UFO – Paul Raymond quitte le vaisseau

Décès de Paul Raymons UFOLe guitariste/claviériste britannique Paul Raymond né en 1945 débute en jouant du Jazz puis forme Plastic Penny en 1967, un groupe Psyché. Passage par le blues avec Chicken Shack (où il remplace Christine Perfect partie chez Fleetwood Mac) et Savoy Brown. Fort d’une large expérience de la scène et du studio, le musicien rejoint UFO en 1976 mais des tensions au sein du groupe entraînent son départ en 1981. Le guitariste jouera notamment avec Michael Schenker sur son projet solo avant de réintégrer définitivement UFO en 2003 au côté de Phil Mogg, Vinnie Moore, Rob De Luca et Jason Bonham. Récemment de retour d’une tournée au Royaume-Uni et en Irlande Paul Raymond décède d’une crise cardiaque le 13 avril 2019, il avait 73 ans.

Patrick BETAILLE, avril 2019

Scott Walker n’est plus!

Scott Walker AmsterdamEn 1964, alors âgé de 20 ans, Scott Engel change de nom au moment de la création de la formation pop The Walker Brothers​. Le trio, formé en Californie, connait à l’époque une ascension fulgurante, en particulier au Royaume-Uni où il parvient à rivaliser avec les Beatles, grâce notamment à des succès comme The Sun Ain’t Gonna Shine Anymore. Peu intéressé par les feux de la rampe, Scott Walker quitte le groupe en 1968 pour se lancer dans une carrière solo entrecoupée de longues retraites. Étonnamment ses albums imprégnés de Pop marginale et décalée intègrent au total 9 covers de Jacques Brel auquel il voue une admiration particulière. Ses adaptations entre autres de Mathilde, Jackie ou de Ne me quitte pas ne permettent pourtant pas à l’artiste de renouer avec le succès même si, à la fin des années 60, il bénéficie d’une reconnaissance sincère de la part d’artistes comme David Bowie qui s’en inspirera pour réinterpréter Amsterdam. Finalement, tout en composant quelques musiques de films, le chanteur américain se tourne peu à peu vers une musique de plus en plus expérimentale et peu appréciée du grand public. Hélas tombé dans l’oubli, cet immense artiste solitaire qu’était Scott Walker décède le 22 mars à l’âge de 76 ans.

Patrick BETAILLE, mars 2019

Dick Dale – La légende de la Surf Music disparaît

Dick Dale MisirlouEncore un des piliers de la révolution musicale des 60’s qui disparaît! Dick Dale est à l’origine d’un style essentiellement instrumental appelé Surf Rock qui lui vaut à l’époque le surnom de King of Surf Music et une influence majeure sur les Beach Boys , les Ventures et le Trashmen. De son vrai nom Richard Monsour, ce californien d’origine libanaise est un inconditionnel de la Stratocaster. Avec cet instrument fabriqué sur mesure il pratique un jeu puissant au staccato saturé et noyé de réverbération. Il fera d’ailleurs appel à Leo Fender afin de mettre au point des amplis capables de supporter de tels effets sonores à fort volume. En 1962, celui que l’on surnomme également le Père du Heavy Metal, enregistre avec son groupe The Del Tones le morceau endiablé qui lui vaudra une immense notoriété: Misirlou. Dans les années 90, l’utilisation de ce titre par Quentin Tarantino sur la bande-son du film Pulp Fiction accompagnera le retour du guitariste californien sur le devant de la scène. Dick Dale est décédé à l’âge de 81 ans le 16 mars. ″On te doit tous beaucoup! Rock on!, a déclaré  Brian May, le guitariste de Queen, qui, comme Jimmy Hendrix, Brian Wilson et Stevie Ray Vaughan, reconnaissait en ce gaucher un talent énorme.

