Roger Waters Face à un Mur!

On le sait, s’agissant de défendre les valeurs morales (cf sa campagne anti Trump entre autres) Roger Waters n’a pas l’habitude de mâcher ses mots. Mais quand il s’en prend à Mark Zukerberg, là, le co-fondateur de Pink Floyd sort de ses gonds.

J’ai reçu une demande à propos des droits d’utilisation de Another Brick in the Wall, Pt. 2. Mark Zuckerberg m’a proposé une énorme, vraiment énorme somme d’argent pour pouvoir utiliser le titre sur un film de promotion pour Instagram. Ma réponse a été : VA TE FAIRE FOUTRE! PAS QUESTION !″ Et d’ajouter: ″Je révèle ceci car il s’agit d’une démarche sournoise visant à tout contrôler. Ceux qui parmi nous bénéficient d’une notoriété – c’est mon cas quant à la gestion de l’édition de mon œuvre – ne devraient pas jouer ce jeu. JE NE PRENDRAI PAS PART À TES CONNERIES, ZUCKERBERG!″ Il m’a été répondu : ″Nous pensons que le thème central de cette chanson est toujours aussi prévalent et nécessaire aujourd’hui, ce qui montre à quel point votre travail est intemporel″… ″Mais en fait ils veulent utiliser ma chanson pour rendre Facebook et Instagram encore plus puissants qu’ils ne le sont déjà, et ce, afin de continuer d’appliquer la censure. Notamment en interdisant toute diffusion auprès du grand public sur le cas Julian Assange (WikiLeaks NDLR). Vous vous demandez comment ce petit con – qui a débuté en disant: Elle est jolie, donnons-lui un 4 sur 5. Elle est moche, donnons-lui un 1 – a pu acquérir le moindre pouvoir ? Et pourtant il est bien là! L’un des crétins les plus puissants du monde″.

Pour finir, le bassiste enfonce le clou: ″Allez, bande de Trolls, si vous voulez, traitez-moi d’hypocrite parce que j’ai osé poster ceci sur la plateforme merdique de Zuckerberg, Facebook″. Rien à foutre!″

Patrick BETAILLE, juin 2021

Alan Parker – Clap de Fin!

Décès du réalisateur Alan ParkerPour ne citer que le travail de réalisation de cette figure emblématique du cinéma britannique:

1976 : Bugsy Malone. 1978 : Midnight Express . 1980 : Fame. 1982 : Shoot the Moon. 1982 : Pink Floyd: The Wall. 1984 : Birdy. 1987 : Angel Heart. 1988 : Mississippi Burning. 1990 : Come See the Paradise. 1991 : The Commitments . 1994 : The Road to Wellville. 1996 : Evita. 1999 : Angela’s Ashes. 2003 : The Life of David Gale.

Fan de Rock, compositeur, scénariste, écrivain (Sid Vicious, l’icône du punk), producteur et réalisateur, il avait fait des apparitions dans Midnight Express, Les Commitments et Evita. C’est lui également qui, voyant la  Screaming Head de Gerald Scarfe pour The Wall,  avait déclaré: ″Aucun doute là-dessus, c’est l’affiche du film″.  Alan Parker vient de tourner la plus triste des scènes en disparaissant à l’âge de 76 ans.

Patrick BETAILLE, août 2020

Gerald Scarfe – The Wall

Gerald Scarfe The Wall Cover ArtDessinateur et caricaturiste anglais, Gerald Scarfe est surtout connu pour avoir travaillé avec Pink Floyd sur le concept album sur lequel figure l’éblouissante Screming Head, la scénographie des concerts et le film The Wall. C’est lui en effet qui a réalisé les dessins ayant servi de base au projet artistique du cover art de l’album et aux animations du long métrage. En tant que caricaturiste et illustrateur, Scarfe travaille surtout pour le New Yorker et le Sunday Times dont l’édition du 27 janvier 2013 lui valent quelques soucis de la part des organisations juives. En effet, là aussi de mur il est question. A l’époque le Sunday Times publie une caricature représentant le Premier Ministre israélien Benyamin Netanyahou construisant un mur avec le sang et le corps des Palestiniens et légendée: ″Élections israéliennes – Va-t-on continuer à cimenter la paix?″. A l’occasion l’artiste ne manque pas non plus de s’en prendre à Donald Trump à qui il voue une haine féroce, notamment quand il fait dire au Président des USA: ″We are going to make America Hate again″ (nous allons à nouveau faire haïr l’Amérique)!

Donald Trump by Gerald Scarfe

Patrick BETAILLE, novembre 2018