Vinyles – Jack White y croit!


Blondie Picture This
Quelques chiffres: 712 millions de Compact Discs vendus en 2001 contre 89 millions en 2017, soit une perte de 30%. Entre 2011 et 2013, 1.3 milliards de titres ont été téléchargés; seulement 555 millions en 2017. A contrario, énorme croissance du nombre d’écoutes en streaming qui passe de 118 milliards en 2013 à 618 milliards en 2017. De 2012 à 2017, le nombre de téléchargements musicaux a chuté de 58% (Sources Rolling Stone). Par contre, le Vinyle,considéré au départ en tant qu’effet de mode, semble se porter de mieux en mieux en battant aujourd’hui de nouveaux records des ventes. Constat flagrant résumé par Jack White: ″La prochaine décennie sera celle du vinyle et du streaming; du streaming en voiture et dans la cuisine, du vinyle dans le salon. Voilà comment sera écoutée la musique, et ça me va très bien comme ça″. Peut on et doit on le croire? En tous cas c’est sur la base de ces fondements que l’ex White Stripes, fondateur du label Third Man Records, a ouvert sa propre presse à vinyles à Detroit en ajoutant: ″Le vinyle est gravé dans la pierre. S’il a survécu pendant 120 ans je crois qu’il n’a pas fini de tourner sur les platines. Quelle belle perspective!

Patrick BETAILLE, septembre 2018

8 commentaires sur « Vinyles – Jack White y croit! »

  1. Les mixes rap et techno ont sauvé le vinyle dans les années 90 et 2000. Aujourd’hui, c’est un vrai retour gagnant. Le son est très bon. Reste à retourner la face pour écouter la suite de l’album…

    1. Exact pour Run Dmc. En tous cas, j’achète toujours du vinyle… et suis aussi passé au numérique. Finalement, ces deux formats sont assez complémentaires.

  2. Depuis que je suis revenu aux vinyles, je prends vraiment le temps d’écouter une musique, une chanson. Ce n’est pas juste un fond sonore. Il y a ce petit rituel sacré de sortir et d’ouvrir une pochette, de poser le disque avec précaution sur la platine et de lancer la lecture. Quand le travail est bien fait (master et pressage), c’est un plaisir sonore incomparable. Et puis le vinyle est un support qui vieilli très bien. J’ai toujours des disques de quand j’étais ado et si les pochettes cartonnées accusent un petit peu leur âge, le son lui n’a pas bougé. Rien à voir avec un disque dur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s