Patrick BETAILLE, mars 2019

 

Hal Blaine – Décès du batteur de Wrecking Crew

Décès de Hal BlaneHal Blaine laissait toujours sur l’un des murs du lieu où il avait joué, un coup de tampon avec la mention ″Hal Blaine strikes again (Hal Blaine a encore frappé)″. En tant que batteur membre de The Wrecking Crew, un groupe de requins de studio basé à Los Angeles, Blaine a fait partie des sessions de ″Be My Baby″ des Ronettes, ″Mrs.Robinson″ de Simon & Garfunkel, et ″Good Vibrations″ des Beach Boys. Il a également collaboré avec Phil Spector et exercé ses talents pour, en ne citant que les plus connus, Elvis Presley, Sam Cooke, Johnny Rivers, The Monkees, Cher, The Mamas, and the Papas et Steely Dan. Musicien insatiable, talentueux et apprécié de tous il aura joué dans l’ombre des stars sur 6000 chansons, dont 150 seront classées dans le Top Ten du Billboard. Parmi ces titres, 40 furent numéro 1, contribuant ainsi à l’écriture de la révolution musicale des Sixties. Hal Blaine est décédé le 11 mars, il avait 90 ans.

Patrick BETAILLE, mars 2019

 

Rock – La Faucheuse met le turbo!

La Faucheuse du RockDepuis le 16 janvier 2019, date à laquelle le dessinateur Denis Sire a remisé définitivement ses crayons, il semblerait que la Faucheuse ait à gérer un agenda plutôt chargé en terme de rendez-vous funestes:

Keith FLINTavait fondé The Prodigy en 1990. Avec Fatboy Slim et The Chemical Brother le groupe était devenu l’un leaders de la scène électro de l’époque. Dépressif, le chanteur s’est pendu en son domicile de Dunmow au sud-est de l’Angleterre le 4 mars dernier. 

Stephan ELLIS est décédé le 28 février à l’âge de 69 ans. Bassiste de Survivor de 1981 à 1987 et de 1996 à 1999. Il avait rejoint la formation alors en studio pour enregistrer son deuxième album studio, Premonition. Le groupe connaît véritablement le succès en 1982, en sortant le single ″Eye of the Tiger″, commandé par Sylvester Stallone pour le film Rocky III. L’album éponyme se vend à plus de 2 millions d’exemplaires en moins d’un an et obtient un disque de platine.

Mark HOLLIS. Chanteur et compositeur au sein du groupe britannique Talk Talk de février 1982 à octobre 1991. Lui et son groupe s’inscrivaient dans la vague New Wave ou Pop à leurs débuts. Âgé de 64 ans Hollis disparaît définitivement des radars le 25 février. Il avait pris sa retraite musicale depuis plus de 20 ans après la sortie d’un premier et unique album solo en 1998, sobrement intitulé Mark Hollis et resté largement ignoré du grand public. It’s a shame!

Peter TORK. De son vrai nom Peter Halsten Thorkelson ce musicien auteur-compositeur parti le 21 février à 77 ans fut clavier et bassiste de The Monkees. En 1966, le groupe atteignait trois fois le sommet des ventes de disques aux États-Unis, notamment avec le morceau ″I’m A Believer″, devenu un tube mondial. Il sera le premier à quitter le groupe en 1969. Outre la basse et les claviers, il maîtrisait également la guitare, le banjo et l’orgue.

Marcel Azzola. Moins rock (quoique?!) mais tout aussi jouissif quand il triturait son instrument, il a accompagné Piaf, Montand, Barbara, Gréco, Bécaud. Azzola a aussi joué avec ou devant des pointures comme Django Reinhardt, Stéphane Grappelli, Didier Lockwood ou encore Christian Escoudé. Mais c’est Jacques Brel qui lui a donné l’occasion de se sublimer dans Vesoul avec le fameux ″Chauffe, Marcel, chauffe!″. Car c’est lui, Marcel Azzola, le fameux accordéoniste qui bien avant de mourir le 21 janvier, nous avait amené, dans un crescendo endiablé et sublime, de Vierzon à Vesoul et d’Anvers à Hambourg.

