Médiathèque de Pau – Dites 33!

Les chiffres sont là et le SNEP (Syndicat national de l’édition phonographique) le confirme: en 2020 le disque vinyle représentait un cinquième du marché physique français de la musique enregistrée et 4 acheteurs d’albums sur 10 avaient moins de 30 ans.

C’est dans ce contexte qu’en 2021 la Médiathèque André Labarrère de Pau a entamé une réflexion sur la mise en œuvre en ses murs d’un service de prêt de microsillons et de tourne-disques portables. C’est chose faite! Dans un premier temps, 400 disques vinyles viennent enrichir le fond existant de disques compacts, livres, revues et DVD. Rock, variété, chanson française, musiques du monde, jazz,  classique et même productions locales ou occitanes sont désormais gratuitement mis à disposition d’un public de plus en plus demandeur d’une offre culturelle enrichie et dans l’air du temps.

C’est pendant le Disquaire Day que le lancement officiel de ce nouveau service aura lieu. Le samedi 23 avril à 11 heures, la Médiathèque André Labarrère de Pau vous invite à participer à une cession consacrée au renouveau du vinyle. L’occasion d’échanger avec Patrick BETAILLE – l’auteur de In Vinyle Veritas, le livre consacré à la censure des pochettes de disques – et avec Pierre COUDOUY, photographe, auteur et surtout ex-disquaire indépendant palois. DITES 33 ET VENEZ NOMBREUX!

Patrick BETAILLE, avril 2022

We Don’t Care – Shitty Song

Comme dirait quelqu’un que je connais bien, voilà un truc qui va vous faire sortir les roubignoles par les oreilles ! Shitty Song est un exented play des palois de We D’ont Care ; WDC pour les intimes dont vous ferez partie sous peu, si ça n’est déjà fait. Cinq titres qui mis bout à bout forment un joli paquet de dynamite mèche courte. À l’origine de ce quatuor, un certain Phil, bassiste de son état, un vétéran de la scène paloise qui à l’époque jouait le rôle de calife à la place du calife au sein du groupe Iznogood. Jérôme, le guitariste soliste, a lui aussi sévi dans plusieurs formations de la région. Chris, le batteur version Animal des Muppets, est lui aussi un local de l’étape qui a fait un passage au sein de Okploïde et question fougue il se pose un peu là . Quant à Mickaël – déniché par Phil sur Leboncoin [Si, si!] – il a quitté sa Normandie pour partager au chant et à la guitare sa passion du rock musclé qu’il compose désormais sous le beth ceu de Pau. Tout ce beau monde a bien évidemment bénéficié d’influences diverses et variées qui vont des Red hot, Deftones et Neurotic Outsider à Nirvana, Korn ou encore Rory Gallagher. Mais c’est unanimement qu’est revendiquée une appétence particulière pour l’album The color in the shape des Foo Fighters et croyez moi, ça se sent ! Le rock a-t-il encore quelque chose à raconter? La réponse est oui et c’est à We Don’t Care qu’incombe la tâche qui consiste à remettre le genre sur orbite avec un lanceur qui incontestablement carbure au Nitroglycériméthanol. Ooh Shiittt! Shitty Song offre son titre à l’album en ouvrant les hostilités. Tu parles d’une ″Chanson Merdique″! Loin s’en faut! Ça déboule à fond les ballons et il en est ainsi tout au long des cinq titres. Rythmique entêtante, riffs ravageurs, solos remarquables, voix puissantes, tout contribue à donner à l’ensemble du corps, de l’unité et une fougue qui ne faillit jamais. Difficile d’étiqueter cette galette aux accents de punk, de grunge, voire de metal, mais une chose est sûre, c’est bien de rock high energy dont il s’agit et c’est putain de bon! L’enregistrement a bénéficié d’un coup de main de Vivien Van Hoegaerden. Impeccablement mixé maison par Mickael himself, Shitty Song a été signé par le label M&O music qui, logiquement, en assure promo, com et distribution. Vivement que les concerts puissent reprendre car pour avoir vu We Don’t Care sur scène à deux reprises, j’ai vraiment hâte de découvrir les versions live de ces cinq brûlots. D’ici là …. Infos, contacts, liens utiles et écoute: On s’en Tape!

