Rare Bird – Sympathy

 

Rare Bird voit le jour en octobre 1969 lorsque l’organiste Graham Field, le claviériste Dave Kaffinetti, le batteur Mark Ashton et le chanteur Steve Gould imaginent un rock progressif à deux claviers et sans guitares. Le premier album éponyme de ce combo britannique sort à la fin de l’année et c’est début 1970 qu’est extrait et publié le single intitulé Sympathy. Une fois n’est pas coutume les paroles sur fond de badinage romantique laissent la place à un texte engagé. ″…Quand le soir tu verrouilles ta porte et que tu te couches, pense un peu à ceux qui la nuit restent dehors dans le froid. Il n’y a pas assez d’amour ici bas et la compassion c’est tout ce dont nous avons besoin mon ami. Une moitié du monde possède toute la nourriture pendant que l’autre s’allonge et meurt lentement de faim…″. Passablement boudé dans son pays d’origine, le titre fait un carton presque partout ailleurs. 1 million de copies sont vendues dans le monde. Numéro 1en Italie et Numéro 1 en France avec 500 000 exemplaires écoulés. Dans l’hexagone justement, les paroles on s’en balance un peu. Seule la mélodie et le rythme importent. C’est l’époque des boums, des premiers vrais flirts, des premières galoches avec la langue et des mains aventureuses [NDLR: ça sent le vécu hein?]. Même si 2’45 c’est un peu court pour pécho, ce slow chaud-patate c’est le carton assuré et il trône systématiquement en haut de la pile des immanquables à poser sur le chargeur du crin-crin.

Toujours en 1970, repris en français par Severine sur une adaptation musicale de Francis Lai, Sympathie devient le thème principal du film Du Soleil Plein les Yeux. La version originale est rééditée en 1979. Une belle peinture de Marc Harrison intitulée The Birdwoman Of Zartacla (l’œuvre sera également également utilisée pour la couverture du numéro de juin 1981 du magazine Heavy Metal) succède au lettrage jaune et blanc sur fond rouge vif de l’hideuse pochette originale . En 1991 une version interprétée par Marillion sur l’album Holidays in Eden atteindra la 17ème place du Top 40 anglais.

Patrick BETAILLE, novembre 2022