Lego – Harley Davidson Fat Boy

Creator Expert Harley-Davidson Fat BoyLego, la firme danoise jamais à court d’idées pour séduire les petits et les grands a choisi de représenter l’un des modèles emblématiques de la gamme Harley Davidson. En partenariat avec la firme de Milwakee, voici donc l’iconique Fat Boy composé de 1023 pièces qui une fois assemblées offre une miniature de 20 cm de haut, 33 cm de long et 18 cm de large en robe Wicked Red. Les pistons du bicylindres, le guidon, la transmission, les roues, la béquille et les leviers d’embrayage et de frein sont mobiles et le réservoir est doté de son compteur. Le Lego Creator Expert Harley-Davidson Fat Boy sera bientôt disponible en France au prix de 95€. Voir le descriptif complet sur Hot Bricks.

Patrick BETAILLE, juillet 2019

 

 

 

 

BMW – Bobber R18 Concept

Bobber BMW R18Alors que la tendance actuelle baigne dans le tout électrique il semblerait que BMW semble vouloir casser les codes avec un prototype tout droit sorti d’un passé nourri de délires futuristes. Présenté à l’occasion d’un concours d’élégance, ce R18 reprend certains éléments d’anciens bolides teutons tout en s’appuyant sur un style résolument Bobber qui dit tout et ne cache rien, tant il est dépouillé. Une bonne occasion de pouvoir admirer  l’imposant Flat Twin de 1800 cm3. Clin d’œil au passé ou volonté de renouer avec l’authenticité et la simplicité? La réponse jaillira si ce projet pour le moment à l’état de concept, qui sait,  se concrétise un jour. Une chose est sure en tous cas, la marque à l’hélice semble avoir pris en compte l’engouement notoire et croissant pour les machines anciennes.

Patrick BETAILLE, mai 2019

 

 

 

BA.AK – Triumph Bonneville Bathtub

Triumph 1964 BathtubDéveloppé à la fin des années 50, le concept ″baignoire″ des Triumph voit le jour car de nombreux utilisateurs se plaignent de problèmes récurrents. A l’époque et à cause de l’humidité ambiante, les bécanes utilisées au quotidien subissent une corrosion rapide entraînant dégradations des métaux, problèmes électriques et autres dysfonctionnements moteur. Edward Turner conçoit un modèle doté d’un garde boue avant surdimensionné et d’un carénage enveloppant l’arrière, le tout étant sensé protéger la machine des projections d’eau. Le Bathtub voit donc le jour pour la première fois en 1957 sur la 3TA 350cc Twenty One puis revu en 1960 sur la 500cc 5TA Speed ​​Twin. Bien accueilli au Royaume Uni ces motos carénées novatrices ne séduisent malheureusement pas les Etats Unis. Au pays de l’Oncle Sam on préfère les motos ″naked″ et Triumph, voyant son chiffre d’affaire subir de grosses pertes sur son plus gros marché, décide de stopper la production en 1966. Aujourd’hui c’est à partir d’un exemplaire de 1964 que les lyonnais de chez BAAK Motocyclettes redorent le blason de cette mal-aimée via une restauration dans les règles de l’Art à laquelle ils apportent une touche de modernité. Détails, infos et photos: BAAK Motocyclettes.

Patrick BETAILLE, mai 2019

 

AJS V4 – Joaillerie à l’anglaise

Moteur AJS V4 1936En 1897, Joe Stevens, ingénieur de son état, construit des moteurs à Wolverhampton en Angleterre. en 1909, quatre des cinq fils de Joe ont produisent leur première moto de 298 cm3 dans l’atelier de leur père, Stevens Screw Co. Ltd. En 1914, A.J. Stevens & Co (AJS) s’illustre en remportant sa première victoire au Tourist Trophy dans le catégorie ″Junior″. 1927. Les premières motos de course en 350 cm3 et 500 cm3 voient le jour et un moteur V-Twin de 996 cm3 à arbre à cames en tête est conçu avec pour objectif des records du monde de vitesse. En 1931 les frères Stevens au bord de la faillite vendent la société aux frère Collier déjà propriétaires de Matchless. Le consortium prend alors le nom de Associated Motor Cycles Ltd qui un peu plus tard achète Sunbeam. En 1936, AJS présente au salon de Londres un V4 de 495 cm3 refroidi par air qui ne sera pas homologué. Une déclinaison course du V4 participe au TT de l’Île de Man, sans résultat hélas par manque de performance en terme d’accélération et ce en dépit d’excellente vitesse de pointe. D’autres versions de ce moteur équipé d’un compresseur et refroidi par eau sont mises en oeuvre en 1939. Avec entre autres ses ressorts de soupapes apparents, ce bijou de technologie à l’esthétisme éblouissant équipera à la veille de la guerre les motos anglaises les plus rapides.

