Alan Merrill – I Love Rock ′n′ Roll!

Alan Merrill, I Love Rock 'n' RollQui connait The Arrows? Qui se souvient de Alan Merrill? Pas vous? Et si je vous dis I Love Rock’n’Roll, ça vous parle? C’est bien Alan Merrill, leader de The Arrows, qui est à l’origine de ce qui allait devenir un hymne rock. Composé en 1975, I Love Rock’n’Roll  figure en 1982 sur le premier album de Joan Jett  & The Blackhearts. C’est cette reprise qui propulse la chanson au sommet de la musique rock et sa brune interprète au rang de star internationale. Alan Merrill est décédé des suites de complications dues au Covid-19. Le chanteur avait 69 ans. ″Je me souviens encore du jour où j’ai vu The Arrows à la télé à Londres et comment j’ai été soufflée par leur chanson″ [Joan Jett].′

Patrick BETAILLE, mars 2020

Manu Dibango décède du Covid-19

Décès de manu DibangoMusicien et chanteur camerounais d’afro jazz, Emmanuel N’Djoké Dibango, dit Manu Dibango, vient de décéder. Récemment hospitalisé pour raisons de santé, le saxophoniste avait été déclaré infecté par le Coronavirus le 18 mars 2020. Dans un premier temps, les nouvelles s’étaient voulues rassurantes mais malheureusement le Covid-19 a gagné. PaPy Groove vient de nous quitter. Il avait 86 ans. RIP Manu!

Patrick BETAILLE, mars 2019

Kenny Rogers tire sa révérence

Kenny Rogers Just dropped inEn 2017, à 78 ans, cette star de la musique country arpentait encore les scènes du monde entier. 60 ans de carrière, une bonne vingtaine d’albums à son actif, des millions d’exemplaire vendus et trois Grammys. Sacré palmarès pour cet artiste mondialement connu et reconnu. Auteur-compositeur de talent, l’artiste américain a également apporté sa contribution à de nombreuses bandes originales de films tels Urban Cowboy et The Big Lebowski (Just Dropped In) des frères Cohen. Ce que l’on retiendra surtout de cette légende de la country music, c’est cette voix à la fois rauque et si mélodieuse grâce à laquelle il a élevé la musique populaire texane au rang de référence culturelle. En 1977 il avait inscrit son premier tube dans les hit-parades country avec la ballade Lucille. Mais c’est  Lady, sorti en 1980 qui reste l’un des plus grands succès de sa carrière. Kenny Rogers s’est éteint chez lui, dans l’état de Georgie, le 20 mars 2020. Il avait 81 ans.

Patrick BETAILLE, mars 2020

Graeme Allwright – Il faut que je m’en aille

Graeme Allwright: Il faut que je m'en ailleJe suis parti changer d’étoile, sur un navire, j’ai mis la voile. Pour n’être plus qu’un étranger, ne sachant plus très bien ou il allait″ [Graeme Allwright: Il faut que je m’en aille. Extrait]. Militant de la première heure, le chanteur auteur-compositeur-interprète français a toujours fait sienne la lutte contre l’injustice sociale, les inégalités et pour la non-violence. En plus de ses propres compositions, il a adapté dans la langue de Molière, les œuvres des protest singers américains (Woody Guthrie et Pete Seeger notamment), ainsi que de nombreuses chansons de Leonard Cohen. Graeme Allwright  vient de décéder à l’âge de 93 ans.

Patrick BETAILLE, février 2020

Wes Wilson – Décès de l’affichiste Psychédélique

Décès de Wes WilsonAu cœur de la contre culture des Sixties, fleurissaient des affiches tourbillonnantes et criardes dont le lettrage aérien et tourmenté était parfois vraiment difficile à décoder. C’était la marque de fabrique de Wes Wilson. Véritable précurseur du genre, l’artiste s’attachait à remplir tout l’espace disponible de l’encart en lui donnant un aspect liquide. Sa façon à lui de promouvoir les concerts rock (Grateful Dead, Jefferson Airplane, Van Morrison, les Byrds, Janis Joplin, Jimi Hendrix etc…) de la côte ouest, en particulier au Winterland Ballroom, au Fillmore et à l‘Avalon Ballroom de San Francisco. Le roi de l’affichage psychédélique est décédé le 24 janvier 2020 à l’âge de 82 ans.

Patrick BETAILLE, février 2020

 

Claire Bretécher – Décès de la maman d’Agrippine

Bretécher: AgrippineAvec justesse, elle a su s’attarder sur les Frustrés de notre société. Avec humour et dérision, elle prêté sa plume et ses couleurs à la Femme et à sa condition. Avec bonheur elle avait donné naissance à Agrippine et Cellulite. Claire Bretécher vient de nous quitter!

