Triumph Tiger 900 – No Time to Die

Triumph: Mourir peut attendre!Dans Quantum Of Solace en 2008 Daniel Craig était au guidon d’une Montesa Cota dans les rues de Port-au-Prince. En 2012, l’espion britannique pilotait une Honda dans le bazar d’Istanbul pour les besoins de Skyfall. Pour le prochain James Bond, l’agent secret le plus célèbre du monde aura à sa disposition la toute nouvelle Triumph Tiger 900. Lee Morrison, le coordinateur des cascades a déclaré: ″Triumph nous a confié les premiers prototypes du Tiger pour que nous puissions tourner les scènes prévues bien avant la présentation officielle de la moto. Nous leur avons fait subir les pires traitements possible. les machines ont passé les épreuves haut la main, sans aucun souci mécanique!″. Partenariat doublement british puisque un Scrambler 1200 sera également à l’affiche. A priori le off-road sera de mise au cours du vingt-cinquième opus de la saga Bond. No Time to Die sortira en avril 2020. Avant ou après la commercialisation du nouveau Tiger? J’ai demandé à Léa Seydoux. Elle m’a répondu: ″Mourir peut attendre!

Patrick BETAILLE, décembre 2019

Guy Martin se fait la belle!

Guy Martin Triumph Scrambler 1200 XELe célèbre pilote, désormais présentateur TV et infatigable traqueur de records en tous genres a trouvé un nouvel os à ronger. Le 8 décembre prochain Guy Martin va tenter de reproduire le saut à moto de La grande Évasion, celui que réalise Steve McQueen doublé par Bud Edkins pour s’évader d’un camp de prisonniers au guidon d’une Triumph TR6 650 maquillée pour les besoins du film en machine de l’armée allemande. Cela fait quatre ans que Guy Martin se prépare pour cette tentative; le off-road n’étant pas son terrain de prédilection il s’est entraîné dur en réalisant plus de mille sauts, encadré par le célèbre cascadeur Andy Godbold. C’est devenu une obsession chez le ″Speed King″ qui va non seulement tenter de reproduire ce saut mais aussi d’aller plus loin en franchissant la deuxième clôture de fils de fer barbelés, celle là même qui dans le film met fin à la tentative du capitaine Virgil Hilts.  L’événement aura lieu à l’endroit où à l’époque la fameuse scène de The Great Escape à été tournée: un champ situé à Fessen, en Bavière, sur la frontière austro-allemande. La cascade effectuée sur une Triumph Scrambler 1200 XE sera diffusée sur Channel 4 le Dimanche 8 Décembre à 21 heures (Royaume-Uni).

Patrick BETAILLE, décembre 2019

 

Triumph – 765 Daytona Moto2

Triumph Daytona Moto2Ça bouge du côté de Hinckley depuis que le 3 cylindres 765 cc Triumph est venu remplacer le 4 cylindres 600 cc Honda sur les motos engagées dans la catégorie Moto2. C’est désormais officiel, Triumph annonce l’arrivée d’une nouvelle Daytona. Avec un moteur directement dérivé de celui qui équipe les motos de course, le modèle destiné au ″grand public″ sera présenté le 23 août lors du Grand-Prix de Silverstone. Pas de tarif annoncé pour l’instant mais une chose est sûre, s’agissant d’une série limitée, la bête ne sera produite qu’à… 765 exemplaires dont la livraison est prévue à partir de mars 2020. Source et infos: Le Repaire des Motards.

