quasi totalité du disque. Jagger excelle dans ce domaine et dixit Keith « Il n’est jamais aussi sincère que  quand il souffle dans cet instrument« . Même quand ils invitent Eric Clapton sur deux titres les musiciens jouent ensemble, comme un groupe qui a remisé ses égos pour privilégier instinct et sincérité. Et ça fonctionne! Même Mick n’en fait pas trop au chant pour une fois. »Blue & Lonesome » ne révolutionnera pas la Musique et ne changera pas le cours de l’histoire des Rolling Stones, mais il nous offre un joli coup de Blues et ce serait dommage de ne pas en profiter. Seul bémol, le packaging lippu d’un bleu canard WC absolument hideux!  Ecouter  Everybody knows about my good thing″.

PB, décembre 2016

♫ La Discothèque idéale ♫

 

Triumph Street Scrambler

Nouveau Triumph Street ScramblerLa vague néo-retro n’en finit pas de déferler sur le monde du deux roues. Récemment sont apparus sur le marché des Scramblers en provenance de chez Ducati, BMW ou Moto Guzzi pour ne citer que les principaux. Il était donc temps pour Triumph de revoir et d’actualiser un des modèles phares de la marque. C’est chose faite avec la refonte de l’emblématique crapahuteur en version ″Street″ (Sic!). 900 Cc, 55 Cv, 198 Kg, nouveau cadre dédié tout terrain, jantes à rayons de 19 et 17 pouces et double échappement en acier brossé façon Zard. Voilà pour l’essentiel auquel il convient de rajouter ABS, antipatinage (déconnectables) et, très important, une prise USB! Ce Street Scrambler serait il la moto idéale pour… sauter le trottoir de la brasserie d’en face, retrouver ses potes en terrasse et surfer sur la toile avec un téléphone chargé à bloc?

▣ Du nouveau en concession ▣

Black Pistol Fire: Don’t wake the riot

Black Pistol Fire: Don't Wake the RiotQuestion influences, le combo canadien Black Pistol Fire se réclame entre autres de Led Zeppelin, Nirvana ou Muddy waters. Rien que ça! Peu de temps après avoir décidé de se lancer dans l’aventure de l’ Indie Blues Rock, Eric Owen (batterie) et Kevin McKeown (Guitare & chant) déménagent de Toronto à Austin dans le Texas. Très vite un premier album éponyme voit le jour, suivi en 2011 par ″Big Beat’ 59″ qui connait un succès immédiat. En 2014 arrive dans les bacs ″Chut or Howl″ qui confirme la valeur du duo qui supporte désormais la comparaison avec Les Black Keys, les White Stripes ou Band of Skulls et qui fait dire à la presse spécialisée que Black Pistol Fire est ″the next big thing″. La dernière production des canadiens vient confirmer cette analyse. ″Don’t wake the riot″ grouille de riffs, de matraquages rythmiques et de fuzz, le tout garantissant l’ ambiance  moite et poussiéreuse d’un Texas Blues porté par la voix chaude et puissante de McKeown. La recette fonctionne à merveille et le troisième titre de l’album résume à lui seul l’excellent potentiel de Black Pistol Fire:  Bad Blood!

PB, novembre 2016

 La Discothèque idéale 

.

Carlingue #3, le Numéro Bois

Carlingue, le numéro boisDans sa troisième livraison Carlingue chantourne un sujet sur Tabarly,  passe le tampon sur la Culture Surf,  dégrossit une Matford de 1948, encaustique les Gee Bee des frères Granville,  vernit une magnifique Triumph 650 de 1964, dégauchit le monde des psychotropes et ponce la Sinclair Oil Corporation. Quant à l’aubier des canadiens de Ought qui marchent dans la sciure des Talkings Heads et de Television… Comment dire?… Musicalement  ″Moi le machin, une fois que j’en ai fait des copeaux, et ben je peux très bien mettre le feu au plumard…!″ [Léodagan, Kamelott]. Somme toute une belle réussite que cet assemblage! De l’ébénisterie plutôt que de la menuiserie. Du travail hors poussière, tout à l’huile de coude. Que des essences nobles, pas un nœud, pas une écharde. Ça flambe, ça réchauffe et c’est beau à regarder. C’est Carlingue et c’est le numéro Bois qui nous fera tenir jusqu’à la parution du Rouge Hémi en janvier.

