BMW – Bobber R18 Concept

Bobber BMW R18Alors que la tendance actuelle baigne dans le tout électrique il semblerait que BMW semble vouloir casser les codes avec un prototype tout droit sorti d’un passé nourri de délires futuristes. Présenté à l’occasion d’un concours d’élégance, ce R18 reprend certains éléments d’anciens bolides teutons tout en s’appuyant sur un style résolument Bobber qui dit tout et ne cache rien, tant il est dépouillé. Une bonne occasion de pouvoir admirer  l’imposant Flat Twin de 1800 cm3. Clin d’œil au passé ou volonté de renouer avec l’authenticité et la simplicité? La réponse jaillira si ce projet pour le moment à l’état de concept, qui sait,  se concrétise un jour. Une chose est sure en tous cas, la marque à l’hélice semble avoir pris en compte l’engouement notoire et croissant pour les machines anciennes.

Patrick BETAILLE, mai 2019

 

 

 

Left Lane Cruiser – Dirty spiff Blues

Left Lane Cruiser Dirty Spiff BluesLes gars de Left Lane Cruiser aime le blues, le boogie, les gros amplis et les pédales de distorsion. Voilà pour la musique. Question mode de vie, l’alcool, les femmes, les potes et la marijuana occupent chez eux une place prépondérante. Depuis leur premier album en 2007 ils ont établi leur fond de commerce sur ces fondamentaux et la recette fonctionne plutôt bien pour  Frederick Joe Evans qui tient la Slide et le batteur Brenn Beck. A vrai dire ce qui à l’origine était un duo devient aujourd’hui un trio. Beck ayant quitté la formation il a été remplacé aux drums par Pete Dio et un certain Joe Bent s’est vu confier le rôle de bassiste. Et ce qui devait arriver, arrive. Le groupe de l’Indiana reste fidèle au bon gros Blues du Mississipi dans sa version Garage la plus brute mais il se met à explorer de nouveaux horizons. Comparé au remarquable ”Bring Yo’ ass to the table” sorti en 2008 ”Dirty Spiff Blues”, septième album de la formation, affiche plus de structure, des compositions plus fournies et surtout un son énorme. Plus grand, plus fort, et plus sale voici donc un très bon opus qui ferait penser à du R.L Burnside sous amphétamines. Un vrai régal que ce Voodoo hillbilly punk-blues qui l’instar d’un Tres Borrachos a de quoi tenir vos voisins éveillés une bonne partie de la nuit.

PB, juin 2015