Evolution Music – Le Futur du Vinyle?

Il y a peu, à la médiathèque de Pau, au cours d’une animation consacrée au renouveau du vinyle. Pour conclure une prestation ayant pour fil conducteur le livre In Vinyle Veritas (Mâtin quel bouquin!) un mien ami interpellait un public aussi attentif que clairsemé par ces mots: ″Et si le futur du vinyle c’était ÇA?!″ tout en brandissant une gourde de 500 ml élaborée à base de fibre de canne à sucre et fabriquée en France: la  Veganbottle Go.  Rrogntudjû! Pierre avait raison!

Avec comme objectif de fédérer l’industrie musicale autour de pratiques plus durables et responsables sur le plan écologique et social, Evolution Music Ltd annonce avoir terminé de développer le premier disque vinyle bioplastique au monde. À l’instar du projet Green Vinyl Records, l’association britannique apporte sa pierre à l’édifice de ce qui pourrait ressembler à l’industrie de demain, soucieuse de s’affranchir des contraintes polluantes et toxiques du PVC. Pour en savoir plus: No Music on a Dead Planet!

Patrick BETAILLE, avril 2022

2 commentaires sur « Evolution Music – Le Futur du Vinyle? »

  1. On voit déjà apparaitre, chez certains petits labels indépendants, des vinyles dits « éco-responsables » réalisés à base de matières recyclées. Pourquoi pas. Mon soucis à moi, en tant qu’acheteur et amateur de musique, c’est : combien et pour quelle qualité ? Etre un consommateur responsable commence aussi par là : moins acheter et mieux.
    Le greenwashing est à la mode, c’est du marketing. Les prix des disques vinyles s’envolent. La première date du disquaire day 2022 le week-end passé l’a totalement prouvé avec des maxi 4 titres vendus plus de 30 euros et des doubles à 50€ ! Du coup, il faut faire un tri et je sais déjà que je vais faire l’impasse sur certaines éditions désirées le 18 juin prochain (la BOF 2LP de ‘Watchmen’ chez Warner est annoncée autour de 60€ d’après mon disquaire !!!). Le prix ne reflète absolument pas la qualité du master (d’après les bandes restaurées ou fichiers numériques transférés sur vinyles ?) ni du pressage. Pour le moment, ma référence en terme de qualité (son, pressage, pochette) va au label américain Impulse et sa série Acoustic Sounds. C’est principalement du jazz et ce n’est pas surprenant vu le degré d’exigence dans l’interprétation et l’enregistrement de ce genre de musique.
    Tout ça pour dire que si l’industrie se veut plus vertueuse, c’est très bien. Mais en bout de chaîne, on aboutira à quel résultat ? Des disques moins chers et de meilleurs qualités ? A voir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s