Romain Hugault – Angel Wings

Très tôt attiré par tout ce qui touche à l’aviation au point d’obtenir son brevet de pilote à l’âge de 17 ans, Romain Hugault – fils d’un colonel de l’armée de l’air – est également un passionné du neuvième art pour lequel il affiche de réels talents. Après ses études à l’École Estienne, Il fait le choix de se consacrer professionnellement à la bande dessinée et de faire du pilotage son loisir prioritaire. Le Dernier Envol, Le Grand Duc, Au Delà des Nuages, l’essentiel de son œuvre consiste en bandes dessinées consacrées à l’aviation, notamment durant les deux Guerres mondiales. Également très inspiré par les pin-up de la grande époque, l’artiste est également l’auteur des trois tomes de Pin-Up Wings au sein desquels d’emblématiques objets volants  côtoient d’admirables modèles en bas nylon mais pas que. Un autre série rend hommage aux femmes pilotes qui ont activement participé à l’effort de guerre de 1944: Angel Wings. Sur des scénarios de Yann, Romain Hugault illustre des scènes aéronautiques saisissantes de réalisme au cours desquelles les héroïnes sont élégamment mises à l’honneur. C’est beau, c’est chaud, ça sent le kérosène, la poudre et les charmes d’Angela sont un régal pour les yeux.  ″Angel Wings n’est pas une série machiste″, déclare le dessinateur. ″Bien au contraire, le personnage principal est une femme forte qui évolue dans un milieu d’hommes, mais qui en même temps se montre fragile, avec ses sentiments et ses peines. Une bimbo à gros nichons aurait été machiste alors que là, au contraire, l’héroïne, même si elle possède des formes – grand bien lui fasse -, est une fille avec du caractère et elle le montre″. Très récemment, l’artiste vient de réaliser les illustrations d’un magnifique ouvrage de Bernard Chabbert consacré à Antoine de Saint-Exupéry: St Ex, un prince dans sa citadelle. Ça et le reste, tout est ici: Romain Hugault, site officiel. Allez-y, y’a même moyen de décapsuler une binouze!

Patrick BETAILLE, novembre 2020

3 commentaires sur « Romain Hugault – Angel Wings »

  1. Un univers très proche de celui de Denis Sire. Dans ‘Lisa Bay-l’héritage’ (Albin Michel, 2006), cet artiste disparu en 2019 nous plonge dans de folles aventures, souvent très érotiques, avec pin-ups, dessous chics, motos (Indian) et belles voitures américaines. Il doit même y avoir un jet qui traine. 🙂

  2. Ils sont rares les artistes a être restés calés sur les bases de ce qui fait notre culture. La mécanique bruyante et consommatrice, les carrosseries galbées et gourmandes, la vitesse grisante et homophage, le tout accompagné de vamps que seul un dieu lubrique aurait pu créer. Le Sir Sire a laissé une œuvre considérable et essentielle, Lorenzo travaille à la sienne sans relâche et sans concession et Hugault, faisant partie de la jeune génération, nous gratifie toujours d’un travail de qualité en frôlant les nuages. Mon seul souhait, serait qu’il revienne à une technique classique, délaissant sa tablette graphique et reprenant les pinceaux, pour une série d’affiches (par exemple) qui donneraient à la qualité de son trait toute la matière et l’âme qu’il mérite. Si tel est le cas un jour, Denis plissera son regard faussement courroucé et lâchera les commandes de son imaginaire embarcation à V12 Liberty pour applaudir des deux mains.

Les commentaires sont fermés.