Norton – Model 30 International

Norton Model 30 1932En 1931, l’écurie de course Norton domine les Grands Prix européens avec des doublés en 350 et 500 cm3 aux Tourist Trophy de l’Île de Man (10 victoires en Senior TT), aux Grands Prix de Belgique, de Suisse et d’Ulster, et, pour faire bonne mesure, enregistre des victoires en 500 aux GP de France et d’Allemagne et de nombreux records du monde de vitesse. Pour tirer profit de ces succès en course, l’usine de Birmingham présente au salon de Londres, fin 1931, une réplique Sport équipée pour la route. Baptisée Norton International pour bien rappeler qu’il s’agit d’une réplique des fameux modèles courses de la marque, ce magnifique 2 roues est proposé en version 350 cm3 pour le Model 40 et 500 cm3 pour le Model 30 vendu à l’époque 90 £ (103 €!). ″Des machines réellement identiques à celles engagées en course″ titre la presse spécialisée de l’époque. Source, détails et photos: Classic Motorcyle.

Norton – Commando 961 Street

Nouveauté Norton Street CommandoAprès avoir été habillée à la mode californienne en 2017, la 961 Commando adopte aujourd’hui une livrée qui n’est pas sans rappeler le 750 Flat Tracker Harley Davidson. Aucun changement au niveau moteur et châssis pour cette version Street de la Norton qui sera produite en série limitée à 50 exemplaires. par contre, guidon, réservoir, selle et échappement court offrent à cette réinterprétation réussie une touche résolument urbaine qui devrait plaire à une clientèle qui aura les moyens de débourser plus de 20.000 euros. La Norton Commando 961 Street sera présentée au public du 17 au 25 novembre 2018 lors du Motorcycle Live de Birmingham.

 

Steve McQueen – Nimbus Model C

Nimbus Type C Steve McQueenL’on connait la passion de Steve McQueen pour les sports mécaniques en général et les 2 roues en particulier. Que ce soit en course ou en balade, sur piste, en tout terrain, en enduro ou encore pour répondre aux besoin d’une collectionnite aiguë, Steve a chevauché quasiment tout ce qui se faisait dans les années 50-70. Indian, Harley Davidson, Husqvarna, Brough Superior etc.., avaient les faveurs de l’acteur qui roulera aussi sur bon nombre de Triumph Bonneville TT Special, ses préférées. A la fin de sa vie, l’acteur possédait plus de 200 motos. Parmi celles ci, des modèles antérieurs à la Première Guerre Mondiale, des raretés américaines comme des Cyclone ou des Pope et aussi des engins atypiques et innovants dont une Nimbus Type C produite au Danemark à partir de 1934. A l’époque, ce 750 cc à 4 cylindres et 3 vitesses se distingue par un arbre à cames en tête, un cadre en fer plat et une fourche télescopique. Sa réputation et sa fiabilité permettent d’ailleurs à la marque d’obtenir un contrat pour équiper l’administration et l’armée danoise lors de la Seconde Guerre mondiale. Produite jusqu’en 1960 la Nimbus connaîtra quelques variantes dont ce side-car ayant donc fait partie de la collection du King of Cool.

 

 

Piaggio – Vespa Rally 200

Piaggio Vespa RallyEn 1972 Piaggio présente pour la première fois un scooter doté d’un moteur 200 cm3. L’engouement du public est sans borne et les fans de la marque sont prêts à attendre des mois pour obtenir la machine de leurs rêves. D’un point de vue esthétique, la Vespa Rally 200 se reconnaît instantanément à ses bandes blanches qui ornent les ailes et le garde-boue. Ce modèle bénéficie également d’un moteur plus puissant pourvu d’un démarreur électronique. La Vespa Rally 200 sera produite de 1972 à 1979 en plus de 41 700 exemplaires. Ma che bella… ragazza!

Royal Enfield – Classic 500 Pegasus edition

Royal Enfield Classic 500 PegasusDans les années 30 Royal Enfield conçoit la RE/WD 125 qui connaitra son heure de gloire au cours de la seconde guerre mondiale. En effet, pour des questions d’efficacité, l’armée britannique décida à l’époque de doter ses troupes parachutistes du petit deux temps modifié pour la circonstance et baptisé ″Flying Fea″ (la puce volante). A plusieurs reprises soldats et bécanes se sont retrouvés largués derrière les lignes ennemies. L’un de ces régiments aéroportés s’est particulièrement illustré à Ouistreham lors débarquement des alliés en Normandie: le ″Flying Pegasus″.  Pour commémorer cet événement, Royal Enfield sort la Classic 500 Pegasus edition. Sur la base de l’actuelle Classic 500 la ″Pegasus″ reprend le style de son illustre ancêtre. Coloris marron, emblème du régiment historique sur le réservoir et bien sûr sacoches latérales military staïle. La Classic 500 Pegasus Edition ne sera produite qu’à 1000 exemplaires dans le monde, dont 250 machines destinées au marché indien et 190 au Royaume-Uni. Son prix devrait se situer entre 5500 et 6000 euros.