📖 Pour Bouquiner 📖

Triumph Bonneville Bobber 2017

Triumph Hinckley Nouveau BobberProfondément revue lors du millésime 2016, la gamme Classic de la firme de Hinckley s’étoffe avec un nouveau modèle qui colle au plus près du standard néo-réto actuellement en vogue. Il est ici question d’un Bobber en version dépouillée qui débarque en concession début février 2017. Pour l’occasion le moteur 1200 ″High Torque″ des actuelles ″Bonnies″ a été revu pour délivrer plus de couple à bas régime. Ligne basse, guidon plat, carrosserie minimaliste, roues à rayons,selle solo et mono amortisseur sont également de mise. Les codes du genre sont donc respectés. Esthétiquement réussi, ce nouveau modèle Triumph doit encore prouver qu’il est techniquement à la hauteur et qu’il ne verse pas dans le concept du bobo-Bobber. Une chose est sure, l’engin va faire l’objet de prépas en tous genres. Infos, détails et photos sur Moto Net.

▣ Du nouveau en concession ▣

Blues Pills, Lady in gold

 Blues Pills Cd Lady in goldIl n’aura fallu à Blues Pills que deux ans pour s’installer aux premières loges de la scène rock tendance 70’s revival et en devenir l’un des fleurons. Après un premier essai remarquable et éponyme sorti en 2014,  le quatuor  revient avec un deuxième album qui tente le pari risqué de l’évolution en s’éloignant des standards bluesy. Désormais les synthés ont fait leur apparition et les arrangements vocaux deviennent quasi omniprésents, confirmant par là même les capacités exceptionnelles de Elin Larsson. Reste que les fans de la première heure risquent d’être déçu de ne pas retrouver l’influence de Big Brother & the holding company ou des Bell Rays; d’autant plus déçus que la guitare de l’excellent Dorian Sorriaux de retrouve reléguée au second plan dans ce nouvel opus. Le talentueux frenchie est pourtant bien là! Il s’exprime à merveille sur ″Lady in Gold″, ″Burned out″ ou ″Gone so long″ qu’il conclut par un superbe solo. Au final, mis à part un ″I felt a change″ dont même Adele ne voudrait pas, avec ce Lady in gold,  Blues Pills passe du Heavy Rock bluesy au Rythm & Blues psychédélique. Le changement de cap est plutôt bien assuré et la production ne sacrifie rien à la qualité et à la puissance brute du combo.

PB, octobre 2016

 La Discothèque idéale 

BMW Nine T Racer

BMW NineT Cafe Racer

Fort du succès commercial de sa Nine T, BMW profite de l’engouement présent pour  en proposer de nouvelles déclinaisons. Après La  Nine T Scrambler, la marque à l’hélice est sur le point de commercialiser la version Racer présentée récemment au salon Intermot de Cologne. Ach! Das ist schön! Les teutons visent avec goût au cœur du néo-rétro mais question rétro… viseurs, les antennes de hanneton das Ist schade! Infos, détails et photos sur Le Repaire des Motards!

▣ Du nouveau en concession ▣

Iceland Rock: Kaleo, A/B

Kaleo A/B Atlantic Records

Attention grosse claque! Ce quatuor islandais vient de livrer A/B, leur premier album pour Atlantic Records. Alliant ballades folk, soul puissante et riffs rock, ces musiciens talentueux expriment leur fascination pour le blues et le rock qu’ils teintent souvent d’une ambiance garage rythmiquement plombée à souhait. Les 10 titres bénéficient d’une production et d’arrangements sans faille qui confèrent à l’ensemble l’une des choses les plus musicalement passionnantes entendues ces dernier temps. Avec ″No Good″ et ″Broken BonesKaleo maîtrise à merveille le Blues Rock à guitares acérées. ″Way Down We Go″ ralentit le tempo mais vise toujours au cœur du Blues incendiaire. Pour ″Glass House″l’artillerie lourde est de sortie et dans ce domaine le gang viking s’y connait. L’album s’achève sur ″I can’t go on without you″ qui vous fera passer 6 minutes les deux pieds dans un Blues sensible servi à merveille par la voix puissante et sensuelle de Jökull Júliússon. A/B est une promesse avec un cœur gros comme çà! La preuve!

