Triumph – For the Ride!

Triumph: Go your own Way

Maman? L’homme parfait existe t’il?  Oui ma chérie! Il roule en Triumph Bonneville

 

Heiwa MC – Triumph TR6 ″Dirty Pigeon″

Heiwa Mc Dirty Pigeon

Cette préparation prouve, si besoin en était, qu’au pays du Soleil Levant la Custom Culture n’as depuis longtemps plus rien à envier à celle en vogue au pays de l’oncle Sam. Cette préparation sur Triumph TR6 de 1971 importée des USA est l’œuvre de Kengo Kimura, fondateur inspiré de Heiwa Motorcycle dont l’essentiel de l’activité repose sur la customisation de bécanes anglaises et japonaises. Ce ″Dirty Pigeon″ qui n’a plus grand chose à voir avec le modèle d’origine a été présenté à l’annuel Hot Rod Custom Show de Yokohama de 2017. L’originalité, la pureté des lignes, mais aussi la haute technicité des choix mis en œuvre ont valu à cette réalisation la plus haute marche du podium dans sa catégorie. Plus de détails sur Bike Exif.

BA·AK Motocyclettes – Triumph T120 ″Dandy Bonnie″

Triumph T120 Dandy Bonnie

Fondée à Lyon en 2012 par Rémi Reguin, BA.AK Motocyclettes s’est bâtit une solide réputation dans le monde de la préparation moto et de la fabrication maison d’accessoires dédiés. Que ce soit sur Royal Enfield, Moto Guzzi, ou Triumph, les réalisations artisanales de cet atelier sont principalement axées sur l’esthétisme. Chez BA.AK élégance et sobriété sont de mise et peuvent répondre aux attentes d’une clientèle exigeante. Pour preuve cette magnifique Bonneville T120 partie sillonner les routes du côté de Barcelone: la ″Dandy Bonnie″.

Triumph 2018 – Bobber Black & Speedmaster

Triumph 2018 Bobber Black

Avec son Bobber, Triumph a récemment enregistré une progression commerciale sans précédent; au point de rentrer dans le top ten des motos le plus vendues au Royaume Uni. Fort de ce succès, la marque arrive en 2018 avec une nouvelle version de son monoplace qui pour l’occasion se voit affublé d’un habillage noir intégral très réussi. Mais pour une fois la nouveauté ne se contente pas seulement d’une approche uniquement esthétique. En effet, la Bonneville Bobber Black se voit dotée d’une nouvelle fourche à fourreaux de 47 mm (au lieu de 41 mm) et de double disques à étriers Brembo à l’avant sur une roue de 16 pouces. Signe des temps, éclairage full led et régulateur de vitesse sont de mise. Un vent de renouveau souffle également sur la Speedmaster qui pour le coup et avec le 1200 High Torque gagne 25% de puissance par rapport à l’ancien moteur de 865 cc. Au passage, le cruiser bénéficie en standard du Cruise Control et du ride by wire. Infos, détails et photos: Motorcycle.com.

Kane Avellano – BonnieTour 2017

Kane Avellano & Triumph BonnevilleKane Avellano et sa Triumph Bonneville viennent d’entrer dans le Guinness World Record! A 23 ans et après avoir effectué un tour d’ Europe en 2015, cet anglais de South Shields est devenu le plus jeune pilote à avoir réalisé un tour du monde en solo et sans assistance. Sponsorisé par Dainese et AGV, Kane a sillonné les six continent, traversé 36 pays et parcouru la bagatelle de 50 000 km en 233 jours. Ce périple s’est achevé à Newcastle le 15 janvier 2017. Au cours de cette belle performance, Kane Avellano a pu également récolter 2000£ en faveur de l’ Unicef. Bravo! Sources, infos et photos: Bonnietour Circumnavigation 2017!

 

Triumph & Bajaj – Nouveau partenariat

Partenariat Triumph-BajajBajaj, groupe industriel qui fabrique véhicules utilitaires légers et deux roues est le deuxième producteur de bécanes en Inde. La firme produit ses propres modèles mais en construit également pour des constructeurs tels que KTM avec qui elle gère un partenariat en détenant une partie du capital. Bajaj et Triumph viennent de signer un accord de conception, de fabrication et de distribution de moyennes cylindrées. En Inde, Triumph assemble déjà certaines motos de sa gamme et connait un certain succès, mais les Street Twin et autres Tiger 800 vendues là bas sont des motos résolument haut de gamme qui ne s’adressent qu’aux plus aisés. Via ce partenariat avec Bajaj (sans entrée dans le capital ni dans un sens ni dans l’autre), Triumph va pouvoir développer de nouveaux modèles qui colleront mieux au marché local. Gageons qu’à terme la commercialisation mondiale de modèles inférieurs à 800 cm3 pourrait être envisagée. Royal Enfield, poids lourd du marché indien et mondialement présent à peut être du souci à se faire…

 

 

Triumph Street Cup – Le Thruxton descend dans la rue!

Nouveauté Triumph Street CupCette Triumph Street Cup c’est un peu le Thruxton destiné à celui (ou celle) en quête de look plutôt que de réelles performances. Dans un contexte néo-rétro-vintage-étoussa, le  but devrait être atteint sans problème grâce à des accessoires adaptés. Ligne sobre, selle à dosseret, saute vent, bracelets et rétros en bout de guidon, tout est là pour créer l’illusion caferisante. En terme d’efficacité, opter pour ce type de machine revient à se contenter des petits 55 Cv délivrés par le 900 CC déjà présent sur la Bonneville ou le Scrambler déclinés en version ″je suis nés dans la rue″. De là à prétendre que Street Cup = Thruxton ″low coast″…  Avec un tarif hors options à hauteur de 10 500€, pas vraiment! Infos, détails et essai > Ici