 

Harley Davidson – Bucherer Blue Edition

HD Softail Slim Blue EdtitionPôôôvre monde! Au quatrième ″Potato″ il sera exactement… L’horloger/joaillier suisse Bucherer a conçu la Harley Davidson la plus chère du monde. Pour la circonstance c’est un Softail Slim S qui a été désossé, relooké, serti de pièces précieuses à différents endroits et doté au niveau du réservoir d’une montre de haute joaillerie. Il aura fallu plus de 2 500 heures de travail pour créer cette Blue Edtion, véritable coffre à bijoux sur roues estimé à plus d’un million d’euros. Plus question d’être en retard! Sources, infos et détails: Ici!

Bonhams – Spring Stafford Sale

 

Vente Bohnams Brough SuperiorComme tous les ans en avril, la maison Bonhams organisait sa grande vente de printemps à Stafford lors de l’International Classic MotorCycle Show. Cette édition 2018 battu tous les records avec 92% des motos vendues pour un total avoisinant les 4 millions d’euros. C’est encore une fois une Brough Superior SS100 qui signe le plus gros chiffre de la vente avec une adjudication à 300.500 euros.

Modèles Estimation Prix de Vente
Brough Superior 981 cm3 SS100 de 1931 250.000 € 300.500 €
Clymer Münch 1.177 cm3 TTS ″Mammoth″ de 1970 113.000 € 175.900 €
Ducati 750 SS de 1974 45.000 € 121.200 €
MV Agusta 750 S de 1973 102.000€ 109.800 €
FB Mondial 250 de 1957 136.000 € 104.700 €
Vincent 998 cm3 de 1950 85.000 € 78.000 €
Indian 78 ci Four de 1940 40.000 € 78.000 €
Coventry-Eagle 996 cm3 Flying-8 de 1930 57.000 € 78.000 €
Coventry-Eagle 981 cm3 Flying-8 de 1926 62.000 € 74.170 €
Vincent 998 cm3 Black Knight & Steib 501 Sidecar de 1955 48.000 € 71.600 €

Indian Motocycle – Indian Four 1940

Indian Motorcycles CompanyConsidérée comme l’ une des plus belles motos américaines du 20ème siècle, sinon tous les temps, l’Indian Four a été produite par Indian Motocycle Company au cours de la période 1928-1942. Avec ses large gardes boue galbés, profusion de chromes et surtout son moteur de quatre cylindres en ligne capable d’atteindre les 100 Mph, cette moto est rapidement devenue l’incarnation iconique du haut de gamme de l’époque. Restauré aux États Unis en 2002 et importée en 2013 par son actuel propriétaire irlandais, ce modèle original de 1940 estimé entre 32 000 et 45 000 euros sera mis en vente aux enchères le 22 avril 2018 chez Bonhams!

Redemption – Choppers à la mode

Redemption: Isabeli FontanaFondé au départ par Daniele Sirtori, Vanni Laghi et Gabriele Moratti, Redemption Choppers consistait uniquement en la fabrication et la vente de machines entièrement réalisées à la main. Afin d’accompagner et de promouvoir la démarche les équipes ont commencé à travailler sur la création de vêtements inspirés de l’imaginaire de la Moto. Menées en parallèle les deux activités alimentaient également  un projet caritatif. 50 % des profits du prêt-à-porter féminin, et 50 % des ventes aux enchères des choppers pendant les dîners de l’ American Foundation for AIDS Research, sont reversés à des œuvres de charité (1,5 millions d’euros en 2 ans). De podiums en défilés, l’inspiration s’est enrichie d’allusions au cinéma et au rock, les collections de fringues se sont étoffées et le succès est allé grandissant. Finalement, le directoire a décidé de procéder à une dissociation: les choppers restent fabriqués sous le nom de ″Redemption Choppers″, et les vêtements produits sous le nom de ″Redemption″. Le point commun entre Choppers et prêt-à-porter reste la classe inextinguible du top model Isabeli Fontana: Redemption Summer 2016.

Un grand merci à Veetess Speereet (Mâtin quel blog!) pour la trouvaille.

 

 

 

 

 

 

Richard Thompson – 1952 Vincent Black Lightning

Richard Thompson 1952 Vincent Black LightningFondateur en 1967 du groupe Folk Rock Fairport Convention qu’il quittera plus tard pour une carrière solo, Richard Thompson s’est toujours attaché à préserver l’esprit de la musique folklorique traditionnelle britannique. Guitariste, auteur compositeur de talent, prolixe et avisé, il a toujours fait preuve d’un réel talent pour que paroles et musiques de ses chansons soient en adéquation avec les préceptes d’un genre musical qu’il affectionne particulièrement. Tirée de l’album Rumor & Sigh paru en 1991, une chanson raconte, à la manière d’une vieille ballade anglaise, l’histoire de James et Molly qui tombent amoureux et partagent une même passion pour une moto. Avec une histoire vieille comme le monde, celle de la belle et du mauvais garçon, la chanson atteint rapidement un gros succès auprès des fans. ″A mon avis, il n’y a rien au monde qui puisse rivaliser avec une Vincent ’52 et une belle rousse″; c’est ce que revendique Richard Thompson au cœur de cette composition sur l’amour et l’engagement qu’il accompagne d’un jeu de guitare éblouissant. Et il a rarement fait mieux que sur ce 1952 Vincent Black Lightning

[…Said James, In my opinion, there’s nothing in this world beats a ’52 Vincent and a Redheaded girl. Now Nortons and Indians and Greavses won’t do. Oh, they don’t have a Soul like a Vincent ’52…]

PB, mars 2018