• Navigation

  • Les Visites!

    • 226,733 à ce jour

Vespa: Série spéciale 2017 ″Sei Giorni″

Nouveauté Vespa: Sei Giorni 300 sportDans le monde Vespa, le modèle ″Sei Giorni″ reste sans aucun doute le plus remarquable et donc le plus prisé par les collectionneurs. En 1951, grâce notamment à un moteur plus puissant, un embrayage plus robuste et une carrosserie plus aérodynamique l’engin remporte la course des 6 jours de Varese. C’est en hommage à ce ″Sei Giorni Internazionale″ que vespa met aujourd’hui sur  le marché  300 exemplaires élaborés à partir du mono du GTS 300 et dotés pour la circonstances des ajustements liés à la norme Euro4. Ainsi et pour 5700€ feux à leds et ABS sont de série. Le reste consiste essentiellement en un restyling très réussi et en une foultitude d’accessoires dont un Gps ou un casque assorti. Plus d’infos > Ici!

▣ Du nouveau en concession ▣

Zündapp K800, l’ ancêtre de la Honda GoldWind

Zündapp-K800

Des décennies avant que la Honda Goldwing ne fasse ses premiers tours de roues, le moteur 4 cylindres à plat existait déjà chez Zündapp. Cette société allemande, à l’époque spécialisée dans la fabrication d’armements se convertit en 1921 en lançant le concept ″Motorrad für Jedermann″ (La moto pour tous). En 1933 Zündapp met sur le marché une machine dotée d’un 4 cylindres qui développe 26 Cv, d’un entrainement par cardan, d’une boite 4 vitesses et équipée et de deux échappements 2 en 1. Produite à 7500 exemplaires, idéale pour être équipée d’un side car, la K800 est aujourd’hui considérée comme l’un des plus beaux modèles du marché d’avant guerre. Source et infos: Zundapp.

 Motothèque ♣

Cafe Racer Goldwind par Krakenhead Customs

Cafe Racer Krakenhead Blueberry Bomber

1975. Premières apparitions de la Honda Goldwind. Les slovènes de  Krakenhead Customs ont jeté leur dévolu sur une emblématique GL1000 d’époque et osent la métamorphose du quatre cylindres à vocation Grand Tourisme en Cafe Racer pour le moins original. Pour l’occasion, le moteur a été fondamentalement revu, y compris au niveau de son alimentation désormais assurée par un jeu de carburateurs Weber pris sur une Porsche. Pour le reste, en plus des collecteurs personnalisés et des mégaphones modifiés, l’essentiel des modifications relève de choix esthétiques des plus aboutis. La touche finale, quant à elle, consiste en une sublime peinture bleue indigo ″Metal Flake″ pailletée de bleu et de violet. Pari réussi! Ce ″Krakenhead Blueberry Bomber″ est bluffant. Merci pour l’info à Veetess Speereet qui vous en montre un peu plus > Ici!

Rêves de Préparations ♣

Norton Domiracer chez Sothebys

Norton Domiracer Sothebys

2008. Après une quinzaine d’années passées chez les ricains, retour sur les terres de la perfide Albion pour Norton.  Pour la circonstance, l’homme d’affaire Stuart Garner se porte acquéreur auprès de British Airways de 1400 m² de hangars situés à Donington Park dans le Leicestershire. Le premier modèle sorti du nouveau site de production est la Norton Commando 961, modèle sur la base duquel sera conçue en 2014 une nouvelle série limitée . Doté d’un moteur revu et corrigé qui au passage gagne 3 Cv, d’un nouveau châssis,  d’un mono amortisseur à l’arrière et d’un magnifique réservoir en aluminium, le Domiracer, c’est son nom, ne sera produit qu’à 50 exemplaires. Le quinzième de la liste, magnifiquement préservé, sera mis en vente aux enchères le 27 mai 2017. Le prix d’adjudication est estimé entre 45 000 et 55 000€. Détails et photos > Sothebys.

 Motothèque ♣

Moto Guzzi V7 III, quoi de neuf?

Moto Guzzi V7 III StoneLa Moto Guzzi V7 III est proposée à 8499 € pour la version Stone, et à 9099 € pour la Special. Des versions ″Racer″ et ″50ème anniversaire″ sont à venir mais au final quoi de neuf? Bonne question. En sus de quelques retouches stylistiques,  la partie cycle a été revue et dispose de nouveaux amortisseurs réglables. Revu lui aussi, le moteur de la nouvelle V7 dispose désormais des culasses plus grosses de la V9, gagne 4 Cv et se voit affublé d’un antipatinage de série. Mazette! Un contrôle de traction pour 52 Cv fallait bien ça pour maîtriser l’ incroyable puissance de cette bête! C’est mignon mais c’est pas comme ça que Piaggo va mettre fin au rôle de parent pauvre de Guzzi face à une concurrence souvent plus moderne, plus affûtée et qui plus est mieux placée en prix dans cette gamme de bécanes. Plus d’infos > Moto Guzzi V7 III

▣ Du nouveau en concession ▣

Revival Motorcycles: Confederate Hellcat Revival

Confederate Hellcat

A l’origine, le constructeur Confederate Motors était basé à Baton Rouge en Louisiane. Suite aux ravages de l’ouragan Katrina, les ateliers ont été transférés en 2006 à Birmingham en Alabama.  S’agissant de design exclusif, d’ ingénierie de pointe, de fabrication artisanale et donc de tarifs pour le moins prohibitifs, la production de Confederate se limite à quelques dizaines d’exemplaires par an. Parmi les modèles emblématiques de la gamme, le ″Wraith″, le ″Fighter″ et le ″Hellcat″. C’est avec ce dernier qu’un client a été victime d’un accident causant de gros dommages à sa machine. Plutôt que d’envisager une remise en état d’origine, le client a fait le choix d’un relooking complet tout en conservant le V- Twin de 2100 Cm3 et 135 Cv. Pour l’occasion, les opérations de remise en état et de customisation a été confié à Cycles Revival basé sur Austin. Tant au niveau design  qu’en terme de mise en œuvre, les orfèvres texans on réalisé à la main un travail prodigieux avec au final un résultat remarquable! En images, les différentes étapes de la métamorphose: > The Revival 140.

Rêves de Préparations ♣

Hesketh Valiant Supercharged

Roadster Hesketh Valiant

Lord Alexander Hesketh est un riche héritier. Après avoir dirigé une écurie de Formule 1 et obtenu bon nombre de résultats probants, il décide de créer sa propre moto. Les premiers tours de roue du prototype ont lieu en 1980. À cause d’un manque d’argent conjugué à un essoufflement du marché britannique, la firme ne produira que 100 motos; pas suffisant pour couvrir et faire fructifier les investissements de son fondateur. En 2013 Paul Sleeman achète le nom et les droits d’utilisation qui en découlent et se lance dans une nouvelle aventure avec la ″Hesketh 24″, une série limitée dotée  d’un V-Twin S&S de 1 950 cmqui envoie quelques 120 bourrins. Fin 2016, toujours en série limitée et toujours  avec un V-Twin S&S (2100 cm3 cette fois), c’est la ″Sonnet″ qui investit le marché du 2 roues de haut rang avec ses 145 Cv et un couple menaçant de 21,4 Mkg  dès 3000 tours. Visiblement Sleeman n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin quant au développement de machines d’exception. En effet, le week end dernier à Londres le constructeur anglais Hesketh à dévoilé son dernier projet, un roadster motorisé par un V-Twin de 2100 cm3 qui, grâce à l’adjonction d’un compresseur Rotrex, développe 210 chevaux. ″Oh Pu…Tain!!!

