Sam Dunn – ZZ Top

Rockumentaire ZZ TopThat Little Ol’Band from Texas. C’est le titre de ce documentaire de Sam Dunn consacré aux barbus les plus célèbres de l’histoire du Rock. Depuis la fin des années 60, Billy Gibbons, Dusty Hill et Frank Beard jouent un mélange bien dosé et souvent détonnant de blues et de rock. Toujours ensemble, le trio évoque au cours d’interviews les débuts difficiles quand ils se produisent dans les rades au fin fond du Texas mais aussi l’épopée des clips MTV, le roadster Ford V8 et les filles de rêve d’ Eliminator. Il est aussi question aussi de la folie de certains shows qui feront de ZZ Top un phénomène mondial et des addictions de Franck  Beard. Au cours des 90 minutes de visionnage nombreuses sont les images d’archives de concerts, les témoignages et les anecdotes. ″Frank s’en foutait de ne pas avoir la barbe, il avait déjà le nom!″ (Billy Gibbons). Figurent même des rushes, visiblement tournés pour l’occasion au cours desquels les texans jouent plusieurs de leurs  titres (Blues shuffle in C, Brown Sugar, La Grange et Blue Jean Blues). Le film fera l’objet d’une première mondiale le 13 août à Hollywood, peu avant le début de la tournée mondiale qui fêtera les 50 ans de carrière du groupe. Pas de sortie prévue dans les salles françaises mais en attendant la sortie en Dvd chez Eagle Rock il est encore possible de visionner le documentaire déjà diffusé sur Arte le 21 juin et disponible jusqu’au 19 septembre: That Little Ol’Band from Texas.

Patrick BETAILLE, juillet 2019

3 commentaires sur « Sam Dunn – ZZ Top »

  1. J’ai commencé à écouter, mais je n’ai pas le temps d’aller jusqu’au bout, j’y retournerai ce soir « au calme ».

    Merci, Merci, Merci.
    Ce que j’ai pu aimer ce groupe et je l’aime toujours autant d’ailleurs 🙂

    A une époque out Taratata n’était pas encore formaté « pognon »

    1. Une « entrée intempestive » Taratata et Nagui ^^ n’étaient pas encore formatés pognons, mais musique et où il y avait de la bonne zike dans les émmissions de Nagui

  2. Bons souvenirs des live de Taratata. Par exemple le concert de Bowie période ‘Outside’ est puissant. Seul problème : Naguy. Un peu envahissant le gars, voire carrément antipathique lorsqu’il se croit obligé de se mesurer à son invité, qui le remettra gentiment à sa place lors de l’entretien. 🙂
    Que dire des Texans ? Tout est dans le petit geste de la main lorsque, dans leurs célèbres clips, ils font de l’autostop sur le bord de la route en apercevant de superbes filles au volant de voitures de rêve. Je vais découvrir ce documentaire sans tarder.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s