 

Norton – Model 30 International

Norton Model 30 1932En 1931, l’écurie de course Norton domine les Grands Prix européens avec des doublés en 350 et 500 cm3 aux Tourist Trophy de l’Île de Man (10 victoires en Senior TT), aux Grands Prix de Belgique, de Suisse et d’Ulster, et, pour faire bonne mesure, enregistre des victoires en 500 aux GP de France et d’Allemagne et de nombreux records du monde de vitesse. Pour tirer profit de ces succès en course, l’usine de Birmingham présente au salon de Londres, fin 1931, une réplique Sport équipée pour la route. Baptisée Norton International pour bien rappeler qu’il s’agit d’une réplique des fameux modèles courses de la marque, ce magnifique 2 roues est proposé en version 350 cm3 pour le Model 40 et 500 cm3 pour le Model 30 vendu à l’époque 90 £ (103 €!). ″Des machines réellement identiques à celles engagées en course″ titre la presse spécialisée de l’époque. Source, détails et photos: Classic Motorcyle.

Norton – Commando 961 Street

Nouveauté Norton Street CommandoAprès avoir été habillée à la mode californienne en 2017, la 961 Commando adopte aujourd’hui une livrée qui n’est pas sans rappeler le 750 Flat Tracker Harley Davidson. Aucun changement au niveau moteur et châssis pour cette version Street de la Norton qui sera produite en série limitée à 50 exemplaires. par contre, guidon, réservoir, selle et échappement court offrent à cette réinterprétation réussie une touche résolument urbaine qui devrait plaire à une clientèle qui aura les moyens de débourser plus de 20.000 euros. La Norton Commando 961 Street sera présentée au public du 17 au 25 novembre 2018 lors du Motorcycle Live de Birmingham.

 

Steve McQueen – Nimbus Model C

Nimbus Type C Steve McQueenL’on connait la passion de Steve McQueen pour les sports mécaniques en général et les 2 roues en particulier. Que ce soit en course ou en balade, sur piste, en tout terrain, en enduro ou encore pour répondre aux besoin d’une collectionnite aiguë, Steve a chevauché quasiment tout ce qui se faisait dans les années 50-70. Indian, Harley Davidson, Husqvarna, Brough Superior etc.., avaient les faveurs de l’acteur qui roulera aussi sur bon nombre de Triumph Bonneville TT Special, ses préférées. A la fin de sa vie, l’acteur possédait plus de 200 motos. Parmi celles ci, des modèles antérieurs à la Première Guerre Mondiale, des raretés américaines comme des Cyclone ou des Pope et aussi des engins atypiques et innovants dont une Nimbus Type C produite au Danemark à partir de 1934. A l’époque, ce 750 cc à 4 cylindres et 3 vitesses se distingue par un arbre à cames en tête, un cadre en fer plat et une fourche télescopique. Sa réputation et sa fiabilité permettent d’ailleurs à la marque d’obtenir un contrat pour équiper l’administration et l’armée danoise lors de la Seconde Guerre mondiale. Produite jusqu’en 1960 la Nimbus connaîtra quelques variantes dont ce side-car ayant donc fait partie de la collection du King of Cool.

 

 

Piaggio – Vespa Rally 200

Piaggio Vespa RallyEn 1972 Piaggio présente pour la première fois un scooter doté d’un moteur 200 cm3. L’engouement du public est sans borne et les fans de la marque sont prêts à attendre des mois pour obtenir la machine de leurs rêves. D’un point de vue esthétique, la Vespa Rally 200 se reconnaît instantanément à ses bandes blanches qui ornent les ailes et le garde-boue. Ce modèle bénéficie également d’un moteur plus puissant pourvu d’un démarreur électronique. La Vespa Rally 200 sera produite de 1972 à 1979 en plus de 41 700 exemplaires. Ma che bella… ragazza!

Patrick BETAILLE, juin 2018

Royal Enfield – Classic 500 Pegasus Edition

Royal Enfield Classic 500 PegasusDans les années 30 Royal Enfield conçoit la RE/WD 125 qui connaitra son heure de gloire au cours de la seconde guerre mondiale. En effet, pour des questions d’efficacité, l’armée britannique décida à l’époque de doter ses troupes parachutistes du petit deux temps modifié pour la circonstance et baptisé ″Flying Fea″ (la puce volante). A plusieurs reprises soldats et bécanes se sont retrouvés largués derrière les lignes ennemies. L’un de ces régiments aéroportés s’est particulièrement illustré à Ouistreham lors débarquement des alliés en Normandie: le ″Flying Pegasus″.  Pour commémorer cet événement, Royal Enfield sort la Classic 500 Pegasus edition. Sur la base de l’actuelle Classic 500 la ″Pegasus″ reprend le style de son illustre ancêtre. Coloris marron, emblème du régiment historique sur le réservoir et bien sûr sacoches latérales military staïle. La Classic 500 Pegasus Edition ne sera produite qu’à 1000 exemplaires dans le monde, dont 250 machines destinées au marché indien et 190 au Royaume-Uni. Son prix devrait se situer entre 5500 et 6000 euros.

 

Harley Davidson – Bucherer Blue Edition

HD Softail Slim Blue EdtitionPôôôvre monde! Au quatrième ″Potato″ il sera exactement… L’horloger/joaillier suisse Bucherer a conçu la Harley Davidson la plus chère du monde. Pour la circonstance c’est un Softail Slim S qui a été désossé, relooké, serti de pièces précieuses à différents endroits et doté au niveau du réservoir d’une montre de haute joaillerie. Il aura fallu plus de 2 500 heures de travail pour créer cette Blue Edtion, véritable coffre à bijoux sur roues estimé à plus d’un million d’euros. Plus question d’être en retard! Sources, infos et détails: Ici!