La ″Hesketh Valiant Supercharged″ sera disponible à l’été 2018 et devrait être commercialisée aux alentours de 60 000 euros. Introducing the 2018 Hesketh Valiant Supercharged.

▣ Du nouveau en concession ▣

Mash, la famille s’agrandit

Sima: Side Mash Family SideEn gros et toutes époques confondues, le panier attelé n’a guère connu de réel engouement populaire si ce n’est auprès de quelques rares passionnés convaincus par le côté pratique et original du concept. Depuis longtemps tombé en désuétude, le Side Car semble désormais attirer l’attention des fabricants à la recherche d’idées pour tirer le maximum de la ferveur qui anime la tendance Néo Retro. Pourquoi pas! Aujourd’hui ce sont les français de la Sima qui s’attaque à l’exception Ural en sortant le premier Side Car homologué d’usine: Le Mash Family Side. Sur une base de Five Hundred la marque propose une machine dans laquelle le passager embarque dans un panier suspendu équipé de ceinture de sécurité et d’un coffre à bagage étanche. Coté pilote, amortisseur de direction réglable, freins à disques et une marche arrière. En route pour une balade en famille qui, au regard des 400 Cm3, des 27 Cv et des 13 litres de carburant, ne pourra être que bucolique. ″Le Family Side″ sera disponible en mai prochain au tarif de 8 990 €. Détails et photos > Ici!

▣ Du nouveau en concession ▣

 

Maksim Burov & Koenigsegg motorcycle

Koenigsegg motorcycle Maksim Burov

A peine 22 ans quand, en 1994, Christian von Koenigsegg  se lance dans la construction d’automobiles de grand standing version cracheurs de feu. Les Supercars qui sortent de ses ateliers peuvent  flirter avec les 450 Km/h grâce à des V8 bi-turbo de 5 litres  qui développent jusqu’à 1300 Cv.  Séduit par l’approche esthétique du constructeur suédois, Maksim Burov a travaillé sur une ébauche similaire applicable aux deux roues. L’artiste designer moscovite a ainsi imaginé ce que pourrait être le haut de gamme du futur de la moto. L’idée n’est pas sans rappeler celle qui a donné naissance à la Lotus C01,  mais il n’en demeure pas moins qu’elle s’affiche uniquement en tant que concept purement numérique. Pour l’instant… Plus de photos > Ici.

 Motothèque ♣

Vanguard, Roadster franco-américain

Roadster Vanguard Motorcycles

Malgré les apparences la Vanguard n’est pas une moto électrique. Elle est dotée d’un bon gros V-Twin S&S autour duquel un français a conçu un engin peu commun. François-Xavier Terny vit aux États Unis depuis une dizaine d’années. Diplômé d’HEC et de Berkeley il a créé sa propre société à Brooklyn en recrutant Ed Jacobs, un designer qui bénéficie déjà d’une solide réputation aux States. Ensemble ils ont conçu un Roadster au look étonnant qui va peut être révolutionner le monde de la moto haut de gamme.  1900 cm3, 100 Cv, 250 Kg, transmission par cardan, fourche inversée, aluminium et carbone à profusion, etc… du déjà vu ou presque. Plus original, les compteurs et la clé de contact disparaissent au profit d’un module aux airs de tablette tactile à partir de laquelle il  devient possible de démarrer et de visualiser les paramètres y compris les images des conditions de circulation en temps réel. Car la Vanguard est aussi équipée de caméras. 28 000 euros. C’est la somme qu’il faudra débourser pour rouler sur l’un des 200 modèles commercialisables en 2018. Quand même! Pour en savoir plus Vanguard Motorcycles

▣ Du nouveau en concession ▣

Moto Guzzi 950 Racer

Préparation Moto Guzzi 950 CR
Un magnifique Cafe Racer qui vient faire un joli pied de nez aux approches fantaisistes et aux délires destructeurs de certains préparateurs en quête de reconnaissance, aveuglés qu’ils sont  par la tendance du moment. Ce Moto Guzzi 950 en est la preuve irréfutable et les connaisseurs ne s’y trompent pas quand ils s’expriment sur le sujet: ″Une Guzz avec un parfait équilibre entre les masses et le carénage. Des proportions parfaites. Un assemblage aux petits oignons entre matières et peinture. Des détails qui font tout de suite la différence : un 4 cames peint (c’est rare), un échappement quasi invisible, une peinture dynamique mais pas omniprésente, des cuves de carburateurs transparentes (du jamais vu !). Bref… Nickel! Il ne manque plus qu’une plaque et des pneus de route et… gazz  vers Milan!″ [Vincent Debacker]. Tout est dit! Plus d’infos sur Veetess Speereet.

Croft-Cameron Super Eight

Croft-Cameron super Eight 1924

Années 20. ″La Super Eight″ est le modèle haut de gamme de la marque Croft-Cameron. Peu connu du fait d’une durée de vie très courte (1923-1926), le constructeur anglais est en concurrence directe avec Brough Superior et Coventry Eagle. Tous ces modèles affichent d’ailleurs de flagrantes similitudes qui relèvent plus des pratiques techniques du moment que d’un quelque espionnage industriel malsain. Pourtant en y regardant de plus près, la Super Eight se distingue des autres grâce à son cadre. Alors que les concepteurs du moment exploitent un tube unique, Croft-Cameron développe un cadre double berceau qui enserre un V-Twin 8 soupapes de 996cc. Pour l’époque et grâce à cette technique l’engin bénéficie d’ une rigidité exceptionnelle qui devient un argument publicitaire pour le moins original: ″Aussi rigide qu’un bunker. On ne sait exactement combien (une vingtaine tout au plus!) de Croft-Cameron ont été produites au cours des 3 ans de vie du constructeur. Pas plus que l’on ne sait combien d’unités ont survécu. Cet exemplaire historiquement sublime date de 1924 et il a été restauré en 1962. Hier vendue 140£, la moto est aujourd’hui estimée aux environs de 250 000 euros. Détails et infos: Bonhams.

 Motothèque ♣

BMW 1200 Gs: Oh la vache!

Humour BMW 1200 GS

≈ Trucs en Vrac ≈

Mash TT40 Cafe Racer

Cafe Racer français Mash TT40

la Sima continue d’étoffer sa marque Mash. Bien campé sur le créneau néo rétro, le constructeur franco chinois s’apprête à commercialiser un nouveau Café Racer. Doté d’un monocylindre injecté et refroidi par air qui développe 28 petits canassons, le TT40 aura du mal à propulser ses quelques 160 kg au delà des 120 km/h. Mais là n’est pas le but. Visiblement la firme de Beaune joue la carte du vintage et le rendu est plutôt sympa. Tête de fourche 60’s, bracelets sous le té, selle une place, dosseret, silencieux type mégaphone et jantes à rayons, tout y est. Côté tarif, on parle de 5 490 € et à ce prix l’ABS est de série. Espérons que pour l’occasion Mash aura réussi à mettre fin aux problèmes de fiabilité bien connus. Info, détails et essais sur Motomag.