 

Patrick BETAILLE, janvier 2022

 

Time Zero – New World

Par définition le ″Time Zero″ désigne le point de départ d’un événement. Le nom dira peut-être aussi quelque chose à ceux qui ont connu la belle aventure des concerts du feu Show Case car c’est sous ce nom que s’y est produit ce groupe palois qui existe depuis 2011. Le quatuor nous livre aujourd’hui 10 compositions personnelles musicalement estampillées Time Zero. Au chant et à la guitare, Dominique Berdery, également auteur des lyrics. Yannick Le Garrérès derrière ses fûts soutient la descendance, en l’occurrence ses fils Raphaël et Yann respectivement guitariste et bassiste. Somme toute une histoire de famille garante d’une osmose générationnelle. Nous avons l’habitude de croire que l’histoire est un éternel recommencement, y compris (surtout?) s’agissant de musique. Chaque époque a droit à sa mouvance musicale qui la questionne. Aujourd’hui, ceux qui remettent en question l’ordre établi finissent par s’y perdre. Pas Time Zero! Autant le dire tout de suite! New World, l’album dont il s’agit, est une excellente surprise qui tend à prouver qu’il est encore possible de révéler de nouvelles esthétiques et de prouver que des approches originales restent accessibles. Pendant près de 40 minutes le plaisir de l’écoute navigue entre pop lumineuse, ambiances rock progressif et envolées punchy. Time Zero franchit le cap difficile du premier album avec une facilité ma foi assez déconcertante. Outre un rôle de chanteur parfaitement maîtrisé, Dominique occupe l’espace de la plus belle des manières en distillant çà et là de brefs (trop?) solos au phrasé expressif mais sans pour autant laisser dans l’ombre les autres musiciens. La rythmique joue son rôle avec une efficacité – ni trop, ni trop peu – qui ne nuit jamais à ces moments au cours desquels les guitares virtuoses font preuve de feeling et d’ingéniosité. Enregistré au studio Les Cerisiers à Toulouse, New World bénéficie en outre d’une production aux petits oignons et des arrangements raffinés de Raphaël qui donnent à l’ensemble corps et cohésion. Le son est vraiment remarquable et sert parfaitement un quatuor à la technique aboutie. C’est Romain Barbot, un graphiste de Toulouse, qui, à partir d’une photo du palois Anthony Batista, a élaboré un artwork qui est loin de laisser indifférent. Bref! De quoi justifier, vous l’aurez compris, la qualité en tous points de cet opus – point de départ d’une nouvelle aventure – auquel il faut vraiment prêter une oreille attentive. Pour toutes infos et contact avec Time Zero c’est Ici et . Et pour écouter (Fort!) un extrait de New World: Flowing Down!

Patrick BETAILLE, janvier 2022

 

Zicla – Le supplice palois!

C’est à se demander ce qu’ont dans la tête les décideurs et les technocrates quand ils usent et abusent de leurs prérogatives pour prendre des décisions et mettre en œuvre les moyens de les concrétiser. Dans les Pyrénées Atlantiques et comme dans d’autres départements, les municipalités multiplient et aménagent des pistes cyclables. S’agissant du balisage et de la délimitation des dites pistes, certaines des infrastructures routières adoptées laissent pour le moins perplexe. Depuis peu, l’ Avenue du maréchal Leclerc – l’une des avenues les plus importantes et les plus fréquentées qui mènent au centre ville de Pau – a été dotée sur certaines portions de plots séparateurs Zicla®. Avec 60 cm de long, 12 cm de haut et à intervalle d’un mètre, ces grosses limaces processionnaires sont sensées protéger les adeptes de la petite reine lorsqu’ils circulent sur ces voies réservées. Et les autres 2RM? Ceux là même qui déjà doivent composer avec les bacs à plantes en béton, les barrières et autres poteaux métalliques, les guillotines rails de sécurité, les marquages au sol glissants et j’en passe? C’est un danger évident pour tout motard ayant, pour une raison ou pour une autre, à faire un écart car toucher l’une de ces verrues revient au mieux à partir aux pâquerettes, et au pire à se fracasser sur le trottoir à proximité. Demandez à mon facteur! Au cours de sa tournée avec son scoot électrique à 3 roues,  le préposé a eu maille à partir avec ce dispositif qui lui a gentiment offert plusieurs jours d’ITT. Mais bon, ″outre sa forte résistance aux chocs et aux intempéries, 40% de la surface du Zicla Zebra est réfléchissante pour une visibilité optimale de jour comme de nuit et 100% de son plastique est recyclé pour un impact environnemental minime″. Et ça c’est vachement important! 

