Aphrodite’s Child – Rain and Tears

 

Demis Roussos, Loukas Sideras et Vangelis Papathanassiou jouissent déjà d’une solide réputation dans leur pays, la Grèce, quand ils décident pourtant de changer d’air suite au coup d’état et à la dictature instaurée par les militaires. Le trio veut tenter sa chance Grande-Bretagne et, en mai 1968, c’est le départ d’Athènes en direction de Londres. À ce moment là, ça balance pas mal à Paris où leur avion reste bloqué à cause des grèves. N’ayant toujours pas obtenu leurs permis de travail anglais, les musiciens décident de rester dans la capitale française et d’y enregistrer leur premier album sous le nom de Aphrodite’s Child. Mercury Records investit alors les studios parisiens de Philips et suggère de commencer par travailler sur un single musicalement basé sur Canon per tre Violini e Basso. Vangelis ne tarde pas à adapter les arrangements du fameux Canon de Pachelbel et c’est à Boris Bergman, jeune auteur français, débutant et glandeur de première, qu’incombe l’écriture des paroles en anglais. Non productif, il se retrouve enfermé par le staff dans son bureau: ″Tu ne sortiras de là qu’après avoir pondu un texte″! C’est de sa fenêtre qu’il aperçoit un cortège funéraire sortant d’une église voisine. Il pleut – rain – et certains sont en pleurs – Tears. La chanson Rain and Tears et son cortège de mélancolie sur fond d’amour déchu est enfin enregistrée. ″La pluie et les larmes c’est la même chose. Quand tu pleures en hiver, tu peux prétendre que ce n’est rien d’autre que de la pluie, mais au soleil tu dois assumer″. Sniff!

Se pose alors le problème du pressage. Les usines sont à l’arrêt. L’équipe finit par dénicher dans une arrière boutique de Saint-Ouen une ancienne unité de pressage qui est redémarrée pour la circonstance. Sorti en juin, le single devient très rapidement le tube de l’été 1968. il Disque d’or avec plus d’un million d’exemplaires vendus, il culmine pensant 5 mois à la première place du hit-parade en France où il sera également la meilleure vente de l’année. End of The World – le LP – sort en novembre. La tracklist comporte évidemment le dégoulinant et accrocheur Rain and Tears qui ne sera pas étranger au succès international de l’unique groupe pop/rock hellénique: Aphrodte’s Child.

  Patrick BETAILLE, septembre 2022

 

 

 

 

Vangelis – End of the World

 

Ce musicien grec installé à Paris dès la fin des années 60 connut le succès avec Demis Roussos au sein du trio Aphrodite’s Child en adaptant les thèmes classiques à la mode pop psychédélique de l’époque. Compositeur, claviériste et percussionniste émigré à Londres, Evanghelos Papathanassiou se fit rapidement un nom dans le monde de la musique progressive, notamment en collaborant avec Jon Anderson du groupe Yes. Passionné d’image est devenu l’un des principaux compositeurs de musiques de films en signant notamment les bandes originales de Chariots de Feu (Hugh Hudson – 1981), Blade Runner (Ridley Scott – 1982), Missing (Costa-Gavras – 1982) et Lunes de fiel de Roman Polanski en 1992. Élevé au rang de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, Vangelis Papathanassiou, le plus français des musiciens grecs est mort dans un hôpital parisien, des suites de la Covid-19. Il avait 79 ans.

Patrick BETAILLE, mai 2022

Aphrodite’s Child – 666

Aphrodite's Child 666 the number of the BeastEn 1971, paraît le troisième et double double album des Aphrodite’s Child.  ″666″ est en fait une relecture de l’Apocalypse selon St Jean dans laquelle Vangelis Papathanassiou exprime sa vision dantesque d’un monde secoué par la guerre, la misère, les révoltes étudiantes et les catastrophes naturelles. Déjà. Sur des textes de Costa Ferris le groupe livre là un disque barré et disparate où se côtoient mysticisme, psychédélisme, rock,  musique traditionnelle et même Jazz. Bien que peu présent pour cause de dissensions naissantes au sein du groupe, Demis Roussos chante à merveille, notamment sur ″The Four Horsemen″ au cours duquel Silver Koulouris s’abandonne à de magnifiques parties guitare. ″666″ est un disque difficile à comprendre, original, ambitieux, étonnant, inventif et courageux. Trop! De plus il n’est pas le bienvenu dans certains pays. Non seulement à cause des références au satanisme mais aussi parce qu’il intègre en son sein des épisodes identifiés comme choquants. Tout d’abord La mention ″This work was recorded under the influence of Sahlep″, faisant référence à une boisson inoffensive à base de racines et de cannelle, est mal interprétée, à tort. Ensuite les premiers mots de l’album consistent en un slogan révolutionnaire sans ambiguïté: ″We got the system to fuck the System″. Enfin et surtout c’est la prestation d’Irène Papas qui vient titiller les consciences bien pensantes. En effet, sur ″Infinity″, l’actrice simule un orgasme hystérique de cinq minutes en modulant un ″I am, I was, I am to come I was″ sur fond de percussions syncopées. Il n’en faut pas plus! L’ enfant d’Aphrodite explose en 1972 laissant  à Demis Roussos et Vangelis Papathanassiou l’opportunité d’entamer les carrières solos que l’on sait en abandonnant derrière eux une oeuvre qui, aimée ou détestée, reste majeure dans l’histoire du Rock Progressif.

Patrick BETAILLE, mars 2015

La Censure du Cover Art en Livre : In Vinyle Veritas!