▣ Du nouveau en concession ▣

Harley Davidson, Big Twins 2017

Harley Davidson Big Twins 2017Harley-Davidson vient de dévoiler la gamme complète des nouveaux modèles Touring. En 2017 les Road King, Street Glide, Road Glide, Ultra Glide et autres Classics seront dotées du tout nouveau moteur 8 soupapes Eight 107 de 1800 cc qui selon les modèles se déclinera en version refroidissement partiellement liquide. Le Eight 114, en 1900 cc cette fois, sera monté sur les modèles haut de gamme Screamin’ Eagle. Pour l’occasion les Big Twin de la flotte sont également dotés d’une nouvelle fourche et de nouveaux amortisseurs. Même si ça vous en touche une sans faire bouger l’autre, il faut quand même savoir aussi qu’il faudra débourser entre 22 500 et 38 000 euros pour rejoindre les rangs des adeptes de la frime firme de Milwaukee.

▣ Du nouveau en concession ▣

 

Barock&Roll, le retour!

Barrock&Roll, le retour

Barock&Roll c’est l’histoire d’une passion qui voit le jour en 2006 sous la forme d’un fanzine. A l’époque, Nicolas Wolleb, désireux de partager son amour immodéré  des moteurs et de leurs environnements, se lance dans la publication d’un fanzine. Secrètement, il espère aussi toucher ceux qui se plaignent qu’il ne se passe rien mais qui sont aux abonnés absents lorsqu’un évènement est organisé. Et ça a prend. Une quinzaine de numéros sont édités. La publication s’étoffe et la photo prend de plus en plus de place. Malheureusement, des problèmes de santé ne permettent plus à Nicolas d’être aussi présent qu’il l’aurait souhaité lors des meetings et concerts. Naturellement la photo, son autre passion, prend toute la place, jusqu’à devenir matière à bouquin et à de nombreuses expositions. Enthousiasme et succès sont au rendez-vous mais la médaille à un revers. Le photographe le dit lui même: ″Le livre a bien marché, mais les expos m’ont dérangé sur un point. La valeur affichée des tableaux photos interdisait au  véritable passionné de mécanique ancienne, souvent désargenté, de s’offrir ce qu’il avait sous les yeux.  A cause de tarifs élevés fixés par les exposants, j’avais le sentiment de trahir le sujet photographié…Aujourd’hui Nicolas Wolleb revient aux fondamentaux. La passion est intacte et la photo, considérée avec un peu plus de modestie, reste au cœur du sujet. C’est le retour de Barock&Roll. Le magazine cette fois est mis gratuitement à disposition  des lecteurs sous forme de fichier téléchargeable. Que les amateurs se rassurent, le papier et les nobles sensations qui l’accompagnent ne sont pas mis au rebut pour autant: ″J’ai pour projet d’imprimer à nouveau, mais cette fois sous forme de compilation de l’année écoulée. Je ne sais pas exactement quelle forme aura ladite compil. Mais j’y travaille déjà″.

 Arrêt sur Image 

 

Cafe Racer BSA A65: Back in black!

BSA A65 Belstaff Taras KravtchoukLa Perfide Albion a dominé le marché du 2 roues jusque dans les années 70, époque à laquelle les japonnais se sont empressés de s’emparer du leadership. Aujourd’hui certains modèles anglais ont peu à peu sombré dans l’oubli. BSA fait partie de ces marques qui, en passant entre les mains de préparateurs ou de designers, deviennent pour un temps le prétexte d’un regain d’intérêt. Cette A65 revisitée façon Cafe Racer est l’œuvre de Taras Kravtchouk. Commandité en 2014 par Belstaff, le designer suédois a complètement dépouillé une ″Star Twin″ de 1964 pour y apporter quelques modifications au niveau du cadre et personnaliser selle et réservoir. Une peinture classieuse vient compléter de superbe façon un ensemble épuré aux proportions parfaites, prouvant par la même que pour faire du beau il ne suffit pas d’empiler des accessoires. Même lorsqu’il s’agit d’orner la vitrine new-yorkaise du géant du cuir moto. Pour le plaisir!

Rêves de Préparations 

 

Harley Davidson, Roadster 2016

Harley Davidson 1200 Roadster

V-twin de 1.200 cm3 refroidi par air, 97 Nm à 4.250 tr/min, 260 Kg. Telles sont en résumé les mensurations du nouveau venu chez Harley Davidson. Minimaliste et dépouillée, la dernière version du Sportster déguisé en Roadster prouve si besoin en était que la famille US a bien l’intention de se positionner sur la tendance néo-rétro du marché européen. Avec ses airs de XL 883 R ou de XR 1200 le ″Roadster″ s’inspire de la Forty Eight, son ainée, mais avec plus de puissance, plus de couple et… plus d’autonomie (12,5 litres contre les rédhibitoires 7,9 litres de la 48!). Techniquement plus polyvalent donc, mais toujours classique quant à l’habillage (Rouge ou gris, noir mat ou brillant), le denier né de la firme de Milwaukee est proposé à partir de 12 590 €. Pour en savoir plus: Harley-Davidson France!

▣ Du nouveau en concession ▣

 

Ratier L7 & C6S, la Béhème française

1962: La Ratier C6S escorte De GaulleFin 1944, le C.M.R. (Centre de Montage et de Réparation) est mis en place afin de maintenir les stocks de motos abandonnées par l’Allemagne lors du replis de ses troupes. L’essentiel de l’activité du centre consiste alors à retaper des BMW puis à fabriquer des ″Bitzas″. En 1947, le CEMEC (Centre d’Etudes de Moteurs à Explosion et à Combustion) prend le relais et continue d’exploiter les stocks pour fabriquer de nouveaux modèles, dont la CEMEC L7 à destination exclusive de l’administration française. En 1954 Ratier, spécialisé dans la fabrication d’hélices d’avions, rachète le CEMEC alors en dépôt de bilan et reprend la fabrication de la L7 qui intègre pour un temps le parc moto de la Gendarmerie Nationale. Parallèlement, l’usine poursuit l’étude d’une 600 culbutée qui devient la C6S. Très inspirée d’une BMW R 75, mais cette fois entièrement ″Made in France″ elle équipe l’escorte ­présidentielle du Général De Gaulle qui refuse catégoriquement de parader avec du matériel allemand. On se demande bien pourquoi… Ratier semble alors promis à un bel avenir, mais malheureusement la Gendarmerie se tourne vers BMW. Suite à des problèmes de trésorerie de plus en plus contraignants, l’entreprise française tente d’échapper à la faillite en s’associant avec CSF  (Compagnie générale de télégraphie Sans Fil). Peine perdue, la clientèle n’est pas au rendez-vous et après le flop d’une tentative de conquête du marché US avec la C6S America, Ratier tire définitivement un trait sur son activité moto fin 1962. Ajourd’hui, les usines Ratier, établies à Figeac, réalisent des pièces d’aviation, en particulier pour Airbus. Sources, infos et détails: La Maison Ratier

 Motothèque ♣

Largo Winch s’offre Avinton

Largo Winch Avinton Roadster 2015

Cela s’est passé fin 2015. Le businessman à belle gueule, milliardaire et baroudeur à ses heures s’est offert la prestigieuse marque de motos françaises Avinton créée en 2011 sur les cendres de Wakan par Cédric Klein. L’événement a été annoncé par Philippe Francq, le papa de Largo Winch, lors de la parution de ″20 Secondes″, l’album paru fin 2015. Si tout va bien Largo devrait laisser tomber son V-Rod et rouler en muscle bike hexagonale sur les planches du tome 21 d’ores et déjà en préparation. Lire l’article sur Boitier Rouge!