Patrick BETAILLE, janvier 2021

Jacques Gasser – La Musique dans la Pau

JackDaniel Production: La musique dans la peauC’est Claude Deguidt, bassiste de son état, qui en ouverture de cette rétrospective évoque les groupes de Blues et de Rock qui ont animé la scène paloise au cours des années 60 à 90. Du fond de son canapé le musicien passe en revue son parcours au sein de formations telles que The Snakes, Les Chouchous, Les chenapans, Les Drifters et Caterpillar. Avec Jean Delteil, Claude évoque également The Shake’s avec Michel Chevalier qui partira plus tard rejoindre Les Variations, et… Daniel Balavoine qui partira… ailleurs. Jean-Claude Bourseau, lui revient sur Asshole Blues Band (Faut il traduire?)! qui en son temps a assuré les première parties de Vince Taylor! et Teenage head qui a joué en ouverture de Little Bob Story, Bijou, Backstage (avec Paul Personne) et Dr Feelgood. Arrive Srege Zéni (n’ayons pas peur des mots: le Rory Gallagher de l’étape!) qui retrace l’émergence de sa formation Empty Bed. Puis c’est le Rock Sudiste qui est à l’honneur avec Didier Céré et le tonitruant Abilène, le groupe qui à ″mauvaise haleine″. Un peu plus loin c’est la maman de pierre Récarborde qui raconte avec émotion les nobles errances musicales de son fils Pierre qui, après la période punk des Scumms et un séjour de 5 ans chez son frère dans l’Illinois revient pour créer, avec Franck Chandavoine, Bob Cat, un excellent duo imprégné bien sûr de Chicago Blues. Voilà pour la partie visible de l’iceberg mais c’est sans compter sur tous ces noms qui tout au long du reportage établissent un lien étroit entre les tenants et les aboutissants de la passion musicale. Des musiciens d’abord, y compris ceux qui à un moment ont partagé la même scène: Valérie Bru, Joël Lapeyre, Thierry Lasserre, Eric Bordis, Thierry Olmos, Jean Luc Poueyto, Christophe Aubin, Jean Delteil, Philippe Dumas, Christophe Gautier, Joël Tamet, Jean Pierre Médou et Jean-Michel Calléja. Des groupes évidemment: Cheese, Hot Slugs, Southern Comfort et Johnny Staccato. Des intervenants aussi: Jacques Morgantini, fondateur du Hot Club de Pau, et promoteur local du Chicago Blues Festival, Eric Delamare (producteur indépendant), Didier Marquestaut (sonorisateur), Jacques Lemaire (preneur de son) et Jean Arbus (studio d’enregistrement à Pontacq). Des lieux enfin, ceux qui parleront aux amateurs nostalgiques: Chez Régis à Gan, Le Knack à Baudreix et le Show Case à Pau. La liste est loin d’être exhaustive. Le mot de la fin revient à Nico Wayne Toussaint, cet incontournable bluesman  harmonisciste chanteur qui déclare en substance: ″… Il appartient aux vivants de perpétuer la mémoire de ce qui n’existe plus.″. Voilà qui est fait et bien fait! merci à Jacques Gasser & Daniel Jeannot pour la réalisation, JackDaniel pour la production et L’écran du Son pour la promotion.

Patrick BETAILLE, septembre 2019

 

 

Mash – Scrambler Falcone 125

Scrambler Mash FalconeAvec ses 11.6 Cv, ce mono injecté de 125 cm3 a quelques atouts pour séduire débutants et permis B surtout s’ils ont envie d’adhérer à la tendance néo-rétro du moment. Il faut avouer qu’il a de l’allure ce Falcone avec son habillage Scrambler. N’en déplaise aux détracteurs aimant à se railler des ″chinoiseries″, depuis que la SIMA (société française importatrice Hyosung et GasGas) a développé sa propre marque Mash, force est de constater que la qualité de la production est à la hauteur d’un cahier des charges exigeantSeventy-Five, Black-Seven, Café-racer et Dirt Track sont au rendez vous avec un rapport qualité/prix défiant toute concurrence. Le nouveau 125 Falcone ne déroge pas à la règle: fourche inversée, mono-amortisseur latéral, freins à disque avant/arrière, roues à rayons, pneus à crampons et finitions aux petits oignons. Une belle gueule aussi, clairement inspirée par le Scrambler Ducati mais qui va s’en plaindre avec un tarif à 2990 euros? Actuellement disponible partout mais surtout à Pau/Lescar chez MotoMania.

