The Reaper – Rock’n’Roll Will Never Die!

Vuillemin: La Mort en concert

Marcel Gotlib, Rick Parfitt, Greg Lake, Jeff Nicholls, John Wetton, Chuck Berry, J.Geils, Allan Holdsworth, Chris Cornell, Greg Allman, Pierre Henry, Chester Bennington, Tom Petty, George Young, Fats Domino, James Cotton, Malcom Young, et dernièrement Johnny Halliday! Tous sont venus grossir les rangs d’un bien sinistre cortège.

Parce qu’il est fait de mythes et de légendes, parce qu’ il aime les rebondissements et les fins tragiques, le Rock n’en finit pas d’exciter ″La Grande Faucheuse″. Fidèle à elle même, la funeste servante de Chronos s’en donne à cœur joie. Elle accomplit ses basses besognes en accordant une attention toute particulière aux représentants de la scène musicale, espérant sans doute éradiquer le vieil adage ″Rock’n’Roll will never die!″. C’est oublier un peu vite que le Rock, le vrai, renaît sans cesse car il se nourrit de ce qui nourrit le monde. Le Rock dit l’inacceptable et le douloureux, mais il dit aussi aussi la joie, l’espoir et la liberté, juste pour nous rappeler que nous valons mieux que ce que nous subissons.

Patrick BETAILLE, novembre 2017

Rock’n’Roll Will Never Die!

The Reaper, La Faucheuse par Vuillemin

Récemment Kim Fowley, Demis Roussos, Sam Andrew, Andy Fraser, Ben E.King, Percy Sledge, B.B. King, Phil Taylor, Lemmy Killmister, David Bowie et tout dreniérement Glenn Frey. Parce qu’il est fait de mythes et de légendes, parce qu’ il aime les rebondissements et les fins tragiques, le Rock n’en finit pas d’exciter La Grande Faucheuse. Fidèle à elle même, la funeste servante de Chronos accomplit ses basses besognes en accordant une attention toute particulière aux représentants de la scène musicale, espérant sans doute parvenir à éradiquer le vieil adage ″Rock’n’Roll will never die!″. C’est oublier un peu vite que le Rock, le vrai, renaît sans cesse car il se nourrit de ce qui nourrit le monde. Le Rock dit l’inacceptable et le douloureux, mais il dit aussi aussi la joie, l’espoir et la liberté, juste pour nous rappeler que nous valons mieux que ce que nous subissons.

Patrick BEAILLE, janvier 2016