📖 Pour Bouquiner 📖

Indian Scout ”Black Bullet”

Indian Scout Black Bullet

En 2014, Jeb Scolman, concepteur de Hot Rods de son état, réalisait le Spirit of Munro. L’engin, destiné à promouvoir le moteur destiné à la gamme Indian Chief,  était  équipé du tout nouveau Thunder Stroke 111. Récemment, le constructeur américain Indian met à la disposition de Scolman le bicylindre de 1200 cm3 d’une Scout modèle 2015. Doté d’une carte blanche et toujours inspiré, le préparateur revient donc avec la Black Bullet Scout qui pour la circonstance subit une grosse préparation au niveau de la partie cycle et de la ligne aérodynamique qui à elle seule rappelle les motos de vitesse des années 50 & 60. Exemplaire unique et taillée comme un projectile, la ”Black Bullet” s’attaquera aux records de vitesse sur les Bonneville Salt Flats, courant août. Ceci expliquant cela!

Rêves de Préparations 

Indian Scout par The GasBox

The GasBox: Indian Scout

L’ Indian Scout est mise sur le marché américain pour la première fois en 1919. En 1928, la firme se lance dans une refonte du modèle avec un moteur qui passe de 600 à 800 Cc et de profondes modifications au niveau du cadre et de la suspension. La 101 Scout est née et devient par son succès immédiat le modèle emblématique de la marque. A Cleveland, les équipes de The GasBox ont établi leur fond de commerce sur la construction, à partir de zéro, d’engins personnalisés mais aussi sur la remise en état de vielles motos de série auxquelles ils apportent un petit quelque chose de novateur. C’est dans cet esprit qu’il se sont portés acquéreurs d’une épave de Scout 101 de 1940 pour lui redonner vie dans le plus pur esprit des années 20. Ici en l’occurrence, le cadre a été recoupé, étiré et l’ensemble a été rehaussé pour pouvoir recevoir des roues de 19 pouces avec à l’avant un moyeu Indian et à l’arrière un moyeu Triumph. Le réservoir a été fabriqué sur mesure et le guidon, lui, a été adapté à partir d’un ensemble Harley Davidson Panhead. Côté moteur, réfection à partir de pièces neuves et surtout adjonction d’une boîte 4 vitesses de Norton Commando en lieu et place de la boîte 3 d’origine. Esthétiquement, toutes les pièces en aluminium ont été polies, les éléments en fonte ont été plaqués nickel et question peinture c’est bien sûr le Rouge Indian qui a été choisi. Le résultat est plutôt bluffant! Bluffantes également les autres préparations que l’on peut admirer Ici!

Rêves de Préparations 

Matchless version Vickers

Side-Car militaire Matchless/VickersLa démarche consistant à doter une moto d’équipement militaire date quasiment de l’époque de la mise sur le marché en grandes séries de ce moyen de locomotion. Légèreté, faible encombrement, maniabilité et mobilité, ces avantages déjà prisés en terme de communication deviennent les atouts évidents de la version side-car dès lors qu’il est envisagé d’utiliser une mitrailleuse et de transporter son servant. La Première Guerre mondiale est le premier conflit au cours duquel l’utilisation du trois roues armé se développe, prouve son efficacité et obtient une place significative dans l’arsenal des pays en guerre. Au Royaume Uni, de nombreux fabricants fournissent les forces britanniques et celles de leurs alliés qui ne sont pas en capacité de produire ce type de matériel. Royal Enfield et Sunbeam font partie des fournisseurs, tout comme Douglas et Triumph qui ont la préférence du gouvernement. Pour honorer une commande de l’armée Russe, à l’époque alliée, Matchless met en oeuvre une machine alimentée par un V-Twin JAP de 1000 Cc. Le side-car en question est équipé par le fabriquant d’armement Vickers qui pour la circonstance fournit accessoires militaires, plaques de blindage et surtout une mitrailleuse sur support pivotant. Les 250 exemplaires produits ne seront jamais livrés car en 1917 la révolution d’Octobre sonne le glas de la Triple Entente entre la Russie, la France et le Royaume-Uni. Sources, infos et photos Ici .

 Motothèque ♣

 

Claudia Liebenberg, Twins à l’eau

Watercolors Claudia Liebenberg

Claudia Liebenberg, artiste peintre de son état,  vit en Afrique du Sud et c’est l’aquarelle qu’elle a choisie comme technique picturale pour exprimer son art.  Le faible encombrement du matériel et la possibilité d’une exécution artistique rapide lui permettent de saisir, partout où elle va, paysages, portraits ou plantes. Claudia a aussi en elle une passion intense pour la moto et c’est avec grand talent qu’elle applique sur le papier les pigments qui au final dévoilent d’ admirables twins et quelques accessoires bien choisis. Pour en juger, un petit run sur le site de l’artiste s’impose: Illustration!

Claudia Liebenberg watercolrs

 Motothèque ♣

Triumph Bonneville ”Txistu”

Triumph Biarritz: Bonneville T100 2010Au premier coup d’oeil on s’interroge: ”Ala jinkoa”! Pourquoi avoir laissé les clignos d’origine? Le cuir chevelu à vif à force de gamberger, la réponse à la question enfin posée ne se fait pas attendre: ”J’ai hésité un moment mais j’ai trouvé bien de laisser comme ça, la moto passe quasi inaperçue mais elle en surprend plus d’un une fois en route”! D’accord! Après avoir réalisé de belles préparations sur un Thruxton et un Scrambler, Fabien Goyeneche, qui orchestre l’atelier de la concession Triumph de Biarritz, s’attaque cette fois à une Bonneville T100 de 2010 récupérée après un plongeon forcé dans la Nive. Après séchage, remise en forme de rigueur via quelques soins techniques adaptés et inspirés: La métamorphose en images!

Carrosserie : Réservoir et caches latéraux d’origines, garde boue Ar de Bonneville SE, garde boue Av maison. Peinture carrosserie chocolat et noire avec liseré argent, logos de réservoir noirs. Jantes noires. Le tout en mat. Rétroviseurs LSL. Bouchon de remplissage huile et guide câble embrayage alu Triumph.

Partie cycle : Tés de fourche et fourche de Speed Triple 1050 de 2006 avec fourreaux noirs de 2008. Amortisseurs Progressive Suspension. Etriers radiaux 4 pistons monoblocs Nissin de Daytona 675 de 2009. Maître cylindre avant Braking PR19. Guidon sur pontets Renthal. Jantes de Tiger 1050 (3,5 x 17 – 5,5 x 17). Bras oscillant Calfab USA.

Moteur: Bielles Carrillo. Kit 902cc Wiseco. Conduits de culasse retravaillés avec soupapes Adm/Ech+2mm. Boîtier papillon de Daytona 675 modifié. Cornets UNI. Embrayage Barnett. Kit dépollution LSL. Bougies iridium. Echappement TEC 2 en 2. Boîtier Dynojet PCV avec Autotune et Quickshifter.