Waykopp – Too loud? Too old!

WayKopp: Premier album2013. Seul, Jon en a un peu marre de traîner ses pompes, sa guitare et son ampli un peu partout et même ailleurs. Comme souvent au hasard des rencontres, sympathie et goûts musicaux communs donnent naissance à Waykopp, un power trio avec à la basse un certain Lord M et à la batterie le dénommé Président GG. Motivé, le combo palois travaille d’arrache cordes et Wake UP, un EP de 5 titres voit le jour en mai 2016. S’en suivra en 2017 une tournée canadienne de 8 dates à Montréal, Ottawa, Kingston, Oshawa, Toronto, Milton et Hamilton. Au pays des Niagara Falls, du sirop d’érable et de Sum 41, le groupe aura tout loisir de peaufiner en live un répertoire dans lequel les influences Blink, Greenday ou Offspring sont omniprésentes ou presque. 2018, année décisive pour Waykopp avec la sortie d’un premier album. Plus noir, moins ensoleillé que ″Wake Up″,  Too loud? Too old! l’album de 11 titres, est annonciateur d’une Pop énergique, d’un Punk  vitaminé, bref, d’une Pop Punk jouissive. A l’occasion de la sortie du disque prévue le 21 septembre une release-party aura lieu le samedi 22 septembre à La Ferronnerie à Jurançon 64110. Qu’on se le dise et d’ici là en avant première: ″You don’t even know my name″!

Patrick BETAILLE, septembre 2018

 

 

MotoMania – Mash et GasGas à Pau

MotoMania concessionnaire GasGas et MashUn nouveau bouclard vient d’ouvrir ses portes dans la proche banlieue de Pau. A l’origine du projet, Clément Bretagne, de tout temps passionné de 2 roues en général et d’enduro en particulier, réalise enfin son rêve et consacre désormais son temps et d’indéniables compétences à sa nouvelle enseigne: MotoMania. En pénétrant en ce lieu on est immédiatement frappé par l’agencement des locaux dans lesquels règnent clarté, ordre et un goût évident pour l’esthétique, même lorsqu’il s’agit de présenter accessoires Bihr et autres consommables. L’imposant comptoir est accueillant, tout aussi accueillant que le petit salon dans lequel l’on peut s’installer pour siroter un expresso, parcourir quelques revues ou discuter le bout de gras avec d’autres. Au fond c’est l’espace réservé au cœur de l’activité: la réparation et l’entretien multi-marques. En terme d’organisation l’atelier en question est à l’image du reste. Qu’il s’agisse de désosser complètement une bécane, de changer un gomard ou d’effectuer une vidange, pas un outil ne traine, pas une tâche d’huile ou un chiffon gras ne viennent entacher le revêtement de sol. De quoi mettre en confiance et lever tout doute éventuel  quant à l’efficacité du travail et à la conscience professionnelle du taulier. Ceci admis il ne reste plus qu’à prendre en compte le fait que l’agglomération paloise bénéficie enfin de la présence sur son territoire  des enseignes GasGas et Mash. Ainsi en ce moment le showroom de MotoMania expose la Mash 125 ″Black seven″, la Mash 400 ″Five Hundred″ et le scooter 125 ″City″; prochainement le 400Cc ″Cafe Racer″ sera lui aussi à l’honneur.  En bonne place également GasGas avec le Trial 280 Cc TXT Racing et les enduros 250 ECE Racing & 300 GP Pro 2018 série limitée. Venez les découvrir chez ce nouveau concessionnaire au 41 Avenue Gaston Phoebus 64230 Lescar. (Tel: 0983991545) et retrouvez MotoMania sur les réseaux sociaux: Ici!