Norton Commando – 961 MKII Breitling Sport

Norton Commando MKII Limited EditionUne seconde! Annoncé en 2018, le partenariat entre Breitling et Norton est en train de se renforcer. Du côté de l’horloger suisse c’est une Premier B01 Chronograph 42 Norton Edition qui voit le jour en affichant le logo Norton au dos de la montre et le dessin d’une Commando sur le fond transparent. Les anglais de Norton Motorcycles eux, déboulent sur le marché avec une Commando 961 MKII Breitling Limited Edition. 77 exemplaires seulement pour cette série spéciale exempte de toute  innovation. Vêtu d’un costard noir et gris, l’intemporel Cafe Racer chic et sobre arbore sur ces compteurs la calligraphie des chronomètres helvètes dont l’emblème est cousu en doré sur la selle et repris sur le carter d’alternateur. ″O tempora, o mores″! Avec un tarif estimé proche des 30 000 euros il va falloir prendre le temps… d’admettre une fois pour toutes que ″le luxe est lié au temps qui passe″ [Jean Louis Dumas, ex patron d’Hermès]. Allez! Je file, j’suis à la bourre! Pour plus d’infos et si vous avez quelques minutes, c’est ici: Breitling 1884.

Patrick BETAILLE, avril 2019

 

 

Bishop Gunn – Natchez

Bishop Gunn AlbumL’histoire de Bishop Gunn commence en 2016 avec la parution EP de 5 titres sorti dans l’indifférence quasi générale, exception faite des quelques initiés qui avaient eu la chance de voir les pistoleros chevelus en première partie des concerts de Whiskey Myers, Lynyrd Skynyrd et Black Stone Cherry. Tout droit venu de Natchez dans le Mississippi, le quartet est résolument ancré dans un rock sudiste imprégné de Heavy Rock, de Soul, de Folk et de Blues. Travis McCready au chant, Drew Smithers à la guitare, Ben Lewis à la basse et Burne Sharp à la batterie nous offrent aujourd’hui leur premier album de 11 titres et autant le dire tout de suite, ça fait du bien par où ça passe. Voix éraillée, chorus flamboyants, harmonica crade à souhait, cuivres cinglants et parties de slide incisives, le tout enregistré au légendaire Muscle Shoals Sound Studio en Alabama, il n’en faut pas plus pour se laisser convaincre. Oeuvre d’un jeune groupe déjà très mature, Natchez est un putain de bon disque! Même les morceaux mid tempo ou les ballades bluesy suintent d’énergie savamment contrôlée et de feeling chaleureusement communicatif. A consommer sans modération!

Patrick BETAILLE, avril 2019

 

Stéphane Deschamps – Blues Power

Avis aux amateurs! Pour moins de 30 euros il serait dommage de louper cet ouvrage passionné, érudit et vivant publié chez GM Editions. Quatrième de couverture: ″Le Blues, c’est comme une couverture pour ton âme″. Raconter l’histoire du Blues peut sembler aussi facile que d’en jouer : il suffirait d’en répéter les accords, les thèmes et les lieux communs, comme chaque génération peut le faire depuis au moins 80 ans. Mais dans chaque génération, il y a aussi des musiciens qui cherchent à innover, à dévier, à creuser, à croiser et plus généralement à exprimer leur personnalité et leur propre voie plutôt qu’à imiter. Ils sont les forces vives du Blues Power! C’est en suivant leur contre-exemple que Stéphane Deschamps s’attache à raconter le blues autrement, avec humour et gourmandise. Des ancêtres africains du blues à leurs héritiers délurés, de Charley Patton à Jack White, l’auteur creuse et élargit l’histoire de cette musique, mère de toutes les musiques modernes. A travers des histoire, des anecdotes, des légendes, des analyses, des digressions, une discographie/filmographie commentée, de nombreuses interviews inédites et des souvenirs de reportages qu’il la réalisés, il donne corps à cette histoire toujours vivante, celle du Blues.

Livre Stéphane Deschamps Blues Power

John Lee Hooker en couverture, 256 pages brochées et enrichies de nombreuses photos pour cette Histoire Parallèle du Blues. En supplément et pas des moindres, l’édition est accompagnée du Dvd ″The Soul of a Man″, véritable sublimation de la musique en version cinématographique dans laquelle Wim Wenders redonne vie à ces légendes oubliées que sont Blind Willie Johnson, Skip James, JB Lenoir et bien d’autres. Plus d’infos: Maudits, poissards ou taulards, ils sont les légendes du blues!