Ne reste plus qu’à monter de nouveaux arbres à cames de 790 et obtenir les résultats du passage au banc de puissance mais visiblement Txistu (Prononcer ”tchishtou”) a décidé de la jouer furtif au pays où le piment d’ Espelette se consomme en intraveineuse et où le mot Vitesse de prononce ”Téééé”!!!

Rêves de Préparations 

Brough Superior SS100, premières livraisons fin 2015

Nouvelle Brough Superior SS100

90 ans après son avènement voici que renaît la Rolls Royce de la moto, la Brough Superior SS100. En 1925 la marque de Nottingham remettait à chacun de ses clients un document attestant  que sa machine, lors du test effectué en sortie d’usine, avait tenu sur une distance de 400 mètres une vitesse supérieure à 160 km/h. Parmi ces clients, l’officier britannique Thomas Edward Lawrence ne tarissait pas d’éloges à propos de ses motos, avec lesquelles il aurait parcouru environ 500 000 km avant de perdre la vie en 1935 au guidon de la quatrième de ses SS100. Présentée au salon EICMA de Milan, la nouvelle version du bijou de Lawrence d’Arabie sera mise en production sous peu et c’est British Only Austria qui, après le rachat des brevets en 2008, se lance dans l’aventure. Développée en collaboration avec la société française Boxer Design, la nouvelle SS100, entièrement fabriquée à Toulouse, est bâtie autour d’un V Twin de 1000cc et dotée des dernières technologies en terme de système de freinage et d’amortissement. Grâce au travail du metteur au point Akira (français également et basque de surcroît), le moteur pourra cracher entre 100 et 140 chevaux, ce qui, pour un poids annoncé de 180 kg, est annonciateur de belles sensations. Sur la base d’une production estimée à 250 exemplaires/an, la Brough Superior SS100 sera disponible fin 2015 avec trois niveaux de finition, en série limitée et avec un tarif affiché entre 50 000 et 60 000 euros selon les versions. Pas si cher quand on sait qu’un modèle de 1929 s’est vendu aux enchères 340 000 euros. Ben voyons!.. Cela dit 300 commandes ont déjà été enregistrées…

▣ Du nouveau en concession ▣

Pedro Campos, Triumph Speed Twin

Peintre hyperréaliste Pedro Campos: Triumph Vintage

Au premier coup d’œil on pourrait penser à une moto fraîchement restaurée. A y regarder de plus près on imagine plutôt une photo de modèle réduit en mode macro. Finalement on opte pour le résultat d’un travail habile sur Photoshop. Eh bien non! Cette magnifique Triumph Vintage est en fait une peinture à l’huile d’un artiste hyperréaliste madrilène: Pedro Campos.

 Arrêt sur Image 

MotoGalleria: Moto Guzzi Airone Astorino

MotoGalleria Moto Guzzi Airone Astorino

MotoGalleria est un lieu un peu particulier. La boutique se situe sur l’aérodrome anglais de Dunsfold dans le Surrey  et se positionne sur le créneau  de la Moto Vintage. Jusque là rien de très original. Là où les tauliers se distinguent, c’est au niveau de l’approche du marché. Ils ont délibérément fait le choix de se consacrer exclusivement aux motos italiennes et ce avec un indéniable sens de l’humour. ”Dans les années 50-60  la plupart des Britanniques buvaient du thé, de la bière et ingurgitaient des Fish & Ships. Leurs motos étaient généralement grosses, noires et bruyantes. A la même époque les Italiens appréciaient une grande variété de cafés, de vins et de mets délicieux. Leurs motos étaient stylées, colorées, sexy et construites avec passion sous influence d’une forme d’art  pratique”. Ça c’est fait! . Les motos proposées à la vente où à la location touchent une clientèle large. Du collectionneur averti au décorateur en passant par l’accessoiriste de cinéma, tous peuvent trouver leur bonheur avec ces petits bijoux qui affichent fièrement la patine du temps mais pas que. Non seulement les Benelli, Gilera, Ducati et autres Laverda tournent mais elles peuvent aussi être immatriculées et rouler. Même ce magnifique 250 mono 4 temps, doté – chose rare en 1950 –  de volant externe, fourche télescopique inversée et amortisseurs hydrauliques:  Moto Guzzi Airone Astorino!

 Motothèque ♣

Makoto Endo, la Moto à la baguette

Makoto Endo Ducati

Au premier abord le travail de ce peintre japonais pourrait passer pour l’expression d’un art quelque peu déjanté. Au premier abord seulement. A y regarder de plus près, derrière les projections et les éraflures se cache un soin tout particulier. Ce qui au départ pourrait passer pour un gribouillis confus se traduit au final par une explosion de détails révélateurs d’une énergie frénétique et intrigante. Energie d’autant plus intrigante lorsque l’on prend en compte la technique utilisée par le bonhomme. Makoto Endo travaille en noir et blanc, avec des ”chopsticks”. D’après modèle, il définit d’abord un contour, ajoute ensuite des projections puis, minutieusement, achève son oeuvre à l’aide de taches, de frottis et de gouttes. L’artiste s’exprime dans divers domaines mais, en tant que motard, le deux roues fait partie de ses sujets de prédilection. Harley-Davidson (avec ou sans pin up), Indian, Triton, Vincent, Yamaha (avec ou sans Kenny Roberts) et bien d’autres, toutes sont menées à la baguette. Voir la vidéo > Live Painting !

 Motothèque ♣

Indian Chief, la première moto de Steve McQueen

Steve McQueen Indian Chief king of cool

S’il est bien un symbole qui colle à la peau de cette tête brûlée c’est bien la moto. Que ce soit sur circuits, à l’ écran ou au quotidien, sa passion immodérée pour les deux roues a amené Steve McQueen à piloter des machines qui restent définitivement associées à sa légende. Comme tout passionné qui se respecte, l’anti-héro déclarait que sa première bécane occupait une place toute particulière dans son cœur. Cette Indian Chief de 1946 il en fait l’acquisition en 1951. A l’époque, le cinéma et la célébrité ne sont pas encore au rendez -vous et ce sont les économies personnelles qui passent dans l’achat d’un side-car Indian plus tard amputé de son panier. Steve est heureux, sa copine du moment moins. Lassée d’être secouée… dans le side qu’elle commence à détester elle lui dit un jour: ”C’est ta moto ou moi”! La moto est restée. On est le ”King of Cool” ou pas!

 Motothèque ♣

La moto Ferrari. Quand Enzo voit rouge!