Patrick BETAILLE, mars 2019

Denis Sire – Décès du dessinateur motard

Denis Sire est décédéPutain, Denis Sire est mort! Le témoin d’un temps baigné de liberté et d’insouciance, l’acteur d’une époque où bécanes et rock’n’roll rugissaient, le pilier de toute une culture underground, l’électron libre de la bande dessinée nous a quitté. Le dessin c’était toute sa vie. Les bagnoles, les bécanes, les avions, les femmes aux formes toujours généreuses occupaient une place privilégiée dans des illustrations au style inimitable qui ont marqué toute une génération. Le grand Denis vient de partir à l’âge de 65 ans et ça fait chier!

Patrick BETAILLE, janvier 2019

The Reaper – Rock’n’Roll will never die!

The reaper: Rock'n'Roll will never dieEncore une année noire pour le Rock! Dolores O’Riordan, Vinnie Paul, Fast Eddy Clarke, Jacques Higelin, Aretha Franklin, Otis Rush et tous ceux qui nous ont fait faux bond. Rock’n’Roll will never die? Certes, mais certains de ses plus grands représentants ont déclaré forfait ou sont entrés dans la dernière ligne droite; au mieux ils sont en train de se positionner dans les starting blocks. Va falloir s’y faire, ils sont plus très nombreux à avoir dépassé les 70 printemps nos héros. Alors f***! Jouons encore et encore les disques de nos chers disparus, célébrons les vivants et débusquons les audacieux. Le Rock est une culture, un héritage, une philosophie, un art, un langage, un mode de vie. Il n’est ni mort, ni vivant, il EST!

Patrick BETAILLE, décembre 2018

Patrick Godet – Monsieur ″Vincent″ est parti!

Patrick Godet, Mort de monsieur Vincent!Depuis 1974 Il roulait en Vincent. Depuis 1989 il les fabriquait. Il construisait avec amour des motos d’exception que tous considéraient comme des chefs d’oeuvre. Cet artiste du sublime était aussi le plus vieux constructeur français encore en activité, parvenant avec quelques autres passionnés, dont Florent Pagny, à prouver qu’il était possible en France de créer et de développer les plus belles machines du monde. Avec ses Egli-Vincent ou ses Godet de course il avait acquis une reconnaissance internationale à la hauteur de son talent. Patrick Godet s’en est allé le lundi 26 novembre. Il avait 68 ans et sa légende illuminera à jamais le monde de la moto ancienne.

 

Tony Joe White – Le Swamp Rock est en deuil

Décès de Tony Joe WhiteTony Joe White qui a écrit entre autres pour Ray CharlesDusty SpringfieldWilson Pickett et Tina Turner, commence sa carrière musicale au Texas. Il enregistre son premier album, Black and White en 1969 et sa chanson Polk Salad Annie, reprise plus tard par Elvis Presley, connaît très vite un succès international. Musicien, auteur, compositeur, amateur de Folk et indéniable pilier du Blues il a largement popularisé le genre musical mélangeant Rock et musique traditionnelle du Zydeco des bayous: le Swamp Rock. Tony Joe White est décédé d’une crise cardiaque le 24 novembre 2018 à l’âge de 75 ans.

Patrick BETAILLE, novembre 2018

 

 

Décès de Pétillon – Jack Palmer a mené l’enquête!

René Pétillon 1945 - 2018L’ improbable Jack Palmer, le détective qui sévit dans le monde de la BD entre 1976 et 2013 vient d’ achever sa toute dernière enquête. Ses conclusions sont sans appel. Son père René Pétillon, son créateur, soit disant ″emporté par une longue maladie″ le 30 septembre à l’âge de 72 ans, est bel et bien mort des suites d’une attaque d’un putain de crabe connu sous le nom de cancer. D’ordinaire calamiteux, l’enquêteur s’avère pour une fois d’une redoutable et triste efficacité.

Patrick BETAILLE, octobre 2018