PB, septembre 2016

 La Discothèque idéale 

Mash TT40 Cafe Racer

Cafe Racer français Mash TT40

la Sima continue d’étoffer sa marque Mash. Bien campé sur le créneau néo rétro, le constructeur franco chinois s’apprête à commercialiser un nouveau Café Racer. Doté d’un monocylindre injecté et refroidi par air qui développe 28 petits canassons, le TT40 aura du mal à propulser ses quelques 160 kg au delà des 120 km/h. Mais là n’est pas le but. Visiblement la firme de Beaune joue la carte du vintage et le rendu est plutôt sympa. Tête de fourche 60’s, bracelets sous le té, selle une place, dosseret, silencieux type mégaphone et jantes à rayons, tout y est. Côté tarif, on parle de 5 490 € et à ce prix l’ABS est de série. Espérons que pour l’occasion Mash aura réussi à mettre fin aux problèmes de fiabilité bien connus. Info, détails et essais sur Motomag.

▣ Du nouveau en concession ▣

Carlingue #2, promesse tenue!

Trimestriel Carlingue, Vintag & LocomotionLe numéro 1 de ce nouveau trimestriel était prometteur… Essai transformé! Le cap du deuxième numéro vient d’être franchi de belle manière. Toujours aussi riche, documenté et agréable à lire… Le plaisir est toujours là! Le numéro Deux, c’est Le Numéro Bleu ! Un canot Liuzzi Star-5 de 1960 magnifiquement restauré, le photographe Stephen Shore, un pick-up Ford 32 hot-rod, l’historique du poste de télévision, l’Aerotrain de la General Motors, le dragster Pontiac GXP de Christophe Dubois, l’histoire du Burkini Bikini… et tout le reste, y compris et surtout une réplique du 100P, l’avion qu’Ettore Bugatti n’a jamais pu faire voler. Projet maudit s’il en est puisque le pilote qui a développé le 100P, Scotty Wilson,  a perdu la vie dans le crash le 6 août, après le bouclage donc. Dis m’sieur Milhé? Tu pourrais pas enrichir Carlingue de quelques pages supplémentaires? Infos et abonnements: Carlingue.

📖 Pour Bouquiner 📖

Harley Davidson, Big Twins 2017

Harley Davidson Big Twins 2017Harley-Davidson vient de dévoiler la gamme complète des nouveaux modèles Touring. En 2017 les Road King, Street Glide, Road Glide, Ultra Glide et autres Classics seront dotées du tout nouveau moteur 8 soupapes Eight 107 de 1800 cc qui selon les modèles se déclinera en version refroidissement partiellement liquide. Le Eight 114, en 1900 cc cette fois, sera monté sur les modèles haut de gamme Screamin’ Eagle. Pour l’occasion les Big Twin de la flotte sont également dotés d’une nouvelle fourche et de nouveaux amortisseurs. Même si ça vous en touche une sans faire bouger l’autre, il faut quand même savoir aussi qu’il faudra débourser entre 22 500 et 38 000 euros pour rejoindre les rangs des adeptes de la frime firme de Milwaukee.

▣ Du nouveau en concession ▣

 

Tyler Bryant & the Shakedown: The Wayside

Tyler Bryant & the Shakedown EP The WaysideTexan d’origine Tyler Bryant forme son premier groupe à l’âge de 15 ans. Très vite remarqué, le guitariste est sollicité par Eric Clapton pour une participation au festival Crossroads 2007 de Chicago. Dans la foulée d’autres artistes tels que B.B. King ou Johnny Winter l’invitent à partager la scène. Avec son groupe, The Shakedown, Tyler fait les premières parties de Jeff Beck, Lynnyrd Skynnyrd, Joe Bonamassa et Aerosmith (Graham Whitford, le fils du guitariste d’Aerosmith fait partie du combo). Après un premier album remarqué en 2013 intitulé  ″Wild Child″, Tyler Bryant and the Shakedown sort   ″Wayside″ un EP produit par Vance Powell (Jack White, Seasick Steve). Six morceaux, ça peut paraître court, mais ce mini album c’est du lourd!  de la balade blues ″The devil’s keep″ au gros titre hard ″Stitch it up″ en passant par le classique ″Mojo Working″, le champ du blues rock qui tâche est couvert et bien couvert. Par les temps qui courent ce serait une grosse lacune que de passer à côté de ce petit brulot qui n’est pas sans rappeler la grande époque des Black Crowes ou des White Stripes