Moto Fratelli FerrariSi Ferrari n’a jamais fabriqué de motos, pourquoi y-a-t’il eu des Motos Ferrari sur le marché? Début des années 50. Salon de la moto de Milan. La foule se presse autour d’une moto rouge vif arborant le cheval cabré. Et ça discute sec autour de la machine dotée d’un petit mono-cylindre  de 125cc et d’une boite à deux vitesses. On discute beaucoup mais surtout on se presse pour passer commande! Une fois les portes du Salon fermées  les clients souscripteurs veulent savoir quand l’objet de leurs rêves sera livré. Légitimement c’est chez Ferrari que tombent les sollicitations. Enzo, le patron, se cabre et voit rouge car aucune moto n’est sortie et ne sortira de ses chaînes de production. Ni une ni deux, les avocats diligentés collent un procès aux fesses des usurpateurs qui osent marcher sur les plate bandes de la marque. Après enquête il s’avère qu’un site de production de motos est implanté à Milan et qu’il appartient à deux frères qui portent eux aussi le nom de Ferrari. Les frangins se voient condamnés et bien sûr frappés de l’interdiction d’utiliser nom et symbole chers au Commendatore. L’aventure des plagieurs durera néanmoins encore un peu sous le nom de Moto Fratelli Ferrari. Jusqu’a ce que les fonds engagés dans la bataille juridique viennent épuiser la petite entreprise qui finira par mettre la clef sous la porte. Il faut faire un bond jusque dans les années 90 pour qu’une véritable Moto Ferrari voie le jour. C’est Piero Ferrari,  fils d’ Enzo et actuel vice président de Ferrari, qui répond favorablement à la requête de David Kay. Cinq ans et 3000 heures de travail! C’est le temps qu’il faudra à l’ingénieur, soucieux de rendre hommage à Enzo Ferrari, pour concevoir et fabriquer la SF-01M. Pas la peine de se malmener le périnée, le 4 cylindres de 900 cm3 n’a existé qu’en tant qu’ unique exemplaire vendu 118 000 euros au cours d’une ventes aux enchères en 2012. Sources et photos d’après boîtier Rouge.

Rêves de Préparations 

Kott Motorcycles: Cafe Racer Honda CB

Red Pearl Kott Motorcycles Kott Motorcycles est une entreprise  indépendante située dans la région de Los Angeles. L’ activité de l’équipe qui la compose est centrée sur la fabrication et la conception de motos anciennes, principalement sur base Honda CB des années 1970. L’objectif consiste donc a redonner vie à  d’anciennes machines tout en leur apportant une touche personnelle mais sans remettre en cause le côté fonctionnel ou les performances. Ainsi naissent des bécanes uniques qui, après avoir bénéficié de transformations tous azimuts, affichent élégamment une vocation incontestable de Cafe Racer. Platina, Prusa 350, Charcoal, Exec 350, Red Pearl et bien d’autres, elles sont toutes Ici!

Rêves de Préparations 

Triumph Bonneville Alcyone Design

Triumph Bonneville Alcyone Design

”…En quelques mots on pourrait conclure que l’idée ici n’est pas de customiser la Bonnie mais de la transposer dans l’avenir, plus proche d’un idéal d’évasion, de liberté où l’essence même de la moto y est intacte, sans artifices, sans mensonges, avec la même énergie et symbolique que par le passé…”  C’est ainsi que les Brestois d’Alcyone Design résument leur vision du twin anglais. Ouais bon!.. Evidemment, on retrouve les grands classiques de la conceptualisation moto: formes épurées, volumes allégés, silhouette affinée, proportions équilibrées; le tout sur fond d’élégance minimaliste au sein de laquelle quelques détails viennent corroborer la tendance Rétro du moment. Si ça roule? Bien sûr! Mais uniquement au foutrate de Chouchen ou au bisulfure de goémon. Comme il se doit au pays de la Bombarde.

Rêves de Préparations ♣

Arch Motorcycle KRGT-1

Arch Motorcycle Company: KRGT Keanu Reeves

Gard Hollinger est un préparateur autodidacte inspiré qui exerce son activité à Los Angeles où traîne un certain Keanu Reeves. L’acteur, collectionneur nanti, possède une flottille de bécanes parmi lesquelles des Norton. La moto est donc le point commun qui fait que les deux lascars se rencontrent, sympathisent et décident de monter le projet un peu fou qui consiste à créer Arch Motorcycle Company. La partie construction revient logiquement à Hollinger et, tout aussi logiquement, le financement est largement assuré par  Néo qui, de près ou de loin, contribue néanmoins à la conception. Dans ce contexte, la KRGT-1 devient le premier modèle de la marque. Il s’agit d’un gros custom sportif propulsé par un V-Twin S&S de 2 litres affichant 120 bourrins et un look radical très séduisant. On est en droit de se poser des questions quand le ”Star System” et son argent s’immiscent  ici où là. En tous cas, à l’instar de la collaboration Godet/Pagny, celle de Hollinger/Reaves semble aller dans le bon sens d’une démarche productive et constructive…Bien au delà de celle d’un Beckham qui part à la découverte de l’Amazonie au guidon d’une Bonneville. Reste qu’il faut débourser plus de 70 000 $ pour poser ses fesses sur cette KRGT, et là, concernant le prix de l’exception, c’est un autre débat… Ou pas!

▣ Du nouveau en concession ▣

Harley-Davidson X8E Steve McQueen

Harley-Davidson X8E Steve McQueenMise sur le marché en 1912, cette Harley-Davidson X8E doté d’un moteur de  988 cc se distingue en tant que modèle ayant été doté pour la première fois d’une transmission par chaîne. Autre particularité, et non des moindres, la machine en question a appartenu à Steve McQueen qui à l’époque fit appel à son pote Von Dutch pour réaliser une peinture personnalisée. La moto avait été vendue à un particulier en 1984 lors de la liquidation de la succession de l’acteur; elle est aujourd’hui aux bons soins de Bonhams qui organise des enchères qui devraient se conclure par une vente estimée aux environs de 120 000 euros. Détails et photos ici: The Las Vegas Motorcycle Auction

 Motothèque ♣

Ed Turner Motorcyles: Honda CBN 400

Honda CBN400 Ed Turner MotorcylcesVous l’avez peut être vue dans Cafe Racer Special Garage ou admirée au Wheels & Waves. Cette préparation, mélange subtil et radical de Cafe Racer et de Super Motard sort des ateliers  Ed Turner Motocycles. Ne vous y fiez pas, sous ce pseudo à consonance anglo-saxonne se cache un français de France, Karl Renoult , qui oeuvre sur la machine pour en faire ”un produit d’exception, racé et sans compromis”. Dans son atelier nantais, selon l’inspiration, tout ce qui roule est bricolé, transformé, relooké pour un résultat qui est loin de laisser indifférent et sur lequel s’appuie une réputation qui va grandissante. Un bonheur n’arrivant jamais seul il faut savoir également que Karl peut donner une seconde vie à votre casque préféré.

Rêves de Préparations 

Ural, Cafe Racer Ps

Cafe Racer Ural Joao Alves

Cette machine pour le moins séduisante est une l’oeuvre de Joao Alves. Sur la base d’un Ural de série 2013, ce talentueux créateur a su mettre en formes et avec goût un Racer moderne au look des années 70. Tête de fourche, cul de selle, guidons bracelets, commandes reculées, échappements courts, tout y est, même le kit Photoshop! Eh oui, Joao est designer et sa création n’est que virtuelle. Gageons que la démarche sera source d’inspiration. Sait on jamais!

