Joe Perry – Dream on!

Joe Perry, Dream on!

Années 70. Avec son faciès de gitan à la Keith Richard, Joe Perry brille par ce style brouillon et volcanique qui provoque toujours le grand frisson parmi le public. Il est vraiment l’âme éruptive, incontrôlable et merveilleusement culottée d’ Aerosmith, alors à son apogée. Son jeu démesuré, son âme de rock’n’roller, tout rappelle chez lui son maître Jeff Beck, et sans doute s’acoquina t’il à Steven Tyler parce que celui ci avait été le roadie de son idole. Joe jette l’éponge en 1979, commet 3 albums solos,  et fait son come back au sein du gang de Boston en 1984. Tout ce que vénère Perry dans le Blues et le  Rhythm ‘n’Blues se retrouve dans l’inoubliable attaque de ″Walk this way″ et dans une des rares power ballads à vraiment mériter ce nom: Dream on!

PB, mai 2017

Joe Perry – Once a Rocker, always a Rocker

Joe Perry, Gibson Billie. Once a Rocker, always a Rocker

1983en rupture d’Aerosmith depuis 5 ans, Joe Perry  anime son propre combo et c’est sous le nom de Joe Perry Project qu’il travaille à l’élaboration de son 3ème album ″Once a Rocker, Always a Rocker. L’un des titres,  Black Velvet Pants″, donne lieu à un clip promotionnel et c’est sur le tournage de la video qu’a lieu la rencontre avec Billie Montgomery. Joe est raide dingue de sa blonde. Au point de décider faire peindre son visage sur une de ses guitares. Parmi les 600 instruments qu’il possède il choisit une Gibson B.B. King ”Lucille” qu’il confie à un peintre aérographe. J’ai ouvert l’étui et j’ai donné la gratte à Billie. Elle n’a pas du tout aimé. Au point de refuser de sortir des loges quand je m’en servais. En fait, durant les concerts, elle ne supportait pas de se voir sur les écrans géants. Maintenant ça va, elle s’y est faite. Le mariage aura lieu en 1985. Un an avant Aerosmith faisait son comeback.

PB, décembre 2015