Traclist: 1 Criminal Imagination 03:28 – 2 Loaded Dice & Buried Money 03:41 – 3 Mojo Workin’ 03:14 – 4 Stitch It Up 03:23 – 5 The Devil’s Keep 04:27 – 6 The Wayside 03:45.

PB, août 2016

 La Discothèque idéale 

 

 

Carlingue #1, Vintage & Locomotion

Carlingue, vintage & locomotion

Bienvenue dans Carlingue #1, un tout nouveau trimestriel ″qui va vous faire passer une bonne fois pour toutes le goût du présent″ en se consacrant de la plus belle des manières aux hommes, aux machines et aux belles sensations.Un must! Autos, motos, locos et avions sont décortiqués et exposés de belle manière. Ici, la Nimbus Type C de 1934 côtoie l’ Excelsior KJ JS Streamline. Là, Ford est à l’honneur avec un Street Rod à la française ou une GT40 version Jim Kellison. Les avions Gee Bee des frères Granville et les locomotives ″Bulldog Nose″ de General Motors.  Des sujets qui font du bruit. Même si le son n’y est pas, l’évocation de l’aventure des gens qui sont derrière ces merveilleux engins est un pur bonheur. D’ Histoire il est question également à l’évocation de la saga Texaco et via un coup de zoom sur le légendaire microphone Shure 55. Les sujets sont éclectiques. Ils ont pour décor la période des années 30 aux 70’s qui confère à l’ensemble une homogénéité délicieusement vintage. Vintage, Miss Liz Chérie l’est et elle le prouve. La French Pin Up du moment se dévoile… dans une interview. Le ton général est décontracté. Priorité est donnée  à l’écriture, au fond, sans pour autant négliger la forme qui se traduit par une mise ne page aérée et des photos de grande qualité. Reste que, et c’est l’essentiel, les articles abordés sont pointus et fouillés.  Il faut dire que le rédacteur en chef, en connait un rayon. Il est passé par la case Rod & Kustom et il a à son actif la création de  Bullitt Racing, un atelier de restauration de muscle cars dans lequel un nombre impressionnant de voitures est passé entre ses mains. Jean-Paul Milhé est un passionné qui bosse seul à la maison, du côté de Magny-Cours, en s’octroyant les services d’un maquettiste, d’auteurs et photographes aussi enthousiastes que lui. Même Laurent Bagnard a craqué sur Carlingue, il devrait participer à ce beau projet dès le prochain numéro qui à n’en pas douter va continuer à embarquer les curieux qui aiment lire et les amoureux de belles histoires mécaniques. Alors si vous voulez profiter du voyage et participer à cette belle aventure qui doit absolument continuer vous savez ce qu’il vous reste à faire…Moi c’est fait! Détails, infos et abonnement: Carlingue.