Rêves de Préparations ♣

Harley Davidson: Street 750 Tracker

Harley Davidson Street 750 Tracker

A l’occasion de son 111ème anniversaire la firme de Milwaukee a approché quelques préparateurs de renom en leur offrant, d’une part, carte blanche pour donner libre cours à leur imagination, et, d’autre part, un exemplaire encore en caisse de la toute récente Street 750. Après examen les australiens de Kustom Kommune ont décidé de customiser la Street pour en faire une version moderne de la mythique XR750. Toute la partie arrière de la moto a été dépouillée pour recevoir cantilever et amortisseur double. A l’avant le choix s’est porté sur une fourche inversée. Les roues sont passées en 19 pouces et l’avant s’est vu doté d’un double disque. Réservoir, selle, et habillage ont été remplacés par du sur mesure fait main et en aluminium. L’échappement d’origine a été conservé mais s’est vu doté de mégaphones plus courts. Conservée également la transmission par courroie, et ce,  à contre courant de ce que l’on trouve habituellement sur les pistes de Flat Track. Il faut bien l’admettre,  ce KR750 est un petit bijou. La seule question que l’on peut se poser relève du refroidissement liquide. Compte tenu de la technologie le doute reste permis quant à une utilisation sur circuits dédiés et au regard de l’absence de garde boue quid de la durée de vie de l’imposant radiateur. Au final il suffirait d’ajouter clignos minimalistes et garde boues efficaces pour qu’ Harley Davidson puisse envisager la commercialisation, ne serait ce qu’en édition limitée, de ce Tracker, qui, a n’en pas douter, trouverait preneurs notamment au sein la communauté hipsters ”vintage addicts”. Mais pourquoi pas?

Rêves de Préparations ♣

Triumph Bonneville: Nouveautés 2015

Pas changement dans la continuité chez Triumph en 2015. La gamme des néo rétros s’étoffe mais comme d’habitude la marque persévère dans une politique qui globalement consiste en éditions de série limitées ou spéciales sous couvert de cosmétique et d’accessoires dédiés.

Triumph Bonneville Spirit 2015

La Bonneville T214 célèbre le record de vitesse établi en 1956 sur les Bonneville Salt Flats aux États-Unis. Cette série spéciale produite à 1000 unités numérotées sera parée d’une peinture reprenant les couleurs de la fameuse Texas Cee Car de Johnny Allen.

La Bonneville Spirit n’est pas une série limitée, elle. Couleur unique (Spirit Blue-New England White) pour ce modèle qui pour l’occasion emprunte le garde boue arrière court du Thruxton, le petit phare du Scrambler et se voit doté de jantes noires.

La Bonneville Newchurch Special Edition. Même punition. Nouveaux coloris, selle basse, et du noir au niveau du guidon, des roues, du phare et des ressorts d’amortisseurs.

Le Thruxton Ace Edition Spéciale lui célèbre l’association de Triumph avec le légendaire Ace Café de Londres et ce via logo, peinture unique et selle customisée.

Alors tout ça c’est bien mignon mais apparemment une Bonnie avec un petit 1200 Cc ou au moins de vraies suspensions et un freinage correct c’est pas encore pour tout de suite. Mais peut être est ce trop demander? J’ai un petit coup de mou moi là, alors les détails et les photos c’est par  ici!

ο Triumph: Les nouveautés ο

Black Douglas Sterling: Eloge de la lenteur!

Sterling MK5 de Black Douglas Motorcycle Co

Officiellement lancée en 2012  lors du salon de Vérone, la Sterling n’est pas une arme (ou alors une arme au service de la lenteur!) mais un hommage appuyé aux pionniers du 2 roues. Malgré les apparences cette bécane n’est pas non plus une réplique ou une réédition d’un modèle ayant existé. Non, c’est bien d’ une nouveauté, dont il s’agit. Le constructeur Italo-British Black Douglas Motorcycle Company annonce la couleur pour cette machine désormais disponible en 125 et 230 Cc: ”nous pensons que l’acier est plus beau que le plastique et que la simplicité est plus attirante que la complexité” et se targue du fait que la nouvelle Sterling est entièrement faite à la main. Le moteur 230 Cc développe 14 Cv à 6000 tours avec un couple de 18,3 Nm à 4500 tours. Avec de telles performances le risque de se faire immortaliser par quelques radars eurovores devient quasi inexistant. Sur 1600 Km, Fabio Cardoni, fondateur de Black Douglas, aura le loisir de le vérifier car il compte rallier Milan à Birmingham au guidon d’une MK5. Un bon moyen de promouvoir la commercialisation de ce modèle hors du temps que l’on peut même acquérir sous forme de kit. Photos et détails sur Moto-Net.com

    Ça Roule! 

Moto Guzzi 1400: California Dreamin’

Nouveauté Moto Guzzi California 1400

Questo! La Calif n’avait pas vraiment changé depuis 18 ans mais le millésime récemment mis sur le marché a largement de quoi retenir l’attention. Pour l’avoir vue de près sur le parking des Journées Coyote, ce qui frappe en premier lieu et en plus du gabarit imposant c’est l’esthétique parfaite, la pureté des lignes et surtout le niveau de finition de cette belle italienne. Tout est acier et alu, avec, au niveau de la finition, alternance de satiné et de poli qui d’entrée positionne qualitativement la bête dans du haut de gamme. Renseignements pris, le tarif se situe lui aussi  dans le haut de gamme. De 15 à 20 000 roros! C’est le prix du désir. La presse spécialisée semble unanime; techniquement, dans cette catégorie, Moto Guzzi avec la California 1400 laisse loin derrière  la concurrence japonaise et vaut très largement ce que propose Harley Davidson. Bref!  ”Je la veux!”. ”Paff!” – ”Aieeuhhh!” – ”On ne dit pas: Je la veux mais je la voudrais!” – ”Mais Euhhh!”

▣ Du nouveau en concession ▣

Flying Sbay 1800: La belle de Cadix

Sbay Motor Company Flying 1800

Ce n’est un secret pour personne, on trouve en Espagne presque autant de champions du monde moto que de rondelles de chorizo dans une paella. Ce que l’on sait moins c’est que de l’autre côté des Pyrénées l’on sait aussi concevoir des préparations sortant de l’ordinaire. Basée à Cadix, La Sbay Motor Company s’est spécialisée dans la mise en oeuvre de préparations exclusives au design original qui intègre systématiquement en son coeur un Big Twin Us. Mais attention, la démarche n’est pas qu’esthétique; Sergio Bayarri, le Boss, a à coeur  de privilégier puissance, efficacité et fiabilité des monstres auxquels il donne naissance.Ainsi, RevTech, Öhlins, S&S et autres voisinent avec carbone, aluminium et solutions techniques modernes. Témoin cette Flying 1800 qui, en 2010, a remporté le « World Champion Production Manufacturer Class » aux USA. « La belle de Cadix à de jolis atours, la belle de Cadix vous invite à la bourre »… « Chi-ca! Chi-ca! Chic! Ay! Ay! Ay!« 

Rêves de Préparations 

Scrambler Triumph: In the army now!

Triumph Scrambler Classic Farm Motorcycles

Le duo Francis Rossi/Rick Parfitt n’y est pour rien! Cette préparation est l’oeuvre des italiens de Classic Farm Motorcycles. Le boss, Fabrizio Di Bella – « McDeeb » pour les intimes – a travaillé à partir des exigences d’un client passionné de motos guerrières. Ce modèle « British Army » n’est ni plus ni moins qu’un Scrambler Triumph tout ce qu’il y a de plus actuel sur lequel ont été greffés des accessoires military staïle. Pour preuve: un couvre phare qui permet de rouler de nuit en mode furtif. Certainement une bonne idée pour éviter de se faire remarquer, de jour et de loin, avec ce « Desert Look » tapageur. Visiblement le « Vintage« , y compris dans ses réalisations motocyclistes, semble faire beaucoup d’efforts pour entretenir le « Status Quo« .