Patrick BETAILLE, avril 2019

Philippe Moine – Têtes de l’Art

Caricatures de Philippe Mone

Philippe Moine le dit lui même en introduction: ″C’est dans le journal Pilote, dans les années 70, que je découvre les caricatures des Grandes Gueule de Ricord, Mulatier, Morchoisme puis de Jean Michel Renault…″ Aujourd’hui, cet autodidacte palois qui au fil du temps est passé du crayon à l’acrylique, nous livre ce qui se fait de mieux dans le domaine de la portraiture hyperréaliste et exagérée. Les Têtes de l’Art sont là! Deux magnifiques ouvrages en format 24 x 32. Plats et dos cartonnés, 72 pages pour le volume 1 consacré à la musique, la peinture et aux humanistes; 80 pages pour le volume 2 dédié au cinéma, au théâtre et à la littérature. De Miles Davis à Didier Wampas, de Tim Burton à Bruce Willis les rencontres sont éblouissantes et l’on a la chance de pouvoir croiser Keith Richard, Freddie Mercury, Gainbourg, Zappa, Quentin Tarentino, Maïwenn et bien d’autres, tous sublimés par la justesse du détail et la précision du trait. La déformation des visages et le particularisme des attitudes tirent parti d’un beau travail sur les lumières. Les couleurs sont parfaitement maîtrisées et la brillance du papier sans grain vient transcender l’illustration flanquée d’annotations de la main de  l’artiste. Pas de verbiage, juste l’essentiel, avec çà et là quelques clichés et anecdotes venant étayer, souvent avec humour, des relations parfois privilégiées entre croqueur et croqué. Un vrai régal! Philippe Moine est vraiment une Tête de l’Art.

Indispensables à tout adepte du genre ou amateur de beaux livres, ces classieux Têtes de l’Art préfacés par Sebastian Krüger et édités à compte d’auteur sont disponibles au prix de 20€ par volume ou 35€ pour les deux (frais de port 7€ pour 1 ou 2 livres). À la demande, dédicace personnalisée de la part de l’auteur. Contact & Commande: Philippe Moine. 35 Chemin Cami Salié – 64320 SENDETS. Tel: 06 87 70 42 00.

Patrick BETAILLE, mars 2019

 

Manu Lanvin – Grand Casino

Manu Lanvin & Devil BluesPendant sa tournée 2017, Manu Lanvin et ses Devil Blues font un break en studio pour y enregistrer quelques reprises. Les trois jours prévus au départ se prolongent au point de donner naissance à un album complet.  Enregistré en mode live du côté de Forges les Eaux, Grand Casino prouve, si besoin en était, que Manu maîtrise son sujet à la perfection. Entre compos originales et reprises, l’album est un véritable kaléidoscope Blues & Roll. Highway to hell d’AC/DC, Satisfaction des Stones et Rock me baby de BB King revisités pour la circonstance débordent d’originalité pêchue. La version de Spoonful écrite par Willie Dixon, enregistrée en 1960 par Howlin’ Wolf et immortalisée par Cream, bénéficie ici de la présence poids lourd de Popa Chubby qui fait partie des invités. Accueillis également sur ce septième album, Beverly Jo Scott, Taj Mahal, et Paul Personne qui contribue au seul titre en français: Je suis le Diable. Si Blues Booze & Rock’n’Roll sorti en 2016 était l’album de la maturité, Grand Casino le confirme en ajoutant éloquence, énergie et plaisir, le tout diablement bien asséné par le power trio de choc: Devil Blues.

Patrick BETAILLE, mars 2019

 

BMW – NineT Vaillante

BMW Michel VaillantBMW Motorad s’associe aujourd’hui à la maison d’édition Graton Éditeur et lance en France une série spéciale de sa NineT version Scrambler aux couleurs de Michel Vaillant. Le rapport entre les aventures en bande dessinée du célèbre pilote créé par Jean Graton et la marque à l’hélice? De loin et en cherchant bien, la course… Peut être. Le chiffre 13, porte bonheur du héro des 24 Heures du Mans? A la rigueur puisque ce modèle sera vendu en série limitée à 13 exemplaires. L’occasion donc pour BMW de proposer une nouveauté qui n’en n’est pas une. Baptisée ″Vaillante″ (vous suivez là?), celle-ci arbore des éléments aux couleurs de l’As des circuits qui à l’occasion s’affiche au guidon d’une NineT sur l’album Macao. Grille de protection d’optique ornée de la lettre ″V″, logos ″13″ sur les caches latéraux et le saute vent, réservoir blanc siglé ″Vaillante″ et peinture exclusive gris-bleuté. Le tarif reste à confirmer mais sur commande et pour 19 500 euros la plaque numérotée et les silencieux Akrapovic sont fournis! Pas de feignant pour la Vaillante!