📖 Pour Bouquiner 📖

Janis, Little girl blue

Amy Berg: Janis, Little Girl BlueDans son dernier film,  ″Janis″, Amy Berg retrace la chute inexorable de Janis Joplin, Rock-Star des 60’s partie rejoindre il y a 45 ans le tristement célèbre Club 27. Le documentaire décortique la saga d’une femme entière, incapable de surmonter ses démons, et toujours en quête de l’amour des autres. Laura et Michael, frère et sœur de Janis, parlent d’elle. Témoignent également les membres de Big Brother (y compris Sam Andrew, décédé le 12 février 2015), Bob Weir du Grateful Dead ainsi que Country Joe McDonald. Quant au fil conducteur il est assuré par Chan Marshall, alias Cat Power, qui lit la correspondance échangée par Janis avec sa famille. Il est question aussi de David Niehaus. Tombé amoureux de la star, David lui proposait dans un télégramme de la rejoindre. Le pli est restée à la réception de l’hôtel; peut être que si Janis l’avait  lu ce soir là…. Et puis bien sûr des images rares, des extraits de concerts viennent étayer le récit d’un parcours hors du commun. Au-delà du personnage de rock-star, de sa voix extraordinaire et de la légende, ″Little girl blue″ nous dépeint une femme sensible, vulnérable et puissante. C’est l’histoire d’une vie courte, mouvementée et passionnante qui changea la musique pour toujours. Déjà en rayon pour la version anglaise le Dvd sous titré en français sera disponible fin juin 2016.

PB, Mai 2016

 La Discothèque idéale 

Buddy Guy, Born to play Guitar

Buddy Guy, Born to play guitarBuddy Guy est toujours là et bien là. A 80 balais, le dernier des ″Blues Giants″ depuis la disparition de B.B. King vient de remporter le Grammy Award du meilleur album Blues 2016 avec son 28ème album studio: ″Born to play guitar″. Celui dont le jeu a inspiré Hendrix et sur les solos duquel Clapton s’est fait saigner les doigts, livre 14 titres qui, une fois de plus attestent de l’incontestable talent du guitariste. Une fois mis de côté les accents Pop du dispensable ″Crazy World″ on ne boude pas son plaisir à l’écoute du reste des compositions. Fioritures inattendues, balayages de cordes subtils, ballades acoustiques ou chorus ravageurs tout y est, y compris quelques invités de marque. Sur ″Wear you out″, Billy Gibbons prête sa voix rauque pour un bon gros blues rock à la ZZ Top. Kim Wilson (Fabulous Thunderbirds), en pleine forme, apporte son harmonica sur ″Too late″, un blues West Coast des plus dynamiques. Joss Stone pour un duo sympa sur ″Baby you got what it takes″. Van Morrison lui participe à ″Flesh & bone″, un hommage à B.B. King sous la forme d’une superbe ballade aux accents country/folk. Et puis il y a ces moments privilégiés. Buddy n’a pas son pareil quand il fait hurler sa strat sur des envolées bien musclées telles que Thick like Mississippi mud″ ou ″Smarter than I was″. Alors bien sûr d’aucuns diront qu’il n’y a dans tout ça pas de quoi défriser Nelson Momfort... Fuck! La basse de Billy Cox et le solo de Wah Wah que Jimmy himself aurait approuvé c’est du mou de veau peut être? Non! c’est ″Turn me wild″.

PB, avril 2016

 La Discothèque idéale 

 

Rock Music, cuvée 2015

Barrence Whitfield and the Savages: Under the savage sky  Seasick Steve: Sonic Soul Surfer  Datura4: Demon Blues

Adele vous malmène les tympans? La reformation de téléphone vous en touche une sans faire bouger l’autre? La production télévisuelle vous donne des envies de suicide? j’ai quelque chose pour vous! Question nouveautés l ’année écoulée ne se distingue pas particulièrement dans le domaine du Blues ou du Blues Rock. Mais faute de mieux le cru 2015 (Clic sur les images!) doit pouvoir vous apporter quelques menues satisfactions en terme de musique qui s’écoute avec les oreilles mais aussi avec les pieds. Le choix est bien évidemment partial, partiel, subjectif et assumé. Il a juste pour ambition d’entretenir l’espoir que le Rock n’est pas encore mort et de prouver que, contre vents et marées, de bonnes volontés mettent beaucoup de conviction et d’énergie pour que leur passion et leur plaisir deviennent nôtres. Le débat reste entier et ouvert mais il doit obéir à une constante et une seule: ”La musique c’est comme la vie, ça se respire” (Francis Zegut).