Rêves de Préparations 

Triumph Scrambler par Auto Fabrica

Triumph Scrambler Auto Fabrica Type 5

Les anglais d’ Auto Fabrica ont modifié ce classique de chez Triumph pour en faire un petit Scrambler tout ce qu’il y a de plus sympa. Bicylindre des plus traditionnels, le modèle d’origine cumule l’avantage d’être très fiable, pas très cher,  et surtout aisément modifiable. Les frères Muharremi, installés chez ce préparateur de l’Essex proposent une version épurée du 900 cm3 sous le nom de « Type 5« . Evidemment, on retrouve les grands classiques de la transformation moto à la mode aujourd’hui; compteur, selle, phare et feux sont remplacés par des pièces compatibles et/ou légèrement transformées. Le travail le plus intéressant se situe au niveau de l’échappement, minimaliste au possible, et surtout au niveau du réservoir totalement repensé côté esthétique. Comme quoi il n’est pas obligatoire de sombrer dans le radical tapageur ou la profusion d’accessoires pour mettre en oeuvre une préparation simple, efficace et visuellement séduisante. Détails et photos sur Silodrome.

Rêves de Préparations 

BMW R90 Interceptor

BMW R90 Interceptor Radical Ducati

Avant de fermer définitivement les portes de ses ateliers, le préparateur Espagnol Radical Ducati avait commis ce petit bijou d’ Interceptor. Sur la base d’un châssis BMW de R80 doté d’un bloc moteur de R100 cette préparation n’est pas sans rappeler celle qui s’illustre au sein du Joe Bar Team. Clin d’oeil ou hommage, le travail de Pepo Rosell mérite une mention toute particulière tellement on aimerait voir les représentants de la maison poulaga chevaucher ce Racer racé pour venir vous coller une prune… Photos et détails techniques sur Asphalt and Rubber!

Rêves de Préparations 

Triumph Thruxton Steampunk

Triumph Thruxton Steampunk BCR

”Des pt’its trous, des pt’its trous encore des pt’its trous…” Ce « Steampunk qui aurait pu inspirer le Beau Serge est l’ oeuvre du préparateur américain BCR (Benjie’s Café Racer). Dans la construction de cette moto, nous voulions évoluer et se placer très loin de l’aspect traditionnel. Nous voulions quelque chose de différent tout en obtenant  une sensation à la fois urbaine et industrielle… Tout comme n’importe laquelle de nos motos, nous voulions construire une moto différente et originale”. Pari réussi!  Il reste évident que cette réalisation ne va pas laisser indifférent. Dégoûts et des douleurs on ne discute pas parait il. Je vous laisse lire la suite ici, les photos sont belles.

Rêves de Préparations 

Erick Runyon: Photo Moto

CB 750 Photo Erick Runyon

C’est une valeur sûre dans le domaine de la photographie consacrée aux deux roues. Le travail d’Erick Runyon figure toujours en bonne place dans les pages de la presse spécialisée. A l’instar de “Iron & Air”, “Motorcycle Classic” ou encore “Cafe Racer”, des magazines accordent régulièrement une place de choix aux clichés de cet esthète qui apporte également sa contribution au « Discovery Channel Networks”. A ce titre Erick s’est vu attribué par l’émission “Velocity’s Cafe Racer le titre de “One of the World’s top Motorcycle Photographer. Excusez du peu! En cas de doute un passage par la galerie de l’artiste devrait pouvoir convaincre les plus sceptiques s’il en est.  A minima, d’aucuns se délecteront probablement de ces belles réalisations sur bases Guzzi, Honda, Triumph ou  Norley joliment mises en valeur par Erick Runyon.

 Arrêt sur Image 

Triumph Classiques: Nouveautés 2014

Nouveauté Triumph 2014 Bonneville

Mode S. de Groot « ON » ] Vous ne le savez peut être pas et si vous le savez il faudrait le faire savoir; cela éviterait à ceux qui ne le savent pas de se poser la question de savoir si vous le savez [ Mode S. de Groodt « OFF » ]. Or donc, néanmoins en outre et cependant sachez le. Pas grand chose de nouveau au niveau de la gamme des néo classiques du constructeur anglais. En 2014, les Triumph Bonneville, Thruxton et Scrambler reçoivent de nouveaux silencieux sensés produire un son un tantinet plus  grave et une selle redessinée plus confortable. Et à part çà? De nouvelles ailettes de refroidissement, quelques touches de noir (flexibles radiateur, poignée passager etc..) et une nouvelle gamme de coloris.  Evolution essentiellement cosmétique donc. Il fallait le savoir et si vous ne le saviez pas, maintenant vous le savez!

ο Triumph: Les nouveautés ο

CRD: Cafe Racer Dreams

Honda CB900 Bol d'Or Cafe Racer DreamsDébut 2010 Cafe Racer Dreams voit le jour en Espagne. En 2012, Pedro Garcia, le Boss, acceuille en tant que partenaire un certain Efraon Triana. Ce dernier, bricoleur de génie, spécialiste en électricité et habile en peinture prend la direction de l’atelier. Voilà pour la colonne vertébrale de ce team de passionnés qui exercent leur talent dans le domaine de la transformation de motos essentiellement de série. Même si au départ CRD axe son activité principalement sur le Cafe Racer, les réalisations proposées sont aujourd’hui élargies à des domaines tels que Scramblers, Trackers, etc… bicyclettes comprises. Triumph, Honda, Guzzi, Yam, Kawa, Harley, Ducat… Toutes les marques ou presque servent de base à un relooking digne d’intérêt y compris au niveau du sur-mesure suscité par les clients. Même si la langue de Cervantes n’est pas votre fort et même si les traductions Picaresques de votre moteur de recherche vous hérissent, faire un tour sur sur le site peut s’avérer source de plaisir. ¡Vamos! Cafe Racer Dreams.

Rêves de Préparations 

Mecatwin Bobster: Bobber Triumph inspiré

Mecatwin Bobster: Bobber Triumph

On ne présente plus Mecatwin qui n’a pas attendu l’aval d’un Montebourg pour œuvrer dans la préparation à la française de machines pas comme les autres. On ne présente pas non plus Franck Déposier qui, depuis plus de 20 ans, exprime son talent sur des modèles de série Harley Davidson ou Triumph.  En bonne place  dans le dernier numéro de Cafe Racer, le Bobster Triumph, dernier né de la X Company, ne laissera pas indifférent. Gnagnagna pas assez ceci, gnagnagna un peu trop cela… Question d’habitude ! Je laisse donc aux maboules de la customisation, aux obsédés du vintage, aux chagrins de la jante à bâtons, aux cinglés du radicalisme outrancier, aux bilieux tarifaires et aux fervents du yakafokon, le soin d’alimenter le débat. Je laisse le reste aux sodomiseurs de dyptères et je dis : vas y Franckie c’est bon!

Rêves de Préparations 

%d blogueurs aiment cette page :