1959 – Triumph T120 & Gibson Les Paul

Quels points communs entre la Triumph Bonneville T120 et la Gibson Les Paul Standard ? En 1959 toutes deux révolutionnèrent leurs domaines respectifs. Afin de soutenir le Distinguished Gentleman’s Ride qui vise à collecter des fonds pour la lutte contre le cancer de la prostate, les deux marques emblématiques créent, chacune de leur côté, une édition spéciale siglée ″Custom 1959 Legends″. Pour l’occasion, la T120 arbore la fameuse robe Sunburst de la 6 cordes, une tête de manche peinte sur le réservoir et une selle cuir sur laquelle peuvent s’insérer des médiators. La Les Paul, quant à elle, est dotée du logo Triumph gravé sur le capot de micro inférieur et sur le cache de la vis de réglage du manche. Présence également d’un pickguard rappelant les ailette de refroidissement des cylindres et d’une plaque commémorative sur l’arrière de la guitare. Pas de tarif! Moto et guitare n’ont été produites qu’en un seul exemplaire. Toutes deux seront remises à l’entité ayant collecté le plus de fonds pour la DGR dont la prochaine édition se déroulera le dimanche 22 mai 2022.

Patrick BETAILLE, mars 2022

 

Triumph – Breitling Speed Twin

Première moto issue du récent partenariat entre Triumph et Breitling, une Speed Twin aux couleurs de l’horloger suisse et en édition limitée à 270 exemplaires ine ze wooorld. Vous vous posez certainement la question: pourquoi 270? Non?! Eh ben je vais vous le dire quand même: le nombre fait référence au british twin parallèle calé à… 270 degrès. Trop fort! Chez Triumph, qui dit édition limitée dit cosmétique finitions haut de gamme avec peintures à la mimine, selle cuir noir surpiquée, le ″B″ de Breitling brodé ou gravé ça et là, des cadrans reprenant le style du chronographe et bien sûr – très important – le pontet de guidon numéroté qui va bien. Avec un prix de base à 19 000 euros, chaque bécane est accompagnée d’un certificat d’authenticité signé par Nick Bloor, PDG de Triumph Motorcycles, et Georges Kern, PDG de Breitling. Êh bêh! ″Last but not least″ comme on dit au pays de chaque spire, en ajoutant 5 500 euros l’acquéreur de la Breitling Speed Twin pourra s’offrir la montre – pardon! le chronographe – Top Time Triumph, lui aussi en édition limitée avec un numéro personnalisé correspondant à celui de son 2 roues. Pas de quoi en faire une pendule mais si vous avez le temps, c’est ici que ça se passe car il est l’or mon seignor: Triumph Speed Twin Breitling.

Patrick BETAILLE, février 2022

 

Le lundi c’est permis – Jacket

« I thought that my life would suddenly improve if I get a leather jacket. And I was literally 100% totally right – Je pensais qu’en achetant un blouson en cuir, tout à coup, ma vie s’améliorerait. Et j’avais totalement raison » [Auteur Inconnu].

Patrick BETAILLE, janvier 2022

Triumph – Gold Line Edition

Pour faire suite à la Street Twin Gold Line Edition, pour 2022 Triumph développe sa gamme Gold Line. Techniquement rien ne change sur l’ensemble de la série des twins de 900 et 1200 cm3 existants. Comme à son habitude, Hinkley joue la carte de la cosmétique avec des peintures exclusives bi-tons parées pour la circonstance de logos et de strippings dorés et, pour chaque modèle décoré à la main, le peintre signe de ses initiales. Ainsi, pendant un an seulement mais sans limite de production, ce sont les Bonneville T100, T120, T120 Black, Street Scrambler, Bobber, Speedmaster, Scrambler 1200 qui vont bénéficier de ce traitement de faveur. Faut qu’ça brille et côté tarif, il faudra compter 600 euros de plus que le modèle de base pour les 900 cm3 et 800 euros supplémentaires pour les 1200 cm3. Source et infos: Caradisiac. ″C’est l’or… Il est l’or… l’or de se réveiller!″ Et alors?

Patrick BETAILLE, décembre 2021

 

 

Triumph et la Dame de Fer

Après la fermeture de l’usine de Meriden, Leslie Frederick Harris fait une offre en 1983 afin d’acquérir les droits sur la marque Triumph. Malheureusement, sa proposition n’est pas validée. John Bloor, le nouveau propriétaire retenu lui accorde néanmoins une licence renouvelable de cinq ans. L.F. Harris décide alors d’investir dans des entrepôts plus grands et déménage la production à New Abbot dans le Devon. La couverture médiatique de la relance de l’entreprise est mondiale.  Considéré comme le sauveur de la marque, Harris est invité au palais de Buckingham et, en 1987, il reçoit la visite du premier ministre de l’époque, Margaret Thatcher. Refusant poliment de rouler à l’arrière d’une Triumph, la Dame de Fer a néanmoins accepté de poser devant une Bonneville 750 Cc. In 1988 Harris décide de ne pas reconduire les droits de licence Triumph pour lancer sa propre version de la Matchless G80 à moteur Rotax. 