  Left Lane Cruiser: Dirty Spliff Blues Manu Lanvin & the Devil Blues: Son(s) of the Blues Lisa Mills: I'm changing

PB, décembre 2015

 La Discothèque idéale 

Moto Guzzi California C2 par Venier Customs

 

California C2 Venier Customs

Nous sommes en 1971. Moto Guzzi met sur le marché la California. A l’époque, le Los Angeles Police Department Traffic Division se dote du modèle qui, pour la circonstance, est équipé d’un pare brise pare-balles en lexan. Look et performances de la machine incitent les services de police des Etats Unis et d’autres pays à composer leurs parcs motos avec la désormais célèbre California Highway Patrol. Depuis, la ”Calif” en est à sa huitième génération et question technique, finition et performances la version actuelle semble faire l’unanimité, y compris chez les préparateurs. Stefano Venier, fondateur et big boss de Venier Custom, est de ceux là et sur la base d’un modèle de série il a appliqué sa propre vision d’une machine toujours apte à avaler du kilomètre mais avec un look beaucoup plus radical. L’ensemble de la carrosserie d’origine a été revue. Nouvelle selle, nouveau phare rond, réservoir, caches et saute vent relookés et usinés en aluminium et à la main. A l’arrière, les clignos ont été montés sur le châssis, le feu encastré sous la selle et le garde boue sévèrement raccourci. Les clignos avant eux se retrouvent au bout des guidons bracelets de belle facture. Enfin, et c’est peut être le point d’orgue de cette préparation, l’échappement se voit équipé de silencieux sur mesure, courts, très réussis et au son envoûtant: jugez plutôt! L’ensemble du projet C2 préparé dans les ateliers de Brooklin est disponible en série limité et sur commande à condition de pouvoir débourser la somme de 45 000 $. Quand mêêême! Détails, galerie photos sur BikeExif.

Rêves de Préparations 

 

 

 

MAXIMOTO, Style & Performance

MaxiMoto le culte de l'exceptionAprès quasiment 15 ans de bons et loyaux services, 144 numéros, un redressement judiciaire et la prononciation de sa liquidation le mensuel Maximoto revient en kiosque après un an d’absence. Sous la forme d’un trimestriel publié par les éditions de la FFMC la formule change complètement. Désormais chaque numéro traitera d’un thème spécifique, comme en témoigne ce premier numéro consacré au culte de l’exception. Au fil de 196 pages grand format défilent Egli-Vincent, Japauto, Martin, Lotus C01 et autres Ducati, BMW ou Honda qui passent entre les mains de préparateurs et d’artisans. Les spécifications sont là, les commentaires sont succincts et clairs et les photos, souvent pleine page, sont magnifiques. Un réel plaisir que cette publication qui, avouons le, se consulte et se garde plus sous la forme d’un catalogue de luxe que d’un mensuel classique. Le prix quant à lui reste raisonnable. 7, 5 euros par trimestre pour un magazine alléchant exempt de toute publicité. Pourvu que ça dure!

📖 Pour Bouquiner 📖

L’âge d’or du Continental Circus

 Jacques Bussillet: L'âge d'or du Continental CircusAu travers de ses souvenirs personnels, liés à tous ceux et celles qu’il a côtoyés, pilotes, mécaniciens, femmes ou confidentes, l’auteur, Jacques Bussillet évoque l’âge d’or du Continental Circus à travers un ouvrage illustré par des photos argentiques de François Beau. Son témoignage fait revivre la véritable histoire de ces nomades mécanisés un peu barges, qui ont vécu une des plus belles aventures moto à travers 192 pages et 350 photos argentiques. Il apporte aussi un éclairage inattendu sur ces folles années 60 et 70, les années Sex, Speed et Rock’n’roll… Le livre préfacé par Giacomo Agostini sortira le 27 Octobre et sera accompagné d’un Dvd documentaire consistant en videos tournées sur quelques circuits mythiques. Attention, l’ouvrage sera édité en série limitée de 2500 exemplaires et ne sera disponible qu’à la FNAC au prix de 40 euros.