Patrick BETAILLE, juillet 2019

Triumph – Thruxton 1200 TFC

Thruxton 1200 Triumph Factory CustomDepuis peu le constructeur Anglais a procédé à la mise en place d’une gamme labellisée TFC pour Triumph Factory Custom. A partir de modèles existant au catalogue la démarche consiste à proposer des versions dotées de technologies avancées et d’équipements haut de gamme destinées à une clientèle aisée qui par le fait entre dans une sorte de carré VIP. Après la Rocket III TFC, version huppée de la célèbre Rocket III née en 2004, Triumph annonce l’arrivée sur le marché de la troisième mouture de sa sportive néo-classique: le Thruxton TFC. Plus légère et plus puissante que la version R 1200 du catalogue, cette nouvelle machine bénéficie entre autres de pistons haute compression, d’un carénage en fibre de carbone, de silencieux titane Vance & Hines, de freins Brembo high tech et de suspensions Öhlins tip top réglables. 750 exemplaires seront commercialisés dans le monde dont une soixantaine réservés à la France. Série limitée donc qui autorise l’acquéreur à profiter d’une plaque numérotée, d’un certificat d’authenticité, d’un courrier signé du PDG de Triumph, d’un livre personnalisé et… d’une housse de protection (pour la moto, pas pour lui hein!). A 23 000 euros l’exclusivité c’est un minimum non?! ″Il est l’or Monseignor!″. Fiche technique et photos: Moto Planète.

Patrick BETAILLE, juin 2019

BA.AK – Triumph Bonneville Bathtub

Triumph 1964 BathtubDéveloppé à la fin des années 50, le concept ″baignoire″ des Triumph voit le jour car de nombreux utilisateurs se plaignent de problèmes récurrents. A l’époque et à cause de l’humidité ambiante, les bécanes utilisées au quotidien subissent une corrosion rapide entraînant dégradations des métaux, problèmes électriques et autres dysfonctionnements moteur. Edward Turner conçoit un modèle doté d’un garde boue avant surdimensionné et d’un carénage enveloppant l’arrière, le tout étant sensé protéger la machine des projections d’eau. Le Bathtub voit donc le jour pour la première fois en 1957 sur la 3TA 350cc Twenty One puis revu en 1960 sur la 500cc 5TA Speed ​​Twin. Bien accueilli au Royaume Uni ces motos carénées novatrices ne séduisent malheureusement pas les Etats Unis. Au pays de l’Oncle Sam on préfère les motos ″naked″ et Triumph, voyant son chiffre d’affaire subir de grosses pertes sur son plus gros marché, décide de stopper la production en 1966. Aujourd’hui c’est à partir d’un exemplaire de 1964 que les lyonnais de chez BAAK Motocyclettes redorent le blason de cette mal-aimée via une restauration dans les règles de l’Art à laquelle ils apportent une touche de modernité. Détails, infos et photos: BAAK Motocyclettes.

Patrick BETAILLE, mai 2019

 

2Loud Custom – Bonneville Tracker ″Sleeper″

Tracker Sleeper 2Loud CustomCréé à Taipei en 2013 l’atelier 2Loud Custom est devenu une référence incontournable en terme de customisation moto made in Taïwan. Le maître des lieux, Ma Yiecheng est un expert en mécanique, qui plus est adepte de culture underground et de belles réalisations. Sur la base d’une Triumph Bonneville de 2003, Max nous offre ce Tracker qui, sans trop perdre son style, affiche une élégance subtile incontestable. Pour arriver à ce résultat et tout en conservant la fourche d’origine, le préparateur a d’abord rehaussé l’arrière de la machine avec des amortos Öhlins plus longs. Le train avant est passé en 18″, la roue arrière  est chaussée en 160 et le freinage est assuré par des étriers et des disques ISR qui fournit également les leviers de freins et d’embrayage. Côté moteur, le choix s’est porté sur une paire de carbus FCR37 flatslide, un kit de suppression de boite à air Britsh Custom associé à un filtre K&N et d’un 2 en 1 de chez SC-Project. En plus d’une selle maison et même si de nombreuses pièces d’origine on été conservées, monsieur Yiecheng y est allé à la mimine pour réaliser en aluminium caches latéraux, garde boues, pattes de phare et réservoir qui pour le coup devient plus court et plus étroit que celui d’origine. Sabot moteur Evotech, poignées Bittwell et cache pignon LSL viennent parfaire le look de cette belle endormie au large guidon de laquelle on bénéficie d’une vue plongeante sur un phare à compteur intégré qui, comme les clignos, vient de chez BAAK Motocyclettes à Lyon. Source, infos et photos: BikeExif. Sān q!