Patrick BETAILLE, mars 2019

Stray Cats 40 – Cat Fight

Stray Cats le RetourBonne nouvelle! Brian Setzer (guitare, chant)Lee Rocker (contrebasse) et Slim Jim Phantom (batterie) sont de retour. La formation originale du légendaire trio qui, en traversant le désert musical des années 80, avait redonné au Rockabilly ses lettres de noblesse, revient après 26 ans d’absence discographique. 12 nouveaux titres viendront célébrer le 40ème anniversaire de la formation. Cerise sur la banane, une tournée mondiale qui passera par la France est d’ores et déjà planifiée. Avis aux amateurs de Creepers, de Gomina et surtout de zique qui fait sortir les bijoux de famille par les oreilles, les Stray Cats ressortiront leurs griffes lors des concerts prévus entre autres à l’American Tours Festival de Tours le 6 juillet, aux Eurockéennes de Belfort le 7 juillet et au Musilac Festival d’Aix-Les-Bains le 13 juillet! En attendant et pour se mettre dans l’ambiance, un extrait de l’album intitulé ″40″ à paraître en mai: Cat fight!

Patrick BETAILLE, mars 2019

Triumph – Nouvelle Rocket III en 2019?

Nouveau Roadster Triumph Rocket IIIAujourd’hui, selon de soit disant fuites savamment orchestrées, il semblerait que Triumph soit en train de travailler sur une nouvelle version de son gros roadster de 2.3 litres: la Rocket III. Deux hypothèses sont dans les cartons, une refonte de l’existant trois cylindres en ligne ou la mise en oeuvre d’un moteur complètement nouveau. Dans les deux cas il y a fort à parier que puissance et couple vont connaitre un gain non négligeable et que la cylindrée sera supérieure ou égale à 2500cc. Monobras, mono amortisseur et silencieux courts laissent également présager d’une modification du cadre et d’un gain substantiel en terme de poids pour oublier les 370 Kg de l’ancienne version. Si tout va bien et à condition d’être reçu à l’examen de L’Euro 4, ce futur concurrent de la Ducati Diavel  devrait être dévoilé en 2019. A suivre donc!

 

 

Actualité musicale – Cuvée 2018

Un clic sur chaque image donne accès à la chronique de l’album correspondant!

Eric McFadden AC/DC acoustic tribute   Crystal Shawanda Blues   New album Koritni: Rolling

Maître Gims vous donne des envies de suicide? Booba vous en touche une sans faire bouger l’autre? Bien que 2018 n’ait pas été très généreuse du côté  de qui s’écoute avec les oreilles mais aussi avec les pieds, le remède existe! Le choix, bien qu’assumé, est bien évidemment relatif, partial et subjectif. Il a juste pour ambition d’entretenir l’espoir que le Rock n’est pas encore mort et de prouver que, contre vents et marées, de bonnes volontés mettent beaucoup de conviction et d’énergie pour que leur passion et leur plaisir deviennent nôtres. Le débat reste entier et ouvert mais il doit obéir à une constante et une seule: La musique c’est comme la vie, ça se respire (Francis Zegut). La discothèque idéale est ici: Rock’n’Roll Bordel!

Chris Robinson Magpie Salute   Wilko Johnson   Jared James Nichols Heavy Blues Rock

Patrick BETAILLE, décembre 2018

Eric McFadden – AC/DC Acoustic Tribute

Eric McFadden AC/DC acoustic tributeCertes, la parodie de la jaquette du POWERAGE d’AC/DC pourrait donner envie à un cul de jatte de prendre ses jambes à son cou. Surtout pas! Tout est dans le titre. Contre toute attente le maître incontesté du Gipsy Blues se livre à un exercice quelque peu inattendu de sa part. Le guitariste américain nous offre une relecture blues de la puissance de feu du combo australien et il donne à son interprétation acoustique des arpèges, de la slide, du Jazz et même parfois des accents hispanisants. La superposition de sa voix chaude façon Tom Waits à jeun, parfois accompagnée de chœurs féminins, de tambourin, de mandoline ou de violon ajoute du feeling et du sublime à l’intensité de son jeu de guitare. Fallait oser! L’album s’ouvre sur un Hells bells superbement métamorphosé et se termine par un Ride On aux accents gospel. Entre les deux? Rock’n’roll damnation, Girls got rhythm, une sublime version jazzy de Have a drink on me,  et un You shook me all night long en version ballade brumeuse. Et puis il y a Beatin’ around the Bush, It’s a long way to the top, Sin city, Kicked in the teeth et bien sûr un Whole lotta Rosie survitaminé. Ce disque est une gageure incroyable, une  énorme surprise, une bouffée d’air pur et une baffe dans la gueule qui prouve si besoin en était que Eric McFadden est un fabuleux guitariste au mieux de sa forme quand il assène le blue grass déjanté et techniquement époustouflant de Beatin’ around the bush!

Patrick BETAILLE, décembre 2018