📖 Pour Bouquiner 📖

Barrence Whithfield & the Savages: Under the savage sky

Barrence Whitfield & The SavagesCeux qui espèrent que le Rock’n’Roll ne soit pas mort et qu’il aura encore et toujours la capacité de les faire bouger doivent absolument posséder le dernier brûlot de Barrence Withfield. ”Under the Savage Sky” est une petite tuerie qui prouve si besoin en était que Rock et Rythm & Blues ne sont pas concurrents mais complémentaires et fusionnels. A l’écoute des 12 titres on imagine sans mal Otis Redding en train de jammer avec MC5 ou Screamin’ Jay Hawkins accompagné par George Thorogood et ses Destroyers. Explosif! ”Kick out the jam motherfuckers”! Ça hurle à tous les étages, Barrence s’y entend pour ça, mais il n’est pas question de frime, c’est juste un moyen supplémentaire de transmettre son énergie bienfaitrice. Quant au groupe, The Savages, il n’est pas en reste. Le guitariste Peter Greenberg, le bassiste Phil Lenker, le batteur Andy Jody et le saxophoniste Tom Quartulli assurent avec un talent et une efficacité redoutables. Et pour rester dans le ton, la production brute de décoffrage du disque restitue en studio et à merveille l’ambiance chaude d’un bar bondé où il fait bon ingurgiter quelques tartines de houblon avec des potes. Pour les avoir vu tout récemment sur la scène du Show Case à Pau le constat est imparable; que ce soit sur disque ou en live Barrence Withfield et sa bande de sauvages sont totalement dévoués à une juste cause, notre plaisir. Pour preuve: Rock and Roll Baby!

PB, octobre 2015

 La Discothèque idéale 

Superdupont, le retour!

Superdupont Renaissance Dargaud

Alléluia! Hosanna! et bien plus encore car la femme de Superdupont vient d’accoucher d’un petit être doté de super-pouvoirs. Tout juste libéré du ventre de sa mère, Superdupont junior vole comme un super-héro et affiche force et bougeotte hors du commun, comme son pôpa qui a vu le jour en 1972 dans le journal Pilote. Tout droit sorti de l’imagination fertile de son créateur d’otigine Marcel Gotlib et sous le crayon de François Boucq, 42 ans après, c’est bien de Renaissance dont il s’agit. Père et fils vont devoir affronter une pluie de pommes de terre géantes, sauver un avion du crash et combattre une fois de plus les méchants de l’Anti France qui vont kidnapper le rejeton et par là même déclencher la colère du papa en caleçon, cape, béret et charentaises. L’occasion pour Gotlib de jongler avec pluie d’onomatopées, joutes verbales et autres cocasseries dont il a le secret. A 81 ans c’est une belle performance et surtout un régal!

📖 Pour Bouquiner 📖

Seasick Steve: Sonic Soul Surfer

Seasick Steve Sonic Soul SurferOn ne dira jamais assez de bien de Seasick Steve. La sortie récente de Sonic Soul Surfer, son huitième album en 11 ans, est donc l’occasion de s’attarder sur la production de cet artiste hors du commun. Sa voix ferait passer Tom Waits pour un crooner de kermesse et sa technique pourrait propulser Jack White vers un troisième prix de l’école de musique de Carpentras. Avec une sensibilité digne de hobo plus libre que le vent, le barbu à casquette et salopette à la Marvin Sutton est de retour. Toujours accompagné de Dan Magnusson, son fidèle batteur, Seasick Steve nous offre 16 nouvelles compositions dépouillées jusqu’à l’os qui bringuebalent entre Boogie ou Stomp nerveux et ballades Folk atmosphériques. Question Blues Rock, l’électricité rustique de titres que ne renieraient pas John Lee Hooker ou ZZ Top première époque nous promène sur des routes que l’on imagine parcourir au volant d’une vieille Ford T. Côté Folk, on retrouve avec un plaisir non dissimulé les belles ambiances du brillant ”You can’t teach an old dog new tricks” sorti en 2011  et déjà bourré jusqu’à la gueule d’un savant mélange de Blues viscéral et de Country généreuse. Quelque part ”Sonic Soul Surfer” est une petite merveille qui, loin des standards, perpétue une tradition qui devrait séduire quiconque bénéficie d’un minimum de disponibilité au niveau des esgourdes, d’un soupçon de sensibilité musicale et d’un goût avéré pour la musique émotionnellement authentique.

PB, Septembre 2015

 La Discothèque idéale 

%d blogueurs aiment cette page :