Patrick BETAILLE, avril 2019

Triumph – Rappel des Bonneville!

Triumph Bonneville rappeléesTriumph rappelle près de 70.000 Bonneville T100, T120, Steet Twin,et Street Scrambler fabriquées entre 2015 et 2019. En cause, un risque d’usure du faisceau principal pouvant entraîner des dysfonctionnements électriques. Pour en savoir plus et vérifier si votre moto est concernée: Moto Net.

Patrick BETAILLE, mars 2019

Triumph – Nouvelle Rocket III en 2019?

Nouveau Roadster Triumph Rocket IIIAujourd’hui, selon de soit disant fuites savamment orchestrées, il semblerait que Triumph soit en train de travailler sur une nouvelle version de son gros roadster de 2.3 litres: la Rocket III. Deux hypothèses sont dans les cartons, une refonte de l’existant trois cylindres en ligne ou la mise en oeuvre d’un moteur complètement nouveau. Dans les deux cas il y a fort à parier que puissance et couple vont connaitre un gain non négligeable et que la cylindrée sera supérieure ou égale à 2500cc. Monobras, mono amortisseur et silencieux courts laissent également présager d’une modification du cadre et d’un gain substantiel en terme de poids pour oublier les 370 Kg de l’ancienne version. Si tout va bien et à condition d’être reçu à l’examen de L’Euro 4, ce futur concurrent de la Ducati Diavel  devrait être dévoilé en 2019. A suivre donc!

 

 

Moto légende 2018 – Triumph à l’honneur!

Steve McQueen La Grande EvasionPour sa 21ème édition le salon Moto légende a mis les petits plats dans les grands au Château de Vincennes. Beaucoup de projecteurs étaient braqués sur les nouveaux modèles Triumph qui pour l’occasion a présenté la fameuse TR6R 1963 de Steve McQueen. Pour la première fois la star mécanique de La Grande Evasion a quitté le Royaume-Uni pour s’afficher aux côtés du prototype de la Bonneville T120 de 1958 et de la Thuderbird titulaire des records de 1959 glanés à Montléry. Et ce n’est pas tout! Giacomo Agostini était lui aussi présent pour des dédicaces sur le stand Yamaha avec les machines de la marque avec lesquelles il a remporté certaines de ses courses en championnat du monde qui lui ont valu pas moins de 15 titres. A noter aussi la mise en vente de quelques 90 bécanes dont une Munch Mammuth 1200 TTS de 1972 et une Ducati 996 SPS ayant appartenu à… Johnny Halliday. Vous y étiez? Tant mieux!

Patrick BETAILLE, novembre 2018

 

Gladstone Motorcycles – Bobber SE

Gladstone BobberEn 2013 les britanniques de Gladstone Motorcycles lançaient le Gladstone N°1, un Bobber sur mesure doté d’un moteur de Triumph T140 de 750 Cc. Son concepteur Guy Willison revient avec cette fois un modèle baptisé SE. Entièrement fait main comme son grand frère, cadre rigide, réservoir en alliage, et compteur analogique, le nouveau venu se distingue de son prédécesseur par un moteur de Triumph T120 de 650 Cc. Bien qu’un peu plus paresseux donc, ce SE n’est pas pour autant dépourvu de charme. Frein avant à tambour Norton TLS, guidon Norman Hyde, fourche Ceriani, leviers Doherty, poignées Tommaselli et selle Alcantara surpiquée de rouge. Classe! Surtout avec quelques pièces polies en alu ou laiton. Au moment de la commande le client pourra choisir couleur, accessoires, et finition personnalisée à condition de disposer d’un minimum de 45.000 euros. Source: Classic Bike News!