Patrick BETAILLE, février 2020

Rush – Décès de Niel Peart

Rush: Décès de Neal PeartEn 1974, Niel Peart rejoint le groupe Rush pour remplacer John Rutsey aux drums. Passant du hard rock à la musique électronique tout en exploitant une veine progressive marquée par des titres conceptuels, la formation canadienne acquiert rapidement une belle notoriété, notamment grâce à ses orchestrations dynamiques et alambiquées. Dès son arrivée, Niel Peart apporte des structures rythmiques précises et inspirées sur lesquelles, en tant que désormais parolier du groupe, il ajoute des textes imprégnés d’ histoire, de fantasy et de science fiction, thèmes de rigueur dans le rock progressif. A la fin des années 90 le groupe fait une pause de cinq ans. En effet, Neil Peart anéanti par des drames personnels part pour un long voyage à moto au cours duquel il parcourt l’Amérique du Nord en long et en large, totalisant environ 90 000 km au guidon d’une BMW R 1100 GS. Le batteur reprend du service en 2001. Plus inventif et virtuose que jamais, il restera derrière les fûts de Rush jusqu’en janvier 2018, date à laquelle le groupe cesse toute activité. Peart décède le 7 janvier 2020 des suites d’un cancer du cerveau. ″Aujourd’hui, le monde a perdu un vrai géant de l’histoire du rock’n’roll. Sa puissance, sa précision et sa composition étaient incomparablesOn le surnommait Le Professeur pour une raison : nous avons tous appris de lui.″ (Dave Grohl).

Ecouter: A partir de 1976, rien à jeter dans la discographie de Rush mais s’il fallait  choisir: Permanent Waves (1980) et Moving Pictures (1981): les meilleurs du groupe et en tous cas parmi les disques les plus aboutis des eighties.

Patrick BETAILLE, janvier 2020

 

.38 Special – Décès de Larry Junstrom

Décès de Larry Junstrom Lynyrd SkynyrdQuand on évoque Lynyrd Skynyrd et, entre autres musiciens son bassiste, le premier nom qui vient à l’esprit c’est Leon Wlikeson. Pourtant avant lui et jusqu’en 1971 c’est  Larry Junstrom qui tenait le manche de la 4 cordes au sein du combo de rock sudiste à la formation duquel il avait contribué et qu’il avait ensuite quitté avant l’enregistrement de leur premier album. En 1977 il rejoint 38 Spécial et y restera jusqu’en 2014. Larry Junstrom est décédé le 7 octobre, il avait 70 ans.

Patrick BETAILLE, octobre 2019

Ginger Baker – Dernier coup de Cymbale

Décès de Ginger bakerAu cours de années 60-70 le tempo du rock était donné par de grands batteurs qui par leur style et leur talent ont élevé la rythmique au rang de grand art. Parmi eux l’histoire retiendra le flegmatique Charlie Watts, impassible derrière le sautillant Mick Jagger, Mitch Mitchell, ce Picasso de la baguette seul capable de comprendre et donc d’ accompagner les Expériences novatrices de Jim Hendrix, et enfin Ginger Baker. Tous trois avaient une attirance pour le jazz. C’est probablement en ce sens qu’ils ont pu apporter au rock une forme de sophistication bienfaitrice. La légende, Ginger Baker y entre en rejoignant Eric Clapton et Jack Bruce pour former Cream, célèbre power trio qui, avec seulement 2 ans d’existence, a définitivement marqué l’histoire du rock. Après la dissolution du groupe rongé par la dope et les problèmes d’ego, ce batteur inventif et explosif mais aussi caractériel et junkie impénitent, n’a de cesse d’afficher son mépris pour le rock, son public, et les autres batteurs qu’il a influencé, y compris John Bonham ou Keith Moon qui d’après ses propres mots ″ne savent pas swinguer″. Gravement malade, Ginger Baker est décédé à l’hôpital le 6 octobre 2019.

Patrick BETAILLE, octobre 2019

Barrie Master – End of the Line

Décès de Barrie MasterFondé en 1975, Eddie and the Hot Rods a toujours été considéré  comme la pierre angulaire de la scène punk naissante de l’époque. Les concerts de la formation de Canvey Island faisaient sensation chez eux, en Angleterre, mais aussi à Paris où ils se produisaient régulièrement. Leur rhythm’n’blues vitaminé alors essentiellement fait de reprises de standards n’avait certes pas la précision ni la puissance de celui de Doctor Feelgood, leurs aînés et modèles venus eux aussi de Canvey Island, mais leur énergie était l’un de leurs principaux attraits. A la tête du quintet son fondateur, Barrie Masters, un chanteur qui se dépensait sans compter pour une musique basique destinée à procurer du bon temps à un public populaire: le pub rock. Un premier EP, Live at the Marquee, publié à l’automne 1976 reste le témoin de débuts prometteurs, enchaînant à cent à l’heure Satisfaction, Gloria, 96 Tears et Get out of Denver. Vient ensuite le temps des compos et d’un premier LP et son hymne rebelle duquel est tiré le titre de l’album: Teenage Depression. Deux albums de qualité moindre suivent, les tournées se succèdent mais l’inspiration n’est plus là. Le groupe se sépare et se réunit plusieurs fois et Barrie demeure le seul membre constant d’une formation qui cette année encore était sur les routes. Mais aujourd’hui tout est fini. Le 2 octobre 2019, Barrie Masters est parti rejoindre Lee Brilleaux  à l’âge de 63 ans.

Patrick BETAILLE, octobre 2019