Elsa Kuhn – Dans la Cour du Roi Pourpre

J’ai déjà évoqué ici même comment, par le plus grand des hasards, j’ai découvert le travail bluffant d’Elsa Kuhn, une artiste qui  réinterprète en les brodant des pochettes de disques qui dès lors deviennent entre ses doigts des pièces uniques et exceptionnelles. Ici même également – mais bien avant – je m’étais brièvement penché sur la première production discographique absolue et définitive de King Crimson: In The Court of the Crimson King. L’occasion pour moi de mettre en lumière l’auteur d’un cover art irrésistible: Barry Godber. À l’époque, totalement fasciné par le concept, j’avais acheté ce 33 tours sans même avoir la moindre idée quant à son contenu musical.

L’occasion était trop belle. Contact pris avec Elsa, commande passée et livrée en temps voulu. Un petit tour chez Merlin Pinpin pour dégoter le cadre aux bonnes dimensions et acheter un aérosol de peinture gris pâle pour donner un peu plus de peps à l’ensemble désormais en bonne place. Me voilà heureux possesseur de ce que je considère comme une œuvre à part entière, tant par son originalité que par la qualité de son exécution.

Si, comme moi, vous attachez de l’importance à ces artistes qui font ce qu’ils aiment et qui aiment ce qu’ils font, n’hésitez pas. Il y a probablement quelque part chez vous ou en vous un souvenir ou une image qui ne demandent qu’à revivre de la plus belle des manières, pour votre plus grand plaisir. Rendez vous sur In Felt We Trust, le site officiel de l’artiste ou sur sa page Facebook.  

Patrick BETAILLE, janvier 2023

Elsa Kuhn – In Felt we Trust

Enfant, Elsa Kuhn aimait déjà créer des vêtements pour ses poupées, aidée en cela par sa grand-mère qui lui enseignât les rudiments des techniques liées au travail du tissu. La couture devient pour Elsa une passion qui, après des études à l’Académie Internationale de Coupe de Paris, l’amène à développer sa propre marque de vêtements pour enfants. De fil en aiguille et tout in s’intéressant à la broderie, l’artiste se lance dans la réinterprétation de pochettes de disques qu’elle collectionne avec enthousiasme. ″J’ai toujours été passionnée par la musique et comme pour beaucoup, vient toujours une envie de trouver un moyen de l’exprimer et de la partager. Moi, j’ai décidé de faire appel au tissu, aux fils et aux aiguilles″. Au sein de son projet In Felt we Trust, Elsa exprime son talent exclusivement à la main. J‘ai décidé de broder à la main plutôt que d’utiliser une machine à coudre″ dit-elle. ″C’est un travail long et minutieux mais il offre d’innombrables possibilités″. Le modus opérandi consiste donc dans un premier temps à analyser le concept et la structure des cover art. Vient ensuite le moment de préparer et de découper les éléments de feutrine sur lesquels sont dessinés certains détails, notamment les ombres. La phase finale de la broderie sublime enfin l’ensemble au format 30 x 30 qui peut parfois exiger une vingtaine d’heures de boulot. Le résultat est plutôt bluffant pour des pièces uniques et éventuellement réalisables à la demande. Pour en savoir d’avantage et en voir encore plus:  Elsa Kuhn

Patrick BETAILLE, septembre 2022