Étienne Daho – Chansons de l’innocence retrouvée

Étienne Daho censureEn 2010, la RATP avait interdit la pochette de l’album J’accuse de Damien Saez, la jugeant trop offensante car on pouvait y voir une femme offerte nue dans un caddie de supermarché. En 2013  c’est au tour d’Etienne Daho de subir les foudres du transporteur parisien. l’affiche sensée promouvoir la sortie du treizième album de l’artiste français fait débat. Comme sur le packaging du disque Chansons de l’innocence retrouvée on y voit le chanteur poser aux côté d’une jolie jeune femme en petite culotte et seins nus. Le cliché pris à Ibiza est l’oeuvre de Richard Dumas, photographe de presse pour Le Monde et Libération à qui l’on doit aussi des illustrations pour Alain Bashung, Christophe Miossec ou Carla Bruni. Même si la RATP nie le fait d’avoir demandé la censure de l’image il s’avère au final que certains comme Itune, Universal, Amazon  et Polydor affichent sur leur site une version pudique de la pochette.

Patrick BETAILLE, octobre 2018

La Censure du Cover Art en Livre: In Vinyle Veritas!

7 commentaires sur « Étienne Daho – Chansons de l’innocence retrouvée »

  1. Je n’ai jamais accroché à Daho, mais je reconnais que cette photo de pochette est séduisante. Peut être parce qu’elle me fait penser au travail d’Anton Corbijn pour Depeche Mode, U2…

    1. Newton, oui c’est évident, je pensais à lui justement. Ou encore des pochettes d’albums de Roxy Music et Bryan Ferry. Sans connaitre forcément leur contenu, le visuel attire l’attention.

  2. Très intéressant de découvrir l’histoire d’une pochette de disque. Et, j’aime beaucoup Daho, ce survivant dandy des années 80.

Les commentaires sont fermés.