Patrick BETAILLE, décembre 2021

 

Mandrill Garage – Cafe Racer Triumph T100

Les Triumph Bonneville refroidies par air offrent plus de sensations, se prêtent d’avantage aux modifs et sont financièrement plus abordables que les nouvelles versions à refroidissement liquide. C’est à partir de ce principe que Mandrill Garage a jeté son dévolu sur une ancienne Triumph T100 pour réaliser un cafe racer tout ce qu’il y a de plus traditionnel. Classiquement et après l’avoir délestée du superflu, Luo Hao et de son équipe de l’atelier situé à Pékin, ont infligé à la Bonnie un régime minceur approprié. Pour ce, un cul de selle et un réservoir très inspiré de celui de la Ducati Paul Smart ont été réalisés en aluminium et les roues d’origine ont laissé la place à des moyeux et des jantes Kineo, également en alu. Dans sa configuration de base, le moteur du T100 affiche un modeste 64 ch. Qu’à cela ne tienne! les préparateurs ont effectué quelques ajustements indispensables: suppression de la boite à air, adjonction de filtres K&N, mise en place d’un échappement Zard 2 en 1 et bien sûr reconfiguration de l’ECU. De quoi transformer le ronronnement du twin parallèle en un grognement évocateur. Au final, avec sa robe argent et bleue, cette belle préparation made in China affiche clairement un classicisme intemporel on ne peut plus évocateur et séduisant. Source, détails et infos: Return of the Cafe Racer.

Patrick BETAILLE, novembre 2021

Triumph – Speed Triple 1200 RR

Après avoir présenté il y a peu sa toute nouvelle Speed Triple RS, Triumph remet les gaz avec un roadster énervé destiné à séduire les amateurs de sensations fortes. En effet, avec cette Speed Triple 1200 RR c’est pas moins de 180 Cv qui dégueulent du 3 cylindres british. Cette nouvelle monture s’offre au passage un habillage sensé rendre hommage au Cafe Racer d’antan avec bracelets en position basse, cale-pieds relevés et esthétique provocante. Une chose est sûre, un aller-retour au troquet du coin avec un tel missile vous laisse le temps de boire le café, la rincette et de tenter d’obtenir le 06 de la serveuse avant que la musique du jukebox ne se taise. Pour plus d’infos: Triumph Speed Triple 1200 RR.

Patrick BETAILLE, octobre 2021

Bandit9 – The Supermarine

Depuis une bonne dizaine d’années, le concepteur et fabricant vietnamien de motos Bandit9 s’ingénie à mettre en œuvre des deux roues avec un objectif constant: un design original sans pour autant nuire à l’efficacité. En clair, il faut que ça se remarque mais que ça roule! C’est comme ça qu’au Pays du Matin Calme a été conçue The Supermarine. Deux ans d’études et d’essais ont été nécessaires pour mettre au point le cadre en aluminium monobloc qui, via  un habillage en fibre de carbone, donne naissance à un exercice de style osé et insolite pour le moins étonnant. Annoncée pour décembre 2021, The Supermarine sera pourvue du twin parallèle de la Triumph Bonneville et proposée en deux versions de 900 et 1200 cm3. Source et Infos: The Supermarine.

Patrick BETAILLE, octobre 2021

Triumph Bobber – BAAK Moon Rising

À partir d’un modèle Triumph 1200 de 2020, une préparation Bobber US est récemment sortie des ateliers de BAAK. Baptisée Moon, cette réalisation savamment dépouillée se distingue au premier coup d’œil par ses roues lenticulaires et sa fourche Springer; des éléments qui confèrent à l’ensemble un look à la fois original et radical. À n’en pas douter le préparateur lyonnais se donne les moyens d’exporter le savoir-faire français vers l’ouest américain en donnant du grain à moudre à sa filiale désormais implantée à Los Angeles. Cherry on the cake, les pièces et accessoires nécessaires à la transformation du modèle d’origine sont au catalogue. Toutes les infos ici: BikeExif  et là: BAAK.

Patrick BETAILLE, octobre 2021

Bob Dylan – Triumph Bonneville T100

En 1960, Robert Allen Zimmerman s’installe à Greenwich Village, le quartier en vogue de New York, sous le nom de Bob Dylan, emprunté au poète gallois Dylan Thomas. Il fréquente des musiciens folk et il joue aux côtés de John Lee Hooker. En 1962, il a tout juste 20 ans et sort un premier album essentiellement composé de standards du blues et de la folk, dont une version de House of the rising sun. 1963 sera marquée par la parution de The Freewheelin’ Bob Dylan, le deuxième album. Bob puise son inspiration chez les poètes (Arthur Rimbaud, notamment) et fait désormais preuve de ses talents de parolier qui par la suite influenceront de nombreux artistes. Commence alors une période toujours imprégnée de blues mais aussi de rock, comme en témoigne Bringing it all back home paru en 1965, année au cours de laquelle le Zim enregistre ce qui allait être son plus grand succès: Like a rolling stone. 1966, le 29 juillet précisément, alors qu’il roule dans les environs de son domicile de Woodstock, Bob Dylan est victime d’un accident de moto. Il tombe au guidon de sa Triumph Bonneville T100 acquise en 1964. Tout comme un certain Steve McQueen, la moto était l’autre passion de l’artiste. Au point d’arborer un T-shirt de la marque d’Hinckley sur le cover art de Highway 61 revisited, lui aussi publié en 1965. Quand, à ses débuts, on lui demandait ce qu’il ferait s’il était riche, il répondait invariablement. ″J’achèterais des motos et un van avec l’air conditionné. L’épopée rock and roll s’arrête donc brutalement sur un séjour à l’hôpital qui écarte l’auteur-compositeur des médias. Dylan rompt avec la vie d’excès qu’il menait jusqu’alors. Il s’éloigne de la scène pendant 3 ans, période au cours de laquelle il suit une cure de désintox. Coïncidence ou non, sa cabriole en bécane ne sera pas sans conséquence. Malgré tout, 60 ans après la sortie de son premier disque, avec des hauts et quelques bas, le succès n’a jamais réellement quitté Bob Dylan.

Patrick BETAILLE, juillet 2021